L'Autre Élection

Etats-Unis, France, Inde, Russie : 2012 est une grande année d’élections. En Papouasie Nouvelle Guinée, un des pays les plus corrompus du monde, on vote aussi. Immergez-vous dans une élection singulière, au fil d’une web-série percutante et faites vous-même campagne dans un jeu en ligne caustique. Mais avant cela, aidez nous à financer le projet !

Project visual L'Autre Élection
Successful
130
Contributions
05/16/2012
End date
€6,841
Out of €6,600
104 %
Supported by
Webdocu.fr supports the project L'Autre ÉlectionSnatch supports the project L'Autre ÉlectionLumento supports the project L'Autre ÉlectionLe Blog documentaire supports the project L'Autre Élection

L'Autre Élection

<p><em>L’Autre élection</em> est un projet multi-facettes composé d’une web-série de 6 épisodes, d’un news-game et d’un blog collaboratif. Du cas concret de la Papouasie, via la web-série, à la comparaison des différents moyens d'influence électorale dans le monde, via le jeu et le blog, <em>L'Autre élection</em> tire un portait des défaillances de la démocratie en ce début de siècle.</p><p> </p><p><img src="http://progress-in-work.fr/AE/images/format.jpg" alt="format" width="560" height="143"></p><p> </p><p><strong>Une web-série :</strong></p><p> </p><p>En 2012, Français, Américains, Russes, Indiens, Espagnols, et bien d’autres encore, s'apprêtent à voter. Les médias sont déjà saturés de ce qui fait le sel des campagnes politiques : meetings, alliances, coups bas, victoires et déception. Éparpillés sur des îles du Pacifique, les Papouans aussi se rendent aux urnes.</p><p> </p><p>Les moyens d’influence de leurs candidats sont pourtant bien éloignés des nôtres : les distributions de babioles ou d’argent contre des votes sont monnaie courante, et leur intégrité véritable à peine voilée par leur discours. Depuis l’indépendance du pays, les promesses non tenues des dirigeants s’enchaînent, freinant dramatiquement le développement. En attendant, les Papouans s’organisent au mieux pour pallier aux défaillances de leur état.</p><p> </p><p>Cette élection est donc une fable politique riche de sens. </p><p> </p><p>Voici l'épisode pilote du projet :</p><p> </p><p><iframe src="http://player.vimeo.com/video/40094432?title=0&amp;byline=0&amp;portrait=0&amp;color=7dab57" frameborder="0" width="540" height="304"></iframe></p><p> </p><p> </p><p><strong>Les personnages : </strong></p><p><strong><br></strong></p><p>Nous suivrons 3 personnages hauts en couleur, aux destins politiques entremêlés et représentant 3 différents niveaux de pouvoir en Nouvelle-Irlande, province reculée de Papouasie.</p><p> </p><p><strong><img src="http://progress-in-work.fr/AE/images/helen_130_129.jpg" alt="helen" width="130" height="129">Helen Fong</strong>, entre marraine de la mafia et petite sœur des pauvres, a déjà fait campagne à deux reprises dans la province. Figure importante et respectée, elle a toujours aidé du mieux qu’elle pouvait les néo-irlandais. Par deux fois cependant, elle a échoué : “C’est parce que je refuse d’acheter les voix”, affirme-t-elle. Cette fois, elle est décidée à user de moyens détournés pour accéder aux rênes du pouvoir.</p><p> </p><p><strong><img src="http://progress-in-work.fr/AE/images/julius_130_129.jpg" alt="sir julius" width="130" height="129">Sir Julius Chan</strong> est l’actuel gouverneur de Nouvelle-Irlande, ancien premier ministre du pays et fondateur de la Papouasie Nouvelle Guinée indépendante. Il a gagné haut la main la précédente élection contre son principal rival et ex-poulain, Ian Stuckey, mais son mandat n’est pas glorieux. Le développement est quasi-inexistant dans la province et ses habitants l’accusent de siphonner une large partie du budget ainsi que des fonds de la mine d’or de Lihir, une des plus grandes au monde. Avec ses projets d’indépendance pour la province, il demeure cependant confiant en sa réélection.</p><p> </p><p><strong><img src="http://progress-in-work.fr/AE/images/nelson_130_129.jpg" alt="nelson" width="130" height="129">Nelson Pasingan</strong>, l’un des chefs du clan le plus important de Nouvelle-Irlande, est prêt à recevoir les avances des différents candidats qui vont se présenter afin de donner à ses villageois des consignes de vote. Il ne leur réclamera pas d’argent, affirme-t-il, et prétend simplement vouloir entendre leurs propositions pour améliorer la vie des habitants.</p><p> </p><p> </p><p> </p><p>Les 6 épisodes dureront <strong>entre 6 à 8 minutes chacun</strong> et suivront les codes de la fiction feuilletonnante, avec un pré-générique et un cliffhanger de fin. Ils s’attacheront à rentrer au plus profond de la psychologie des personnages. </p><p> </p><p><img src="http://progress-in-work.fr/AE/images/maquette_site_560.jpg" alt="maquette site" width="560" height="1101"></p><p> </p><p> </p><p><strong>Un news-game : </strong></p><p> </p><p><em>L’Autre Election, le Jeu</em> titillera votre perception du processus démocratique et de ses défaillances dans des pays lointains aussi bien que dans le vôtre.