“La lettre au père" de Franz Kafka au Théâtre Gerard Philippe (TGP)

Soutenez, dans le cadre des compagnonnages du TGP, la résidence de "La lettre au père" mise en scène par Victoria Sitja

Project visual “La lettre au père" de Franz Kafka au Théâtre Gerard Philippe (TGP)
Failed
15
Backers
05/07/2019
End date
€870
Out of €2,000
44 %

“La lettre au père" de Franz Kafka au Théâtre Gerard Philippe (TGP)

"La lettre au père" de Franz Kafka

Générique :

Franz Kafka : Noham Selcer

Ottla Kafka : Marianne Rimbaud

Hermann Kafka (voix) : Christophe Brault

mise en scène : Victoria Sitjà

scénographie: Lola Seiler

crédit photos: Melissa Boucher

 

Le spectacle présenté une première fois au Théâtre des Mathurins en juin 2018 a été répété à nouveau dans le cadre des résidences du Théâtre Gérard Philipe afin qu'il puisse profiter de votre regard et recueillir vos retours. 

C’est un spectacle qui nous tient à cœur, un texte d’une beauté déchirante. Un travail sondant l’impact de l’enfance dans le passage à la vie d’adulte. 

Il important pour la troupe de l’Arpenteur de placer entre vos mains ce travail qui mûrit depuis 2017.

 

 

 

Note d'intention de la mise en scène

L'Enfance. L'évocation des années fondatrices, l'impact des sentiments hérités, la nostalgie d'un avant.

Mettre en scène et adapter La Lettre au père de Franz Kafka, c'est être à la recherche d'un évènement initié par l'auteur. Celui de "se rendre la vie et la mort plus facile". Placer l'enfance au centre de la création, son souvenir lourd, suspendu là au-dessus de nos têtes.

L'enfance, celle qui pose les premières pierres de la réflexion de l'adulte. L'enfance, comme une étape qu'on oublierait. L'enfance, comme le berceau du sentiment. Et l'acuité ou la prise de conscience des conséquences de ce que l'on y vit, peu veulent y faire face. Franz Kafka , analyse l'éducation reçue par son père. Mettre en scène la lettre implique de se plonger dans la démarche entreprise par Kafka lui même, d'essayer de comprendre l'élément déclencheur de ce besoin d'écrire, et de s'adresser à son éducateur. C'est l'énergie nécessaire, c'est le dépassement de soi, c'est le désir de comprendre, de trouver soulagement,  qui m'a tourner vers l'enfant Franz.

S'aider à vivre, voilà l'essai Kafka. La lettre au père est un adieu

Accuser le père pour s'adoucir, embrasser ses souvenirs pour calmer le coeur qui bat trop vite. J'ai voulu raconter cette épreuve, qui à mon sens, est essentielle. Mettre en scène un homme, en fin de vie, qui ressent un besoin de passer les jours sereinement, sans tourment refoulés. Alors, il entreprend cette grande épopée : celle de raconter ses souffrances et leurs origines.

Nous sommes tous confrontés à la remise en question de notre propre existence. A notre légitimité. La manière dont l'Homme la traite empêche parfois l'introspection, parce que trop lourde et bien trop évidente. L'Homme Kafka semblait être le meilleur moyen de raconter et de donner à voir un humain qui un jour a décidé. Il a décidé de sonder son enfance, pour être libéré. La lettre lui est nécessaire, vital, organique; ne plus errer.

Qu'importe le moment, c'est un service que l'on se rendrait : parler, pour Vivre. C'est le théâtre de la psychologie, le théâtre de l'homme qui arpente. L'élan qui m'a portée vers ce texte est la détermination insatiable d'écrire, le besoin de s'exprimer, de demander pourquoi ? Pour quoi ?

Parler de nous, mettre en lumière le rapport le plus primaire de notre espèce : celui de l'Enfant face à son Parent. Le Théâtre du souvenir, de la nostalgie et de l'héritage. La parole du  soulagement.

Victoria Sitja , metteur en scène

Allocation of funds

Votre soutien, via la plateforme, permettra à l’équipe de l’Arpenteur de parfaire la création de « La lettre au père » à tous les niveaux. Le financement servira ainsi à porter le spectacle plus loin en le professionnalisant, tant au plan artistique, que administratif.
L’idée principale est de faire vivre le plus longtemps la création, en le présentant aux professionnels lors des représentations du 16 et 17 mai 2019 au TGP.
Aidez nous à rendre possible ce souhait si cher à nous tous.

Vos aides serviront à : 

  • -Déplacer/Stocker notre décor 
  • -Modifier la scénographie 
  • -Soutenir nos équipes techniques et artistes durant la semaine de résidence au TGP
  • -Accueillir le public du TGP (impressions du dossier, fleurs, et programmes du spectacle) 

 

 

Choose your reward

For €10

- Un beau merci !
  • Backers: 2

For €20

- Un remerciment personalisé
  • Backers: 2

For €30

- Un remerciment personalisé - Un livre de " la lettre au père" de Franz Kafka
  • Backer: 1

For €40

- Un remerciment personalisé - Un livre de " la lettre au père" de Franz Kafka -Réservation automatique pour l'une des deux représentations
  • Backer: 1

For €50

- Un remerciment personalisé -Une place réservée lors des d'une représentation - Texte de la version spectacle -Membre d'honneur de la compagnie
  • Backers: 3

For €100

Un remerciment personalisé - Un livre de " la lettre au père" de Franz Kafka - Version texte du spectacle -Réservation automatique pour l'une des deux représentations - Membre d’honneur de la compagnie
  • Backers: 2

For €200

- Un remerciment personalisé -Une place réservée lors des d'une représentation -Membre d'honneur de la compagnie - Accés à une répétition entre le 11 et le 15 mai au TGP

Make a donation

Give what I want