Les Incorrectes - Alice Milliat et les débuts du sport au féminin

Soutenez notre documentaire "Les Incorrectes" pour sortir de l'ombre les combats des sportives d'hier et d'aujourd'hui

Project visual Les Incorrectes - Alice Milliat et les débuts du sport au féminin
62
Backers
21 days
Remaining
€4,488
Out of €10,000
45 %
Feminism
Indie
Education

Les Incorrectes - Alice Milliat et les débuts du sport au féminin

 

"Les Incorrectes", c’est le film documentaire qui rend hommage à Alice Milliat, pionnière trop longtemps oubliée du sport au féminin.

Alors que les JO de Paris, en 2024, devraient être ceux de la parité, il est plus que temps de remettre en lumière celle qui s'opposa aux diktats de son époque et a su faire oublier les clichés pour valoriser la pratique féminine du sport et donner une place aux femmes en compétition.

Effacée de la grande Histoire comme de la mémoire du sport, Alice Milliat était une sportive passionnée, une pionnière et une combattante. Alors que le Comité International Olympique honore sa mémoire d’Alice Milliat en en faisant une figure essentielle de l’histoire du sport, la réalisatrice Anne-Cécile Genre propose une redécouverte de ce destin hors-norme à travers un dialogue entre sportives d'hier et d'aujourd'hui.

 

Un film essentiel, nécessaire, vibrant hommage à toutes celles qui, aujourd’hui, affirment leur place et leurs ambitions sur le terrain comme dans les coulisses des compétitions.

 

 

 

Le projet

 

Ce documentaire est né de la rencontre entre une réalisatrice, Anne-Cécile Genre et deux productrices, Amandine Lebrat et Leslie Cauquais, chacune ayant l’envie de faire connaître au grand public le parcours et les combats d’Alice Milliat. 

En faisant rebondir des sportives d’aujourd’hui sur les échos du siècle dernier, ce film  apporte un éclairage contemporain et inédit sur les actions d’Alice Milliat, soulignant avec finesse les obstacles toujours présents et les combats restant à remporter pour que le sport au féminin occupe une place nécessaire, légitime et irréfutable.

L’écriture d’Anne-Cécile a ainsi reçu une mention spéciale du Jury lors des Rendez-vous de l’Histoire, édition 2020, pour l’originalité de son point de vue et pour sa capacité à dessiner des ponts entre les époques et les combats menés.

 

 

« Les Incorrectes » ça raconte quoi exactement ?

Courir. Sauter le plus haut possible. Frapper dans un ballon.

Ces gestes, il y a un peu plus d’un siècle, étaient réservés aux hommes. Avant qu’une française nommée Alice Milliat ne vienne tout changer. Au début du XXème siècle, cette Nantaise voyageuse pose ses valises à Paris pour y faire la promotion du sport pour les femmes, jusque-là cantonnées aux tâches domestiques.

Entre les deux guerres, sous l’impulsion d’Alice Milliat, les femmes sportives veulent participer aux Jeux Olympiques mais se heurtent aux idées sexistes de leur créateur, Pierre de Coubertin.

Qu’à cela ne tienne, elles organisent leurs propres olympiades : les Jeux Mondiaux Féminins... Les quatre éditions de cet événement sont incroyablement populaires. Alice Milliat devient alors l’une des premières femmes à diriger une instance sportive: la Fédération des Sociétés Féminines Sportives de France.

 

La Seconde Guerre Mondiale viendra balayer les fruits et les souvenirs de ce succès. Les combats et les victoires d’Alice Milliat sont trop vite oubliés. Un siècle plus tard, des femmes effectuent à leur tour ces gestes sportifs et compétitifs. Elles ont reconquis pas à pas les droits qu’Alice Milliat s’était battue pour obtenir, et elles font avancer l’histoire des Jeux Olympiques et Paralympiques.

 Ce film est l’histoire d’Alice Milliat, et de toutes les femmes sportives.

 

 

 

Un film comme un pont entre présent et passé 

La colonne vertébrale du documentaire « Les Incorrectes » s’articule autour de 8 chapitres : 8 jalons et enjeux de l’histoire du sport pratiqué par les femmes de la nécessité de « s’affirmer comme sujet » au «dépassement de ses limites physiques » en passant par « se mesurer aux autres».

Chacun de ces volets bénéficie d’un ancrage historique, en lien avec le parcours d’Alice Milliat, et d’un écho contemporain, à travers le témoignage d’une sportive actuelle confrontée aux mêmes obstacles qu’Alice Milliat: lutte contre les discriminations de genre, contre les pressions exercées sur les athlètes féminines, contre les clichés liés à la pratique d’un sport...

