BOOBSTER

Boobster, ce que disent nos seins de la société patriarcale.

Visuel du projet BOOBSTER
Réussi
39
Contributions
05/11/2020
Date de fin
1 425 €
Sur 1 400 €
102 %
Féminisme
LGBTQ+
Autoproduction
culturelle

BOOBSTER

<h2><strong>Le projet en 2 mots </strong></h2> <p>Boobster, contraction de boobs et de sister, est une r&eacute;flexion intime, politique et artistique sur ce que disent nos seins de la soci&eacute;t&eacute; patriarcale. La pr&eacute;sente campagne de financement est lanc&eacute;e pour soutenir une partie sp&eacute;cifique de ce projet&nbsp;: ma d&eacute;cision d&rsquo;avoir recours &agrave; la chirurgie pour que mon torse devienne masculin.</p> <h2><br /> <strong>Le projet en d&eacute;tails</strong></h2> <p>En tant que gar&ccedil;on trans non binaire, je me questionne depuis longtemps sur mes seins et notamment une &eacute;ventuelle chirurgie du torse (torsoplastie). C&rsquo;est un sujet qui m&#39;interroge &eacute;norm&eacute;ment car, contrairement &agrave; d&rsquo;autres gar&ccedil;ons trans, je ne d&eacute;teste pas mes seins. Ils sont tout petits, et ne me g&ecirc;nent pas la majeure partie du temps. La gen&egrave;se de ma r&eacute;flexion a r&eacute;sid&eacute; dans l&rsquo;interdiction de me mettre torse nu, alors que j&rsquo;adore &ccedil;a. Pour moi, cela a toujours &eacute;t&eacute; associ&eacute; &agrave; une libert&eacute; immense qui m&rsquo;est extr&ecirc;mement ch&egrave;re. A contrario, il m&rsquo;est insupportable de devoir mettre une brassi&egrave;re aujourd&rsquo;hui quand je vais &agrave; la piscine, ou encore de devoir me priver ou r&eacute;fl&eacute;chir &agrave; deux fois si je veux me mettre torse nu dans un parc par exemple, alors que les hommes cisgenres y sont tacitement autoris&eacute;s. Je vis cela comme une injustice, qui me frustre et me met en col&egrave;re.</p> <p><img alt="" height="478" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/687659/185b31b3-93eb-4946-8277-0c1bb8a81e16.JPG" width="446" /></p> <p>J&rsquo;ai alors compris qu&rsquo;il ne s&rsquo;agissait pas que de mes seins, mais plus largement de la place des seins dans notre soci&eacute;t&eacute;, des seins des femmes et personnes assign&eacute;es femmes. Le sein rev&ecirc;t de multiples symboles. Il est &agrave; la fois sacr&eacute;, domestique, &eacute;rotis&eacute;, sexualis&eacute;, politique, objet &nbsp;d&rsquo;assignations permanentes, pesantes et contradictoires faites par la soci&eacute;t&eacute; patriarcale. Tout comme leurs corps, les seins des femmes ne leur appartiennent pas.</p> <p>Ma posture de gar&ccedil;on trans non binaire ET f&eacute;ministe me pousse &agrave; r&eacute;fl&eacute;chir en permanence, et &agrave; choisir un par un les comportements qui sont aujourd&rsquo;hui accord&eacute;s aux hommes et que je m&rsquo;autorise, ou pas, &agrave; adopter. Il s&rsquo;agit donc ici de m&rsquo;accorder un privil&egrave;ge, en lien avec mon processus de transition de genre&nbsp;: le privil&egrave;ge de pouvoir me mettre torse nu. Et c&rsquo;est compliqu&eacute; de s&rsquo;accorder un nouveau privil&egrave;ge quand on est partie prenante de la r&eacute;volution f&eacute;ministe.</p> <p><img alt="" height="444" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/687664/2af5bd7a-728f-424d-a77f-f04e2db71903.JPG" width="444" /></p> <p>&nbsp;Aujourd&rsquo;hui, j&rsquo;ai pourtant d&eacute;cid&eacute; de m&rsquo;autoriser cette transformation, arrivant &agrave; la conclusion que je me sentirai plus en ad&eacute;quation avec moi-m&ecirc;me avec un torse plus masculin.</p> <p>Sur le plan politique, et pour reprendre l&rsquo;expression de Preciado, je consid&egrave;re que &laquo;&nbsp;mon corps est une archive politique et culturelle vivante&nbsp;&raquo;. Je souhaite donc donner un &eacute;cho &agrave; ma d&eacute;marche, en faire un signal militant fort face au r&eacute;gime de la diff&eacute;rence sexuelle, &agrave; travers la r&eacute;alisation d&rsquo;un travail artistique et documentaire.</p> <p>Alors j&rsquo;ai besoin de vous, amiEs, famille, militantEs, pas seulement pour m&rsquo;aider &agrave; financer ce projet mais aussi pour m&rsquo;entourer, m&rsquo;entourer litt&eacute;ralement de votre soutien et de votre compr&eacute;hension.</p> <p>Je souhaite en effet r&eacute;aliser une performance photographique qui consiste &agrave; &eacute;crire sur mon nouveau torse des pr&eacute;noms, des mots, des symboles que chaque contributeurice aura choisi et d&rsquo;en faire un ensemble de photos, t&eacute;moignages d&rsquo;une force cr&eacute;ative, combattive et collective.</p> <p>Pour moi, ce sera comme m&rsquo;habiller de vos plus beaux atours, &ecirc;tre orn&eacute; de l&rsquo;adelphit&eacute;, la rage, l&rsquo;humour, l&rsquo;inventivit&eacute; qui caract&eacute;risent si bien nos communaut&eacute;s f&eacute;ministes et LGBTQI+.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/687658/9e46ad55-4d38-41c8-92f6-2c412dde32eb.JPG" width="100%" /></p> <p><br /> <strong>A propos du porteur de projet</strong></p> <p><img alt="" height="285" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/687661/36388668-ba0e-4b87-be59-25d05128f804.JPG" width="285" /></p> <p style="text-align:center"><strong>Artiste&nbsp;autodidacte</strong></p> <p style="text-align:center">Photographe, r&eacute;alisateur, performer, auteur.</p> <p>Je concentre mon travail sur les femmes, personnes assign&eacute;es femmes et identit&eacute;s hors-normes, en proposant une analyse sociologique et politique autour de ces sujets, en explorant des repr&eacute;sentations diff&eacute;rentes de celles produites par notre soci&eacute;t&eacute;, et en nourrissant ainsi une esth&eacute;tique de la marge.&nbsp;</p> <p>En art visuel, j&rsquo;ai r&eacute;alis&eacute; le court-m&eacute;trage exp&eacute;rimental &laquo; Th&eacute;r&egrave;se(s) et Simone(s) &raquo;, ode aux femmes qui vieillissent, &agrave; leurs corps et leurs d&eacute;sirs, situ&eacute;s quelque part entre fantasme et r&eacute;alit&eacute;. Le film a &eacute;t&eacute; s&eacute;lectionn&eacute; dans plus d&rsquo;une vingtaine de festivals en France et &agrave; l&rsquo;international.</p> <p>Je m&egrave;ne &eacute;galement depuis plusieurs ann&eacute;es les projets photographiques&nbsp;&laquo; 107 Lesbiennes &raquo;, s&eacute;rie de portraits sur la visibilit&eacute; lesbienne, et &laquo;&nbsp;ECCE HOMO, autoportraits de pratiques transgenres&nbsp;&raquo;.</p> <p>En tant que performer, j&rsquo;ai particip&eacute; au festival IN d&rsquo;Avignon 2018 dans le feuilleton &laquo; Mesdames, messieurs et le reste du monde &raquo;, mis en sc&egrave;ne par David Bob&eacute;e, et &agrave; la cr&eacute;ation th&eacute;&acirc;trale 2018 de R&eacute;becca Chaillon &laquo; O&ugrave; la ch&egrave;vre est attach&eacute;e, il faut qu&rsquo;elle broute &raquo; diffus&eacute;e en 2018 &agrave; la Ferme du Buisson (Noisiel), au CDN de Rouen, au Carreau du Temple (Paris), et en 2019 au festival Th&eacute;&acirc;tre en mai (Dijon), au CDN de Montreuil et &agrave; la Sc&egrave;ne Nationale d&rsquo;Orl&eacute;ans.&nbsp;</p> <p>Depuis 2019, je suis interpr&egrave;te, auteur et co-cr&eacute;ateur avec le collectif NU.E.S (Montr&eacute;al) de &laquo;&nbsp;Quand la neige fond entre mes cuisses&nbsp;&raquo;, spectacle sur les &eacute;rotismes queer et f&eacute;ministes.</p> <p style="text-align:center"><strong>Activiste</strong></p> <p style="text-align:center">&Eacute;cof&eacute;ministe, transgouine non binaire.</p> <p>Je suis un apprenti-penseur-activiste r&eacute;volutionnaire, je me nourris chaque jour des &eacute;crits et discours de mes s&oelig;urs et adelphes militantEs, chercheurEs, auteurices. Ces r&eacute;flexions sont le point de d&eacute;part de mes cr&eacute;ations artistiques.</p> <p style="text-align:center"><strong>Paysan</strong></p> <p style="text-align:center">Co-fondateur de la Ferme du Camino, ferme urbaine en permaculture et agro&eacute;cologie.</p> <p>La cr&eacute;ation de cette ferme est un projet de vie qui s&rsquo;articule avec mes convictions politiques et mon d&eacute;sir d&rsquo;&ecirc;tre en connexion avec la nature.</p>

