Le Printemps debout

En 2016, la France manifeste contre la loi travail. A Saint-Denis, la fac Paris 8 se révolte.

Project visual Le Printemps debout
Successful
88
Contributions
06/19/2020
End date
€4,118
Out of €4,000
103 %
Indie
Education
Supported by
Fédération des Jeunes Producteurs Indépendants (FJPI) supports the project Le Printemps debout

Le Printemps debout

<h2 style="text-align:center"><img alt="" height="667" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/651847/LPD-affiche-proposition_V1-1583226844.jpg" width="500" /></h2> <h2 style="text-align:center">&nbsp;</h2> <hr /> <h2 style="text-align:center"><strong>R&eacute;sum&eacute; du film</strong></h2> <p>&nbsp;</p> <p style="text-align:center">&nbsp;</p> <p>Au printemps 2016, pendant le mouvement social contre la loi travail du gouvernement Valls, la contestation &eacute;tudiante semblait particuli&egrave;rement forte et vivante &agrave; l&#39;universit&eacute; Paris 8 de Saint- Denis.</p> <p>Le Printemps debout raconte comment ces &eacute;tudiants, du d&eacute;but du mois de mars au d&eacute;but du mois de juillet, ont v&eacute;cu ce printemps de lutte qui les a transform&eacute;s. Il questionne ce que veut dire se battre en 2016, combien ce peut &ecirc;tre beau, amusant, galvanisant, violent, difficile. Ce film&nbsp;est le t&eacute;moignage d&rsquo;une lutte, mais il entre aussi en r&eacute;sonance avec les mouvements sociaux d&#39;hier et d&#39;aujourd&#39;hui.</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" height="260" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/651877/88013694_132818454781042_5437886620638380032_n-1583232167.jpg" width="465" /></p> <p>&nbsp;</p> <hr /> <h2 style="text-align:center"><strong>Pr&eacute;sentation du film</strong></h2> <p>&nbsp;</p> <p style="text-align:center">&nbsp;</p> <p><em>&quot;Ces &eacute;v&eacute;nements ont eu lieu il y a maintenant plusieurs ann&eacute;es, mais d&egrave;s le d&eacute;part j&#39;ai voulu faire un film de cin&eacute;ma documentaire qui sortirait de l&#39;actualit&eacute; pour prendre le temps de raconter cette histoire avec suffisamment de recul, plut&ocirc;t que de donner des explications &agrave; chaud comme le ferait un reportage.&nbsp;</em></p> <p><em>Ce qui s&#39;est d&#39;ailleurs traduit d&egrave;s le tournage par une d&eacute;marche de temps long. J&#39;ai voulu venir tourner souvent, longtemps, rester des journ&eacute;es enti&egrave;res tout au long du printemps en compagnie de ces &eacute;tudiants et &eacute;tudiantes, pour ensuite prendre le temps de monter le film, de le construire patiemment.&nbsp;</em></p> <p><em>Mont&eacute; sans voix off, dans un style proche du cin&eacute;ma direct, avec seulement quelques entretiens sonores plus r&eacute;cents venant se poser sur les images, Le Printemps debout veut laisser le spectateur se plonger dans les assembl&eacute;es g&eacute;n&eacute;rales, les manifestations, les actions, et se demander avec les personnages du film comment s&#39;organiser collectivement, comment faire entendre sa voix, comment essayer de renverser la table.&nbsp;</em></p> <p><em>Il propose de vivre avec elles et eux le printemps de luttes de 2016, ses d&eacute;buts enthousiastes, l&#39;&eacute;mergence de Nuit Debout, la mont&eacute;e de la r&eacute;pression polici&egrave;re et des tensions, et les d&eacute;bats permanents de ces quelques mois qui furent fondateurs pour beaucoup, et r&eacute;sonnent avec l&#39;actualit&eacute; sociale d&#39;aujourd&#39;hui, la remettent en perspective.&quot;</em></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" height="260" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/665116/LPD_Fixe-9Bis-1589895489.jpg" width="462" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <hr /> <h2 style="text-align:center"><strong>Gen&egrave;se du projet</strong></h2> <p>&nbsp;</p> <p style="text-align:center">&nbsp;</p> <p><em>&quot;Il y a longtemps que j&#39;avais envie de filmer un mouvement social, et en particulier &eacute;tudiant. J&#39;avais l&#39;intuition qu&#39;il y avait l&agrave; une int&eacute;ressante &laquo; mati&egrave;re &agrave; cin&eacute;ma &raquo;, ainsi que l&#39;occasion de raconter quelque chose de fort sur le monde actuel.