Les Délices de l'Ogresse prennent leur envol

Aidez moi à lancer une conserverie artisanale, bio et équitable aux produits originaux, sains et savoureux

Project visual Les Délices de l'Ogresse prennent leur envol
Successful
80
Contributions
08/04/2018
End date
€5,100
Out of €5,000
102 %
Supported by
La Ruche qui dit Oui ! supports the project Les Délices de l'Ogresse prennent leur envol

Les Délices de l'Ogresse prennent leur envol

<p>&nbsp;</p><p><strong>LES D&Eacute;LICES DE L&#39;OGRESSE, C&#39;EST QUOI ?</strong></p><p>&nbsp;</p><p>L&rsquo;id&eacute;e des D&eacute;lices de l&rsquo;Ogresse est n&eacute;e dans ma cuisine. Elle a toujours &eacute;t&eacute; l&agrave;, cach&eacute;e parmi les &eacute;pices, entre deux plats mijotant joyeusement, dans le regard des amis qui se r&eacute;galent et qui trinquent au bonheur de manger. A force de les entendre s&#39;extasier sur mon ketchup de tomates vertes ou r&eacute;clamer ma sauce cacahou&egrave;te &agrave; chaque barbecue, je me suis dit que je tenais quelque chose. Et puis, il y avait ces confitures que j&#39;adorais fabriquer pour les donner, vu que je n&#39;en mange pas. Alors, un jour, je me suis d&eacute;cid&eacute;e &agrave; cr&eacute;er Les D&eacute;lices de l&#39;Ogresse.</p><p>Par amour du go&ucirc;t d&#39;abord. Parce que la malbouffe, ce n&#39;est pas obligatoire. M&ecirc;me un ketchup peut &ecirc;tre un produit sain. Une sauce barbecue maison, c&#39;est tellement bon et c&#39;est surtout fait &agrave; base de tomates rouges bien m&ucirc;res et de plein champ.</p><p>Et puis, lanc&eacute;e sur ce chemin, je me rends compte qu&#39;il est primordial de changer l&#39;agroalimentaire et qu&#39;on peut y participer m&ecirc;me &agrave; ma toute petite &eacute;chelle. Il est possible de payer les agriculteurs au juste prix, il est possible d&#39;exiger des produits qui ont du go&ucirc;t, qui sont sains et qui sont fabriqu&eacute;s sans additif ni conservateur. Et il est possible d&#39;allier plaisir infini de manger et manger bio et/ou v&eacute;g&eacute;tal.</p><p>Les D&eacute;lices de l&#39;Ogresse, c&#39;est quoi ? C&#39;est du bonheur pour les papilles fait main, bio et &eacute;quitable. Et du bonheur &agrave; le fabriquer... En termes plus concrets, c&#39;est une conserverie artisanale qui produit des bocaux de confitures, de p&acirc;tes &agrave; tartiner, de tartinables ap&eacute;ro, de sauces et de condiments. Avec une marque de fabrique sp&eacute;cifique : un amour absolu des herbes aromatiques et des &eacute;pices.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>MAIS QUI EST L&#39;OGRESSE ?</strong></p><p>&nbsp;</p><p><img alt="" width="211" height="223" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/526168/ranwa-1528908645.jpg" /></p><p>L&#39;Ogresse, c&#39;est moi.<br />Cette photo a &eacute;t&eacute; prise &agrave; Gaziantep, en Turquie, juste avant que je ne passe la fronti&egrave;re pour aller en Syrie, arm&eacute;e de ma cam&eacute;ra, &agrave; la rencontre des r&eacute;volutionnaires la&iuml;cs.<br />Car, avant de me consacrer enti&egrave;rement &agrave; ma cuisine, j&#39;avais un autre m&eacute;tier : raconter les histoires des petites gens embarqu&eacute;s malgr&eacute; eux dans la grande Histoire. J&#39;ai arpent&eacute; des terrains dangereux, explor&eacute; des contr&eacute;es qui font la une des journaux et dont personne ne r&ecirc;ve pour les vacances. Des endroits o&ugrave; la vie continue malgr&eacute; tout, o&ugrave; les march&eacute;s existent malgr&eacute; la violence... Et de chacun de ces endroits, j&#39;ai ramen&eacute; des &eacute;pices et des fa&ccedil;ons de cuisiner. Car dans ces contextes o&ugrave; la mort et le danger sont des compagnons du quotidien, le plaisir de manger et de se r&eacute;unir autour d&#39;une table devient un pilier central de la vie qui r&eacute;siste.</p><p>Aujourd&#39;hui, j&#39;ai chang&eacute; de vie. J&#39;ai raccroch&eacute; ma cam&eacute;ra, quitt&eacute; d&eacute;finitivement les zones de guerre, choisissant de dispenser du bonheur avec mes d&eacute;lices... Un bonheur que l&#39;on peut s&#39;offrir tous les jours, un bonheur simple, entier, savoureux qui passe par nos papilles. Parfois, quand j&#39;ouvre mon armoire &agrave; &eacute;pices, je repense &agrave; tous ces gens que j&#39;ai rencontr&eacute; dans mes voyages et qui m&#39;ont appris &agrave; quel point ce bonheur l&agrave; est important...</p><p>&nbsp;</p><p><strong>OU EN EST LE PROJET ?</strong></p><p>&nbsp;</p><p><u>Calendrier</u></p><p>La soci&eacute;t&eacute; est n&eacute;e le 22 mars 2018.</p><p>En septembre 2018, un grand rendez-vous nous attend : le Food Temple. A l&#39;occasion de la f&ecirc;te de la gastronomie, le tout Paris du bien-manger sera pr&eacute;sent au Carreau du Temple &agrave; Paris. Et les D&eacute;lices de l&#39;Ogresse aussi !!!! D&#39;ici l&agrave;, il y a plein de choses &agrave; terminer. Notamment assurer la qualit&eacute; sanitaire des produits !