Nos talents atypiques, un plus pour la société

Changer de paradigme sur la neurodiversité ! Ensemble créons le monde de demain ⭐️

Project visual Nos talents atypiques, un plus pour la société
34
Backers
35 days
Remaining
€4,587
Out of €6,000
76 %
Health
and
Handicap
Indie
Change
your life

Nos talents atypiques, un plus pour la société

  • Le projet en 2 mots :

Les jeunes neuroatypiques sont une plus-value considérable pour la société d’aujourd’hui. Ils ont des talents de compensation qu’il est important de considérer. Ils s'appellent Colin, Jules, Camille, André, Sophie, Lilit, Mathieu... ils sont reconnus comme étant en situation de handicap. Tous ont une façon unique de voir le monde avec leurs spécificités. Produire et réaliser ce documentaire et vous le partager, c’est poser l’intention du changement de regard sur la neurodiversité, d’un changement de paradigme nécessaire pour que chacun puisse s’autoriser à être soi-même, à s’accepter avec sa singularité et ses hypersensibilités. 


 

  • Créateur•s/créatrice•s et les origines du projet : 

• Association Ludosens : 

Ludosens existe depuis 2015 et a pour vocation l’inclusion en milieu ordinaire via des solutions originales et innovantes de jeunes en situation de handicap entre 16 et 30 ans à travers des parcours créatifs et solidaires. 70% ont des Troubles du Spectre de l’Autisme et tous ont des Troubles Neuro-Développementaux (DYS et TDAH) Pendant 9 mois, les jeunes expérimentent le cadre du travail en équipe, créent des supports de sensibilisation et développent la connaissance de soi et les habiletés sociales. Ces projets en plus de les former à une première approche du monde du travail leur permettent également d’acquérir des compétences techniques et transversales.

L’association organise également des sensibilisations à la neurodiversité auprès de différents publics. Les jeunes sont alors mis en avant comme “ambassadeurs de la neurodiversité” et mènent des ateliers de sensibilisation en présentant les différents supports qu’ils ont créés. 

Ludosens propose également des actions de soutien à la parentalité et possède une ludothèque qu’elle met à disposition des familles en prêtant des jeux ludiques et adaptés et diffuse gratuitement des formations en ligne sur le soutien scolaire en mode ludique pour les enfants avec troubles de l’apprentissage.

• Association d’Asques et d'Ailleurs :

D'Asques et d'Ailleurs, réalise des objets audiovisuels depuis 17 ans avec pour objectif de lutter contre les idées reçues, de valoriser les démarches peu connues et de servir le territoire néo-aquitain.

• Pourquoi ce projet ensemble ?

Olivier Desagnat, cinéaste et co-fondateur d’Asques et d’Ailleurs et Priscilla Laulan, fondatrice de Ludosens, se sont rencontrés parce que Jules, le fils d’Olivier, a effectué un parcours artistique au sein de Ludosens et a été initié au secret de la réalisation d’une bande dessinée avec son équipe, Camille et Colin et des professionnelles de l’illustration. Olivier et Priscilla ont eu envie de s’engager ensemble dans cette démarche de production et de réalisation d’un documentaire sur la neurodiversité. A la rentrée scolaire 2019, l’idée avait germé et Priscilla Laulan, avait à cœur de valoriser la jeunesse, souvent stigmatisée, ballotée dans des parcours de vie pas simples, et pourtant magnifiquement sensible et pleine de créativité. Parce que cette jeunesse bouscule la société dans sa façon de se référer à une normalité illusoire, qu’elle la pousse à réinventer de nouvelles façons d’être ensemble et à de nouvelles façons de s’accepter et d’aller vers soi. Olivier, père de Jules aujourd’hui âgé de 24 ans, a vécu le parcours familial peu banal et toujours initiatique, où l’enfant qui ne présente pas le même développement que les autres, pose question, interroge les pratiques, remet en cause. C’est donc sur cette longueur d’onde commune, que le projet a vu le jour et s’est bâti brique après brique. 

• Pourquoi un documentaire ?

