Sivko-Bourko, le film

Soutenez Sivko Bourko : le quotidien d'un jeune marginal est troublé par des apparitions dérangeantes...

Project visual Sivko-Bourko, le film
Successful
27
Backers
03/08/2020
End date
€1,238
Out of €750
165 %
Indie

Sivko-Bourko, le film

Synopsis Un étudiant marginal demeure dans un appartement impersonnel, emmitouflé dans son monde intérieur, il essaie désespérément de sortir de son état. Fantomatique, il finit malgré lui par nouer des relations sentimentales, qui le sortent progressivement de ses angoisses juvéniles. Mais peu à peu, le monde commence à l'effacer. Il ne reste alors que quelques démons intérieurs, ou bien extérieurs ? a Notes d’intention Le personnage central, taciturne et sans nom, ne s’épanouit pas dans sa vie étudiante. Son quotidien prend un tournant lorsqu’il noue des relations inattendues, auxquelles il se raccroche pour vivre. Mais le monde extérieur, d’abord administrativement, efface son identité. Un soir, il est bloqué chez lui : commence alors un huis clos horrifique centré sur le body horror, où il lutte face à une invasion surnaturelle. Très touché par les œuvres de Dostoïevski, peuplées de personnages inquiets et fiévreux, mais aussi par l’errance du personnage de Jacob Singer dans L’échelle de Jacob, je souhaitais, comme dans mes courts-métrages précédents, centrer mon film sur un personnage taiseux et perdu, qui se raccroche à ses relations pour exister. Lui-même intérieurement troublé, ses démons resurgissent lors de l’invasion de son appartement, ajoutant une dimension fantastique au projet. Toute l’équipe est motivée par le défi technique que représente la conception des créatures. a Sivko-Bourko est également centré sur la difficulté de la vie étudiante, la solitude et la précarité qu’on peut y trouver. Lors de mes études de cinéma à Lille, un jeune étudiant étranger, à la même faculté, s’est laissé mourir de faim dans sa chambre par manque d’argent, ne sachant vers qui se tourner. Cette histoire révoltante n'avait pas fait grand bruit, et c'est aujourd'hui par le feu et l'encre que d'autres ont montré cette précarité. Ces faits très politiques ont affecté toute l'équipe et ces problématiques se retrouvent au fil du film. Le héros mène une vie solitaire et précaire, commune à de nombreux.ses étudiant.e.s aujourd'hui : la prise de conscience est urgente et nous souhaitons y contribuer à notre échelle. Moodboard a Créatures Le projet est guidé par l'envie de réaliser des créatures avec des effets visuels réels. Toute l’équipe est attachée aux créatures « faites à la main », si représentatives d'un âge d'or créatif du cinéma. Cet aspect donne une vie et une pâte particulière, nécessaire pour créer des monstruosités marquantes. Le célèbre jeu vidéo Silent Hill, avec ses apparitions monstrueuses, de chairs et d'os, qui reflètent un état mental chez le personnage et le spectateur est une inspiration majeure. a a a Musique Sivko-Bourko a une forte identité musicale, mêlant expérimentale indé et ambiant pop. En tant que réalisateur-compositeur, j’ai souhaité lier intrinsèquement musique et image, et certains morceaux, déjà composés, guident le projet. La musique se concrétise également dans le personnage de Slyjak (Jordy Saillier), un DJ qui anime les fêtes étudiantes où se croisent les protagonistes. Slyjak possède une chaine YouTube cachée, réservée à nos contributeurs. a a L’équipe Toute l’équipe provient de Lille, où nous nous sommes rencontrés autour d’une passion commune, dans des cursus littéraires et cinématographiques. Sivko-Bourko marque notre nouvelle collaboration. Les acteurs principaux Victor Cellier joue le personnage principal, taciturne et intelligent, qui veut s'extraire de sa petite condition d'étudiant. Il n’a pas de formation d’acteur mais nous avons un lien fort, Victor ayant joué dans mes courts-métrages précédents. a Charlotte Grunewald joue Juliet, une personnalité joviale mais légèrement effacée, premier point d'accroche du personnage principal avec l'altérité et le monde étudiant. a David Dupont, acteur de formation, joue Baptiste, une personnalité trop parfaite qui bouleverse le quotidien de Victor avec une certaine verve poétique. a Martial Verstiggel joue Germain, un personnage rayonnant, qui redonne toujours de l'espoir. Il est décalé, mais extrêmement attachant. L’équipe technique Réalisateur et compositeur : Jehan Goubault Directrice de la photographie : Céline Bouquet, issue de l’école Louis Lumière en photographie Chef opérateur : Corentin Leban Scripte : Lucie Sacré Costumes & maquillage : Jehan Goubault, Lucie Sacré Production : Charlotte Grunewald

Allocation of funds

Choose your reward

Make a donation

Give what I want

Sold out

€250

Estimated delivery: September 2020

Recevez une maquette d'une des créatures, utilisée lors du tournage (+ contreparties précédentes)
  • 1 backer
  • 0/1 available