&nbsp;</em></p> <p><em>Alors quand il a sembl&eacute; que 2016 serait un moment d&#39;histoire sociale particuli&egrave;re je n&#39;ai pas h&eacute;sit&eacute; pour attraper une cam&eacute;ra et partir tourner, principalement &agrave; Paris 8, d&egrave;s le d&eacute;but des &eacute;v&eacute;nements, sans savoir ce qu&#39;il se passerait exactement, et lancer un projet un peu particulier qui s&#39;&eacute;crirait beaucoup au fur et &agrave; mesure du tournage et du montage.&nbsp;</em></p> <p><em>Le choix d&#39;aller tourner &agrave; Paris 8 &agrave; Saint-Denis m&#39;a paru assez vite naturel, bien que je n&#39;ai jamais fr&eacute;quent&eacute; cette universit&eacute;. Cette ann&eacute;e l&agrave; ce qu&#39;il s&#39;y passait semblait particuli&egrave;rement passionnant. En 2016 cette fac aux traditions de luttes anciennes et ancr&eacute;es &eacute;tait en &eacute;bullition comme nulle part ailleurs.<br /> J&#39;ai eu la chance que la plupart des militants m&#39;aient laiss&eacute; venir avec ma cam&eacute;ra pour mener &agrave; bien ce projet, et tenter de fabriquer un r&eacute;cit de cet &eacute;v&eacute;nement social &agrave; travers leur point de vue.&quot;</em></p> <p style="text-align:right">Valentin Bertomeu</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" height="260" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/651880/88098957_654104572085417_2831308858897465344_n-1583232231.jpg" width="462" /></p> <p>&nbsp;</p> <hr /> <h2 style="text-align:center"><strong>O&ugrave;&nbsp;en est le projet?</strong></h2> <p style="margin-left:80px">&nbsp;</p> <p style="margin-left:120px">&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;</p> <p style="margin-left:160px">&nbsp;</p> <p style="margin-left:160px">&nbsp;</p> <p>Aujourd&#39;hui, le montage est termin&eacute; mais il reste la fin de la postproduction &agrave; effectuer, &agrave; savoir le montage son, le mixage, l&#39;&eacute;talonnage des images, la fabrication du DCP pour les projections...&nbsp;</p> <p>Ce genre de film reste fort difficile &agrave; financer, surtout quand le tournage a d&eacute;j&agrave; eu lieu, qui plus est dans des conditions atypiques.&nbsp;</p> <p>La production s&#39;est pour le moment faite sur nos fonds propres et avec les bonnes volont&eacute;s et &eacute;nergies des uns et des autres. Mais nous arrivons au bout de ce que nous pouvons financer nous-m&ecirc;me.&nbsp;</p> <p>Nous en appelons donc &agrave; votre aide pour que <em>Le Printemps debout</em> puisse, gr&acirc;ce &agrave; vous, voir le jour !&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <ul> </ul> <p style="text-align:right">&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p style="text-align:center">&nbsp;</p> <p style="text-align:center">&nbsp;</p> <p style="text-align:center"><img alt="" height="260" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/651881/87366134_216028092919282_5729796177444995072_n-1583232249.jpg" width="463" /></p> <h2 style="text-align:center">&nbsp;</h2> <hr /> <h2 style="text-align:center"><strong>Diffusion du film</strong></h2> <h2>&nbsp;</h2> <p>&nbsp;</p> <p>Une fois le film termin&eacute; gr&acirc;ce &agrave; votre aide, nous esp&eacute;rons le voir sortir dans des salles de cin&eacute;ma, pour lesquelles il a &eacute;t&eacute; pens&eacute; et mont&eacute;. Nous commen&ccedil;ons donc &agrave; chercher un distributeur.&nbsp;</p> <p>Nous pensons que ce film se pr&ecirc;tera particuli&egrave;rement aux d&eacute;bats et rencontres, qui permettent de poursuivre le dialogue et la r&eacute;flexion avec les spectateurs, ce que nous souhaitons faire le plus possible.&nbsp;</p> <p>Nous inscrirons aussi ce film dans tous les festivals o&ugrave; il aura une chance d&#39;&ecirc;tre s&eacute;lectionn&eacute;, et donc vu dans des cadres vari&eacute;s, en France et aussi &agrave; l&#39;&eacute;tranger.</p> <p>&nbsp;</p> <p style="text-align:right">&nbsp;</p> <p style="text-align:right">&nbsp;</p> <p style="text-align:right">&nbsp;</p> <p style="text-align:right">&nbsp;</p> <p style="text-align:right">&nbsp;</p> <hr /> <h2 style="text-align:center"><strong>L&#39;&eacute;quipe du film</strong></h2> <p>&nbsp;</p> <p style="text-align:center">&nbsp;</p> <h2 style="text-align:center">&nbsp;</h2> <ul> <li><em>Le r&eacute;alisateur et monteur, Valentin Bertomeu</em></li> </ul> <p><img alt="" height="259" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/665119/Val-photo_recadrage-1589895537.jpg" width="230" /></p> <p>Travaillant le plus souvent comme monteur, Valentin s&#39;int&eacute;resse particuli&egrave;rement au cin&eacute;ma documentaire. Il s&#39;y est essay&eacute; pour des films plus courts, et a particip&eacute; comme assistant monteur &agrave; plusieurs films documentaires pour le cin&eacute;ma.