Jusqu'à ce que la mort nous sépare - Création théâtrale du Théâtre du Rond Point

Soutenez la nouvelle création du Théâtre du Rond Point de Valréas !

Project visual Jusqu'à ce que la mort nous sépare - Création théâtrale du Théâtre du Rond Point
28
Backers
16 days
Remaining
€1,250
Out of €2,000
63 %
Indie

Jusqu'à ce que la mort nous sépare - Création théâtrale du Théâtre du Rond Point

Après plusieurs mois de fermeture, il est temps de se retrouver ! Soutenons le Théâtre du Rond Point de Valréas pour la création de son nouveau spectacle "Jusqu'à ce que la mort nous sépare" de Rémi De Vos. Une comédie grinçante et nerveusement hilarante...


 

Le Théâtre du Rond Point en quelques mots : 

Le Théâtre du Rond Point est né des Comités d’Entreprises de la ville de Valréas (84) dans les années soixante. La troupe confortée grâce aux Stages Nationaux d’Art Dramatique organisés par René Jauneau, fut professionnalisée par Albert-Clarence Simond quinze ans plus tard. Le Théâtre du Rond Point a toujours affirmé et défendu une action culturelle et artistique profondément empreinte d’Éducation Populaire. Dans la lignée de ses fondateurs, le TRP poursuit sa lignée : découvrir et promouvoir le spectacle vivant sous toutes ses formes, tout en restant à l'écoute de tout ce qui fait notre époque. Il s'agit d'un lieu avéré et reconnu d'échanges et d'expériences communes. Ce théâtre est en ce sens un outil au service du plus grand nombre et défend, le pouvoir du théâtre et non le théâtre du pouvoir. 

Lieu de création et de formation, le Théâtre du Rond Point accueille au cours de chaque saison des spectacles de toutes disciplines et organise le festival familial Touti Festi...

 

La salle du Théâtre du Rond Point est magique : une salle d'une capacité de 140 places, au coeur d'une chapelle du XIIe siècle.

 

À propos du spectacle : 

Résumé : 

Simon revient après plusieurs années chez sa mère, Madeleine, pour la crémation de sa grand-mère. Les relations entre mère et fils sont tendues, c'est décidé il repartira dès le lendemain. Mais c'est sans compter sur la visite surprise d'Anne, l’amie d’enfance, l’amour de jeunesse de Simon. Les retrouvailles sont émouvantes, ils s’amusent de ce qu’ils sont devenus et semblent ne pas avoir oublié leurs sentiments réciproques... Mais dans un entrelacement maladroit l’urne se casse et les cendres de la grand-mère se répandent au sol dans un nuage. Cet incident va les entrainer dans une cavalcade de mensonges et autres inventions.

Comment Simon et Anne arriveront-ils à préserver Madeleine ? Jusqu'où seront-ils prêts à aller ? Pourquoi leur est-il impossible de dire la vérité ? Une comédie grinçante et ubuesque dans laquelle le rire est aussi libérateur que gênant !

La pièce oscille entre la comédie légère et le drame cynique et nous invite à nous questionner sur notre rapport à la mort et aux relations amoureuses et familiales. L'humain est dépeint dans toute sa splendeur, se mettant à nu, catalyseur d'émotion et capable des meilleures comme des pires inventions. On se délecte et on tremble devant tant de retournements farfelus et de mensonges insensés. L'ambiance est lourde et le malaise est palpable. Les remords, les reproches et les non-dits fusent. Le spectateur est plongé dans cette intimité familiale grinçante, le huis clos est autant étouffant que jouissif.

La mise en scène est au service du rythme, de la musicalité et de la précision du texte. Proches d'un vaudeville, les quiproquos et les rebondissements donnent le tempo. On est au plus proche des émotions des personnages, en empathie avec leurs doutes, leurs rancoeurs, et leur solitude. 

Ce spectacle est aussi et avant tout un véritable désir, celui de comédiens, de metteur en scène, d'une équipe. Le désir de jouer, de créer et d'inventer ensemble, donner vie et donner à voir, surprendre, émouvoir et faire rire. Comme une histoire universelle, celle qui fait du bien, qui nous libère et nous unit, partir de la mort pour retrouver la vie. Ce qui compte c'est le temps passé ensemble. Se retrouver, spectateurs et acteurs durant ce temps fort de célébration et de catharsis qu'est le théâtre.

 

Le Théâtre du Rond Point et sa programmation Estivale :


Durant tout l'été, le TRP proposera une programmation culturelle variée sur tout son territoire, les spectateurs pourront retrouver des spectacles, des concerts et des lectures proposées par différents artistes et compagnies. C'est dans ce contexte que sera présentée la nouvelle création "Jusqu'à ce que la mort nous sépare".

