Le Banquet. not a musical, not at all.

Comédie philosophique presque musicale, ou l'inverse.

Project visual Le Banquet. not a musical, not at all.
Successful
33
Contributions
10/31/2020
End date
€3,352
Out of €3,350
100 %
Indie

Le Banquet. not a musical, not at all.

<p><strong>Le projet.</strong></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/682453/943a9159-f8b9-4235-b792-a2d9049bf91d.jpg" width="100%" /></p> <p>&Agrave; partir du Banquet de Platon et en nourrissant son &eacute;criture de textes de Raymond Carver et d&rsquo;Anne Dufourmontelle, le metteur en sc&egrave;ne Matthieu Pastore propose, le temps d&rsquo;une soir&eacute;e, d&rsquo;explorer les interf&eacute;rences entre d&eacute;sir et amour.</p> <blockquote> <p>&quot;C&#39;est une soir&eacute;e, une f&ecirc;te. Un banquet, oui. Ils ne se connaissent pas. Pas tous, en tout cas. Et pourtant ils vont parler de ce petit vide abyssal, de cet interstice de l&rsquo;&acirc;me que l&#39;on nomme amour. Que l&#39;on nomme d&eacute;sir. Que Platon nommait &Eacute;ros. Mais de quoi parlent-ils r&eacute;ellement ?&quot;</p> </blockquote> <p>Ce ne sera pas une com&eacute;die musicale, pas du tout ! Et pourtant, comment parler de d&eacute;sir sans mettre le corps et ses danses au centre du discours ? Comment parler d&rsquo;amour sans se demander pourquoi la chanson en est l&rsquo;expression la plus populaire ?<em>&quot;</em></p> <blockquote> <p><em>&quot;Vous le savez, vous, de quoi est-ce que nous parlons, quand on parle d&rsquo;amour ?&quot;</em></p> </blockquote> <hr /> <p><strong>Les origines du projet.</strong></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/682459/46cd2326-ae09-4293-a0da-dee81a9724cf.jpg" width="100%" /></p> <p>Le spectacle a &eacute;t&eacute; cr&eacute;&eacute; dans le cadre du concours de mise en sc&egrave;ne du Th&eacute;&acirc;tre 13. Apr&egrave;s plusieurs &eacute;tapes de s&eacute;lection, nous sommes parmi les cinq projets finalistes - sur les 80 qui ont &eacute;t&eacute; re&ccedil;us au premier tour.</p> <p>Nous allons pr&eacute;senter le spectacle dans sa forme compl&egrave;te et aboutie devant le public (devant vous !) lors de la finale du concours, qui aura lieu au Th&eacute;&acirc;tre 13 / Seine, &agrave; Paris, les 13 &amp; 14 octobre 2020.</p> <p>C&#39;est une vitrine unique et privil&eacute;gi&eacute;e pour montrer notre travail devant les professionnels et les programmateurs, afin de diffuser le spectacle et de nouer des rapports avec des th&eacute;&acirc;tres et des institutions.</p> <p>Le laur&eacute;at du concours obtiendra une bourse, pour l&#39;aider &agrave; diffuser son spectacle, ainsi qu&#39;une tourn&eacute;e &agrave; Paris et en r&eacute;gion parisienne.</p> <p>&nbsp;</p> <hr /> <p><strong>N</strong><strong>ous avons besoin de votre aide !</strong></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/682461/7b751c15-35c0-44e6-a553-9dbafa6ff495.jpg" width="100%" /></p> <p>En cette p&eacute;riode difficile pour tous, et plus particuli&egrave;rement pour le monde de la culture, la cr&eacute;ation contemporaine a plus que jamais besoin de soutien !</p> <p>Nous avons besoin d&#39;une aide financi&egrave;re pour faire aboutir notre projet de cr&eacute;ation, nous pr&eacute;senter &agrave; la finale du concours dans les meilleures conditions possibles et mettre toutes les chances de notre c&ocirc;t&eacute;.</p> <p>Ce financement nous donnera la possibilit&eacute; de donner &agrave; ce spectacle une sc&eacute;nographie, des costumes et des moyens techniques &agrave; la hauteur de ses ambitions.&nbsp;</p> <p>Chaque euro compte pour donner vie &agrave; cette soir&eacute;e, &agrave; ce Banquet !</p> <hr /> <p><strong>L</strong><strong>&#39;&eacute;quipe du Banquet.