À quoi servira la collecte

<p>Le financement va servir &agrave; payer la chirurgie de mon torse, appel&eacute;e aussi torsoplastie. J&rsquo;ai r&eacute;ussi &agrave; obtenir une prise en charge de la s&eacute;curit&eacute; sociale mais il y a un reste &agrave; charge de 1400&euro; pour le chirurgien et de 200&euro; pour l&rsquo;anesth&eacute;siste. De plus, comme l&rsquo;op&eacute;ration se d&eacute;roule &agrave; 400km de chez moi et me demande d&rsquo;&ecirc;tre sur place pendant 8 jours, il y a des frais de d&eacute;placements et d&rsquo;h&eacute;bergement pour la personne qui m&rsquo;accompagne et moi-m&ecirc;me que j&rsquo;ai &eacute;valu&eacute;s &agrave; 400 &euro;.</p> <p>Enfin, la performance artistique (impression et envoi des photos li&eacute;es aux contreparties) est estim&eacute;e &agrave; environ 500&euro;.</p> <p>Pour assurer la collecte et le projet, j&rsquo;ai fix&eacute; son objectif minimum &agrave; 1400&euro;, le montant de la chirurgie.</p> <p>Si nous d&eacute;passons ce montant et que nous atteignons 2500&euro;, cela m&#39;aidera &agrave; financer l&rsquo;ensemble du projet.</p>

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux