Quelques nuits sans dormir

Oser aller où l'inspiration nous porte.

Project visual Quelques nuits sans dormir
Successful
48
Backers
02/22/2020
End date
€3,195
Out of €3,000
107 %

Quelques nuits sans dormir

 

La genèse de ce projet :

Il y a 7 ans, nous avons créé un groupement qui permet à des personnes de développer leur relation à l'art, le Groupement Intensité. Ensemble, nous avons fait des centaines d'expositions, mis en place de nombreux dispositifs artistiques. Nous avons maintenant envie de raconter une histoire, qui est un peu celle de nous tous, ou peut-être le rêve de chacun, l'histoire d'un homme qui plonge dans sa passion. Nous voulons le faire comme nous l'avons toujours fait dans le Groupement Intensité, c'est à dire comme une aventure collective.

Nous avons besoin de vous et de vos dons.

Réussir ce film sans vous, nous semble hors de notre portée. Nous avons besoin de votre regard, de vos envies, de vos retours tout au long de la création et de la diffusion de ce long métrage. Mais aussi de votre soutien pour financer la régie et la technique du tournage. 

Un film c'est un élan collectif, et c'est avec vous tous que nous avons envie d'avancer de manière concrète : pour trouver les lieux, pour votre présence à l'image dans certaines scènes, pour vos propositions musicales, pour vos réseaux, vos contacts, grâce auxquels nous allons plus tard pouvoir organiser des projections et orchestrer la diffusion de cette oeuvre. 

C'est pourquoi nous vous proposons dès maintenant un ensemble de rendez-vous : 8 moments cruciaux, pour nous et pour vous :

- Lecture de l'histoire et échange sur le scénario.

- Lancement du tournage, les costumes, les décors, l'esthétique.

- Discussions autour des premiers rush.

- La fête de fin de tournage.

- Une première esquisse du montage.

- La finalisation du montage.

- La projection en avant-première.​

- Réunion de diffusion et de développement d'une stratégie de distribution.

Déclaration d’intention du réalisateur Olivier Wahl 

J’ai fait – il y a longtemps déjà, l’école Louis Lumière. Mon métier de base est de faire des films. Durant une dizaine d’années, j’ai écrit des scénarii, j’ai réalisé des courts-métrages. Et puis la peinture est venue et j’ai vécu un long temps de jachère (20 ans tout de même !)  durant lequel je me suis consacré aux arts plastiques et à l’accompagnement d’artistes.

C’est avec un immense plaisir et une grande émotion que je reviens au cinéma de fiction. J’ai l’impression de retrouver la maison de mon enfance, revenir à une chose qui compte énormément pour moi, après ce long voyage… Me voici à me sentir comme Ulysse dans l’Odyssée !

Cette aventure, j’ai la joie de la partager avec le Groupement Intensité, et c’est pour moi fondamental de me sentir entouré, soutenu, dans ce pas fondateur de mon trajet d’artiste.

Merci, si vous êtes là, avec moi, dans ce temps de ma vie. J’ai besoin de vous.

Quelques nuits sans dormir : un récit.

Michel a une existence bien installée. Il travaille dans une compagnie d'assurances, il partage sa vie avec Laure. Ils résident tous deux dans un agréable appartement de la banlieue sud de Paris. Mais voilà que depuis quelques semaines, il est victime de nombreuses insomnies et est emporté malgré lui dans une quête qui le dépasse. Au hasard de ses rencontres, il découvre le bonheur de peindre, qui l'entraîne peu à peu dans la perte de sa vie d'avant. Il lâche son travail, sa femme le quitte, il perd son appartement et se retrouve sans rien. Il n'a plus d'autre choix que de se lancer sans filet, et d'oser aller de tout son cœur, là où l'inspiration le porte.

Nous suivrons cette révolution professionnelle et personnelle, et nous accompagnerons Michel dans son courage de s'engager dans cette aventure sans retour.

Où en sommes-nous ?

Le scénario de Quelques nuits sans dormir a été écrit il y a 8 ans.

Depuis un an, nous travaillons à la préparation de sa réalisation.

Nous sommes sur le point de débuter le tournage. L’équipe des comédiens est réunie. Nous avons consacré le trimestre précédent à approcher ensemble les personnages. Les premiers décors sont trouvés.

Nous comptons tourner ce film durant les weekends, ou durant des temps possibles pour les uns et les autres, par petits fragments et le plus possible dans l’ordre du scénario, pour éviter les problèmes de raccord.

Nous avons accès à une base de matériel technique, ce qui permet de passer à l’acte facilement, même s’il nous manque quelques instruments qu’il faudra louer ou acheter pour mieux réaliser certaines séquences.

Il nous manque aussi l’argent de la régie, déplacements, décors, costumes, et c’est pour nous permettre de financer cette partie du budget que nous faisons appel à votre soutien.

Si vous avez la générosité de nous donner plus encore, nous utiliserons le reste de vos dons, pour faire vivre le film une fois réalisé : possibilité de nous inscrire dans des festivals, de démarcher différents interlocuteurs, de faire quelques projections de plus dans l’idée de rencontrer un public plus large.

La manière de tourner

Notre idée est de raconter cette histoire de la manière la plus simple qu’il soit. Non pas faire appel à de grosses équipes de tournage, ni imaginer des plans compliqués à réaliser, mais au contraire profiter des décors, des lumières, des sons, des circonstances comme elles s’offrent à nous. Un peu comme un photographe qui sait caresser l’instant et l’inscrire dans son image.

L’avantage de procéder ainsi est de simplifier la réalisation de ce film et de permettre qu’il puisse exister.  Et puis, si la chance est avec nous, que soit captées par moment, peut-être au-delà même de notre intention, des effluves de poésies.

Aussi, les décors seront ceux auxquels nous avons accès simplement, ( le Laboratoire d’exposition, l’atelier de peinture « Le temps de peindre ») mais aussi ceux que vous aurez la gentillesse de nous mettre à disposition pour un ou quelques jours de tournage. Nous nous permettrons régulièrement de vous lancer des appels pour tel ou tel lieu que nous peinerions à trouver.

L’équipe technique sera réduite au plus simple : nous tournerons comme un documentaire, sans nous compliquer la vie, ni tenter de réaliser ce qui est trop lourd ou trop dur.

Les comédiens

Nous avons voulu créer une équipe de comédiens cohérente et soudée. C’est un aspect très important pour nous, que d’ouvrir un espace de travail dans lequel chacun se sente au mieux, soutenu, à l’aise, pour faire un travail en profondeur sur les personnages et les scènes.

Thierry Moreau connaissait une troupe de comédiens qui travaillaient déjà ensemble, Bastien Girard-Lucchini, Béatrice Zittoun et Claire Garoche-Cambie. Nous leur avons proposé d’interpréter le rôle du trio central dans l’histoire.

Autour d’eux, en écho, trois comédiens du Groupement Intensité, groupement d’artistes, Christine Glen, Xavier Gras et Thierry Moreau, viennent apporter leurs expériences artistiques et plastiques au trio, qui, à priori, n’a pas de rapport privilégié à l’univers de la peinture.

Deux générations qui entrent en relation, pour, nous l’espérons, la réussite de ces Quelques nuits, sans dormir.

Lors du tournage du petit clip de présentation du film, nous avons ressenti cette ambiance agréable de travailler ensemble, et c’est pour nous un réel plaisir et une vraie réussite si nous parvenons à maintenir une telle ambiance de recherche et de curiosité commune.

Bastien Girard-Lucchini, dans le rôle de Michel

Bastien Girard-Lucchini, formé à l’école Lecoq, originaire de Châteauroux. Bastien pratique le théâtre depuis son enfance. Après un passage dans le domaine de la réinsertion sociale, il est revenu depuis trois ans à la profession de comédien.

  • Michel, 30 ans vit avec Laure depuis 5 ans. Cadre dans une compagnie d’assurances. Sportif, amateur de voyages. Des insomnies répétées le conduisent à s’apercevoir que sa position professionnelle ne lui convient pas du tout et à s’engager dans une conversion professionnelle, qui va le conduire à tout perdre et à devoir reconstruire entièrement sa vie.

 

 

Béatrice Zittoun, dans le rôle de Laure​

Béatrice Zittoun est comédienne, mais également auteure et metteur en scène de théâtre. Elle débute également la réalisation, avec deux courts métrages à son actif et un troisième en développement. Formée au mime et à la technique du clown, son approche du personnage témoigne de sa sensibilité à la dimension corporelle de jeu. L’art est pour elle un outil de transmission, mais aussi une forme de quête de sens ou même plus en profondeur, de ce qui constitue le vivant. 

  • Laure 33 ans, vit avec Michel depuis 5 ans. Elle travaille dans une grande entreprise de parfumerie comme chef de produit. Très impliquée dans sa tâche, ambitieuse, volontaire et entreprenante, elle entraîne tout le monde par son élan, et son dynamisme anime Michel qui au début de l’histoire est un peu perdu dans son existence.

 

Claire Garoche-Cambie dans le rôle de Patricia

Claire Garoche-Cambie, passionnée des arts depuis la plus tendre enfance, Claire pratique le théâtre mais aussi le chant, la danse, la musique. Elle est diplômée de la Maîtrise de Paris (chant lyrique et formation musicale). En parallèle, elle se perfectionne également en tant que comédienne au Cours Florent. Elle aborde ce rôle par le biais d'une délicatesse par laquelle la comédienne rejoint le personnage. 

  • Patricia, 28 ans, la soeur de Laure avec qui elle a des difficultés à s'entendre, tant leurs approches de la vie sont opposées. Comédienne, elle va partager avec Michel les difficultés de la vie artistique et le soutenir dans sa découverte de cette voie de la création artistique. 

 

Thierry Moreau dans le rôle d'Edouard :

Thierry Moreau est peintre et aussi comédien depuis 10 ans. Thierry est particulièrement en phase avec ce scénario, puisqu'il a lui-même vécu une reconversion professionnelle qui l’a conduit de la position de salarié à celle de peintre. Il est très impliqué dans la réalisation de ce film sur lequel il travaille avec Olivier Wahl depuis plus d’une année.

  • Edouard, 57 ans, ami de Michel, travaille dans un ministère. Compagnon de Sophie depuis 10 ans. Un homme sensible mais qui sait bien le cacher et porte un regard ironique sur le monde et les êtres qui l’habitent.

 

Christine Glen dans le rôle de Sophie

Christine Glen : peintre, créatrice de concepts artistiques. Elle s’intéresse depuis toujours au jeu du comédien, au théâtre et s’engage dans ce rôle en y apportant toute sa connaissance profonde des arts plastiques.

  • Sophie, 52 ans et mère d’un fils de 25 ans. Compagne d’Edouard depuis 10 ans, même s’ils ne vivent pas ensemble. Psychologue dans une institution. Pratique la peinture depuis de très nombreuses années. C’est elle qui introduit Michel dans le monde des pinceaux.

 

Xavier Gras dans le rôle de Serge

Xavier Gras : Ancien de l’école Lecoq. Une carrière de comédien et d’organisation de spectacles de théâtre et de démarches artistiques. Il est aussi auteur, metteur en scène et réalisateur. Egalement photographe, peintre et créateur d’événements artistiques.

  • Serge, 65 ans, le professeur de peinture. Il partage avec plaisir, auprès de ses élèves, sa passion de l’art et de la peinture. Curieux de tout, du monde et amoureux de la liberté. Il accompagne Michel dans son trajet de reconversion professionnelle.

 

Olivier Wahl, scénariste et réalisateur de ce film

Olivier est aussi peintre, écrivain, accompagnateur d’artiste, fondateur, créateur et animateur du Groupement Intensité.
Il anime un cours et des stages de peinture depuis 1998. 