</strong></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/682466/d1b7eba8-15cc-4b95-9ee8-2fc37614cca6.jpg" width="100%" /></p> <p>Texte &amp; Mise en sc&egrave;ne : Matthieu Pastore<br /> Assistante &agrave; la mise en sc&egrave;ne : Camille Soulerin<br /> Jeu : Victor Assi&eacute;, Barbara Atlan, Laurie Barth&eacute;l&eacute;my,<br /> Nathalie Bourg, Pierre Cohen, Benjamin Dussud,<br /> Margot Mayette, Valentin Rolland &amp; Camille Soulerin<br /> Chor&eacute;graphies : Laura Maria Desideri<br /> Costumes : Am&eacute;lie Vavernac &amp; Leslie Granger<br /> Cr&eacute;ation Lumi&egrave;res : Th&eacute;o Tisseuil&nbsp;<br /> Ing&eacute;nieur Son : Cl&eacute;ment Hubert<br /> R&eacute;gie Son : Claire Mahieux<br /> Les compositions musicales et les arrangements<br /> sont de Pierre Cohen, Cl&eacute;ment Hubert &amp; Margot Mayette<br /> &nbsp;</p> <hr /> <p><strong>Le metteur en sc&egrave;ne.</strong></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/682454/3dabe72e-380e-4709-9cb4-aa8d281b58a0.jpg" width="100%" />Matthieu Pastore est n&eacute; en 1989 &agrave; Lyon. Apr&egrave;s une pr&eacute;pa litt&eacute;raire dans sa ville natale, il int&egrave;gre l&rsquo;&eacute;cole du Piccolo Teatro de Milan, dirig&eacute;e par le metteur en sc&egrave;ne Luca Ronconi. Apr&egrave;s trois ans d&rsquo;&eacute;tudes il obtient son dipl&ocirc;me de com&eacute;dien, en 2011. En 2012, il re&ccedil;oit, &agrave; Milan, le Prix Hystrio &agrave; la vocation th&eacute;&acirc;trale, comme meilleur acteur de moins de 30 ans.<br /> <br /> De 2011 &agrave; 2018, il collabore en tant que com&eacute;dien avec de nombreux metteurs en sc&egrave;ne italien, parmi lesquels Damiano Michieletto, Andrea de Rosa, Renato Sarti, Fabrizio Falco, Bruno Fornasari&hellip;<br /> <br /> En tant que traducteur, il a travaill&eacute;, entre autres, sur l&rsquo;adaptation en italien de&nbsp;<em>George Dandin</em>&nbsp;de Moli&egrave;re, pour la compagnie IdiotSavant, dirig&eacute;e par Filippo Renda, sur&nbsp;<em>The Great Disaster</em>&nbsp;de Patrick Kermann, pour Renato Sarti, ou bien sur&nbsp;<em>Les 24h de Tina Pools &agrave; la recherche de son bonheur</em>, de la dramaturge franco-belge Marie Henry, pour le TeatroDue de Parme.<br /> <br /> Il a &eacute;galement assist&eacute; plusieurs metteurs en sc&egrave;ne, en particulier Fadhel Ja&iuml;bi, directeur du Th&eacute;&acirc;tre National de Tunis, de 2012 &agrave; 2015, pour un projet de collaboration entre le Piccolo Teatro de Milan et le Th&eacute;&acirc;tre de Chaillot.<br /> <br /> Ce sont ces exp&eacute;riences qui l&rsquo;ont pouss&eacute;, depuis 2018, depuis son retour en France, &agrave; d&eacute;velopper des projets d&rsquo;&eacute;criture et de mise en sc&egrave;ne. Il travaille actuellement, avec la metteuse en sc&egrave;ne franco-italienne Chiara Breci, sur une r&eacute;&eacute;criture pour le jeune public du&nbsp;<em>K</em>&nbsp;de Dino Buzzati et il souhaiterait, apr&egrave;s&nbsp;<em>le Banquet,</em>&nbsp;poursuivre une r&eacute;flexion plus ample, bas&eacute;e sur la litt&eacute;rature grecque, et dont le th&egrave;me central serait l&rsquo;identit&eacute; intime&nbsp;; qu&rsquo;y a-t-il &agrave; partager de l&rsquo;intime dans une exploration non pas de la singularit&eacute; des &laquo;&nbsp;moi&nbsp;&raquo; mais des traits communs du &laquo;&nbsp;nous&nbsp;&raquo;, dans une d&eacute;marche peut-&ecirc;tre aussi politique&nbsp;: ce que je suis, au fond, au plus profond de mon intime, n&rsquo;est-il pas &eacute;galement, radicalement, ce que nous sommes&nbsp;?<br /> <br /> Il travaille donc actuellement sur la figure de Tir&eacute;sias, qu&rsquo;il souhaite mettre en parall&egrave;le avec le concept de non-binarit&eacute;, au sens large, avant de se pencher sur le mythe d&rsquo;Orph&eacute;e, sur le rapport qu&rsquo;il entretient avec la mort, d&rsquo;une part, mais aussi paradoxalement avec nos voyages, nos trajectoires vers le bonheur.</p>

