Nevers

Film & video

Project visual Nevers
Checked circleSuccessful
84
Backers
Friday, August 05, 2011
End date
€7,426
Out of €5,000
149 %

NEVERS est le premier long-métrage d’Emilie Lamoine, interprété par Alvie Bitemo et Jean-Christophe Folly. C’est un road-movie à pied, une échappée, deux jeunes Africains perdus dans la campagne française, la fin d’une histoire d’amour… Un film en dehors des sentiers battus et des circuits de production classiques. Aidez à le faire exister !

Follow and share
As part of
Supported by
La Banque Postale supports the project Nevers

Nevers

Synopsis

Une chambre dans la pénombre. Un homme et une femme noirs dorment ensemble – ils ont une trentaine d’années, de beaux visages graves. À l’aube, ils sont réveillés par la police venue les arrêter : Justin et Aminata sont depuis peu en situation irrégulière sur le territoire. Ils s’échappent, fuyant Paris et la menace d’une expulsion, et partent en stop à Nevers où habite l’oncle d’Aminata. Les voitures ne s’arrêtent pas. À pied, le long des routes, au bord des champs, Justin et Aminata traversent des espaces désertés et des zones lisières. Ces journées de marche leur font mesurer la distance qui s’est creusée entre eux, leur désamour peu à peu et l’épuisement de leur désir.

 

Photos de repérages sur le trajet Paris - Nevers

les lignes de la route

alt  alt

 

répétitions du motif

alt  alt

 

de la clôture

alt  alt

 

Intentions

Mon premier long-métrage, tourné en France, serait un film français ; je l’ai voulu, avec le sentiment d’une urgence, inscrit dans le territoire (le pays, le paysage) et dans le moment (ce que je sais d’aujourd’hui). Ce qui me frappait alors, c’était (c’est encore) le durcissement de la répression de l’immigration. J’ai souhaité raconter cette histoire, celle d’immigrés habitant là et n’en ayant pas le droit, décidant de fuir une menace d’expulsion, avec la peur constante, chevillée au corps, de se faire arrêter. J’ai imaginé que mes personnages seraient Africains, pour ce lien trouble qu’ils auront avec la France, pays choisi de l’exil et ancien colon, pour mettre en scène dans la campagne française des acteurs noirs, proposer de l’immigration africaine une autre représentation, en dehors des clichés, pourtant ni didactique ni explicative.

Nevers est un film de marche et un film de mise en scène. Comment, enregistrée par la caméra, la distance des corps et des visages entre eux dessine la relation à l’autre, les frôlements et les évitements, l’intimité ou l’écart qui se creuse. Comment l’inscription des corps dans l’espace dit quelque chose de l’occupation au sol des personnages, leurs déplacements dans le territoire ou évanouissements dans la nature. Les atmosphères climatiques, empreintes de mélancolie ou de rudesse, la lumière dorée et brûlante de l’été, la bande sonore du film donnent la sensation du lieu, désert ou habité, accueillant ou brutal, reconnectant les personnages au réel ou au contraire les en excluant. Ainsi c’est la relation au monde de Justin et d’Aminata, leur façon de l’habiter et d’y circuler, en situation irrégulière, contraints et en transit, flottants, qui sera ainsi travaillée dans la mise en scène. Ce projet est le cœur du film que j’imagine sec et acéré.

Qui suis-je ?

Vidéaste et cinéaste, Emilie Lamoine est née en 1977. Elle est diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy. Ses films (courts, moyen métrages et vidéos d’art) ont été sélectionnés dans des festivals (Côté Court de Pantin, Angers premiers Plans, Paris Tout Court, Festival du Moyen Métrage de Brive…), diffusés à la télévision (France 3), montrés dans des galeries (Treize / Red Shoes), programmés par Pointligneplan et Jonas Mekas.


FILMOGRAPHIE

CEUX DE LA DUNE (vidéo / 2010)

 

alt

 

JUVENTA (fiction / 2008)

 

alt

 

LE MATIN VA VENIR (fiction / 2006)

 



 

SARAHETCLARA (fiction / 2004)

 



 

A BRIGHT INTERVAL (fiction / 2002)

 



BACK IN TOWN (vidéo / 2001)

TRAVAILLEURS (expérimental / 2000)

ESSAYAGES (vidéo / 1998).

 

 

Distribution artistique

 

alt

 

Alvie Bitemo est une comédienne et chanteuse congolaise. Elle se produit dans plusieurs formations au Congo avant de se lancer en solo en 2007 à Brazzaville. Au théâtre, elle joue avec la Compagnie Emeraude Pembé puis sous la direction de Dieudonné Niangouna, Julien Mabiala Bissila, Catherine Boskowitz, Eva Doumbia, notamment au Tarmac de la Villette à Paris, au Festival Nouvelles Zébrures de Limoges et au Festival de Danse et des Arts multiples de Marseille.

 

 

............................................................................................................

 

alt

 

Jean-Christophe Folly est issu du Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique. Il a joué dans La maladie du sommeil d'Ulrich Kohler, dans 35 Rhums de Claire Denis et sera également dans son prochain film.

 


Nevers sera aussi interprété par Yves-Noël Genod et Sigrid Bouaziz.

La musique, des guitares électriques, saturées, en transe, sera composée pour le film par Lionel Fernandez (Sister Iodine, Antilles…).

 


Filmer La Musique #4 - Antilles par Filmer_la_Musique_4

Allocation of funds

Grâce à une aide financière du CNC, j’ai pu prendre le temps d’écrire le scénario, avec la participation d’Arnaud Jollet, de Jean Pol Fargeau et de Caroline Pochon. Et puis je n’ai pas obtenu les financements indispensables à la production d’un tel film. Portée par l’enthousiasme de mes acteurs, fatiguée par les réécritures et les avis des commissions, je décide de partir tourner le film cet été, pendant quatre semaines, avec une toute petite équipe, sur la route entre Paris et Nevers ! J'aime l’intimité et la concentration que permet cette configuration, équipe pirate tendue vers un même geste, une énergie sans temps mort.

J’ai besoin de votre soutien pour mener cette aventure ! L’équipe et les acteurs auront des contrats de participation, le matériel (caméra HD, éclairages, enregistreur son…) est prêté, cette collecte contribuera au financement des hébergements, repas, transports, régie, costumes et décors. Une partie (sur des fonds privés) a déjà été réunie mais il manque encore 5000 euros. Si la somme est dépassée, le tournage pourra être plus confortable, et nous pourrons envisager la post-production du film plus sereinement. Sur ces deux étapes et sur la distribution, je développe actuellement plusieurs co-productions.

Choose your reward

For €10 and more

  • Backers: 13

For €30 and more

  • Backers: 30

For €50 and more

  • Backers: 16

For €100 and more

  • Backers: 14

For €500 and more

For €1,000 and more

  • Backer: 1
  • Availability: 1/2

Make a donation

Give what I want