&nbsp;</p> <p>Il s&#39;int&eacute;resse aussi depuis longtemps aux mouvements sociaux, mais c&#39;est la premi&egrave;re fois qu&#39;il s&#39;empare de ce champ pour un projet cin&eacute;matographique.</p> <p><em>Le Printemps debout</em>, dont il a &eacute;galement assur&eacute; les prises de vues et le montage, sera son premier long-m&eacute;trage documentaire.&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <ul> <li><em>Le producteur, Victor Forest</em></li> </ul> <p><img alt="" height="220" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/666378/photo_motard_retouche_serr_-1590498229.jpg" width="247" /></p> <p>Victor Forest produit diff&eacute;rents contenus audiovisuels et cin&eacute;ma depuis trois ans, Il a commenc&eacute; la production en structure associative il y a sept ans avec des associations tels que <em>Les productions du d&eacute;clic, Parasite Monkeys</em> puis dans la soci&eacute;t&eacute; <em>A REACTION</em>.</p> <p>Il a compl&eacute;t&eacute; son parcours en t&eacute;l&eacute;vision et en tant qu&rsquo;assistant de production dans des soci&eacute;t&eacute;s telles que <em>Deuxi&egrave;me Ligne Films</em>.</p> <p>La ligne &eacute;ditoriale de <em>La Baleine M&eacute;canique</em> sa nouvelle soci&eacute;t&eacute; se base sur des narrations audacieuses et des sujets coups de poing &agrave; travers une diversit&eacute; de formats : courts m&eacute;trages, vid&eacute;oclips, web s&eacute;ries, animation, documentaires.&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;</p> <ul> <li><em>Le monteur son et mixeur, M&eacute;d&eacute;ric Corroyer</em></li> </ul> <p><img alt="" height="258" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/665120/mederic-1589895610.jpg" width="258" /></p> <p>M&eacute;d&eacute;ric est un jeune monteur son et mixeur. Passionn&eacute; de musique et de cin&eacute;ma depuis longtemps, il sort&nbsp;de l&#39;&eacute;cole SATIS d&#39;Aubagne en sp&eacute;cialit&eacute; son &agrave; l&#39;image.&nbsp;</p> <p>Depuis 2016, il travaille sur diff&eacute;rents projets en tant que monteur son et mixeur, notamment&nbsp;<em>Urashima Taro,&nbsp;</em>&nbsp;de Pauline Defachelles en 2016,&nbsp;<em>5 fragments d&#39;une spirale,&nbsp;</em>de Cl&eacute;ment Vieille en 2018, et&nbsp;<em>Une nuit &agrave; travers champs,&nbsp;</em>&nbsp;de Guillaume Gr&eacute;lardon en 2019.</p> <ul> <li><em>L&#39;&eacute;talonneuse, Mariana Pottier</em></li> </ul> <p><img alt="" height="300" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/664977/IMG_0617-1589816016.JPG" width="300" /></p> <p>Mariana Pottier est monteuse et étalonneuse, fondatrice et pr&eacute;sidente de la société <em>Slika Films</em>.</p> <p>En 1999, apr&egrave;s ses &eacute;tudes sup&eacute;rieures &agrave; l&#39;Etpa Rennes elle commence comme stagiaire sur des court-m&eacute;trages et longs m&eacute;trages en tant que seconde assistante op&eacute;rateur.</p> <p>Puis, son parcours professionnel la m&egrave;ne tout d&rsquo;abord vers des chaines de télévision, dont 10 ans au sein du groupe <em>Canal+</em> , ensuite vers des sociétés de production comme <em>Folamour</em> et <em>Bellota films</em> élargissant ses compétences à la post production de documentaires, et enfin, vers des agences publicitaires comme <em>BETC</em>, et des soci&eacute;t&eacute;s li&eacute;es &agrave; la post production de publicit&eacute;s et de fictions telles que <em>Medialab Technology, Wanda Productions</em> et <em>General Pop</em>.</p> <ul> <li><em>Le compositeur, Nicolas Reza&iuml;</em></li> </ul> <p><img alt="" height="225" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/664980/Nicolas_Rezai__2-1589816415.jpg" width="300" /></p> <p>Nicolas Reza&iuml; est un compositeur sp&eacute;cialis&eacute; dans la musique &agrave; l&rsquo;image et le spectacle vivant.</p> <p>De formation classique, son univers musical plut&ocirc;t minimaliste s&rsquo;exprime aussi bien dans la musique symphonique que dans la musique pop rock ou encore la world music.</p> <p>Il travaille principalement pour le documentaire, l&rsquo;animation et la fiction. Il &eacute;tend son domaine de cr&eacute;ation aux jeux vid&eacute;o, au th&eacute;&acirc;tre et &agrave; la danse.</p> <p>&nbsp;</p> <p style="text-align:center">&nbsp;</p>

