Messe {part I}

Soutenez Messe {part I} qui vous immergera dans l'univers froid et macabre d'Elizabeth Simone.

Project visual Messe {part I}
Failed
3
Backers
02/22/2020
End date
€90
Out of €800
11 %
Indie

Messe {part I}

 

L'HISTOIRE


Photographie prise lors des tests caméra numéro 1.

 

22 octobre 1997, après plusieurs coups, brûlures, viols et autres maltraitances, Elizabeth se retrouve enfin face à Lui. Mais lorsque les bois chantent, le danger n'est jamais bien loin. Enfermée dans sa vielle voiture, Elizabeth n'a qu'un seul choix, se battre contre le malin. Néanmoins un danger bien plus réel se cache derrière les arbres.   


INTENTIONS DU REALISATEUR 


Une forêt, sinistre et brumeuse, tel est le point de départ de mon œuvre fictionnelle. Un sombre décor mécanique (voiture) et naturel (forêt), enfermant la jeune Elizabeth Simone, personnage principal, rien n’est autre que le début de Messe part I. Malgré une trajectoire déjà tracée via son arbre généalogique, Elizabeth, jeune, innocente, mais loin d’être pure, va invoquer à contre coeur les démons maternels. Sous l’apparence d’un film de genre, Messe se présente comme un drame familial, me permettant ainsi d’explorer, en plus de l’horreur, une touche plus profonde vis-à-vis du protagoniste. Entre la candeur et la perversité du malin, Elizabeth reste une personne énigmatique se découvrant au fil du récit.

Pour mon premier court-métrage, le but essentiel est la question de l’inconnu. Mettre le spectateur devant une sorte d’inquiétude sur le développement de l’intrigue face à un protagoniste qui en connaît bien plus sur sa propre avancée, étant issue d’une culture prônant le Baphomet. Ce projet serait alors une opportunité de pouvoir planter l’univers spirituel de la famille Simone dans les années 1990. Il s’agit ici de parties, dont les deux futures suites illustreront l’avancée non expliquée d’Elizabeth, une jeune femme abandonnant son héritage, malgré des risques engendrés. Les quelques signes entre la relation mère/fille sont alors importants. 

Au niveau de la réalisation, la photographie amènerait naturellement l’angoisse recherchée par le scénario. Nulle doute l’influence de David Robert Mitchell et de John Carpenter, la courte focale et la longueur oppressante des plans créera l’attente que le spectateur pourrait rechercher face à ce genre de cinéma. Le décor, est lui, personnifié comme un personnage à lui tout seul. Il encercle Elizabeth dans un cauchemar qui lui est propre. 

Pour ma part, mystifier le rassurant est une tâche considérable dans ce court-métrage, s’immisçant une fois de plus avec cette question de l’inconnu. Elizabeth est une jeune femme voulant échapper d’arrache-pied aux traditions culturelles et religieuses de sa famille, vivant dans une époque victorienne révolue. La carcasse métallique de la voiture est, elle, l’opposé contemporain des bois bruts traditionnels qui l’entourent. Ces deux images marquent alors un contraste sur sa réelle sécurité, entre une religion satanique passée et un monde contemporain fait de métal et d’acier. Qui choisir ? La lumière va de ce fait, prendre une place essentielle au sein de ce raisonnement via la machinerie jaunâtre et parfois rougeâtre du véhicule permettant de jouer visuellement entre l’ancien monde d’Elizabeth et le nouveau qui s’ouvre à elle. 

En ce qui concerne la bande sonore, elle va de paire à sa religion, contrairement à la voiture expliquée auparavant. L’œuvre musical de Black Mountain Transmitter accompagnera le trajet de la jeune femme, ne faisant plus qu’un avec le décor naturel. Le vent qui souffle, le coassement des grenouilles, le chant des démons, etc. 

Lien de l’artiste musical https://lysergicearwax.bandcamp.com/

 

Photographie prise lors des tests lumière.


