La regarder en face

Soutenez la série documentaire "La regarder en face" par Lilia Lerondeau

Project visual La regarder en face
74
Backers
8 days
Remaining
€3,250
Out of €4,000
81 %
Health
and
Handicap
International
solidarity
Indie

La regarder en face

 

SÉRIE DOCUMENTAIRE : LA REGARDER EN FACE 

De Lilia Lerondeau 

 

 

Bonjour à tous ! 

 

Bienvenue dans la cagnotte “LA REGARDER EN FACE” !

Et si vous preniez le temps de lire notre histoire ? 

Prenez connaissance du projet et rejoignez l'aventure ! 

 


LE PROJET EN QUELQUES MOTS

 

Les histoires les plus tristes se révèlent parfois d’une beauté inattendue. Au coeur de la guerre contre leurs maladies, plusieurs guerriers nous ont livré parmi les plus beaux témoignages : entre la simplicité, la légèreté, la tristesse et la force, ils nous prouvent que le cancer n’aura jamais raison de leurs âmes conquérantes, et ce malgré leurs corps blessés ; et que l'existence, quoi qu’elle rencontre, doit toujours être empreinte du bonheur d’aimer et de l’envie de vivre à tout prix, vivre sans limite, vivre comme si nous allions mourir demain…

 


LA GÉNÈSE DU PROJET 

 

 


Le projet de cette série documentaire a d’abord émergé grâce à une rencontre merveilleuse, celle d’Isabelle. 


Isabelle est une femme douce, généreuse, rêveuse. Altruiste et bienveillante, elle consacre toute sa vie à l’Autre à travers son métier d’infirmière. Mère dévouée, elle élève sa fille Louana en lui apprenant les plus beaux poèmes de la vie. Femme courage, elle tient le coup quand l’année des 6 ans de sa fille, le médecin lui prononce ces mots : “Isabelle, les résultats ne sont pas bons. Vous êtes atteinte d’un cancer du sein. Nous l’avons pris assez tôt, nous allons le combattre ensemble, mais il faudra être forte.”


La phrase résonne dans sa tête comme une bombe, ses oreilles sifflent, sa vue brumeuse retire au monde toutes ses couleurs. Mais sa fille la regarde et lui tient la main. Pour Louana, Isabelle se battra. Elle vaincra, une première fois. 



Quelques temps plus tard, après 7 ans de rémission, Isabelle souffre encore. Son dos lui souffle des douleurs qu’elle ne reconnaît pas. Elle n’est pas trop inquiète. Tous les ans elle s’applique aux contrôles de routine et fait très attention. Par précaution, elle retourne voir son médecin. Ce jour-là le coup est violent. Il est revenu. En son sein, il loge, silencieusement, douloureusement.


Isabelle laisse échapper quelques larmes. La tristesse et la peur se mêlent à la colère. L’angoisse lui creuse l’estomac. Au creux de sa main, pourtant, des petits doigts bienveillants. Sa fille est là. Pour Louana, Isabelle se battra. 


Son corps puissant et son cœur vaillant n’appartiennent pas à l’ennemi. Comme d’autres guerriers face au même démon, elle livre une bataille terrassante où les vies basculent et les chairs se déchirent... Mais l’envie de vivre est plus forte : vivre, il faut vivre seulement. 


Tout au long de ce combat, Isabelle offre à sa fille le plus beau des héritages : celui d’apprendre à vivre. 


Et puis elle m'offre à mon tour de l’amour, de la tendresse, des éclats de rire. Elle dessine des souvenirs. Elle répète qu’elle “aime les belles choses, les couleurs, les fleurs, la vie”. Elle donne sans compter. Elle nous raconte l'histoire de son combat, ses virées à l’hôpital, ses discussions avec son corps. Isabelle est inspirante. 


Après une nouvelle après-midi à ses côtés, je souhaite lui dédier un projet. Étudiante en cinéma (comme sa fille), je décide de réaliser “La Regarder en Face”, une série documentaire à propos du cancer. Dans celle-ci, je veux montrer leurs visages, je veux entendre leurs mots, je veux chanter leurs histoires. Comme Isabelle, je propose à d’autres malades mais aussi à leurs médecins et à leurs familles de me raconter leurs combats, face à la caméra. Le projet se construit doucement jusqu’à devenir ce qu’il est aujourd’hui… 


Isabelle s’est battue jusqu’au bout. Elle nous a quitté quelques semaines après nous avoir livrer son témoignage pour le film. Elle est partie aussi belle qu’à ses débuts.


