Podcasts "La Voix des Justes"

Devenez coproducteurs de la collection de podcasts "La Voix des Justes"

Project visual Podcasts "La Voix des Justes"
Successful
39
Contributions
12/31/2021
End date
€2,731
Out of €2,700
101 %

Your donation is eligible for a tax reduction if you are a French tax resident.

Our commitments

Podcasts "La Voix des Justes"

Le Projet Réaliser une série de Podcasts à partir d'interviews de Justes parmi les Nations en dialogue avec la réaction de leurs descendants sur les valeurs et le courage qui ont animés leur Aieux. Dans le cadre de l'entrée des Justes de France au Panthéon, des centaines d'heures d'enregistrement ont été faites à partir des témoignages des Justes vivants encore en 2007. A travers 10 podcasts, dans un premier temps, nous allons redécouvrir les récits de ces femmes et hommes exemplaires et interroger leurs descendants sur la signification des actes de leurs aieux et leur application dans leur vie au quotidien. Ces podcasts sont aussi une manière de mener la lutte contre l'antisémitisme, le racisme et toute autre forme d'intolérance de plus en plus présente aujourd'hui. « Parce qu’il est de notre devoir de transmettre ce récit aux générations futures, nous allons partir à la rencontre des enfants et petits-enfants de ces femmes et de ces hommes qui ont agi avec courage et abnégation pendant la guerre. Nous allons découvrir, ensemble, comment bravant l’indifférence de notre pays, les combats individuels ou en réseaux des Justes parmi les Nations se sont déroulés et comment ils résonnent encore aujourd’hui dans les familles… dans l’histoire… Pour que cet appel puisse continuer à résonner… continuons à raconter et transmettre ces parcours de vie, de toutes celles et ceux qui un jour, se sont battus pour la vie. Pour se concrétiser, ce projet a besoin de soutien, de votre soutien, pour que la mémoire ait encore de l’avenir. » Pierre-François Veil Président du Comité français pour Yad Vashem Les Justes de France Le 18 janvier 2007, dans la Crypte du Panthéon, le Président de la République Jacques Chirac, sur une proposition de Simone Veil, donnait alors aux Justes parmi les Nations de France, reconnus ou restés anonymes, une place légitime auprès des grandes figures de notre pays. Il y a fait inscrire leur action collective par ces mots : « (…) bravant les risques encourus, ils ont incarné l’honneur de la France, les valeurs de justice, de tolérance et d’humanité ». L’hommage rendu aux «Justes parmi les Nations» revêt une signification éducative et morale : éducative, car les Justes prouvent que, même dans des situations d’intense pression physique et psychologique, la Résistance est possible et que l’on peut s’opposer au mal dans un cadre collectif ou à titre individuel ; morale, car la reconnaissance envers ceux dont la conduite est exemplaire, est un devoir. 80 ans après, que reste-il de leurs combats ? Quel est l’héritage transmis aux générations actuelles de cette triste période, par cette armée de coeurs ? Pour répondre à ces questions le Comité français pour Yad Vashem, fait appel à vous dans le cadre de la production des podcasts « LA VOIX DES JUSTES ». Qui sommes nous ? Le Comité français pour Yad Vashem a été créé en 1989 par Charles Corrin, Sylvain Caen, Samuel Pisar, Joseph Zauberman et Paul Schaffer, tous rescapés de la Shoah. Il est présidé aujourd’hui par Pierre-François Veil. Association loi 1901, le Comité français, constitué majoritairement de bénévoles,  poursuit dans toute la France et avec ses 20 délégués parisiens et régionaux, plusieurs missions en soutien aux actions menées par Yad Vashem, l’Institut International pour la Mémoire de la Shoah. www.yadvashem.org.Il participe au rassemblement des feuilles de témoignages permettant d’inscrire les noms des Juifs disparus dans la « Salle des Noms » de l’Institut Yad Vashem à Jérusalem et dans sa base de données de plus de 4 millions et demi de dossiers déjà consultables sur le site Il œuvre également pour la reconnaissance des Justes parmi les Nations de France et a créé en 2010 le « Réseau des villes et villages des Justes de France » qui regroupe les communes ayant dédié un lieu public à la mémoire des Justes parmi les Nations. Pour ce qui concerne la reconnaissance des « Justes parmi les Nations » de France, les personnes proposées doivent avoir procuré, au risque conscient de leurs vies, de celles de leurs proches, et sans demande de contrepartie, une aide véritable à une ou plusieurs personnes juives en situation de danger. Les personnes sauvées doivent en témoigner par écrit en constituant un dossier, complété si possible par d’autres témoignages et documents, et l’envoyer au Comité français pour Yad Vashem. Ces dossiers sont alors pré-instruits puis transmis à Jérusalem. Après examen final de la Commission de l’institut Yad Vashem, les personnes reconnues « Justes parmi les nations » ou leurs ayants droit sont alors honorés officiellement au cours d’une cérémonie organisée par le Comité français avec les autorités françaises locales, régionales ou nationales, en présence d’un représentant de l’ambassade d’Israël en France. Se souvenir du passé en forgeant l’avenir Yad Vashem, Institut Commémoratif des Héros et des Martyrs de la Shoah, a été institué en 1953 par la Knesset (le parlement israélien) et a été chargé d’une mission de commémoration, de documentation et de recherche sur la Shoah : l’extermination de six millions de Juifs par les nazis et leurs collaborateurs, la destruction de communautés juives, la résistance héroïque dans les ghettos, le combat des partisans juifs et l’attitude des Justes parmi les Nations qui ont risqué leur vie pour sauver des Juifs. Depuis plus d’un demi-siècle, Yad Vashem œuvre au service de ses quatre piliers de la mémoire : Commémoration, Documentation, Recherche, Education. Enfin, il contribue à la transmission de l’histoire de la Shoah auprès de la jeunesse et des enseignants français par des séminaires, expositions itinérantes et l’intervention d’anciens déportés ou enfants cachés qui témoignent dans des établissements scolaires ou culturels. Le Comité fournit aussi des informations aux historiens, enseignants, étudiants ou journalistes qui travaillent sur l’histoire des « Justes parmi les Nations » de France.