</p><p><u>Laboratoire</u></p><p>Les travaux du laboratoire ont commenc&eacute; le 6 juin et devraient se terminer dans les tous premiers jours de juillet. St&eacute;phane, Thomas et Carlos travaillent d&#39;arrache pied pour me concocter un labo aux petits oignons...</p><p>(photo de st&eacute;phane thomas et carlos en situation)</p><p>&nbsp;</p><p><u>Financement</u></p><p>Le montant total des investissements est de 55.000 &euro; et se d&eacute;cline comme suit :</p><p>- Travaux du laboratoire : 18.000 &euro;</p><p>- Mat&eacute;riel du laboratoire : 22.000 &euro; (dont l&#39;autoclave et la capsuleuse)</p><p>- Cr&eacute;ation du site internet : 10.000 &euro;</p><p>- Cr&eacute;ation graphique (logo, &eacute;tiquettes, etc) : 5.000 &euro;</p><p>Sur mes fonds personnels, je r&eacute;ussis &agrave; financer 90% des investissements. Et c&#39;est pour les 10% restant que je vous sollicite ! En d&eacute;passant le premier pallier de la collecte, j&#39;aurais plus de moyen pour les mati&egrave;res premi&egrave;res des premiers lots !</p><p>&nbsp;</p><p><u>Recettes</u></p><p>Pour les confitures, les recettes sont pr&ecirc;tes et ont &eacute;t&eacute; d&eacute;j&agrave; exp&eacute;riment&eacute;es l&#39;ann&eacute;e derni&egrave;re. Pour les p&acirc;tes &agrave; tartiner, 6 recettes sont d&eacute;j&agrave; pr&ecirc;tes mais j&#39;ai d&eacute;j&agrave; quelques id&eacute;es dans la t&ecirc;te que j&#39;aimerai bien tester avant No&euml;l prochain (ben oui, pourquoi pas une p&acirc;te &agrave; tartiner chocolat-basilic...). La premi&egrave;re sauce barbecue et le premier tartinable (lentilles corail et citron confit, miam !) sont d&eacute;j&agrave; pr&ecirc;ts. D&#39;autres sont en cours d&#39;&eacute;laboration et seront disponibles &agrave; la fin de l&#39;&eacute;t&eacute; ! Il y a aussi les incontournables : le ketchup de tomates vertes et la sauce cacahou&egrave;te...</p><p>&nbsp;</p><p><u>Fournisseurs</u></p><p>C&#39;est un dossier que j&#39;ai suivi avec une attention toute particuli&egrave;re. Une bonne partie du go&ucirc;t et de l&#39;&eacute;thique des D&eacute;lices de l&#39;Ogresse repose sur eux. J&#39;ai identifi&eacute; trois fournisseurs avec qui je souhaite d&eacute;velopper un partenariat sur le long terme :</p><p>- <em>la Coop&eacute;rative Bio d&#39;Ile de France</em> qui regroupe une quarantaine de producteurs pour tout ce que je peux trouver en local (petits fruits rouges, certains l&eacute;gumes, pois chiches...)</p><p>- <em>ProNatura</em>, surtout pour les agrumes et les fruits exotiques parce qu&#39;ils travaillent avec des coop&eacute;ratives de petits producteurs et que leurs produits sont &eacute;quitables</p><p>- <em>Ethiquable</em>, pour le sucre et le chocolat, pour leur soutien aux petits producteurs et leur promotion d&#39;une agriculture en polyculture qui n&#39;appauvrit pas les sols</p><p>&nbsp;</p><p><u>&Eacute;tiquettes, catalogues et autres visuels</u></p><p>&Ccedil;a bouillonne s&eacute;v&egrave;re dans les m&eacute;ninges cr&eacute;atrices de Zerpo (aka J&eacute;r&ocirc;me Faure) qui met tout son art du graphisme au service des D&eacute;lices ! C&eacute;cile Rogue fait d&eacute;border son imagination sans borne dans la cr&eacute;ation de visuels &agrave; nuls autre pareil (c&#39;est &agrave; son g&eacute;nie que l&#39;on doit les animations que vous pouvez savourer sur cette page). D&#39;ici quelques semaines, nous serons fin pr&ecirc;ts !</p><p>&nbsp;</p><p><u>Partenariats</u></p><p><em>(ins&eacute;rer des logos, voir des liens</em>)</p><p>Parce qu&#39;on est toujours plus fort &agrave; plusieurs, je m&#39;inscris dans une d&eacute;marche de partenariat fort avec des structures existantes. Je les ai choisis parce qu&#39;humainement, ils sont super&nbsp;en plus d&#39;avoir des projets super.</p><p>- Le Synabio : c&#39;est le syndicat des transformateurs bio. Avec eux, je b&eacute;n&eacute;ficie de l&#39;appartenance &agrave; un r&eacute;seau, des conseils juridiques et sanitaires.</p><p>- Zone Sensible : dans une logique d&#39;int&eacute;gration dans un territoire, j&#39;ai &eacute;tabli un partenariat avec Zone Sensible, une ferme en permaculture &agrave; Saint Denis avec des projets sociaux, culturels et &eacute;cologiques forts. D&#39;ailleurs, parmi les contreparties, je vous propose de participer &agrave; leur campagne des paniers solidaires qui offre des paniers de l&eacute;gumes bio &agrave; des familles des cit&eacute;s des alentours.</p><p>- Alimentation G&eacute;n&eacute;rale : c&#39;est &agrave; ma connaissance le seul m&eacute;dia fran&ccedil;ais (gratuit, en plus) qui se penche sur la probl&eacute;matique de l&#39;alimentation de fa&ccedil;on globale, c&#39;est &agrave; dire de la fourche &agrave; la fourchette. Les D&eacute;lices de l&#39;Ogresse fait partie des contributeurs et propose une chronique dans ce media.&nbsp;</p>