LA COMEDIENNE


ELIZABETH (interprété par Madeleine Pougatch Taittinger)

Madeleine Pougatch Taittinger est une jeune comédienne qui a fait ses premiers pas sur TF1 dans la série "Josephine ange gardien" puis dans "Camping Paradis" et "Alice Nevers". En parallèle, elle a tourné dans une trentaine de courts-métrages franco-anglais diffusés en festivals dans le monde entier. En 2015, elle décroche le premier rôle du long métrage "Particulier à particulier" de George Varsimashvili diffusé en France, en Russie et en Géorgie. En 2019 le réalisateur/metteur en scène Amos Gîtai la met en scène sur les planches dans "Letter to a friend in Gaza" à Charleston et à Paris avec le théâtre de la ville de Paris.

 


L'ÉQUIPE TECHNIQUE


RÉALISATEUR Stéphane Alberini 

En me professionnalisant aujourd’hui en tant que cadreur et steadycameur lors d’événements culturels tel que Court Métrange ou encore dans la publicité avec Brets, je me suis depuis peu lancé dans la réalisation. Messe (part I) est le fruit d’une longue période d’écriture et de recherche entre 2016 et 2019. Elle est le début d’une trilogie relatant l’histoire d’Elizabeth Simone, une jeune femme héritière d’une lignée de sorcières, au milieu des années ’90.

De mon point de vue, le cinéma de genre a toujours été affilié à un cinéma de série B sans grandes intentions, ni même une réelle volonté d’envergure. Néanmoins et depuis ma plus tendre enfance, j'affectionne un goût particulier pour ce genre de cinéma principalement pour cet aspect imaginatif de mettre en scène la peur sous diverses formes. Passionné par l’histoire ancestrale des sorcières, passant de la chasse aux sorcières du XVIe jusqu’à celle d’aujourd’hui, l’oeuvre Messe dans son intégralité (3 parties) se penche sur la genèse de la famille Simone et particulièrement sur le personnage d’Elizabeth. Derrière l’aspect horrifique qu’engendre cette histoire de sorcière, se cache également un aspect dramatique sur la question de la famille et de la religion en elle-même. Cela porte également sur le fait de tracer son propre chemin via ses propres croyances. 


CHEF OPÉRATEUR Léo François

Diplômé de l’ESRA Bretagne option image (École Supérieur de Réalisation Audiovisuelle) en 2018. Cursus de 3 ans grâce auquel je me suis formé sur différentes caméras cinéma (Alexa, Red Epic, Sony F5...) et vidéo (EX3, DSLR…). Avant tout directeur de la photographie, je suis passionné par l'image à la fois pour sa dimension esthétique, mais surtout parce que j'aime donner vie aux intentions d'un réalisateur grâce à la lumière et aux couleurs. Il m’arrive également de travailler comme cadreur pour des captations d’événements (Festivals, Regroupements professionnels, Théâtre, Films de commande... ). Le projet de Stéphane m’intéresse beaucoup dû à l’ambiance angoissante et nocturne souhaitée. Cela demande un travail particulier sur la pénombre que j’apprécie tout particulièrement. D’autre part, le travail sur les couleurs recherché par Stéphane me semble très pertinent et donne à la lumière de bonnes intentions à mettre en avant. Bande démo : https://leofrancois44.wixsite.com/leofrancois?wix-vod-video-id=0bffd5873e90492088463d732cccd10b&wix-vod-comp-id=comp-jct5ykib


1ERE ASSITANTE À LA MISE-EN-SCÈNE Leonore Malinowsky

D’origine bretonne, c’est après une année de Géographie à Lyon que je décide de m’orienter vers le Cinéma. Deux ans plus tard et le diplôme d’assistante réalisation du CLCF en poche, je me lance dans ce métier semé d’embûches, mais passionnant ! Des courts-métrages, publicités, clips musicaux en tant que 1ère AR ou sur des projets plus longs (longs-métrages, série) en tant que 3ème, cela fera plus de 3 ans que j’écume les différents plateaux. Je n’ai pas encore travaillé sur un film de genre, mais le scénario de Stéphane m’a convaincue ! Lien Youtube de la bande annonce du Dinard Film Festival 2019 : https://www.youtube.com/watch?v=iFqeDbFMjwg

 