Ce projet est pour elle. 

Et pour elle, nous vaincrons.

 

 

 


QUI SUIS-JE ?  

 

 

Originaire de Saint-Nazaire, je suis mes parents et m’installe très tôt en Guadeloupe, où je grandis jusqu’à mes 18 ans. Là-bas, je vis parmi ce qui resteront les plus belles années de ma vie. L’île aux belles eaux me berce en son sein et m’apprend le bonheur des choses simples.

 

À 18 ans, je m’envole pour Paris, bien décidée à réaliser mes rêves. Un peu chancelante, je pose un pied à Orly le 15 septembre 2015, valise en main.

 

 

Je fais une première année d’étude de cinéma et d’audiovisuel à la Sorbonne-Nouvelle, dans le 5e arrondissement de Paris. J’intègre ensuite l’ESRA (École Supérieure de Réalisation Audiovisuelle), jusqu’à l’obtention de mon diplôme en décembre 2019. Tout au long de mon parcours, je me passionne pour le documentaire. Je suis inspirée par le monde, fascinée par l’instant.

 

 

A la sortie de l’école, je fais de nombreux stages pour me perfectionner. Après 6 mois de participation à la construction du FIPADOC (Festival International du Film Documentaire), je suis engagée en tant qu’auteur/scénariste de films documentaires chez Theorem, une boite de production à Boulogne-Billancourt. J’y travaille depuis.

 

 

En parallèle, je prépare mes propres réalisations, dont ce projet que j’ai eu l’occasion de commencer lors de ma dernière année à l’ESRA et que je souhaite aujourd’hui mener plus loin, bien plus loin que le cadre scolaire. 

 

 

 


LES INTERVENANTS  

 

 

De nombreux intervenants nous ont déjà rejoins dans l’aventure. Parmi eux, plusieurs malades, plusieurs familles et plusieurs soignants nous ont déjà livré parmi les plus beaux témoignages.

 

Nous avons également le plaisir d’avoir pu travailler avec Elisabeth Bernardot, créatrice de l’association “EliRose Forever”, Valerie Legrand co-créatrice de l’association “Les Roses Poudrées”, Gersende Bargine et l’association “Skin”. 

Nous avons également eu l’honneur d’être soutenu par le service d’Oncologie de l’hôpital Européen Georges Pompidou, à travers l’intervention de certains de leurs soignants parmi lesquels Stephane Oudard (chef de service oncologie), Audrey Simmonaggio (médecin oncologue), Constance Thibault (médecin oncologue et urologue), Virginie Bichon (infirmière en cancérologie) ou encore via le soutien de l’association ARTIC de recherche contre le cancer représentée par Stephane Oudard et Magdalena Kaminska.

 


LE TOURNAGE ET L’ÉQUIPE 

 

 

Une première session de tournage a déjà eu lieu au mois de mai 2019. Nous comptabilisons à ce jour une quinzaine d’interviews.

 

 

Seulement, pour finaliser ce projet, nous devons lancer une seconde session de tournage au mois de novembre 2020. Pendant celle-ci, nous devrons interviewer de nouveaux intervenants et surtout, filmer de nombreux plans d’illustrations.

 

 

En effet, dans chaque interviews, un leitmotiv : les malades comme les médecins nous abordent l’importance de l’art pour s’exprimer, pour s’évader, pour se défouler et se sentir vivant au cœur de ce terrible combat.

 

 

Ainsi, pour rythmer le documentaire et illustrer les interviews, j’ai décidé de filmer différents artistes dans la pratique de leurs disciplines respectives.

 

 

Pour chaque épisodes, les témoignages des malades, des médecins et de leurs familles seront illustrés et rythmés par des plans très esthétiques et métaphoriques de danse, de peinture et de musique.

 

Faites connaissance avec notre équipe !

 

Réalisatrice : Lilia Lerondeau

 

Directrice de production : Louana Nedelcou

 

Chef opérateur : Edouard Gerard-Beveridge

 

Cadreur : Jules Poisson

 

Ingénieur son : Théo Lacombe

 

Mixeur : Stephano Robinson

 

Monteurs : Colin Bessis et Marine Dourdet

 

Directrice de communication et évènementiel : Magdalena Ortet

 


LES OBJECTIFS DU PROJET

 

Le projet est en cours de production. Ainsi, son exploitation et ses diffusions sont en cours de décision.

