SPARTACUS

Aidez-nous à réaliser les deux derniers actes de la pièce de théâtre "SPARTACUS" et à nous produire sur les scènes belges et françaises!

Project visual SPARTACUS
Failed
0
Contributions
05/23/2016
End date
€500
Out of €3,525
14 %

SPARTACUS

<p> <strong>Pourquoi un "kisskissbankbank" : </strong></p> <p>  </p> <p> Les trois premiers actes sont produits et actuellement en représentation au <a href="https://www.facebook.com/events/1562821857363565/" target="_blank">Festival "Courants d'Airs"</a>. Nous espérons accrocher notre public et lui donner envie de voir la suite!</p> <p> <a href="https://www.facebook.com/events/219628101727777/" target="_blank">Spartacus - insurrection -</a> se joue du 15 au 17 avril 2016 au Conservatoire Royal de Bruxelles.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Les affiches :</strong></p> <p>  </p> <p> <img alt="3_affiches-1460240534" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/302141/3_affiches-1460240534.jpg"></p> <p> Affiches de Noé Pauporté</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Résumé de la première partie : </strong></p> <p>  </p> <p> Un jeune esclave est amené dans une école de gladiateurs, un enfer où seuls les plus forts survivent. De gladiateur inconnu, il deviendra <strong>Spartacus</strong>, véritable légende et symbole de lutte contre l'esclavagisme. Nourri par ses rêves, ses idéaux, par la camaraderie, l'amitié et l'entraînement martial, Spartacus deviendra un formidable guerrier et un exemple de droiture morale. Mais peut-on réellement rester un homme de bien en étant confronté à la pire des violences et aux choix les plus durs?</p> <p>  </p> <p> En chair et en muscles, mais aussi avec finesse et précision, les propos abordés sont propres à la jeunesse, mais parlent encore à l'adolescent révolté qui sommeille en nous. La pièce est écrite en un alexandrin réactualisé, mais rigoureux.</p> <p>  </p> <p> Nous avons eu l'occasion de montrer la première étape de travail lors d'une résidence.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Les retours du public:</strong></p> <p>  </p> <p> <em>"Félicitations à vous tous c'était super !!! Prenant - précis - vif - plein de testostérone - stressant - parfois drôle - très bon jeu - beaux combats. BREF A VOIR !"</em></p> <p> Alison</p> <p>  </p> <p> <em>"Spartacus, une épopée historique qui touche à des thèmes toujours très actuels. Une écriture fluide et moderne qui accroche et entraîne le spectacteur sur les pas de ces personnages épris de liberté... Une mise en scène vivante et rythmée soutenue par des combats à couper le souffle... Un ensemble juste et équilibré qui revisite le genre d'une manière très contemporaine... A voir !"</em></p> <p> Jacques</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>L'équipe:</strong></p> <p>  </p> <p> <img alt="Beaux_namour_s-1460373888" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/302619/Beaux_namour_s-1460373888.jpg"></p> <p>  </p> <p> A gauche: Eglantine Wéry, à la mise en scène; à droite: Raphaël Sentjens, à l'écriture.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Jiw_8399-1460229602" height="379" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/302103/JIW_8399-1460229602.JPG" width="570"></p> <p> Photo de Jiway</p> <p>  </p> <p> Comédiens : (de gauche à droite sur la photo) Zoé Henne, Laura Mann, Lisa Tonelli, Raphaël Sentjens, Marc Laurent Ledoux, Mickaelis Karagianis, Carmelo Sutera, Léo Delemen, Maxime Houplain</p> <p>  </p> <p> Chorégraphies martiales : David Bertrand</p> <p>  </p> <p> Collaboration artistique :</p> <p> Photographies : Gaël Maleux</p> <p> Affiches : Noé Pauporté</p> <p> Teaser : TM Prod</p> <p> Illustrations : Pierre Sentjens</p> <p> Costumes : Lisa Tonelli</p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Le teaser: </strong></p> <p>  </p> <p> <iframe allowfullscreen="" frameborder="0" height="304" src="//cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fembed%2FIor1n8wPO4g%3Fwmode%3Dopaque%26feature%3Doembed&amp;wmode=opaque&amp;url=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DIor1n8wPO4g&amp;image=https%3A%2F%2Fi.ytimg.com%2Fvi%2FIor1n8wPO4g%2Fhqdefault.jpg&amp;key=ff2702755d9749cda571c6d6c2f3eb46&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=youtube" width="540"></iframe></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Les origines du projet : </strong></p> <p>  </p> <p> Passionné de poésie et de littérature, Raphaël Sentjens commence l'écriture de Spartacus il y a près de deux ans.</p> <p>  </p> <p> "<em>J'ai entendu un soir, en sortant d'une salle de théâtre, un élève dire : "j'ai rien pigé". Il était allé voir Phèdre, de Racine. Je me suis alors demandé pourquoi moi j'adorais l'écriture classique et comment ranimer l'intérêt de la jeunesse pour la tragédie. J'ai alors imaginé créer une pièce qui allierait langage classique et contemporain. Elle permettrait de faire des liens entre les cours d'histoire, de français, de philosophie et le théâtre. Elle lierait aussi les arts de la scène aux arts martiaux et donnerait un souffle nouveau au vers, vu trop longtemps comme une chose poussiéreuse et archaïque." </em>Raphaël Sentjens (Auteur)</p> <p>  </p> <p> En septembre 2015, le collectif <a href="https://www.facebook.com/cieclairdeplume/?fref=ts" target="_blank">Clair de Plume</a> s'attaque à la production de la pièce de théâtre et décide de mettre en scène les trois premiers actes de cette épopée prévue en cinq.</p> <p>  </p> <p> "<em>Le travail des comédiens sur l'alexandrin est délicat, car le vers est un langage séduisant mais qu'il est primordial de faire entendre : le vers ne doit pas être une musique qui berce, mais bien une parole qui percute" </em>Eglantine Wéry (Metteure en scène)</p> <p>  </p> <p> Les répétitions s'enchaînent. Pour le groupe, il s'agit aussi de trouver un style de combat et de chorégraphies martiales à la hauteur de leur désir de modernité. Les comédiens se tournent alors vers David Bertrand, instructeur confirmé à la Jeet Academy. Ensemble, ils choisissent d'utiliser le kali escrima, art martial philippin. Le travail martial est évidemment de la première importance dans une pièce mettant en scène des gladiateurs. Pas de pièce sans combats!</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="_dsc0199final-1460227575" height="377" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/302089/_DSC0199final-1460227575.jpg" width="569"></p> <p> Photo de Gaël Maleux</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Historique des représentations :</strong></p> <p>  </p> <p> En mars 2016, Le Magasin d’Écriture théâtrale (MET) dirigé par Jean-Claude Idée propose au collectif de faire une lecture-spectacle au Théâtre de la place des Martyrs. Il s'agit de faire découvrir le texte pour la première fois au public.</p> <p>  </p> <p> Le groupe s'en va ensuite à Nivelles début avril. D'origine Nivelloise, Eglantine Wéry s'est tournée vers le Centre Culturel de sa ville qui a proposé à l'équipe une résidence d'une semaine au terme de laquelle Spartacus est joué pour la première fois avec toute la partie technique.</p> <p>  </p> <p> On retrouve ensuite Spartacus à l'affiche du festival "Courants d'Airs" pour trois représentations, les 15, 16 et 17 avril 2016. Ce festival est un moyen pour la jeune création de se confronter à un vaste public.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> N'hésitez pas à nous contacter sur clairdeplumeasbl@gmail.com</p> <p> Nous espérons que, grâce à vous, l'aventure continuera!</p> <p>  </p>