Un documentaire est un moyen efficace et sensible, d’illustrer comment les jeunes neuro-atypiques peuvent aider la société à se transformer. L’intention du film est de suivre ces différentes trajectoires et ces différents talents. D’aider chacun de nous à porter le regard sur ces talents atypiques : pensée en arborescence, imagination, perfectionnisme, franchise, authenticité, hypersensibilité… Et de concevoir l’apport de ces talents pour les différentes structures collectives, qu'elles soient de loisirs, sociales, ou professionnelles, en termes d’intelligence sociale, de management innovant, de résolutions de problèmes complexes…

- Parler de "Neurodiversité" : 

Au Québec, la notion de neurodiversité est beaucoup employée. Elle met en avant la diversité des cerveaux, que les personnes soient TSA (Troubles du Spectre de l’Autisme), HPI (Haut Potentiel Intellectuel), troubles DYS (Dyslexie, Dyspraxie…), TDA/H (Troubles Déficitaires de l’Attention avec ou sans Hypercativité) ou « neurotypiques ». Le concept de neurodiversité vise à considérer chaque fonctionnement comme unique. Toute personne a des besoins et a le droit d’accéder à l’ensemble de la vie en société. La neurodiversité ne pointe pas du doigt une différence mais met en avant une diversité riche par essence.

- Changer le point de vue sur l'autisme en France​ : 

En France, la population générale a une vision dichotomique de l’autisme : la personne autiste non-verbale, se balançant d’avant en arrière voire se tapant la tête contre les murs et la personne autiste Asperger qui est extrêmement intelligente et a des compétences ou connaissances hors normes. Or, le spectre des profils est bien plus varié que cela et le handicap est corrélé à une situation et à un contexte. L’autisme est quoi qu’il en soit perçu comme un handicap, une « moins-value » vis-à-vis des neurotypiques. 

 

• Comment et pourquoi ?

L’écriture du documentaire a été réalisée par Priscilla Laulan et Olivier Desagnat. Le tournage du documentaire a commencé à l’automne 2019 et s’est finalisé fin janvier 2021. L’équipe de tournage D’Asques et D’Ailleurs finalise avec le montage du documentaire entre février et mars 2021. 

Au fil des mois, les jeunes créatypiques de Ludosens ont été filmés au fur et à mesure du déroulé de leurs parcours créatif et solidaire, ainsi que différents intervenants les côtoyant de près ou de loin, afin que ces jeunes adultes puissent être perçus différemment en mettant en avant leurs multiples talents. Ce documentaire recueille la parole individuelle et collective à travers différents moments de vie. Il parle du postulat qu’à partir de situations parfois traumatiques individuelles, il existe des leviers de transformation à la fois individuels et collectifs,  qui permettent d’aboutir à des réalisations individuelles et collectives qu’on n’aurait pas cru imaginables. Le dépassement de soi et la connaissance de soi en sont la clé. Les processus créatifs empruntés, libèrent l’expression, les objets artistiques réalisés matérialisent enfin de façon positive les singularités. Enfin les témoignages de quelques personnes expertes dans le domaine de la santé éclaireront comment accompagner ces particularités psychologiques parfois lourdement handicapantes, qui mal diagnostiquées entraînent une succession de freins. Mieux comprendre la neurodiversité pour mieux l’inclure à notre société et faire naître des plus values précieuse, bienveillantes et heureuses sera le fil conducteur de notre vision. 


NOUS AVONS BESOIN DE VOUS ! 

 


  • Les contreparties

- A l’occasion du 8 avril 2021, nous organisons une toute première projection en ligne suivie d’une table ronde. Cet événement sera le point d’orgue qui viendra clôturer notre campagne de levée de fonds. Notre contrepartie principale sera de vous inviter à cet évènement et à vous rendre l’accès gratuit.

Pour vous inscrire à la diffusion du documentaire et à la table ronde : https://www.weezevent.com/diffusion-documentaire-nos-talents-atypiques-un-plus-pour-la-societe 

Si vous avez choisi une contrepartie avec l'accès à l'événement nous vous enverrons un code promotionnel pour pouvoir prendre votre place gratuitement. 