 

 

Les sportives

Ces sportives ont dû se battre, de la même manière qu’Alice Milliat, sur des sujets similaires, à une époque différente. Le mouvement pour le droit des femmes à faire du sport est un mouvement de fond, qui n’est toujours pas arrivé à son terme, et qui a connu plusieurs retours de bâton à travers l’histoire.

 

 

Les expert.e.s

Avec ce film, nous souhaitons ainsi proposer un espace de parole aux femmes athlètes et aux expert.e.s du sport et des sciences sociales tout en médiatisant et valorisant les racines historiques de la pratique féminine du sport – en France, bien sûr, mais aussi dans le Monde, la mise en place des Olympiades Féminines par Alice Milliat étant l’une des pierres angulaires des compétitions internationales féminines.

 

 

Les partenaires

 

Un grand merci au CREPS Ile-de-France pour son accueil et son soutien. 

 

Fiche technique

Réalisatrice et autrice: Anne-Cécile Genre

Productrices: Amandine Lebrat (Lucien TV) et Leslie Cauquais (U-Koncept)

Chef opérateur tournages français: Jérémy Marc

Intervenant.e.s: Gabriela Andersen-Schiess, Béatrice Barbusse, Anaïs Bohuon, Hassiba Boulmerka, Florys Castan-Vicente, Stéphane Gachet, Elisabeth Lipă, Roxana Maracineanu, Mélina Robert-Michon, Kathrine Switzer, Thierry Terret,...et d'autres à venir

 

Crédits des photos utilisées: 

Gamma Rapho, Comité Olympique et Sportif Roumain, Luttiau/Presse-sports, Photo AFP/Kirill KUDRYAVTSEV, Gettyimages, Olympic Channel, CNOSF/KMSP, Marie Rouge, Agence Rol

 

Liens

Allocation of funds

La collecte servira à plusieurs axes: 

Images d'archives: « Les Incorrectes » est un film historique très particulier, avec une recherche d’archives qui s’apparente parfois à une chasse au trésor. Peu d’images d’Alice Milliat nous sont parvenues, mais les Jeux Féminins ont été documentés, avec des vidéos et photos extraordinaires découvertes dans les méandres de British Pathé à Londres, les tiroirs de l’Istituto Luce à Rome, les couloirs de la Société des Bains de Mer à Monaco, les archives de Gaumont à Paris. Nous avons enchéri en ligne sur l’une des médailles passée au cou d’une sportive il y a 100 ans, nous avons retracé les cartes d’adhésion à Fémina Sports pour découvrir, dans la base Gallica, d’extraordinaires photos de sportives en action. En parallèle, nous avons longuement échangé avec le CIO pour utiliser les images des compétitions où l’histoire du sport au féminin s’est écrite. Tout cela nous offre une matière riche, vivante, transgénérationnelle… qui a un coût. La collecte servira donc en priorité à financier l’utilisation des archives au-delà de ce que nous permet le budget initial et, qui sait,  peut-être découvrirons-nous des images inédites d’Alice Milliat ?

 

Multiplication et internationalisation des témoignages :

Dans le budget actuel du documentaire, les témoignages de sportives contemporaines sont ceux, incontournables, de Gabriela Andersen-Schiess, de Roxana Maracineanu, de Kathrine Switzer… Pourtant, l’histoire d’Alice Milliat, c’est celle de toutes les femmes sportives, par-delà toutes les frontières. La collecte servira alors aussi à l’organisation de tournages en Inde, en Ethiopie et au Brésil, à la rencontre de sportives confrontées aux mêmes combats qu’Alice, sur tous les continents.

 

Palier des 20 000€

Un des objectifs du documentaire est pédagogique, avec la volonté de transmettre l'histoire des pionnières du sport et de leur combat pour accéder à la pratique sportive. Atteindre le palier des 20 000€ nous donnera alors la possibilité de créer des contenus pédagogiques (livret, capsules audiovisuelles, activités pédagogiques, exposition virtuelle, …) qui accompagneront la diffusion du documentaire dans les fédérations et les écoles.  

Avec un rêve au-delà des 27 000€

Atteindre ce nouveau palier - et plus encore -  permettrait de faire traduire le documentaire en plusieurs langues pour le proposer à des diffuseurs du monde entier et emmener le courage et le destin d’Alice dans toutes les écoles du monde.

Choose your reward

Make a donation

Give what I want