CHEFFE MAQUILLEUSE Aurore Gaulier 

Diplômée de l'école ITM Paris en option effets spéciaux en 2018, J'ai été formée à diverses techniques de maquillage à savoir mode, beauté, cinéma, effets spéciaux, théâtre, tv, body painting... Mais les effets spéciaux sont la discipline ou je m'épanouie le plus (je suis toujours partante pour mettre du sang sur les comédiens!). J'officie autant que possible depuis mes débuts à l'école sur des tournages dans le but de me faire une place dans ce milieu sur le long terme. Lien Instagram : https://www.instagram.com/aurore.gaulier.mua/

 


OPERATRICE DE PRISE DE VUE Anna Wien

Diplômée dans les métiers de l'image après une formation de trois ans à l'ESRA Bretagne, cela fait près d'un an et demi que je multiplie les projets audiovisuels (court-métrage, clip, film institutionnel, documentaire, captation) en tant qu'opératrice caméra ou assistante caméra. Forte de ces diverses expériences, c'est néanmoins sur les tournages de fiction que je me sens le mieux et le plus épanouie. J'ai rencontré Stéphane par hasard dans un covoiturage, il y a plus de quatre ans, et de notre passion commune pour le cinéma est née une grande amitié. Ayant été directement témoin de la progression du projet "Messe", c'est avec beaucoup d'enthousiasme que je participe à cette belle aventure ! Site web : https://annawien.com/index.php?page=accueil

 

Forêt de Rennes. Photographie prise lors des repérages.


PRODUCTION


CHARGÉS DE PRODUCTION Roxane Donias et Nicolas Robic

Avec l'aide de Nicolas Robic, nous avons mis en place une stratégie de production à l'image de ce projet horrifique présentant toutefois des qualités de drame familial. Ce projet, sorti de l'esprit du réalisateur depuis maintenant plusieurs années, est sujet à de nombreuses modifications, les ambitions artistiques n'ont, elles, jamais changées. 

Ce premier projet d'envergure n'est que le commencement d'une aventure dans un autre monde. Nous avons entamé plusieurs procédures de subvention auprès de divers organismes comme le FSDIE ou le CROUS de Bretagne. Ces demandes sont notamment faites pour louer le matériel de tournage comme les éclairages ou les accessoires de caméra. L'objectif de ce crowdfunding est d'avoir des fonds afin d'assurer le défraiement de l'équipe professionnelle venant de Paris, mais aussi de pouvoir fournir un catering (nourriture sur le tournage) à l'équipe.

Afin de respecter les différentes chartes des institutions qui nous soutiendront, certains postes de dépenses doivent être comblés autrement que par les subventions qui nous seront allouées. C'est pourquoi la somme que nous souhaitons obtenir permettra de financer le catering pour l'équipe (assez conséquente). Nous aimerions également pouvoir financer les costumes et les différents supports de promotion du film. 

 


AIDE ASSOCIATIF Manual Focus 

Née en 2009, Manual Focus est une association de cinéma rennaise dirigée essentiellement vers le cinéma de genre (fantastique, horreur). Leur soutien face au projet Messe relate d’une importance cruciale dans l’aide aux diverses subventions, mais également dans la logistique, principalement pour la régie. Afin d’en savoir plus sur l’association en elle-même, nous vous laissons vous rendre directement sur le site internet. Site web : https://manualfocus35.wixsite.com/mf-site

 

 

Allocation of funds

Certaines institutions, auxquelles nous sollicitons des subventions, ont établi une charte notamment concernant les postes de dépenses autorisés. De fait les dons perçus par ce crowdfunding nous permettront tout de même d'offrir à manger à toute l'équipe du film, qui est tout de même conséquente.

Nous souhaitons tourner sur différents lieux autour du bassin rennais, ce qui mobilisera plusieurs voitures pour le transport de l'équipe et du matériel. L'essence ayant augmenté nous serions ravis de pouvoir rembourser les frais kilométriques.

L'équipe serait très heureuse de pouvoir imprimer des affiches et des posters du film pour sa promotion. Également, dans une moindre mesure, les dons permettront l'achat de certains costumes ou accessoires.

Enfin, c'est bien connu, une enveloppe de secours pour les imprévus dans le monde du cinéma, c'est important !

 

Merci

Quel que soit votre don, nous vous remercions infiniment et nous vous souhaitons officiellement la bienvenue dans l'univers de Messe.

Choose your reward

Make a donation

Give what I want