</p><p> </p><p>Vous commencerez par <strong>choisir le candidat que vous voudrez incarner</strong> : allez-vous concourir pour le pouvoir aux Etats-Unis, en France, en Russie, en Corée du Sud, au Sénégal ou en Papouasie Nouvelle Guinée ? </p><p> </p><p>Vous commencerez ensuite votre campagne. Pendant un mois, vous devrez faire des choix difficiles. Allez-vous tenter d’acheter vos voix ? Organiser une campagne à la télévision pour écraser le parti d’opposition ? Changer la constitution pour éjecter l’un de vos adversaires ? Demander à votre spin-doctor de vous proposer un récit sur mesure à destination de l'électorat populaire ? Vous pourriez aussi essayer de la jouer fair-play et voir si vous parvenez à vos fins ?</p><p> </p><p>Vos choix auront une influence sur <strong>4 jauges : popularité, fonds de campagne, légalité et morale</strong>. Le but du jeu est de suffisamment augmenter votre popularité pour être élu à la fin du mois. Mais si vous faites faillite, si vous êtes arrêté, ou si votre propre parti vous lâche, vous aurez perdu.</p><p> </p><p>Evidemment, les règles du jeu changeront en fonction des pays. Certains choix seront plus appropriés dans certaines parties du monde ; d’autres n’auront pas ou peu d’impact sur vos concitoyens… Mais où que vous jouiez, vous devrez garder en tête une question essentielle, bien que cynique :<strong> “Quel est le plus court chemin vers le pouvoir ?”</strong>.</p><p> </p><p><img src="http://progress-in-work.fr/AE/images/maquette_jeu_560.jpg" alt="maquette_jeu" width="560" height="358"></p><p> </p><p> </p><p><strong>Un blog/média collaboratif : </strong></p><p> </p><p>Si le budget le permet, nous comptons mettre en ligne un média collaboratif. Ce volet du projet a pour but de donner de l’information sur les différents moyens utilisés de part le monde pour influencer le vote des électeurs. </p><p>Pour cela, nous allons créer une petite rédaction virtuelle et multinationale. Des blogueurs spécialisés et des journalistes de différentes origines vont être invités à écrire des articles sur les élections dans leurs pays respectifs. Leurs concitoyens seront aussi encouragés à partager leurs suspicions autour de pratiques douteuses, anonymement s’ils le souhaitent. La modération sera assurée par un(e) journaliste spécialisé(e) qui aura aussi la responsabilité de gérer les communautés sur le blog et les réseaux sociaux.</p><p>En abordant les thèmes de la corruption, du financement des campagnes, du lobbying, de la communication politique, c'est une image de la démocratie d'aujourd'hui qu'il tentera de formuler.</p><p> </p><h2>Qui suis-je ?</h2><p><strong>Igal Kohen, auteur et r&eacute;alisateur :&nbsp;</strong></p><p><strong><br /></strong></p><p><strong><img style="float: left; margin-left: 10px; margin-right: 10px;" src="http://progress-in-work.fr/AE/images/igal_130.jpg" alt="Igal" width="130" height="146" /></strong></p><p>Apr&egrave;s des &eacute;tudes de journalisme et de communication, j'ai commenc&eacute; &agrave; travailler en tant que monteur ind&eacute;pendant. Ces premi&egrave;res ann&eacute;es m'ont permis de collaborer &agrave; de nombreux films institutionnels, courts-m&eacute;trages et documentaires. En 2007, j'ai &eacute;crit et r&eacute;alis&eacute; mon premier film, <em>Votim Mama</em>, tourn&eacute; en Papouasie, o&ugrave; j'ai suivi Helen Fong, alors apprentie politicienne en lutte contre la corruption. En 2009, j'ai fond&eacute; Piw!, une soci&eacute;t&eacute; de production o&ugrave; j'ai initi&eacute; plusieurs s&eacute;ries de contenus documentaires pour le net. En 2010, j'ai r&eacute;alis&eacute;&nbsp;<em><a title="Une Oasis sur la Colline" href="http://www.france5.fr/portraits-d-un-nouveau-monde/theme/vivre-ensemble/une-oasis-sur-la-colline/" target="_blank">Une Oasis sur la Colline</a></em>, un webdocumentaire de la s&eacute;rie&nbsp;<em>Portraits d'un Nouveau Monde</em>, diffus&eacute;e sur&nbsp;france5.fr et prim&eacute; aux Lovie Awards. L'ann&eacute;e suivante j'ai produit et co-r&eacute;alis&eacute;&nbsp;<em><a title="80ans, connect&eacute;s !" href="http://80ansconnectes.fr/" target="_blank">80 ans, connect&eacute;s !</a></em>, un webdocumentaire portrait de trois octog&eacute;naires faisant usage des technologies web et de tablettes. S&eacute;lectionn&eacute; au WebTV Festival de la Rochelle, il a rencontr&eacute; un joli succ&egrave;s aupr&egrave;s du public.</p><p>&nbsp;</p><p><strong><a href="http://progressinwork.fr/" target="_blank">http://progressinwork.fr/</a></strong></p><p>&nbsp;</p><p><strong>Marine de Saint Seine, productrice :</strong>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><img style="float: left; margin-left: 10px; margin-right: 10px;" src="http://progress-in-work.fr/AE/images/Marine.jpg" alt="marine" width="130" height="133" />Je suis l'associ&eacute;e d'Igal au sein de Piw!. Auparavant, j'ai &eacute;t&eacute; journaliste &eacute;conomique pendant trois ans pour de nombreux supports (<em>Figaro &Eacute;conomie, Enjeux les Echos, Capital</em>) puis deux ans pour le web (<em>Journal du Net</em>, Volnay Publication). C'est pendant ces deux ans que j'ai commenc&eacute; &agrave; r&eacute;aliser mes premiers reportages en ligne. Au sein de Piw!, j'endosse les r&ocirc;les de producteur et charg&eacute;e de production. Ma casquette de journaliste me permet aussi d'initier des projets de reportages ou de documentaires. Comme cela a &eacute;t&eacute; le cas pour <em><a title="80 ans, connect&eacute;s !" href="http://80ansconnectes.fr/" target="_blank">80 ans, connect&eacute;s !