Allocation of funds

<p>Gr&acirc;ce &agrave; votre g&eacute;n&eacute;rosit&eacute; la collecte servira &agrave; assurer les &eacute;tapes restantes n&eacute;cessaires pour terminer le film.</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Notre premier objectif n&eacute;cessaire &agrave; terminer le film de 4000 euros&nbsp;:</strong></p> <ul> <li>400 euros serviront &agrave; la musique</li> <li>1500 euros serviront au paiement des archives INA</li> <li>1000 euros serviront au mixage</li> <li>700 euros serviront pour les contreparties et la commission KissKissBankBank</li> <li>400 euros serviront &agrave; l&#39;&eacute;talonnage</li> </ul> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Notre deuxi&egrave;me objectif de 7500 euros&nbsp;:</strong></p> <p>Avec votre aide nous pourrions alors les utiliser de la mani&egrave;re suivante ce qui nous permettrait d&rsquo;arriver &agrave; un r&eacute;sultat technique et artistique plus abouti.</p> <p>&nbsp;</p> <ul> <li>&nbsp;500 euros serviront &agrave; la musique</li> <li>1850 euros serviront au paiement des archives INA</li> <li>1400 euros serviront au mixage et au montage son</li> <li>1500 euros &agrave; la location de l&rsquo;auditorium cin&eacute;ma pour le mixage</li> <li>1000 euros serviront pour les contreparties et la commission KissKissBankBank</li> <li>450 euros serviront &agrave; l&#39;&eacute;talonnage</li> <li>400 euros au sous-titrage et la fabrication du DCP</li> <li>400 euros &agrave; la promotion en festivals et la sortie en salle</li> </ul> <p><br /> &nbsp;</p> <p>&nbsp;</p>

Rewards

€5

  • 4 contributions
Merci ! + Votre nom au générique + news du projet.

€10

  • 9 contributions
Lien JPEG Haute Definition de l'affiche du film + Contrepartie précédente

€15

  • 8 contributions
2 cartes postales signées du film + Contreparties précédentes

€25

  • 32 contributions
Copie numérique du film (après sa sortie) + Contreparties précédentes

€35

  • 9 contributions
Une affiche du film (format A3) + Contreparties précédentes

€40

  • 11 contributions
Invitation à l'avant-première du film pour 2 personnes (Paris ou proche banlieue, sans doute à l'automne) + Contreparties précédentes

€100

  • 4 contributions
Invitation à venir voir la post-production + Contreparties précédentes

Make a donation

Give what I want