USURPÉE

Nous sommes heureux de vous présenter notre film de fin d'année. Chaque soutien compte !

Project visual USURPÉE
Successful
47
Backers
04/21/2020
End date
€2,040
Out of €2,000
102 %
Zero
waste
Recycling

USURPÉE

PITCH

Suite à la révélation de la vraie nature de son père, le monde de Luna va s’écrouler.
Dans une société dystopique où l’impulsivité peut être fatale, la jeune fille sera incapable de gérer la blessure 


SYNOPSIS

Luna, 15 ans vit dans une société dystopique où le service de location de personne est interdit. Dans sa vie quotidienne, le gouvernement rappelle quotidiennement que les usurpateurs sont recherchés. Karl est un des usurpateurs, lorsqu’il se voit offrir un nouveau contrat par Mathieu, son patron, il est contraint de stopper tout contact avec Luna, la jeune fille dont il jouait le père depuis 12 ans. Si il revoit Luna après signature, Mathieu ne se fera aucun mal à dénoncer ce dernier. 

Anne, la mère de Luna, n’a jamais avoué à cette dernière que Karl n’était pas son père et apprenant qu’il cesse son contrat elle ne le dit pas tout de suite à sa fille. Lors d’un dîner, la tension monte entre mère et fille et Anne, poussée à bout, dévoile à sa fille que Karl est un usurpateur qu’elle a engagé.


NOTE D'INTENTION 

L’idée de ce scénario m’est venue en lisant un fait divers qui se déroulait au Japon : des personnes proposaient contre rémunération de jouer le rôle d’un ami lors d’un rendez- vous. Parallèlement, la dystopie est un genre que j’affectionne particulièrement, cela fait des années que je nourris mon imaginaire de films comme Blade Runner, Mise à mort du cerf sacré, The Lobster, Metropolis ou plus récemment Anima. J’ai donc eu envie de développer ce concept d’usurpation d’identité sur fond de société dysfonctionnelle. 

Avec cette histoire, j’ai à la fois cherché à explorer les relations familiales, à en éclairer certains conflits, mais aussi à dénoncer quelque chose que notre société actuelle me semble porter : les relations entre les êtres sont de plus en plus intéressées et falsifiées. 

Pour ce court-métrage, je souhaite une mise en scène très épurée, presque glacée, sur des décors sobres et avec un travail important sur le hors champ sonore. L’image représente pour moi une seconde narration et je souhaiterais développer une photographie propre à l’univers du film, qui permette en un coup d’oeil de deviner que nous sommes dans une dystopie, chaque scène apportera ainsi des informations sur l’univers. Chaque détail du film sera travaillé en avant de l’histoire et permettra au spectateur une immersion dans le film. 

Usurpée c’est un mélodrame au coeur d’une société dystopique, c’est une situation familiale qui arrive à un point de rupture au coeur d’un monde où l’erreur ne pardonne pas.  

En tant que premier court-métrage, ce projet me tient profondément à coeur, c’est une histoire que j’ai envie de raconter à l’écran, c’est un scénario que je veux imager. 

Sasha Fausset - Réalisatrice


LA RÉALISATRICE 

Élevée dans le milieu de l’audiovisuel, j’ai eu l’opportunité de connaitre les plateaux de tournage très jeune et mon envie de mise en scène s’est développée très naturellement. J’ai commencé par m’exprimer par la photographie, puis par l’écriture et la réalisation de scénarios. Parallèlement, j’évolue sur les plateaux en assistanat mise en scène ou en assistanat caméra afin de me nourrir du savoir de professionnels. J’ai très vite su que je voulais m’orienter vers des milieux artistiques et la création audiovisuelle représente pour moi aujourd’hui le plus beau moyen de création.



PERSONNAGES

LUNA 

Luna est une jeune fille de 15 ans, à la fois douce et discrète. Elle a grandi en admirant Karl et ne peut se résoudre à croire qu’il n’est pas son père. Luna ne veut surtout pas ressembler à sa mère qu’elle trouve amère et pathétique. 

Lorsque Luna va se sentir trahie, son impulsivité va la mener à prendre des décisions drastiques, ce qui n’est pas sans conséquences dans une dystopie.

KARL 

Karl fait parti de ceux que l’on appelle usurpateurs. Méprisant et nature profondément égoïste, il cherche seulement à tirer profit de chaque situation. 

Ses choix ne sont pas particulièrement moraux, et il ne changera pas au cours du récit. En se focalisant sur sa personne, Karl ne mesure pas l’importance qu’il a dans la vie de Luna et cela lui sera fatal.

 

ANNE  

Grande bourgeoise d’une quarantaine d’années, Anne a engagé Karl afin d’offrir à Luna la possibilité de grandir avec un père après avoir été abandonnée par son géniteur. Anne ne pensait pas que Karl deviendrait une figure si importante dans la vie de Luna et aurait préféré que sa fille ait une meilleure image d’elle. 

Elle n’a jamais réellement eu besoin de quoi que ce soit, elle a toujours obtenu ce qu’il lui était nécessaire sans le moindre effort. Elle cherche à tout prix à éviter la confrontation et préfère mentir que d’assumer ses actes


IMAGE

Le scénario d’Usurpée est avant tout un drame familial qui traite des sentiments que peut ressentir un enfant trahi par ses parents. Cependant, ce film s’inscrit dans un univers dystopique. Dans l’histoire du cinéma, les dystopies ont souvent été traitées de manière très visuelles. Il n’y a qu'à voir l’imagerie de films tels que le Blade Runner de Ridley Scott et celui de Dennis Villeneuve ou encore Bienvenue à Gattaca d’Andrew Niccol qui ont installé un monde hypothétique avec des éléments pré-existants pour créer un univers propre à l’histoire et au film. 

Dans Usurpée, nous voulons créer cet univers propre. Cet univers qui ouvrira et fermera le film, invitant ainsi le spectateur dans le monde de Luna.
Nous serons deux chef.fe.s opérateur.trice.s, ce qui sera pour nous l’occasion de créer un univers singulier. Autre que l’ambiance lumineuse, nous utiliserons les décors pour permettre aux corps de se déplacer dans de grands espaces. L’utilisation de plans séquences permettra ainsi de se balader dans l’image et dans cette ville dystopique. Nous aimons beaucoup les univers de séries tels que Black Mirror créée par Charlie Brooker et Les Revenants créée par Fabrice Gobert qui assignent un univers en lien avec les changements et les conflits de la société. Black Mirror en particulier, car chaque épisode vient avec un nouvel univers. Nous nous inspirerons aussi de films tel que The Lobster de Yórgos Lánthimos qui donne place à une réalité terrifiante dans un paysage magnifique. Ce contraste, que l’on trouve aussi dans Les Revenants, sera utilisé dans Usurpée au niveau d’angle de caméra et non de décors utilisés. 

Telma Langinieux et Jean Brimicombe


RÉGIE ÉCO-RESPONSABLE 

Nous avons pour projet de réaliser ce court métrage en éco- production. C’est à dire, que nous allons mettre en place du matériel écologique sur les lieux de tournage, notamment à la régie, mais également s’organiser au niveau des transports de toute l’équipe, afin de minimiser notre empreinte carbone. Cela me tient particulièrement à coeur, car il me semble important de contribuer à la protection de l’environnement, où chaque petit geste à son importance. 

Joséphine Trambouze, Régisseuse générale  

Allocation of funds

Choose your reward

Make a donation

Give what I want