"J’ai préparé ce retour vers l’image qui bouge depuis trois ans maintenant, en réalisant quelques films documentaires, traitant de l’art et de notre pratique quotidienne dans le groupement ou d’autres sujets en fonction des rencontres et des demandes qu’on a pu me faire".

"J’ai également écrit deux pièces de théâtre et pratique toujours l’écriture de manière quotidienne, comme je le fais depuis mon adolescence".

Derniers films réalisés :

« Un stage grand format » : Un court aperçu du stage de peinture de Brombos en 2017.
«  Les Dialogues d’Essences voyagent » 15 min :  L’exposition « Dialogue des Sens » à Talence en avril 2018.
« In the Pocket » 10 min : Un court métrage présentant les expositions In the Pocket 2018.

« Un tour du monde artistique » 40 min - septembre 2018 :  7 films documentaires réalisés à Dakar sur le tour du monde à la voile d’Olivier Le Gargean.
« Paroles de Famille » 50 mn - de septembre à décembre 18 : Des parents s’expriment au sujet de leur expérience de suivi de leurs enfants dans un centre médico-psychopédagogique.
« J’ai perdu le fil d’aimer » 44 mn - septembre 19 : Films poétiques à partir de poèmes écrits au fil de l’été. 
« Faire regard » 23 min - Octobre 2019 : Film poétique réalisé autour d’un colloque scientifique sur la notion de seuil.
« Demain sans mon père » 1h05- aout 2019 : Documentaire : une fille revient au pays de son enfance, pour vivre les derniers instants de son père. 

 

 

 

 

 

 

 

Allocation of funds

Nous avons besoin de moyens financiers pour assurer la régie, la technique, la post-production, mais aussi la diffusion de ce futur film avec le public le plus large possible.

 

Si nous avons 3000 € nous utiliserons l'argent pour le tournage :

- Régie : 1500 €

- Décors et costumes : 500 €

- Matériel de tournage : 1000 €

 

Si nous avons au-delà de 3000 €

  • De 3000 € à 4500 €

- Achat d'une ventouse pour filmer de manière plus stable les scènes de voitures

- Location de matériel de lumière

  • De 4500 € à 5500 €

- Location d'une belle salle de projection pour l'avant-première du film.

- Engagement d'un(e) attaché(e) de presse

  • au-delà de 5500 €

Engagement d'une personne en production pour travailler sur la diffusion et la commercialisation du film.

 

Et pour toutes vos contributions...

                                                          Un grand MERCI

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Choose your reward

For €10

Votre nom comme soutien au film dans le générique

Un grand merci en chocolat pour votre participation - Votre nom comme soutien au film dans le générique
  • Backers: 6

For €20

Le film en avant-première en lien viméo

Le film en avant-première en lien vidéo, ainsi que la contrepartie précédente
  • Backers: 9

For €30

Soirée V.I.P.

Soirée V.I.P. avec première projection du film ainsi que les contreparties précédentes
  • Backers: 7

For €50

une peinture originale

Une peinture originale (format 20 sur 20cm) d'un(e) des artistes-peintres du film Une participation d'une demi-journée de tournage avec l'équipe ainsi que les contreparties précédentes
  • Backers: 20

For €100

Participation à une journée de montage

Participation à une journée de montage avec le réalisateur ainsi que les contreparties précédentes
  • Backers: 3

For €250

Fête du tournage + Roman photo du film à partir des images tournées

Votre nom dans le générique du film en tant de participation à la production - Une invitation à la fête de fin de tournage – Un roman photo du film à partir des images tournées - ainsi que les contreparties précédentes
  • Backers: 2

For €500

Soyez coproducteur du film

Soyez coproducteur du film. Vous participez, si vous le voulez, aux réunions de production du film. En cas de retour financier vous avez un intéressement, proportionnel à votre investissement. Vous avez votre nom en tant que coproducteur. Discussion sur le montage final du film.

Make a donation

Give what I want