Le spectacle sera joué une dizaine de fois entre mi-juillet et mi-août 2021. Il poursuivra son chemin à partir de la saison prochaine (2021-2022) en France et à l'étranger.

 

 

L'équipe du spectacle : 

Caroline Cristofoli, Mise en scène.   

 

 

C'est au Théâtre Du Rond Point de Valréas qu'elle découvre le théâtre et y fait ses premiers pas. Elle poursuit sa pratique théâtrale au Conservatoire régional de Grenoble, puis de Montpellier et enfin au Cycle Spécialisé d'Art Dramatique du CRR de Paris. Après un Master d’études théâtrales spécialisation mise en scène, elle met en scène Les barbares sont arrivés, d’Andrzej Staziuk, en tournée de 2012 à 2014. Depuis 2015, elle travaille aux côtés de la Compagnie Institout et co crée le Diptyque Collectif et la Compagnie du Coup Monté et joue dans Madame Shakespeare d’Anca Visdei. Elle fait partie des artistes en résidence à Anis Gras - le lieu de l’autre.

Sarah Labhar, Comédienne

Actrice, metteure en scène, auteure et réalisatrice, Sarah aime endosser des rôles différents. Elle se forme depuis l’enfance, d’abord à Marseille, puis à Paris. Elle intègre la Sorbonne Nouvelle en études théâtrales, et le Conservatoire du 10ème arrondissement de la ville. Elle joue au cinéma et dans des téléfilms, des clips, des courts-métrages, des séries et bien entendu, au théâtre, dans une dizaine de pièces. Elle co-fonde la Compagnie Les Réveillés et intègre la Compagnie Galante. Elle est la co-auteure de Samy grandit, texte de théâtre jeune public, publié par la Maison Sombres Rets. Dernièrement, elle a réalisé le documentaire La Joie.

Judith Levasseur, Comédienne

Comédienne et chanteuse formée à l’école Charles Dullin, elle est metteure en scène et formatrice. Elle fait partie de la Compagnie Délices Dada depuis 2005, comédienne et metteure en scène pour le collectif du Théâtre du Fenouillet depuis 2013. Elle intervient dans les lycées et collège pour le Théâtre de Privas depuis 2010. Artiste complète et multiple, Judith a plus de 25 ans d'expériences théâtrales.

Bryce Quétel, Comédien

Artiste multiple, il s'est exercé à différentes pratiques théâtrales comme le clown, le masque, le mime et le théâtre de rue au travers de nombreux stages. Il travaille pour différentes compagnies professionnelles depuis l’âge de 17 ans. Friand d’expériences et de nouvelles rencontres, il a l’occasion de jouer sur des tournages, de programmer des spectacles dans les communes du Sud Drôme et Haut Vaucluse, d’animer des ateliers pour adultes et enfants. Il est également metteur en scène et directeur artistique du Théâtre du Rond Point de Valréas depuis 2011.

Maxime Denis, Création sonore

Après des études de musique, Maxime obtient en 2013 un DEUG en acoustique à l’Université du Maine. En 2014, il termine sa formation à l’Institut Technologique Européen des Métiers de la Musique. Jusqu’en 2018, Maxime a été régisseur son, lumières et vidéo au Théâtre La Reine Blanche (Paris). En 2016, il intègre le Diptyque Collectif. Il travaille aussi en collaboration avec la créatrice sonore Stéphanie Gibert. Il est également musicien et compositeur.

Samuel Bouchara, Régie lumière, conception décors

Après 2 ans à l'Institut International de l'Image et du Son (3iS) à Bordeaux en Techniques Spectacle & Événements Culturels, Samuel a assuré une mission de service civique au Théâtre du Rond Point en ingénierie salle de spectacles et communication. Il poursuivra sa formation de technicien et de concepteur de décors dans le cadre d'un CAE PEC dès septembre 2021 tout en réunissant, dès maintenant, les conditions futures de son intermittence.


Pourquoi nous avons besoin de vous : 
 

Pour la création de ce spectacle, le Théâtre du Rond Point dispose de fonds propres afin d'assurer une part de la production. Plusieurs mécènes nous accompagnent amicalement et financièrement pour mener à bien cette création. Cependant, les coûts de production sont nombreux et importants, particulièrement les salaires des artistes et techniciens, décors, accessoires, défraiements... Autant de frais nécessaires à la réalisation d'un tel spectacle. 

Aussi nous avons besoin d'un complément pour pouvoir mener à bien cette aventure artistique et humaine...

 

Allocation of funds

Au-delà des salaires, de l'acquisition des éléments nécessaires à la scénographie, elle pourra également servir à financer les supports de communication.

Choose your reward

Make a donation

Give what I want