Vodou Jazz Festival

Soutenez le Vodou Jazz festival de Ouidah 2019!

Project visual Vodou Jazz Festival
Successful
41
Backers
01/05/2019
End date
€2,920
Out of €2,000
146 %

Vodou Jazz Festival

Quel est le thème du Vodou Jazz Festival ?

La continuité de la création contemporaine basée sur la tradition.

Quel est l’objectif du Festival?

C’est de réunir des artistes des différentes disporas issues de la période coloniale ( brésiliens, cubains, haitiens, africains, européeens, américains...) par la Musique, en permettant la participation à des cérémonies, rencontres, visites de sites sacrés à Ouidah tout en développant un projet de création artistique commun mélant Jazz et musique sacrée.

A quelles dates va – t- il se dérouler ?

Du 09 au 14 janvier 2019

Où ?

A la Cité historique de Ouidah / Bénin (West Africa)

Qui sont les porteurs du Projet ? 

Togbé Gangpangnan, représentant spirituel de la communauté Vaudou et musicien et Karine Dellière Présidente de l’association Vaudou Jazz Connection

Pour rappel: Le Vaudou, une philosophie de l’équilibre entre visible et invisible

Le Vaudou est une religion qui est basée sur l’équilibre entre le bien et le mal, le respect des ancêtres, l’équilibre entre le monde visible et le monde invisible etc.

Le panthéon vaudou est avant tout constitué des forces de la nature, comme dans le chamanisme. Les vaudou (loa, lwa) et leurs relations renvoient aux puissances naturelles que sont la foudre, la mer, la maladie, etc.

Mais le culte vaudou s'intéresse aussi à d'autres entités surnaturelles, telles que les ancêtres divinisés, les animaux sorciers etc.

L’esclavage a exporté et transformé les pratiques originelles

A partir du XVIIe siècle, les africains capturés, réduits en esclavage, originaires de cette région d'Afrique répandirent le culte vaudou aux Caraïbes et en Amérique. Le vaudou se retrouve donc sous différentes formes à Cuba, en Haïti, au Brésil ou encore aux États-Unis, en Louisiane surtout. Il s'est aussi répandu en Afrique du Nord, où il se retrouve sous différentes formes, dont la plus connue est le Gnawa au Maroc mélangé au folklore religieux arabo-musulman.

Une vision Diabolisée

Encore aujourd’hui les représentations du Vaudou font appel à une culture populaire occidentale qui parle de Zombis, de morts vivants, de sorcellerie etc sans prendre en compte l’essence même des pratiques originelles qui sont axées sur la relation positive entre l’homme, les ancêtre et le monde de l’invisible. Comme toutes les religions animistes le Vaudou est à l’image des hommes, en pleine évolution. Que ce soit le Candomblé au Brésil, la Santéria à Cuba, le Vaudou Haitien etc etc il s’agit de cultes qui ont évolué en fonction de l’histoire des hommes (esclavage, évangélisation etc) et qui encore aujourd’hui s’adaptent à l’environnement des communautés (économie, politique, environnement etc)

Le Vaudou aujourd’hui

Le culte vaudou compte environ 50 millions de pratiquants dans le monde. De nombreuses communautés « vaudouisantes » existent dans le monde entier, en Afrique de l’Ouest (Bénin, Togo, Nigeria) bien sûr mais aussi sur le continent américain, et aux Antilles. Il existe en Europe des communautés plus discrètes mais néanmoins actives tel que le Hounfor bonzanfè, le Lakou sans Lune ou le Hounfor Konblanmen. Au début du XXIe siècle, le vaudou s'étend également au Canada où de nombreuses communautés ont vu le jour et tentent de mettre ce système de croyance au-devant de la scène.

La musique comme langage commun « Ce qui relie les peuples qui ont migré suite à l’esclavage, c’est leur respect de l’invisible et des ancêtres. La musique et les rythmes ont toujours constitué le lien entre les différents mondes et un moyen de s’adresser aux divinités de la nature.

Ainsi la musique a évolué comme les hommes et leurs pratiques religieuses mais la base rythmique commune perdure. Le Jazz est un des exemples de cette évolution musicale.

Notre projet et de reconstituer ces liens à travers le langage universel musical et la création commune ».

Karine Dellière, présidente de l’association Vodoo Jazz connection, docteur en économie.

Le Projet

« Festival Vodoo Jazz »

Le principe :

Le Festival des Arts Vaudou de Ouidah existe depuis 10 ans, cette année nous avons décidé de l’orienter plus sur la musique. Il va donc s’appeler désormais le Vodou Jazz festival. Il s’agit d’une randonnée artistique d’une semaine organisée autour du 10 janvier (fête du vaudou au Bénin) . La découverte des rites et cultes vodun, les rituels,  l’initiation de plusieurs entités et sur différents sites est proposée aux participants. Par ailleurs des workshops de musique sacré et des concerts sont organisés durant la semaine.

« Le jazz est connu dans le monde entier mais on connait moins ses racines profondes issues des rythmes traditionnel de la musique sacré Vaudou »

Sérigne Diagne, trompettiste, co fondateur de l’association Vodoo Jazz Connection

L’objectif : 

A travers les échanges artistiques, permettre le développement d’une création commune issue des racines du Vaudou mais aussi partager la culture béninoise, découvrir la pratique de certains rites vaudou et permettre une rencontre artistique entre des artistes issus de divers horizons.

La Stratégie :

Profiter des célébrations du 10 janvier pour investir l’univers des couvents vodun car ce jour là, les temples et fêtes sont accessibles au public.

Elire résidence dans des habitations disséminées au sein de la population et à proximité des couvents et lieux de cultes 

Amener les artistes contemporains à s’inspirer des pratiques traditionnelles séculaires.

Permettre aux musiciens de la tradition vaudou de s’encrer dans une démarche de partage et de création lors de concerts et worshops.

Communiquer auprès des personnes qui ne connaissent pas le Vaudou sur son caractère positif et lié aux ancêtres ainsi qu’aux esprits de la nature.

 Les Résultats attendus :

A la fin de cette randonnée la création artistique va tirer davantage des pratiques culturelles ancestrales. Des groupes de musique et de danse seront sélectionnés pour des masters class et un album de fusion.

Une exposition photo et des vidéos témoigneront de cette aventure atypique

« Si nous offrons un espace d’expression culturelle et de rappel de l’histoire aux descendants des digne hommes et femme déportés de l’autre côté de la mer dans le contexte douloureux de l’esclavage, nous pourrions faciliter le retour aux racines des frères et sœurs de la Diaspora » Togbé Gankpangnan, prêtre vaudou, musicien, créateur du festival Vaudou Music

 

 

 

 

 

 

 

Allocation of funds

Karine Delliere, présidente de l’association Vodou Jazz Connection percevra l’integralite de la collecte et s’assurera de sa bonne utilisation. la Collecte va nous servir à:

- Financer la mise en place de la scène musicale dans le quartier Tové de Ouidah ( 500 euros pour l’eclairage, 800 euros pour l’installation de la scène, 700 euros pour la communication  ( affiches, radios, télévision, exposition photo)

- si vos dons nous permettent de dépasser les 2000 euros nous pourrons financer la venue de musiciens du Mali ( budget estime à 1000euros), la venue de de musiciens français ( 2000 euros) mais aussi de réaliser un film documentaire sur le festival vaudou ( 1800 euros)

- Enfin si il nous reste de l’argent, nous l’investirons dans le futur album Vodou Jazz Connection!!!( 5000 euros)

Choose your reward

Make a donation

Give what I want