MARVIN

Se laisser glisser dans ses préjugés et accepter qu'ils ne soient pas réalité. Aidez nous à réaliser notre projet !

Project visual MARVIN
Successful
18
Contributions
03/11/2016
End date
€2,000
Out of €2,000
100 %
Supported by
CINEMA GALERIES supports the project MARVIN

MARVIN

<p> <u><em><strong>Marvin</strong></em></u>, un lascar au quotidien tumultueux, s’isole vers les quartiers luxueux de la ville dès qu’il a une seconde de répit. Il y observe une maison en particulier, celle d’une famille à l’image parfaite sous tout rapport … trop parfaite peut-être ?</p> <p>  </p> <p> <img alt="Capture_d_e_cran_2016-02-09_a__11.34.27-1455203603" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/277108/Capture_d_e_cran_2016-02-09_a__11.34.27-1455203603.png"></p> <p>  </p> <p> Que la cage soit d’or ou de béton, elle enferme les individus dans des codes et attitudes qui ne correspondent pas nécessairement aux individualités, pis, cette cage scelle le regard que l’Autre nous porte.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Capture_d_e_cran_2016-02-09_a__11.26.59-1455203857" height="219" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/277113/Capture_d_e_cran_2016-02-09_a__11.26.59-1455203857.png" width="350"></p> <p>  </p> <p> Notre court-métrage pose ces questions, et joue malicieusement avec les idées préconçues du spectateur. Ce lascar ne peut pas avoir d’autre destin que de trainer aux pieds des blocs, tabassant tour à tour ce client trop endetté ou ce jeune homme qui n’a pas baissé le regard.</p> <p> Cette jeune bourgeoise n’a jamais eu à se battre pour vivre, alors, de quoi se plaint-elle ?</p> <p>  </p> <p> Suivant tour à tour quelques personnages caricaturaux, nous ne cherchons pas à susciter l’empathie avec le protagoniste dont le regard est adopté, il s’agit de s’interroger sur notre façon de nous mettre à la place de l’autre. La narration faussement neutre incite le spectateur à porter ce regard que les média et son milieu lui ont appris à adopter.</p> <p> La chute impose au spectateur d’accepter une réalité qu’il ne peut pas concevoir naturellement.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Capture_d_e_cran_2016-02-09_a__11.25.20-1455203838" height="217" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/277111/Capture_d_e_cran_2016-02-09_a__11.25.20-1455203838.png" width="350"></p> <p>  </p> <p> Il s’agit d’inciter à voir au-delà du masque pour ne pas laisser l’autre disparaitre et s’évanouir dans les schémas qui lui sont imposés.</p> <p> <em>Les 3 photos au dessus sont extraites des rushs de MARVIN</em></p> <p>  </p> <p> <strong>LE CASTING :</strong></p> <p>  </p> <p> MARVIN / BENJAMIN BOUTBOUL</p> <p> MARC / GAËTAN WENDERS</p> <p> FRANCOISE / CECILE VANGRIEKEN</p> <p> JUSTINE / CAMILLE VOGLAIRE</p> <p> LES ACOLYTES / ANIS BENBATOUL &amp; GHISLAIN DEBRY</p> <p>  </p> <p> <strong>LE REALISATEUR : </strong></p> <p>  </p> <p> O'NONTO ZAMAN</p> <p>  </p> <p> <strong>LE CHEF OPERATEUR :</strong></p> <p>  </p> <p> JULIEN CHERPION</p> <p>  </p> <p> <strong>ET TOUTE CETTE SUPERBE ÉQUIPE : </strong></p> <p> Lola Hislaire, Laura Pieters, Letizia Giorgi, Julien Courivaud, Olivier Merckx, Guillaume Simonin, Ludovic Destrebecq, Edouard Outters, Edouard Chandelle, Quentin Piron, Harold Hottermans, Sabrina Robin, Jan Kazimirowski, Xavier Schoonjans, Eric Jaminet, Lionel Sorce, Philippe Blonda, Théo, Thibaut Pira, Gilles Lacroix, Zina Zanolla, Sarah Roman, Morgane Piéret &amp; Emmanuelle Arrouet</p> <p>  </p> <p> Mais aussi :</p> <p> Anne Cherpion, Kevin Wykes, Cédric de Pierpont, Olivier Tordeurs, Temoudjine Janssens, Emmanuel Leclerc, Emmanuel Leraille, Guerric Quataker &amp; ses amis, Maëlle Cherpion &amp; ses amis, Eye Lite, KGS, Cactus Audiovisual, The Fridge</p> <p>  </p> <p> <u>QUELQUES PHOTOS DU TOURNAGE</u> :</p> <p> <img alt="Img_3510-1455637642" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/278686/IMG_3510-1455637642.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Img_3451-1455637653" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/278687/IMG_3451-1455637653.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Img_1698-1455637659" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/278688/IMG_1698-1455637659.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="12646873_10153393689550872_2727610114897061150_o-1455637674" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/278689/12646873_10153393689550872_2727610114897061150_o-1455637674.jpg"></p> <p>  </p>