Allocation of funds

<p><strong>Le budget.</strong></p> <p>Nous avons &eacute;labor&eacute; un projet financier pour la derni&egrave;re &eacute;tape de cr&eacute;ation.</p> <ul> <li>Sc&eacute;nographie : 900 euros. Les com&eacute;diens &eacute;volueront &agrave; l&#39;int&eacute;rieur d&#39;un grand espace blanc, repr&eacute;sentant un salon, avec une longue table de banquet, quelques fauteuils, une m&eacute;ridienne et des lampes. Le sol (80 m&egrave;tres carr&eacute;s de moquette) repr&eacute;sente le budget principal.</li> <li>Costumes : 800 euros. Il y a neuf personnes &agrave; habiller sur le plateau (sept com&eacute;diens et deux musiciens). C&#39;est donc un projet ambitieux pour une jeune compagnie. Mais il nous semble important de continuer &agrave; proposer des spectacles avec de belles distributions - surtout apr&egrave;s avoir &eacute;t&eacute; isol&eacute;s pendant longtemps !</li> <li>Salle de r&eacute;p&eacute;tition : 700 euros. Pour travailler dans de bonnes conditions, il nous faut un lieu de r&eacute;sidence, &eacute;quip&eacute; d&#39;une r&eacute;gie son et lumi&egrave;re. Nous pourrions y travailler pendant 10 jours, afin d&#39;&ecirc;tre pr&ecirc;ts pour la premi&egrave;re !</li> <li>Location mat&eacute;riel son &amp; lumi&egrave;re : 500 euros. Nous avons besoin, pour cr&eacute;er ce spectacle, de composantes techniques assez particuli&egrave;res, notamment en ce qui concerne le son. La musique et le chant en live ont besoin d&#39;&ecirc;tre mis en valeur par des &eacute;quipements adapt&eacute;s.</li> <li>Logistique : 450 euros. Enfin, nous aurons besoin d&#39;un budget pour couvrir les transports de sc&eacute;nographie et les trajets des com&eacute;diens et des membres de l&#39;&eacute;quipe qui ne vivent pas &agrave; Paris.</li> </ul>

Choose your reward

Make a donation

Give what I want