Stupa projet // Derniers 24 heures !!

The stupa project

Project visual Stupa projet // Derniers 24 heures !!
Successful
24
Backers
01/12/2019
End date
€1,055
Out of €600
176 %

Stupa projet // Derniers 24 heures !!

QUI SUIS-JE  ?

Danaé, 25 ans, ancienne étudiante de l'ESAD et titulaire du DMA option Métal d'Oliviers de Serres. Je suis aujourd'hui une jeune artisane en coutellerie d'art, possédant un petit atelier de création au sein des Grands Voisins à paris. L’année dernière, aprés l'obtention de mon dernier diplôme, j’ai pris l’initiative de voyager seule au Népal durant 3 mois avec comme but la découverte d’une autre vision de l’artisanat.

Je souhaite aujourd’hui pouvoir y retourner sur un long terme, dans le but de m’investir dans un projet particulier: la construction d’un Stupa dans un village Himalayen, au cœur d'une région népalaise.

POURQUOI CE PROJET ?

Durant mon voyage, j’ai proposé mon aide et pris part à quelques chantiers de reconstructions qui sont en cours dans les différentes contrées (Katmandou Valley, Dubrar Square, Swayanbunath...). J’ai ainsi joint pendant quelques semaines mes forces à celles des Népalais, et me suis rendue compte que mes facultés manuelles pouvaient être source d'échanges humaines et partage de savoirs.

Le projet est ainsi né ! Dès mon retour de France, mon nouvel objectif était clair : y revenir, les outils bien en main et l’esprit engagé, afin de pouvoir permettre à mon tour la naissance d'un chantier. Parce que, construire, c’est avant tout communiquer, vérité que je voudrais témoigner aujourd'hui à travers mon projet

---------------------------------------

RECONSTRUCTION D’UN STUPA AU NEPAL

- au dessus, un exemple de stupa népalaise -

 

QU'EST CE QU'UN STUPA ?

Un Stupa est une structure religieuse bouddhiste. C’est un lieu de culte ou les gens viennent se recueillir, prier et chanter à tout moment de la journée. A l'origine, c'est une structure au cœur duquel est enfermée une relique du Bouddha, sur lequel sont intégrés les symboles des 5 éléments : la terre, l’eau, le feu, l’air et l’espace. On peut la retrouver sous différentes tailles et formes selon les pays et les régions qu'il occupe.

Il représente aujourd'hui l'image du Bouddha lui même, et prolifère dans chaque pays bouddhiste au détours de chemins ou à la sortie de temple.

 

POURQUOI UNE RECONSTRUCTION ?

Suite au séisme de 2015, le Népal déplore de nombreux morts, ainsi que la perte de plusieurs centaines de grands monuments historiques. Le Népal est aujourd'hui un pays retourné par un énorme chantier de reconstruction, comme j'ai pu le constater lors de mon dernier voyage.

La religion prenant une place trés importante dans le quotidien des Népalais, la perte de leurs lieux culturels reste aujourd'hui un traumatisme bien réel. De plus, malgré la mobilisation mondiale, la corruption du Pays a coupé le flux d’aide monétaire qui n’a pu atteindre leurs réels objectifs.

Je souhaite ainsi pouvoir permettre à ses étonnantes structures bouddhistes de pouvoir reprendre vie dans le coeur du Népal, et peut être ainsi apporter à ses habitants un facteur de renouveau et d’énergie.

 

QUEL CHANTIER ?

Côté formelle, la simplicité de l'aspect de la stupa ainsi que sa taille relativement petite offre une possibilité de chantier à échelle humaine.

A l’origine, c’est un empilement de briques ou de pierres, un tumulus sur lequel est dressé une pointe en métal, doté d'une flèche, d'un escalier à 13 marches et des éléments y symbolisant les 4 éléments naturels. 

Je souhaite pouvoir créer moi même la base du Stupa afin d'y déposer l'élément en Métal que j'aurai au préalable conçu avec Surendra, mon ami Népalais qui s'engage à m'aider dans mon aventure. Comblant mes savoir faire artisanaux ainsi que l'expertise de Surendra, j'espère pouvoir monter le projet sur approximativement 3 mois durant le printemps 2019.

