Un lieu d’hygiène et de bien-être pour les femmes sans-abri

Mobilisons-nous pour les femmes sans-abri en finançant un lieu centré sur l'hygiène et en améliorant les prestations d'accueil.

Un lieu d’hygiène et de bien-être pour les femmes sans-abri

<p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/500606/_9E31102B964AB96168D81B8B17E02DF1CDDD282D40CB206E08_pimgpsh_fullsize_distr-1522168292.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p>Pour<strong> des femmes sans abri</strong>, qui passent une grande partie de leur journ&eacute;e dehors, dans le m&eacute;tro, les gares, des lieux publics bruyants, grouillants, et pollu&eacute;s, <strong>se d&eacute;faire de la salet&eacute; accumul&eacute;e de la journ&eacute;e</strong>, r&eacute;elle mais aussi symbolique, <strong>est essentiel</strong>.</p><p>&nbsp;</p><p>Dans la continuit&eacute; de ses&nbsp;actions envers les femmes sans abri dans le cadre de la campagne&nbsp;<strong>#LaRueAvecElles</strong> <strong>le Samusocial de Paris</strong>&nbsp;souhaite <strong>financer sur KissKissBankBank la mise en &oelig;uvre d&rsquo;un lieu d&rsquo;hygi&egrave;ne et de bien-&ecirc;tre</strong> que la Ville de Paris mettra prochainement &agrave; disposition pour y accueillir les femmes sans-abri.</p><p>&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/496882/titre02-1521197206.png" /></p><p>Le choix de se concentrer sur <strong>un lieu destin&eacute; &agrave; l&rsquo;hygi&egrave;ne</strong> qui soit r&eacute;serv&eacute; aux femmes et pens&eacute; pour elles part du constat de la faible fr&eacute;quentation des bains-douches par les femmes en situation de grande pr&eacute;carit&eacute; ou &agrave; la rue, qui s&rsquo;explique notamment par les difficult&eacute;s&nbsp;que peuvent repr&eacute;senter pour elles des lieux de ce type :</p><p>&nbsp;&nbsp;</p><p>- <strong>Mixtes et tr&egrave;s majoritairement investis par les hommes</strong> avec lesquels il leur faut encore composer, quand leur parcours d&rsquo;errance, migratoire et/ou &agrave; la rue est parsem&eacute; de violences et marqu&eacute; par leur vuln&eacute;rabilit&eacute; vis-&agrave;-vis des hommes.</p><p>&nbsp;&nbsp;</p><p>- <strong>Peu adapt&eacute;s dans leur fonctionnement</strong> (dur&eacute;e d&rsquo;acc&egrave;s aux douches limit&eacute;e &agrave; 20 minutes par exemple) et leurs &eacute;quipements inad&eacute;quats &agrave; leur besoin d&rsquo;intimit&eacute; dans leur rapport &agrave; l&rsquo;hygi&egrave;ne (collectif, peu d&rsquo;espace individuel)&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p>Au-del&agrave; de la prise en charge sociale, <strong>l&#39;attention apport&eacute;e au bien-&ecirc;tre du corps</strong> (toilette, soin du corps, des cheveux, etc.) et &agrave; la pr&eacute;sentation de soi constituent un besoin primordial pour les femmes, permettant de <strong>maintenir l&#39;estime de soi</strong>. Si les douches municipales sont aujourd&#39;hui peu fr&eacute;quent&eacute;es par celles-ci, c&#39;est, t&eacute;moignent-elles, du fait de leur mixit&eacute; et de modalit&eacute;s inadapt&eacute;es.</p><p>&nbsp;</p><p>Cette initiative est soutenue par&nbsp;<a target="_blank" href="https://www.youtube.com/watch?v=piExtXAKmAo">Claire Lajeunie</a>&nbsp;: &quot;<em>&Agrave; Paris, il n&#39;y a qu&#39;une seule ligne pour trouver un lit, c&#39;est celle du 115, le Samusocial. Un standard satur&eacute;, 4 000 appels par jour. Et quand on a la chance de trouver une place, ces femmes y vont la peur au ventre parce que dans ces centres, tout le monde se m&eacute;lange : les hommes et les femmes. Le jour c&#39;est un peu plus facile, il y a des lieux qui les accueille pour faire les papiers et prendre une douche mais tr&egrave;s peu de lieux sont r&eacute;serv&eacute;s aux femmes. Ce sont des petites bulles qu&#39;elles appr&eacute;cient vraiment. Pour se laver, c&#39;est encore une gal&egrave;re. La plupart vont aux bains-douches municipaux : c&#39;est gratuit, beaucoup de monde : des retrait&eacute;s, des &eacute;tudiants, des SDF. Et encore une fois, tout le monde se m&eacute;lange : les hommes et les femmes. Pas de vestiaires sp&eacute;cifiques, pas de douches, pas de toilettes pour les femmes. Dans ce monde parall&egrave;le o&ugrave; les hommes sont bien plus nombreux que les femmes, les femmes ont peur. Depuis que je les ai rencontr&eacute;es, je pense &agrave; elles tous les matins quand je me mets de la cr&egrave;me ou du parfum, je me dis que j&#39;ai de la chance, elles m&#39;ont appris &agrave; relativiser. J&#39;ai organis&eacute; une projection pour leur montrer mon film. Elles &eacute;taient l&agrave; pour se voir sur grand &eacute;cran, elles avaient peur. &Agrave; la fin, l&#39;une d&#39;entre elles est venue me voir et m&#39;a dit &quot;<strong>je me suis trouv&eacute;e belle</strong>&quot;, j&#39;avais gagn&eacute; une partie du combat</em>&quot;.&nbsp;</p>

Allocation of funds

<p>Le <strong>Samusocial de Paris</strong> a besoin de vous pour faire vivre ces espaces bains douches r&eacute;serv&eacute;s aux femmes. Chaque palier permettra d&rsquo;am&eacute;liorer les prestations d&rsquo;accueil.</p><p>&nbsp;&nbsp;<img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/512478/KKBB-palier1_copie-1525349949.jpg" /></p><p>&nbsp; &nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/516823/KKBB-palier2_copie-1526463677.jpg" /></p><p>&nbsp;&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/500607/KKBB-palier3-1522168349.jpg" /></p><p>&nbsp;&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/501299/_0C48EB41E2B1B2BB205C3B3CC5C7C206EF73D30617663B968F_pimgpsh_fullsize_distr-1522327271.jpg" /></p>

Choose your reward

Make a donation

Give what I want