Un satellite pour Gobi !

Financez un téléphone satellite pour que je réalise mon film d'aventurier, seul dans le désert de Gobi pendant 2 mois et en autonomie totale

Project visual Un satellite pour Gobi !
Successful
42
Contributions
05/22/2015
End date
€2,950
Out of €600
491 %

Un satellite pour Gobi !

<p> Voilà maintenant 5 ans que je traverse le monde de part et d'autre, des montagnes verdoyantes du pays Bédik, aux rivières australiennes infestées de gigantesque crocodiles, des lacs gelés du grand nord canadien au désert de cendres noirs d'Islande. </p> <p>  </p> <p> Même si j'ai eu la chance de voyager très tôt, ce n'est que très récemment, au début de l'année dernière, que j'ai décidé d'y consacrer ma vie et d'abandonner mon mode de vie sédentaire  et urbain. Je me suis donc promis de devenir aventurier, un nomade, avec l'objectif d'explorer les coins les plus reculés du monde où l'humanité semble n'avoir jamais posé le pied. L'adrénaline de la découverte et du risque, le plaisir de voir et de faire ce que peu ont vu et fait, le privilège d'avoir accès aux mystères que récèlent la nature, voilà ce qui rend incontrôlable mon envie d'aventures.</p> <p>  </p> <p> L'aventurier est un égoïste, il l'est d'autant plus qu'il est solitaire, mais il peut se racheter en témoignant par des photos et par l'écriture. En racontant son expérience, il est capable de donner l'envie et les moyens d'accomplir aux autres leur propre périple ou au moins de leur transmettre suffisamment d'images pour qu'ils puissent le rêver.</p> <p>  </p> <p> Tel est bien mon objectif : à chacun de mes voyages j'emporte mon appareil photo et j'écris mes aventures, cette année pour la première fois je réaliserai aussi un film, et cela avec la volonté de vous faire vivre et de vous faire partager autant que possible mon expérience. Vous pouvez suivre mon voyage sur ma page : <a href="https://www.facebook.com/eliottschonfeldaventurier?ref=hl" target="_blank">https://www.facebook.com/eliottschonfeldaventurier?ref=hl</a></p> <p>  </p> <p> <img alt="10488278_10202247114311725_4191389803512745278_n-1430477059" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/192805/10488278_10202247114311725_4191389803512745278_n-1430477059.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>A 18 ans</strong>, j'entreprends mon premier grand voyage accompagné de 3 de mes amis pour explorer le Sénégal. Ensemble, nous nous rendons dans les quatre coins du pays. De la très populaire île Saint Louis, jusqu'au pays Bédik, où nous avons vécu plusieurs jours dans les huttes d'un petit village, en haut d'une montagne. Après de longs trajets en bus, en taxi-brousse, et avec l'aide d'un camionneur malien qui nous a invité à bord de son véhicule, nous avons terminé notre voyage en Casamance. Une région du Sénégal en état de guerre depuis 1982. </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="314791_2031451018350_7919129_n-1430477693" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/192806/314791_2031451018350_7919129_n-1430477693.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Je me suis ensuite envolé pour l' Australie</strong> où je suis resté 6 mois. Dû à mon manque d'expérience, je me suis retrouvé malgré moi dans des situations où j'ai été forcé de développer mes capacités de survie. Comme sur cette île, Fraser Island, où j'ai marché pendant 8 jours avec un sac de pain et un pot de Nutella pour seuls vivres. Persuadé à tort que je trouverai un moyen de me ravitailler en chemin, j'ai traversé l'île en m'autorisant 3 tartines par jour.</p> <p>  </p> <p> <img alt="545126_3381306403891_574752774_n-1430480848" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/192827/545126_3381306403891_574752774_n-1430480848.jpg"></p> <p>  </p> <p> Ce voyage fût aussi celui de ma rencontre avec le Saltwater crocodile, le plus grand crocodile du monde. J'ai passé des mois à le pister et à l'observer dans tout le territoire nord du pays qu'il peuple par dizaines de milliers. En réalité, il est bien plus probable que ce soient eux qui m'aient  observé et suivi tout ce temps. Un proverbe aborigène pas tout à fait rassurant dit : "quand tu vois un crocodile, il y en a 100 qui te regardent".</p> <p>  </p> <p> <img alt="391331_3553361345157_667633988_n-1430481416" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/192838/391331_3553361345157_667633988_n-1430481416.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>Passant d'un hémisphère à l'autre, c'est dans le grand nord canadien que je suis parti en 2013.</strong></p> <p> Là-bas j'ai travaillé comme handler (responsable des chiens) puis comme musher (guide de chiens de traineau) dans le camp d'un ami, perdu dans la forêt québécoise, à deux heures du premier village. </p> <p>  </p> <p> <img alt="537481_4592423281056_1937896610_n-1430482909" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/192860/537481_4592423281056_1937896610_n-1430482909.jpg"></p> <p>  </p> <p> Déjà familier des chiens nordiques pour avoir travaillé précédemment avec eux en France, c'est surtout au climat et au mode de vie qu'il exige, que j'ai dû m'accoutumer.</p> <p>  </p> <p> <img alt="580138_4617577109886_644091425_n-1430503780" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/192962/580138_4617577109886_644091425_n-1430503780.jpg"></p> <p>  </p> <p> Avec des températures allant jusqu'à -38°C, j'ai dû apprendre à vivre dans un environnement où rien n'était facile, à pêcher sous la glace, à poser des collets, à faire un feu rapidement dans toutes les circonstances, et surtout à guider les clients et les chiens dans la majestueuse forêt canadienne.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="486866_4786137883800_571689949_n-1430487227" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/192887/486866_4786137883800_571689949_n-1430487227.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>L'année dernière, j'ai accompli ma première véritable aventure.</strong> J'ai réussi à traverser en 17 jours les 400 kilomètres qui séparent la côte Sud de la côte Nord de l'Islande, hors sentiers, en solitaire et en autonomie totale.</p> <p>  </p> <p> <img alt="10516622_10202362008744014_8016456696463227317_n-1430487413" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/192888/10516622_10202362008744014_8016456696463227317_n-1430487413.jpg"></p> <p>  </p> <p> La marche fut éprouvante en raison du froid, de la pluie, des montagnes à gravir et des rivières glaciales à traverser (sac à dos sur la tête et eau jusqu'à la taille), mais à mon arrivée, j'ai réalisé que j'étais désormais prêt à passer à l'étape supérieure. J'ai aussi réalisé qu'il était grand temps de faire une lessive. </p> <p>  </p> <p> <img alt="1525209_10202361976823216_773245179005171989_n-1430487441" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/192889/1525209_10202361976823216_773245179005171989_n-1430487441.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>                      </strong><u><strong>Ma prochaine expédition aura lieu en MONGOLIE !</strong></u></p> <p>  </p> <p> Cet été pendant 3 mois, je traverserai la Mongolie sur plus de 3500 kilomètres, seul et en autonomie totale. Pour la première fois je réaliserai un film.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Mongolie_eliott-1430501962" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/192951/mongolie_eliott-1430501962.jpeg"></p> <p>  </p> <p> Après une étape à cheval dans les steppes du Nord, je descendrai la rivière de Zavkhan en canoë jusqu'à la dernière étape de l'expédition : le désert de Gobi où je marcherai plus de 1000 kilomètres.</p> <p> Cette dernière étape sera sans aucun doute la plus difficile de toutes, mes chances de rencontrer des nomades sont faibles et les points d'eaux se font très rares. Pour des raisons de sécurité et pour pouvoir réaliser cette partie primordiale de l'expédition, j'ai besoin d'un téléphone satellite qui me permettra d'obtenir de l'aide en cas d'urgence, même perdu au milieu du désert.</p> <p> <strong>       </strong></p> <p>  </p> <p>  </p>