 

 QUELLES CONTRIBUTIONS POUR QUEL BUDGET ?

En mai 2018, j'ai été l'heureuse lauréate de la bourse AVI qui aide financièrement des "projets solidaires". Ainsi, si je gère mes propres dépenses personnels comme l'avion, le logement ou la nourriture, la Bourse AVI me permet de pouvoir m'acheter la matière première (cuivre) mes outils (ciselets, marteaux, tampons a polir, rivets..) la main d'oeuvre (transports, montage des pierres..) ainsi qu'une marge pour d'éventuels imprévus.

---

Ci dessous, des liens dirigeant sur les articles du projet.

https://www.avi-international.com/actualites/bourse-avi-2018-reconstruction-stupa-langtang-assurance-tdm

http://voyage.tv5monde.com/fr/reconstruire-un-stupa-au-nepal-danae-falcoz-laureate-avi-2018-nous-raconte

http://www.voyageons-autrement.com/bourse-avi-2018-la-soiree-des-laureates-et-surprises

https://www.20minutes.fr/nice/2369735-20181112-nice-apprentie-couteliere-petits-soins-stupas-nepal?fbclid=IwAR07qyYxR-P2h1WTMtq_LwSmtEvDiyAn7mxqVW-9J-GSxPgmPUhyRZiwlis

-------

Aujourd'hui, sur les 2 500 euros budgété pour les 3 mois, la barre des 1 500 à été atteinte grâce à la Bourse et à aux économies personnelles. C'est à dire, que le financement du projet concernant la logistique, le loyer, l'alimentation, le transport ainsi que la matériel est assuré.

Il reste néanmoins une dernière ligne droite que j'aimerais parcourir avec vous à travers le kisskiss bankbank, à savoir le salaire de mon ami et coéquipier, Surendra.

Allocation of funds

Un ami Népalais s’engage à me fournir une aide quant au suivi du projet. Nous échangeons des mails depuis plusieurs mois pour parler de la faisabilité de l’aventure, il est prêt à m’accueillir et me guider dans la réalisation du chantier

Son nom est Surendra, il est maitre artisan ciseleur à Patan. Je l’ai rencontré sur le chantier de la reconstruction de la Stupa de Swanabunath durant mon voyage de 2017. C’est à ses côtés que j’ai appris à travailler à « la Népalaise », m’habituer à leurs outils et leurs gestuelles. C'est une personne d'une grande bonté, qui à partagé ses savoirs faire, m'a hébergé, nourri, conseillé, guidé sans rien me demander en retour. 

Il propose ainsi de m'aider une nouvelle fois à travers le projet en m‘accompagnant dans mes pratiques artisanales (ciselure, soudure, polissage..). Si son aide est précieuse, je refuse néanmoins tant d'investissement sans pouvoir le financer à la hauteur de son travail. Nouvellement papa, son temps lui est précieux, et je voudrais pouvoir lui rendre tout ce qu'il donne avec autant de spontanéité et de gentillesse.

Le kisskissbankbank que je propose est ainsi entièrement dédié au petit salaire que je pourrais lui proposer en échange de son investissement. Je percevrais directement vos dons pour ensuite lui transmettre lors de mon arrivé au pays. 

J'ai calculé une base de 600 euros pour en misant assez bas afin de pouvoir remplir l'objectif plus aisément, mais si je devais numériser la vrais valeur de son travail, les pauvres chiffres sur mon clavier ne serait pas suffisant pour compenser son aide si précieuse !

Donc dans le cas d'un dépassement d'objectif, je m'engage à lui verser l'intégralité de la somme perçu après les 60 jours de collecte.

Une générosité ne doit pas être à sens unique, alors je compte sur vous pour m'aider dans cette aventure !

Surendra sur le chantier de Swanabunath.

Choose your reward

Make a donation

Give what I want