 

 

Nous avons également de nombreux supports de sensibilisation, magnifiques de sensibilité que nous vous présentons :

- L’affiche des 8 super-pouvoirs : réalisée en septembre 2018 par l’équipe de créatypiques, composée de talentueux dessinateurs : André Bergès, Charlotte Bertrand, Salomé Chéchi. Ils ont été accompagnés par Agnès Perruchon (illustratrice jeunesse professionnelle), Priscilla Laulan (écriture) et Laurence Cornou (graphiste). Elle illustre les 8 singularités qui pourraient être perçues comme des super-pouvoirs du handicap invisible, à savoir, l’imagination, l’intuition, l’empathie etc...

- Livre jeunesse "À la recherche du trésor que tu es" : C’est le récit d’une petite fille qui ne rentre pas dans les rangs et de sa mère. La vie n'est pas toujours facile pour toutes les deux, entre l'opinion des gens, l'incompréhension des professeurs, et leurs emplois du temps remplis de rendez-vous auprès d’intervenants spécialisés. Un soir, alors que la petite fille ne veut pas dormir, sa mère l'entraîne dans une incroyable histoire où la mer, les pirates, le soleil tiennent chacun un rôle.

- Bande dessinée "ma vie atypique" : relatant les parcours de vie de jeunes neuro-atypiques. Elle est est le fruit du travail de la promotion artistique 2019 : Jules Desagnat, Colin Petit et Camille Jazé, des jeunes à la fibre artistique incontestable. Ils ont été accompagnés par Agnès Perruchon (illustration), Priscilla Laulan (écriture) et Jade Garrigues (graphiste). Passionnés par le dessin, leur magnifique sensibilité a permis de traduire en image un bout de leur histoire ou un trait spécifique, une anecdote singulière qu’ils ont souhaité partager pour s’exprimer et communiquer d’âme à âme avec les autres.

- Adhésion à l'association : avec votre participation vous pouvez également devenir adhérent à l'association. Cela vous donne accès à notre ludothèque spécialisée mais aussi un accès à toutes nos formations en ligne dans les grands domaines du langage, des mathématiques et le repérage spatio-temporel. 

Allocation of funds

  • Pourquoi soutenir notre projet

​Soutenir notre projet c’est participer au changement de paradigme sur la neurodiversité, c’est donner la parole à la jeunesse stigmatisée par des étiquettes ou des parcours hachurés et qui a besoin de donner à voir des facettes plus éclairées et éclairantes pour la société entière, pour plus de bienveillance envers soi-même et envers les autres. Soutenir notre projet c’est également donner autant d’occasions de débattre entre nous sur ces sujets, pour que chacun puisse s’exprimer sur de nouvelles pratiques du vivre ensemble et de l’inclusion en France aujourd’hui. 

Le don à Ludosens ouvre droit à une réduction fiscale car il remplit les conditions générales prévues aux articles 200 et 238 bis du code général des impôts.

Ex : pour un don d'une valeur de 50€, votre don ne vous coûtera que 17.00 € après réduction fiscale.

 

  • A quoi servira la collecte ?

Cette collecte a pour but de nous aider à finaliser la réalisation du documentaire “Nos talents atypiques, un plus pour la société” qui nous a demandé plus d’un an de travail à Ludosens et à l’association d’Asques et d’Ailleurs. Elle nous permet aussi de générer un élan de mobilisation autour de ce documentaire et de mettre en avant les talents des jeunes neuroatyiques dans la société d’aujourd’hui, grâce à  des temps d’échange à l’issue des projections. 

Avez-vous envie de participer à l'évolution des regards sur le sujet de la neurodiversité ? Avez-vous l'élan et la motivation pour organiser une projection près de chez vous ? Plus nous serons nombreux à proposer des moments d'échanges et de débats, plus la jeunesse sera valorisée et plus l'inclusion deviendra concrète ! Merci de répondre à ce court questionnaire : https://forms.gle/DAZrEhB6fYjewDMf8

Vous pouvez aider les équipes de Ludosens et D'asques et d'Ailleurs à créer un élan mobilisateur autour de ce projet !

Vous pouvez aussi vous embarquer dans l’aventure pour animer des temps d'échanges à la fin des séances de projection !

Vous nous rejoignez ?

Ludosens a financé la première tranche du coût total du documentaire à l’été 2020 soit environ 6000 euros sur la base d’autofinancement. La collecte servira au financement de la deuxième tranche (7000 euros), la troisième tranche sera financée par un mécène privé.

Choose your reward

Make a donation

Give what I want