Allocation of funds

<p> Grâce au soutien de <a href="http://www.cactusaudiovisual.be/" target="_blank">Cactus Audiovisual</a> et de <a href="http://www.thefridge.tv/" target="_blank">The Fridge</a> nous avons d'ores et déjà monté une version clip. Grâce à un partenariat avec un groupe belge, le clip devrait être diffusé (nous croisons fort fort les doigts !!).</p> <p>  </p> <p> Toutefois, nous aimerions VRAIMENT pouvoir faire un autre montage sous forme de COURT METRAGE afin de faire connaitre notre travail dans le domaine du film de fiction !</p> <p>  </p> <p> La collecte servira donc à financer l'après-tournage du court métrage, car en effet la route est encore longue une fois que toutes les scènes ont été enregistrées !</p> <p>  </p> <p> Dans l'ordre il s'agira tout d'abord de :</p> <p>  </p> <p> 1/ Faire la post-production du film / 1 150 euros</p> <p> Finit la rigolade sur le plateau, on passe derrière des ordis super-puissants et on travaille la matière.</p> <p> On commence par le montage : on coupe, on place, on déplace, on zoome, on tente des choses, on efface et on recommence !</p> <p> Puis vient l'étalonnage, ou encore la colorimétrie. Cette étape marque la finition du film, c'est un peu comme quand l'ébéniste pose le vernis, ou que le garagiste passe un coup de polish. L'étalonnage c'est l'étape qui fait passer le spectateur de "Pas mal du tout !!" à "Wahouu !!"</p> <p>  </p> <p> Une fois ces deux étapes passées, il faut encore sortir LE fichier qui permettra de mettre le film sur des plateformes de diffusion ainsi que de faire le Master, c'est à dire la copie 0, la version depuis laquelle seront faites toutes les copies.</p> <p>  </p> <p> La somme nous permettra d'utiliser du bon matériel, et de prendre quelques cafés pour tenir jusqu'au bout de la nuit face aux écrans</p> <p>  </p> <p> 2/ Inscrire le film en festival / 400 euros</p> <p> L'inscription en festival c'est un peu l'étape indispensable pour faire connaitre un film.</p> <p> Nous voulons faire voyager le notre à travers le monde dans différents festivals (Etats-unis, Europe ...).</p> <p> Entre la création de la copie, l'envoi des éléments et le coût de l'inscription en elle-même, les frais augmentent vite !</p> <p> Cette somme nous permet d'assurer un minimum de visibilité au film.</p> <p>  </p> <p> 3/ L'organisation d'une projection / 250 euros</p> <p> Shimera a été entouré de personnes exceptionnelles pour préparer et tourner le film. Nous aimerions les remercier comme il se doit et organiser une projection digne de ce nom de ces images qu'ils nous ont aidé à capturer !</p> <p> La somme servira à louer le matériel nécessaire à la projection et à offrir un verre à l'équipe.</p> <p>  </p> <p> 4/ % Kisskissbankbank et contreparties / 220 euros</p> <p> Afin que des plateformes comme KKBB puissent exister, elles prennent une petite partie de la collecte (uniquement si celle-ci réussi).</p> <p> Vous faire parvenir les contreparties que vous aurez choisies engendrera aussi quelques coûts</p>

Choose your reward

Make a donation

Give what I want