Allocation of funds

<p> La première partie (3 actes) de Spartacus est déjà produite. Nous voulons avoir les moyens de produire la suite (2 actes), c'est notre premier objectif. Pour ce faire, il nous faut<strong>  3525 €</strong> répartis comme suit :</p> <p>  </p> <p> Décor : 400€</p> <p> Costumes : 300€</p> <p> Chorégraphe martial : 500€</p> <p> Location d'un lieu de répétition : 1000€</p> <p> Diffusion (affiches, flyers) : 300€</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> et 8% pour le site kisskissbankbank : 200€</p> <p> ainsi que 33% pour les contreparties promises à nos généreux donateurs : 825€</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Cependant, si nous pouvions atteindre un deuxième palier à<strong> 4935 €</strong>, cela nous permettrait de louer une salle et de nous assurer au moins une représentation future.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Enfin, si nous pouvions atteindre<strong> 9870 €</strong>, ce qui serait magnifique, nous pourrions rembourser l'argent que nous avons avancé pour produire les trois premiers actes et enfin cesser de manger des pâtes à tous les repas!</p> <p>  </p> <p> Ce que nous avons déjà investi : 3500€ répartis comme suit :</p> <p>  </p> <p> Teaser : 900€</p> <p> Costumes : 500€</p> <p> Armures : 350€</p> <p> Accessoires : 150€</p> <p> Chorégraphe : 750€</p> <p> Photos : 200€</p> <p> Affiches : 300€</p> <p> Impressions des affiches : 350€</p> <p>  </p> <p> Nous avons évidemment chaque fois compté 8% pour le site kisskissbankbank et 33% pour les contreparties promises à nos généreux donateurs.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p>

Choose your reward

Make a donation

Give what I want