Lalana, les chemins de Nosy Komba

Construire ensemble un chemin en béton du village à l'école, pour les enfants de Nosy komba à Madagascar.

Project visual Lalana, les chemins de Nosy Komba
Successful
23
Backers
10/25/2019
End date
€2,540
Out of €2,500
102 %

Lalana, les chemins de Nosy Komba

À propos de Nosy Komba :


photo : Studioartepix

Nosy Komba aussi, appelée Nosy Ambariovato – île entourée de roches – est posée au milieu de la magnifique baie d’Ampasidava, au nord de l’île rouge, Madagascar. Joyau de la nature, voisine de Nosy Be, où il n’y a ni route, ni électricité, la majeure partie de ses habitants vit sur la côte de l’île, des produits de leur pêche et de l’agriculture locale.

Les chemins qui relient les différents villages au dispensaire ou à l’école, suivent le tracé frayé par les anciens, entre les arbres, ravines et plages, au gré des caprices de la météo et des marées. Ces chemins qu'empruntent les enfants plusieurs fois par jour peuvent être particulièrement étroits et scabreux.
Nous connaissons tous ces difficultés, en particulier en période de cyclone.


photo : Studioartepix

Les reliefs de L’île étant particulièrement escarpés et les pluies n’étant pas rares surtout pendant l’été austral (décembre à mars), les sentiers qu’empruntent les habitants ressemblent davantage à des ravines qu’à des chemins aménagés.
Bien que la population connaisse par cœur ces chemins, sans se plaindre, il est évident que c’est par manque de moyen que ceux-ci ne sont pas régulièrement remis en état. C’est donc ces moyens que nous souhaitons réunir autour de notre projet de construction solidaire.

À propos de notre projet : 

Notre projet LALANA est de faire construire par une main-d’oeuvre locale, sur les tracés des sentiers actuels impraticables, une parcelle de chemin en béton et bois qui relierait les lieux du village ANJIABE et offrirait aux habitants l’occasion de se déplacer plus facilement sur une île, ou il n'y a ni route ni électricité.


photo : Association École d'Anjiabe

Ce chemin  permettra aux habitants d’Anjiabe et particulièrement aux enfants de se déplacer plus facilement à travers le village,  la forêt, les ravines et les plages de l’île souvent submergées, de l'école jusqu'au village.


photo : Association École d'Anjiabe

Avec un souci d’écologie certain, notre objectif est de respecter le tracé initial du chemin utilisé par les habitants mais d’offrir a ceux-ci plus de sécurité et de praticité, en accord avec le fokontany (l’unité administrative et traditionnelle de base à Madagascar).

C’est un projet généreux, ambitieux qui nécessite un investissement conséquent.
Nous souhaitons réunir les fonds nécessaires pour l’élaboration et la réalisation de ce projet solidaire, avec votre aide par le biais d’un crowdfunding qui est présentement organisé via KissKissbankbank.

Il faut compter un chef d'équipe et trois ouvriers minimums pour un budget main-d'oeuvre d'environ 1000 € euros pour deux mois de travail à temps plein, environ 1000 € euros d'outillage et matériaux (permis de construire, pierre locale, sable, ciment, bois, transport de matériaux...), 500€ euros de billet sur place pour être présente à la livraison des chantiers.

En cas de réussite, Les chemins LALANA verront alors le jour après la période des cyclones 2019/2020 !

Chemin se dit Lalana en malgache !

À propos de Lalana :
Vivant à Paris, graphiste/animatrice d'ateliers plastiques, je connais très bien cette petite région de Madagascar ou j'ai pu habiter. L'idée m'est venue lors d'un séjour sur place pendant lequel ma fille a été à l'école alors qu'elle était encore en CM1. Après en avoir parlé avec voisins et amis, ceux-ci m'ont garanti que l'idée était utile au village, pour le projet lié au chemin mais aussi d'un point de vue économique pour les locaux.

La situation pour les Malgaches restant grave malgré leur dynamisme et leur gentillesse.


photo : Studioartepix

Allocation of funds

Le premier défi que nous tenterons de relever sera de soutenir et participer à la construction du chemin d’Anjiabe avec l’organisation de sa logistique, la recherche de financement, l’organisation d’événements en lien avec notre projet.
Pour le réaliser, nous aurons besoin de réunir suffisamment de fonds pour financer la construction du chemin et un voyage jusqu’à Madagascar à la livraison de celui-ci.

Votre contribution au financement permettra d’acquérir auprès de fournisseurs locaux, le matériel nécessaire à la construction du chemin : sable, ciment, bois… Mais aussi demande de permis de construire soumis aux administrations qui peuvent être particulièrement longues à réagir...

Par ailleurs et avant tout nous devrons rémunérer les ouvriers locaux et le chef d'équipe qui supervisera ces chantiers pendant toute la durée des travaux.


photo : Studioartepix

 


photo : Studioartepix


photo : Studioartepix

Choose your reward

For €10

Pour 10 euros

Nous vous adressons notre reconnaissance et un email de rétrospective à la fin de notre belle aventure de construction ! Misoatra (merci en malgache)
  • Backer: 1

For €20

Pour 20 euros

Du fond du coeur, tous nos remerciements plus un email de présentation de l'équipe du chantier et un email de rétrospective à la fin de ce chantier.
  • Backers: 5

For €30

Pour 30 euros

Nos chaleureux remerciements et un email hebdomadaire de présentation du projet, de l'équipe et alentours jusqu'à la fin du chantier. Merci ! Misoatra
  • Backer: 1

For €50

Pour 50 euros

Nos remerciements les plus chaleureux et en plus des contreparties précédentes, une photo collector de l'équipe - et du chemin - imprimée sur papier photo. Un grand merci !
  • Backers: 9

Make a donation

Give what I want