ON N'EST PAS DES BÊTES (?)

La réalisation d’un court-métrage est un court-marathon. J’ai besoin de votre aide pour franchir la ligne d’arrivée.

Project visual ON N'EST PAS DES BÊTES (?)
Successful
58
Contributions
08/26/2017
End date
€3,370
Out of €3,000
112 %

ON N'EST PAS DES BÊTES (?)

<p><strong><u>PITCH DU FILM</u></strong></p><p>Après deux ans d’abstinence, ANTOINE n’en peut plus. Il a une idée pour sauver son couple et son mariage. Il s’est laissé influencer par un reportage animalier, et va tenter de provoquer une réaction instinctive chez sa femme en la rendant jalouse.</p><p> </p><p><img alt="Vlcsnap-2017-07-11-15h37m02s201-1499781066" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/440359/vlcsnap-2017-07-11-15h37m02s201-1499781066.png"></p><p> </p><p><strong><u>NOTE DE L'AUTEUR RÉALISATEUR</u></strong></p><p> </p><p>L’Homme est un animal doué de raison...qui a souvent tort de sous-estimer son côté animal. Nous avons tous un animal auquel nous pouvons nous identifier.</p><p> </p><p>En fiction, le parallèle entre le monde des hommes et le monde animal est une source d’inspiration depuis longtemps. Les films d’animations ont souvent mis des animaux en situation humaine. Pourquoi ne pas faire l’inverse ? Mettre l’Homme dans une situation qui réveillera son instinct animal.</p><p> </p><p>L’idée d’appliquer ceci à un couple m’est venue en lisant cet article :</p><p><em>« Mesdames, ceci vous est-il familier ?
Vous êtes tranquillement en train de discuter avec votre homme en terrasse et soudain une jolie fille passe et là, il tourne la tête. Vexant non ? Vous auriez raison de lui faire une crise de jalousie.</em></p><p> </p><p><em>Et bien, il a été prouvé que c’est l’instinct de survie de l’Homme qui provoque ce geste. En effet, le désir animal de préserver l’espèce est très fort chez l’homme. Donc, quand il « mate » une fille, c’est en fait un mouvement inconscient pour chercher une partenaire potentielle avec qui se reproduire. Donc rassurez vous, vous n’êtes pas avec un salaud mais avec un animal victime de gestes instinctifs et donc naturels. A ceci j’ajouterai une chose : et vice versa !»</em></p><p> </p><p>Il s’agit d’un équilibre entre nos natures cognitives et instinctives. Il n’est pas question de nous réduire à un côté bestial ou stupide mais, au contraire, de faire appelle à cette autre forme d’intelligence que nous possédons tous. Apprendre à écouter notre nature instinctive peut nous aider à mieux nous comprendre, trouver un équilibre et donc le bonheur.</p><p> </p><p><img alt="Vlcsnap-2017-07-11-15h37m29s108-1499781148" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/440361/vlcsnap-2017-07-11-15h37m29s108-1499781148.png"></p><p> </p><p><strong><u>TECHNIQUE</u></strong></p><p> </p><p>L’intégralité du film se fait en un long plan séquence de 10 minutes. On suit l’action en passant d’un personnage à un autre sans temps mort. La virtuosité de l’exercice entraîne le spectateur dans une spirale émotionnelle parce qu’il croit être témoin d’une action brute sans « trucage ».</p><p> </p><p>Le plan séquence est, avant tout, au service du film et de la comédie. Il renforce l’aspect humain des acteurs et le côté intrusif des spectateurs créant ainsi une connexion plus forte entre les deux. Cela demande une grande préparation technique et chorégraphique car à la moindre erreur, il faut tout recommencer. Les acteurs, plongés dans l’action non-stop, sont constamment sur la brèche. Ce manque de confort pour eux renforce les personnages et le conflit.</p><p> </p><p><img alt="Vlcsnap-2017-07-11-15h42m13s215-1499781285" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/440362/vlcsnap-2017-07-11-15h42m13s215-1499781285.png"></p><p> </p><p>Un court métrage est une aventure ou l’on cherche à s’entourer d’un maximum de gens talentueux pour un minimum de frais. J’ai eu une chance incroyable d'avoir été entouré de...</p><p> </p><p><strong>Les acteurs</strong>                Anna MIHALCEA</p><p>                                    Maud BAECKER</p><p>                                    Nicolas LUMBRERAS   </p><p><strong>Production </strong>                Fulldawa Films</p><p><strong>1ère assistante          </strong>Florence THIBAUDAT</p><p><strong>Scripte                        </strong>Clémentine NIEPCERON </p><p><strong>Chef Opérateur          </strong>Pierre JOUVION</p><p><strong>Steadicam                  </strong>Anton TARENTE</p><p><strong>Chef Electricien         </strong>Brice TUPIN</p><p><strong>Chef Machiniste         </strong>Thomas GROS</p><p><strong>Ingénieur son             </strong>Kévin MOINE</p><p><strong>Perchman                   </strong>Mickaël LAUTRIC</p><p><strong>Chef Costumière        </strong>Marion REBMANN</p><p><strong>Chef Maquilleuse       </strong>Julie POULAIN</p><p><strong>Chef Décorateur         </strong>Alexis FORESTIÉ </p><p><strong>Montage                      </strong>Mehdi LACHHAB</p><p><strong>Mixage                        </strong>Emmanuel FEYRABEND</p><p><strong>Etalonnage                 </strong>Raphaël KOURILSKY<strong> </strong></p><p><strong>Musique                     </strong>Romain TROUILLET</p><p> </p><p><strong>...</strong>Le résultat est là. ON N’EST PAS DES BÊTES (?) est tourné et nous sommes ravis du résultat. Pourtant le film n'est pas terminé et il reste beaucoup à faire pour pouvoir l'amener jusqu'à l'écran.</p><p> </p><p> </p>