Allocation of funds

<p> La collecte sera destinée en priorité à :</p> <p>  </p> <p> - L'achat d'un téléphone satellite IRIDIUM 9555 : 500 euros</p> <p> - L'achat d'un abonnement au réseau satellitaire : 50 euros</p> <p> - Frais de kisskissbankbank : 50 euros</p> <p>  </p> <p> <img alt="Spin_00025-1429857566" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/189932/spin_00025-1429857566.png"></p> <p>  </p> <p> Si le succès de cette campagne dépasse mes espérances, je pourrai grâce à vous rajouter :</p> <p>  </p> <p> - Un panneau solaire SOLARIS 12W : 350 euros</p> <p>  </p> <p> <img alt="Product_thumb.php-1430500108" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/192946/product_thumb.php-1430500108.jpeg"></p> <p>  </p> <p> - Un GPS tout terrain : 200 euros</p> <p>  </p> <p> <img alt="Lf-lg-1430598514" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/193215/lf-lg-1430598514.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Le reste servira à financer le matériel des prochaines expéditions !</p> <p>  </p> <p> <em><strong>              </strong></em><u><em><strong>MERCI à tous pour votre aide plus qu'utile.</strong></em></u></p> <p>  </p> <p>  </p>

Choose your reward

€5

Estimated delivery: December 2015

Votre nom dans le générique du film documentaire de l'expédition
  • 3 contributions

€20

Estimated delivery: October 2015

Un flacon de sable du désert de Gobi + Votre nom dans le générique du film documentaire de l'expédition
  • 13 contributions

€40

Estimated delivery: October 2015

Un flacon de sable du désert de Gobi + Une photo réalisée par Eliott SCHONFELD lors de l'expédition (Photo développée en format A4) + Votre nom dans le générique du film documentaire de l'expédition
  • 10 contributions

€60

Estimated delivery: October 2015

Un flacon de sable du désert de Gobi + 3 photos réalisées par Eliott SCHONFELD lors de l'expédition (Photos développées en format A4) + Votre nom dans le générique du film documentaire de l'expédition
  • 6 contributions

€100

Estimated delivery: October 2015

Un flacon de sable du désert de Gobi + Votre nom dans le générique du film documentaire de l'expédition + Livre-photo : Mongolie 2015, les 20 plus belles images
  • 3 contributions

€150

Estimated delivery: October 2015

Un flacon de sable du désert de Gobi + Votre nom dans le générique du film documentaire de l'expédition + Livre-photo : Mongolie 2015, les 20 plus belles images + Edition du journal de bord dédicacée (dès sa parution)
  • 2 contributions

Make a donation

Give what I want