A l'occasion du cinquantenaire de l'indépendance Algérienne, j'aimerais faire le portrait photographiques des dernières femmes combattantes encore vivantes. Qu'elles soient à la capitale ou en Kabylie, il s'agit ici de dresser le portrait de toutes ces femmes qui ont participé à la guerre de libération et ceci quelque soit le métier qu'elles ont exercé. En parallèle j'aimerais faire un documentaire sur ces femmes et leur implication durant toute cette guerre. Il en reste encore quelques unes mais le temps presse, elles ne sont plus toutes jeunes. J'aurais donc besoin de vous pour concrétiser ce projet titanesque.

Large_54

The project

Quel a été le rôle et la stratégie de ces femmes dans la guerre de libération? Que sont elles devenues? Et que pensent t'elles aujourd'hui de la femme algérienne?

Telles sont les questions que j'ai envie de leurs poser. J'ai rencontré l'une d'entre elle lors des repérages de mon premier film "Allah Ghaleb", il dressait le portrait et le quotidien de trois générations de femmes kabyles.

En faisant les repérages de ce premier film, j'ai rencontré par hasard cette femme aveugle, agêe de 80ans, qui se souvenait parfaitement de la guerre d'Algérie et qui au fur et à mesure que je lui parlais de cette période de sa vie, se souvenait de tous les détails de cette guerre jusqu'à la chanson qu'elle chantait lorsqu'elle était au front. Elle se souvenait de toute cette période alors qu'elle ne savait pas ce qu'elle avait fait hier...Elle s'appelle Fatima Hocine et c'est cette femme qui m'a donnée envie de rencontrer et de faire le portrait de toutes les autres.

Ce reportage photographique s'inscrit dans la volonté de faire, ensuite, un documentaire sur le combat d'une de ces "moudjahidate" . Il s'agit ici de procéder à La 1er étape qui consiste à faire le portrait photographique de toutes ces femmes: ces rencontres me serviront de repérages pour faire par la suite un documentaire sur l'une d'entre elle.

 A ce jour, j'ai les contacts d'une quinzaine de "Moudjahidate" qui habitent sur Alger et à Blida.

Vous pourrez retrouver le projet "Moudjahida" et mon travail sur: www.tiwul.book.fr, dont voici un extrait :

 

 

 

Qui suis-je ?

Bonjour, Je m'appelle Nadja Makhlouf.

 

Je fais de la photographie en noir et blanc et des films en couleurs.

 

Pour moi, témoigner et rendre compte du monde se traduit à travers ces deux supports.

 

L'une fige l'instant et l'autre donne à voir et à entendre.

 

La vidéo et la photo sont pour moi deux supports, deux moyens d'expressions qui se superposent et qui permettent de raconter la même chose sous diffèrentes formes.

 

Je travaille sur les portraits de femmes algériennes depuis maintenant 3ans, cette démarche personnelle et artistique s'expriment avec force, pudeur et sensibilité. J'aime l'idée d'apporter un autre regard et un autre visage  sur ces femmes, parce que (trop) souvent, celui ci est biaisé et stigmatisé par les médias. Pour moi, montrer une autre facette de ces femmes, c'est pointer à la face du monde les différences et la complexité du genre humain. Aller à la rencontre des autres pour savoir jusqu'où nous sommes prêt à aller pour aller véritablement vers l'Autre.  

Why fund it?

Frais de déplacement :

- Un Aller/ retour : Paris - Alger

- Déplacement à Alger, Blida , Tizi Ouzou et Béjaîa...Les endroits où habitent les dernières femmes combattantes de la guerre d'Algérie.

- Hebergement

Newest comments

Thumb_default
DONE! Je te souhaite de continuer à faire un beau film.
Thumb_default
Good luck !!!
Thumb_default
Cher tous, Quelques nouvelles concernant le projet "Moudjahida" , je suis actuellement sur Alger et je commence à rencontrer ces femmes combattantes. J'ai réussi à obtenir déjà 5 contacts de ces femmes ...je vous donne plus de nouvelles d'ici ces prochains jours. Merci encore pour votre soutien. Nadja