 

 

On peut cependant déjà vous confier que la série documentaire fera l’objet d’un super événement au mois de janvier 2021 ! Nous diffuserons le projet dans une salle parisienne, en compagnie de tous nos partenaires, nos intervenants, et avec vous ! Cette soirée, riche en surprise, sera également ponctuée de nombreuses animations. 

 

 

De plus, l’association ARTIC de recherche contre le cancer, basée au cœur de l’hôpital Européen Georges Pompidou, souhaite récupérer le projet pour une diffusion lors des 20 ans de l’association, en mai 2021.

 

 

L’acte de témoigner face caméra à propos de sujets aussi intimes et douloureux est complexe. Le courage dont nos intervenants ont fait preuve est admirable et permettra, je l’espère, d’en offrir un peu à ceux qui l’ont perdu. Ainsi, nous travaillons d’arrache-pied pour que la série touche le plus grand nombre de personne. Nous souhaitons que ce documentaire devienne le témoin de leurs histoires, de VOS histoires mais qu’il serve également au combat de tous ceux qui partagent ce parcours de guerriers.

 

Nous vous remercions infiniment pour votre participation,

 

Au nom de nos intervenants,

 

Au nom de nos partenaires,

 

Au nom de notre équipe,

 

Et au nom d’Isabelle,

 

UN GRAND MERCI !

 

Allocation of funds

A QUOI SERVIRA LA COLLECTE ? 

 

Pour le moment en cours de production, nous manquons de moyen. Ainsi, voici en détail les besoins de l’équipe… : 

 

10 % pour la préparation et la production

De quoi démarrer la mise en place du projet. Ce pourcentage servira aux frais de production, à la location des salles de castings ainsi qu’à la rémunération des artistes qui travailleront avec nous.

50 % pour le tournage

La majorité du budget obtenu servira à assurer les coûts du tournage. Que ce soit au niveau de la location de notre matériel (caméra, lumière, machinerie, son) mais aussi par la location d'un studio, ainsi que la somme requise pour toute la logistique du projet (véhicule, repas, déplacement de l'équipe). 

10 % pour la post-production

Une fois que les images seront en boîte… place à la post-production. Une partie des fonds récoltés ira pour la location d'une station de montage et nous permettra également de faire appel à un compositeur.

 

30 % pour la projection

Une fois le projet finalisé, nous souhaitons le diffuser le plus largement possible. La dernière partie de notre budget concerne donc une grande soirée de projection , réunissant tous les participants au documentaire (intervenants et contributeurs). À l’occasion, vous pourrez découvrir le projet sur grand écran et échanger avec l’équipe !

 

 

ET SI NOUS ATTEIGNONS PLUS QUE L’OBJECTIF PRÉVU ? 

 

Ce serait un rêve ! 

 

Nous nous engageons à reverser l’ensemble des fonds restant à l’association ARTIC de recherche contre le cancer, en hommage à Isabelle et pour que nous puissions, un jour, vaincre ensemble la maladie. 

Choose your reward

Reward featured

For €50

ou plus ...

Retrouvez nous à la soirée de projection… et dans votre salon ! Un immense merci ! Bises du coude, danse de la joie, votre nom dans le générique, une invitation à la soirée de projection de la série documentaire le weekend du 9 janvier 2021 à Paris. Et en plus… Le tirage en format (?) d’une photographie au choix, prise pendant le tournage, signée par notre chef opérateur et photographe Edouard Gerard-Beveridge.
  • Backers: 15

For €5

Votre nom au générique

Un grand merci, bises du coude (Covid oblige) et votre nom dans le générique !
  • Backers: 11
  • Delivery January 2021

For €15

Le série rien que pour vous…

Un grand merci ! Bises du coude, votre nom dans le générique et un lien pour voir la série documentaire autant de fois que vous le voudrez pendant une semaine !
  • Backers: 20

For €30

Assistez à la soirée de projection du film à Paris

Un grand merci ! Bises du coude, votre nom dans le générique et une invitation à la soirée de projection de la série documentaire, le weekend du 9 janvier 2021 à Paris.
  • Backers: 4

Make a donation

Give what I want