Allocation of funds

<p>Les fonds seront r&eacute;colt&eacute;s par la SASU Les D&eacute;lices de l&#39;Ogresse et serviront &agrave; financer deux machines qui me sont indispensables pour assurer une qualit&eacute; sanitaire irr&eacute;prochable &agrave; mes produits et du coup pouvoir participer au Food Temple qui est une formidable rampe de lancement pour la marque !</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Palier 1 - L&#39;achat d&#39;une capsuleuse - 5000 &euro;</strong></p><p>&nbsp;</p><p><em>(ins&eacute;rer film d&#39;animation sur la capsuleuse</em>)</p><p>La capsuleuse permet deux choses. La premi&egrave;re est d&#39;assurer une fermeture optimum des bocaux. Le bouchon est serr&eacute; au maximum. Entre une fermeture &agrave; la main&nbsp;et une fermeture &agrave; la capsuleuse, il y a parfois plus de 5mm de diff&eacute;rence ! Ensuite, la capsuleuse que je vais utiliser envoie avant la fermeture un jet de vapeur, qui permet d&#39;assurer le vide dans le bocal. Un petit coup de chaud avant fermeture et un petit coup de vide apr&egrave;s fermeture, les bact&eacute;ries, elles n&#39;aiment pas du tout &ccedil;a !</p><p><img alt="" width="100%" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/526623/capsuleuse-cap-inox-manuelle-239592-1529045933.gif" /></p><p>Et voil&agrave; &agrave; quoi &ccedil;a ressemble !</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Palier 2 - L&#39;achat d&#39;un autoclave - 15.000 &euro;</strong></p><p>&nbsp;</p><p><em>(ins&eacute;rer film d&#39;animation sur l&#39;autoclave</em>)</p><p>L&#39;autoclave est une sorte de grosse cocotte minute qui assure la pasteurisation ou la st&eacute;rilisation des bocaux. Pour les tartinables ap&eacute;ro ou les sauces sal&eacute;es, la st&eacute;rilisation est indispensable pour qu&#39;ils puissent durer dans le temps sans risque sanitaire. J&#39;ai la chance d&#39;avoir trouv&eacute; un autoclave d&#39;occasion parfait pour la taille du laboratoire !</p><p>&nbsp;</p><p><img alt="" width="100%" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/526619/IMG_1834-1529045429.JPG" /></p><p>&nbsp;</p><p>Ca fait pas trop machine de savant fou ???? Je l&#39;adore ! D&eacute;but juillet, je pars pour une semaine &agrave; Nantes pour une formation pouss&eacute;e sur la manipulation de l&#39;autoclave et surtout l&#39;&eacute;tablissement des bar&egrave;mes de st&eacute;rilisation de chaque produit.</p>

Choose your reward

Make a donation

Give what I want