</a>,</em>&nbsp;co-r&eacute;alis&eacute; avec Igal et diffus&eacute; sur owni.fr et la-croix.com en 2011.</p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;Retrouvez-nous sur Facebook : <a href="http://www.facebook.com/progressinwork" target="_blank"><strong>www.facebook.com/progressinwork</strong><strong>&nbsp;</strong></a></p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p>Pour l'Autre &Eacute;lection, nous nous sommes entour&eacute;s de trois personnes de talent.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Nicolas Garnier, co-r&eacute;alisateur :&nbsp;</strong></p><p>&nbsp;</p><p><img style="float: left; margin-left: 10px; margin-right: 10px;" src="http://progress-in-work.fr/AE/images/nico.jpg" alt="nicolas" width="130" height="130" /></p><p>Apr&egrave;s un dipl&ocirc;me &agrave; l&rsquo;&Eacute;cole Sup&eacute;rieure d&rsquo;&Eacute;tudes Cin&eacute;matographiques (ESEC) Nicolas commence sa carri&egrave;re en tant que monteur et graphiste au sein du groupe Publicis, puis dans la soci&eacute;t&eacute; Onirim, o&ugrave; il est monteur et directeur artistique durant cinq ans. En 2005, il prend go&ucirc;t pour le format des s&eacute;ries TV et participe notamment au montage de la s&eacute;rie <em>Samantha Oups</em>. Son travail lui vaudra d&rsquo;&ecirc;tre chef monteur de <em>Hero Corp</em> en 2008 et 2010, s&eacute;rie r&eacute;alis&eacute;e par Simon Astier et diffus&eacute;e sur Com&eacute;die!. Entre temps, il a &eacute;galement r&eacute;alis&eacute; deux courts m&eacute;trages aux c&ocirc;t&eacute;s de la soci&eacute;t&eacute; Onirim, <em>Front Obscur</em> et <em>The Preservation Society</em>, dont le premier avec l&rsquo;aide du CNC. Nicolas Garnier r&eacute;alise aussi de nombreux films institutionnels - clips, publicit&eacute;s, films int&eacute;ractifs. Il co-&eacute;crit actuellement un sitcom de science-fiction.</p><p>&nbsp;</p><p><strong><a href="http://www.onirim.com/en/director/nicolas-garnier/" target="_blank">http://www.onirim.com/en/director/nicolas-garnier/&nbsp;</a></strong></p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Florent Maurin, concepteur du news-game :&nbsp;</strong></p><p>&nbsp;</p><p><img style="float: left; margin-left: 10px; margin-right: 10px;" src="http://progress-in-work.fr/AE/images/florent_130_130.jpg" alt="florent" width="130" height="130" />Dipl&ocirc;m&eacute; en 2002 de l&rsquo;Ecole Sup&eacute;rieure de Journalisme de Lille, Florent travaille depuis &agrave; Bayard Presse, o&ugrave; il a collabor&eacute; &agrave; plusieurs magasines jeunesse avant d&rsquo;<span style="font: 10.0px 'Lucida Grande';">&ecirc;</span>tre nomm&eacute; chef de rubrique de la partie 7-12 ans de BayaM, l&rsquo;application num&eacute;rique du groupe. Il y con<span style="font: 10.0px 'Lucida Grande';">&ccedil;</span>oit de nombreux contenus interactifs &agrave; destination du jeune public. Grand amateur de jeux vid&eacute;o (il a collabor&eacute; &agrave; plusieurs publications sur le sujet), il est &agrave; l&rsquo;origine du projet de <strong>Primaires &agrave; Gauche</strong>, jeu vid&eacute;o d&rsquo;actualit&eacute; port&eacute; par lemonde.fr. Il a cr&eacute;e <em>The Pixel Hunt</em>, structure de cr&eacute;ation avec laquelle il&nbsp;participe &agrave; plusieurs projets de ludicisation de l&rsquo;information.</p><p>&nbsp;</p><p><strong><a href="http://www.thepixelhunt.com/" target="_blank">http://www.thepixelhunt.com/</a></strong></p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Emilie Lemarteleur, directrice artistique :&nbsp;</strong></p><p>&nbsp;</p><p><img style="float: left; margin-left: 10px; margin-right: 10px;" src="http://progress-in-work.fr/AE/images/emilie.jpg" alt="emilie" width="130" height="130" />Emilie Lemarteleur est graphiste et designer interactif, bas&eacute;e &agrave; Paris. Elle a &eacute;tudi&eacute; la photographie, le dessin et la peinture pendant 4 ans aux Beaux-Arts de Nantes. Par passion pour le design et Internet, elle s&rsquo;est sp&eacute;cialis&eacute;e dans l&rsquo;interactivit&eacute; &agrave; <strong>Supinfocom Valenciennes</strong>. Apr&egrave;s avoir &eacute;t&eacute; dipl<span style="font: 10.0px 'Lucida Grande';">&ocirc;</span>m&eacute;e, elle a travaill&eacute; comme graphiste et webdesigner pour des agences de publicit&eacute; et des agences web, comme <strong>Upian</strong>, et comme animatrice pour <strong>France5</strong>.</p><p>&nbsp;</p><p><strong><a href="http://www.emilie-l.com/" target="_blank">http://www.emilie-l.com/</a></strong></p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p>

