Aller au contenu

Exoplanètes - le livre illustré, par D. Fossé et Manchu

Faites décoller le premier livre pour voyager dans l’extravagant monde des exoplanètes, de D Fossé et l'illustrateur de SF Manchu

Visuel du projet Exoplanètes - le livre illustré, par D. Fossé et Manchu
Réussi
101
Contributeurs
22/02/2017
Date de fin
5 315 €
Sur 4 000 €
132 %
Friday, March 02, 2018

Décollage imminent vers les exoplanètes !

<p>Cher Kissbankers,</p><p>Vous avez cru à notre projet depuis le début, et vous avez eu raison : la fusée « Exoplanètes » (ce sera le titre du livre) s'approche de son pas de tir ! Bien sûr, comme dans tout projet spatial qui se respecte, nous avons pris un peu de retard : à l'heure où j'écris ces lignes, il y encore, quelque part dans Paris, un éditeur qui trépigne en attendant ses derniers textes (Laurent, si tu me lis...). Toutes nos exoplanètes sont écrites, décrites, et peintes, mais j'ai besoin de quelques jours encore pour peaufiner l'explication des méthodes que nous avons utilisées. Par conséquent, plutôt qu'en mars, <strong>le livre paraîtra en mai</strong>.</p><p> </p><p><img alt="Dscn4536-1519995910" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/492190/DSCN4536-1519995910.jpg"></p><p> </p><p>L'exploration du monde des super-Terres et des plus petites planètes nous a réservé quelques belles surprises. Certaines, il faut bien le dire, nous ont aussi donné pas mal de fil à retordre. Qui aurait cru qu'il serait si difficile – même pour les spécialistes – de simplement définir la couleur du ciel sur une planète comme la Terre, mais <strong>autour d'une autre étoile</strong> ? Parfois, le passage de la donnée scientifique (par exemple un spectre, comme celui ci-dessous) à l'illustration peinte a été compliquée. La table de travail de Manchu en témoigne : il a fallu en écraser des tubes de peinture !</p><p> </p><p><img alt="Kkbb_03_18-1519995870" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/492189/KKBB_03_18-1519995870.jpg">  </p><p>Blague à part : ce fut un long travail, difficile dès lors que nous avions choisi de <strong>concilier la rigueur scientifique à une certaine esthétique</strong>, mais ce fut surtout un travail parfaitement enthousiasmant.</p><p>Maintenant que notre voyage s'achève, le vôtre va bientôt commencer. Nous espérons qu'en chemin vous retrouverez cet enthousiasme que nous avons semé...</p><p>David Fossé</p><p> </p><p><strong>Post-Scriptum :</strong> Nous voulons évidemment faire vivre ce livre au-delà du jour de sa parution. Nous sommes donc en train de réfléchir à une exposition itinérante que nous pourrions monter à partir des images de Manchu et de mes textes. Par ailleurs, nous irons faire ça et là quelques conférences et/ou séances de dédicaces (rendez-vous, d'ores et déjà, au Festival de Fleurance début août !). Si vous pensez à des lieux susceptibles d'être intéressés par le subtil cocktail entre science (surtout) et science-fiction (un peu) que nous avons concocté – et si bien sûr il vous a plu – n'hésitez pas à nous en faire part.</p><p> <img alt="Dscn4504-1519995793" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/492188/DSCN4504-1519995793.jpg"></p>
Friday, September 08, 2017

Quelques nouvelles après six mois (déjà....)