Allocation of funds

Votre soutien est fondamental pour : ➔ Palier n°1: Travail d’archives auprès des descendants - 10 000 € Retranscription des interviews, et enquête auprès de leurs descendants par des journalistes et historiens. ➔ Palier n°2: Écriture, Réalisation, enregistrement et montage des Podcasts - 15 000 € Derushage et conception du podcasts, interviews des descendants sur l'ensemble du territoire, montage en studio. ➔ Palier n°3: Création d’une musique originale - 5000 € Composition d'une musique originale, enregistrement en studio de la musique et mixage. ➔ Palier n°4: Diffusion - 5 000 € Elaboration de kits de diffusion pour les scolaires et tout public, mise en ligne sur notre site Internet. Ne jamais oublier ! En 1940, près de 330 000 Juifs vivaient en France. 76 000 ont été déportés, dont 11 400 enfants. Parmi les 3 943 survivants, il n’y eut aucun enfant. De nombreux réseaux de sauvetage, juifs et non juifs, mais aussi la solidarité d’amis, de voisins, d’inconnus, ont largement contribué à sauver les trois quarts des Juifs de France. Parmi ces héros de l’ombre, certains ont été reconnus « Justes parmi les Nations », d’autres resteront anonymes.

Rewards

Featured reward

Le livre des trente ans du Comité français pour Yad Vashem vous sera offert.

€100

  • 10 contributions
Votre contribution de 100€ vous donne droit à un cerfa - soit 34€ après déduction fiscale. « La mémoire a de l’Avenir : du Mont du Souvenir à Jérusalem aux Villes et Villages de France » retrace l’histoire du Comité, de sa création à aujourd’hui. Combattre l’antisémitisme et l’obscurantisme, entretenir la mémoire de celles et ceux qui ont été l’honneur de la France : « une lumière dans la nuit de la Shoah », alors que tant d’autres étaient assassinés.

Estimated delivery: September 2021

Broche souvenir de Yad Vashem

€20

  • 5 contributions
Votre contribution de 10€ vous donne droit à un cerfa - soit 3€ après déduction fiscale. Emblême souvenir de l'Institut Yad Vashem

Lien Francophone de l'Institut Yad Vashem

€50

  • 7 contributions
Votre contribution de 20€ vous donne droit à un cerfa - soit 6€ après déduction fiscale. Pour une contribution de 20 euros, recevez notre lien francophone. Un abonnement d'un an, soit 4 numéros.

Mention et invitation

€500

Votre contribution de 500€ vous donne droit à un cerfa - soit 170€ après déduction fiscale. Mention dans le descriptif d’un podcast et une invitation au dîner de soutien annuel du 7 décembre 2021 vous sera offerte.

Estimated delivery: December 2021

Make a donation

Give what I want