Allocation of funds

<p>En janvier 2012, nous avons financé un premier voyage en Papouasie Nouvelle Guinée qui nous a permis de rencontrer nos personnages et de produire ce premier teaser, ainsi qu'un épisode pilote de la série.</p> <p> </p> <p>Mi-mai 2012 l'inscription des candidats sur les listes électorales lancera le début de la campagne en Papouasie. Pour y être présents, pouvoir réaliser notre projet et convaincre tous les partenaires nécessaires, nous avons besoin de votre soutien.</p> <p> </p> <p>Il nous permettra de <strong>financer les frais conséquents de transport </strong>pour un tournage de six semaines minimum :</p> <p> </p> <p>- Vol Paris - Port Moresby pour 2 personnes : <strong>3800 €</strong></p> <p>- Vol interne Port Moresby - Kavieng : <strong>1500 </strong><strong>€</strong></p> <p>- Essence bateau / voiture sur place : <strong>600 €</strong></p> <p>- Vaccins et traitements anti-palu : <strong>250 €</strong></p> <p>- Assurance tournage sur place : <strong>450 €</strong></p> <p><strong><br></strong></p> <p>= TOTAL : <strong>6600 </strong><strong>€</strong></p> <p> </p> <p>Grâce à votre soutien, <em>l'Autre élection</em> verra le jour.</p> <p> </p> <p>Projet en recherche de partenaires et diffuseurs. Dossier complet disponible sur demande à contact@progress-in-work.fr.</p> <p> </p>

Choose your reward

Make a donation

Give what I want