Allocation of funds

<p>Il y a encore un énorme travail à faire du côté de la <strong><u>post-production</u></strong> et c’est là que nous avons besoin de votre aide, chers KissBankers.</p><p> </p><p>En plus, nous avons le bonheur d'être déjà sélectionné en compétition officielle au FESTIVAL DE MEUDON, qui est une référence en matière de festival de court-métrage de comédie, et nous souhaitons que d’autres suivent.</p><p> </p><p>Nous devons trouver les fonds pour finir le film afin qu’il soit optimal. Un graphiste doit travailler sur quelques dizaines d’images (cela semble dérisoire mais c’est beaucoup) et cette partie du travail coûte de l’argent. Nous parlons d’étalonnage, truquage et effets spéciaux autant de termes qui font rapidement monter l’addition.</p><p> </p><p>Voici une répartition du budget de la collecte :</p><p>2000 euros pour les effets spéciaux</p><p>600 euros pour le mixage</p><p>400 euros pour l'étalonnage</p><p> </p><p>S'il nous arrivait de dépasser le plafond de 3000 euros (rêvons !), nous serions alors à même de préparer une belle avant-première et d'assurer une diffusion optimale du film en festival.</p><p> </p><p>Le FESTIVAL DE MEUDON se tient au début du mois d’octobre, et une projection officielle d'ON N'EST PAS DES BÊTES (?) est prévue fin septembre (voir contreparties), le film doit être donc fini avant.</p><p> </p><p><u>Petite précision (légale) :</u> C'est <strong> </strong>moi, Guillaume Sentou, qui percevrai l’intégralité de la collecte. </p><p> </p><p>Merci de votre confiance et de votre soutien</p>

Choose your reward

€10

Estimated delivery: August 2017

Nos remerciements les plus sincères et notre reconnaissance éternelle.
  • 5 contributions

€20

Estimated delivery: August 2017

Votre nom au générique du film + contrepartie précédente
  • 22 contributions

€50

Estimated delivery: August 2017

Une invitation pour deux à la projection du film à Paris (hors transport et hébergement) + contreparties précédentes
  • 13 contributions

€100

Estimated delivery: August 2017

Un DVD du film + contreparties précédentes
  • 6 contributions
  • 14/20 available

Make a donation

Give what I want

Sold out

€200

Estimated delivery: August 2017

Petit verre avec l'auteur réalisateur du film et les acteurs (si disponibles) + contreparties précédentes
  • 5 contributions
  • 0/5 available