<p><strong>Manchu et moi avons terminé la première partie du livre.</strong> Mais il reste beaucoup à faire et le temps passe décidément trop vite !</p><p><img alt="D-1504895734" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/449441/d-1504895734.jpg"></p><p>Je savais que la description des planètes extrasolaires demanderait un gros travail de synthèse. Je ne suis pas déçu. Les informations sont éparpillées dans les articles scientifiques, et pour chaque exoplanète que nous nous proposons de représenter il faut partir à l'aventure dans la jungle des thèses, des revues et des colloques de la discipline. Le risque est évidemment de s'y perdre, alors je ne quitte pas des yeux ma boussole : récupérer des informations utiles qui pourront servir à Manchu, qui m'attend en lisière de la jungle avec ses pinceaux.</p><p>Parfois, je ramène quelques belles pièces de mes explorations, comme cette évocation d'un coucher de soleil tout à fait étonnant sur une géante gazeuse surchauffée. Ou cette plongée dans ce qui pourrait être un anneau autour d'une planète extrasolaire. Mais je n'ai que mes mots pour donner des indications à Manchu, ou parfois un schéma (un gribouillis que j'ose d'ailleurs à peine lui montrer !). Commence alors le plus difficile sans doute : traduire cela en une illustration à la fois belle et scientifiquement plausible.</p><p>Manchu commence par un croquis, qui fixe le cadrage, la composition. En général, on voit d'emblée ce que ça va donner. Parfois je pinaille : il faudrait déplacer cette étoile, changer la taille de cette planète... Il fait ensuite un rough, c'est-à-dire une vue aux pinceaux, très enlevée, qui fixe les teintes. Soyons clairs : si les couleurs des étoiles sont faciles à déterminer, on a rarement une indication fiable sur la couleur des planètes. Alors on extrapole à partir de ce que l'on connaît, où on s'appuie sur les principes de l'optique. Parfois, on triche, car sinon on ne verrait rien. Quoi qu'il en soit, dans le livre nous expliquerons toujours nos choix.</p><p>Certaines planètes nous ont donné du fil à retordre. Il a parfois fallu refaire entièrement une illustration ! Je ne nommerai pas ces planètes ici, mais peut-être que nous mettrons dans le livre leurs différentes versions. Ce n'est pas décidé...</p><p>En attendant, il nous faut avancer . Les super-Terres nous attendent... Allez, on y retourne !</p><p><em>Et voici quelques roughs...</em></p><p><img alt="A-1504895702" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/449439/a-1504895702.jpg"><img alt="C-1504895716" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/449440/c-1504895716.jpg"><img alt="B-1504895686" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/449438/b-1504895686.jpg"></p>
Tuesday, February 21, 2017

H-24

<p> <img alt="Image_du_projet_3-1487666293" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/395531/image_du_projet_3-1487666293.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> Encore une fois, merci infiniment &agrave; tous ceux qui ont particip&eacute; au succ&egrave;s de ce crowdfunding pour leur soutien et leurs encouragements.</p> <p> <strong>S&rsquo;il reste des retardataires&hellip;</strong> c&rsquo;est vraiment la derni&egrave;re ligne droite s&rsquo;ils souhaitent s&#39;offrir un exemplaire d&eacute;dicac&eacute;&nbsp;! alors n&rsquo;h&eacute;sitez pas &agrave; diffuser encore ce projet autour de vous jusqu&rsquo;&agrave; demain matin.</p> <p> Rendez-vous ensuite en librairie en en mars 2018, David et Manchu sont d&rsquo;ores et d&eacute;j&agrave; en route&hellip;</p>
Tuesday, February 14, 2017

J-8 !

<p> <strong>L&#39;&eacute;ch&eacute;ance approche et nous ne sommes plus tr&egrave;s loin du but. On croise les doigts&nbsp;!&nbsp;</strong></p> <p> <img alt="Corot_7b-volcan_kkbb-1487059849" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/393364/Corot_7b-volcan_KKBB-1487059849.jpg" /></p> <p> Ces derniers jours, nous avons jou&eacute; avec l&#39;hypoth&egrave;se du volcanisme potentiel de Corot-7b. Il y a au moins deux raisons qui rendent cr&eacute;dible l&#39;hypoth&egrave;se d&#39;un volcanisme actif sur cette plan&egrave;te.</p> <p> La premi&egrave;re a &eacute;t&eacute; &eacute;voqu&eacute;e dans le post du 30&nbsp;janvier. C&#39;est la proximit&eacute; de la plan&egrave;te Corot-7c. Avec ses 8 masses terrestres, elle exerce une force gravitationnelle non n&eacute;gligeable sur sa s&oelig;ur, dont elle n&#39;est parfois s&eacute;par&eacute;e que de 4&nbsp;millions de kilom&egrave;tres (environ dix fois la distance Terre-Lune). Cette force qui varie en intensit&eacute; en fonction de la position respective des plan&egrave;tes provoque une d&eacute;formation variable de Corot-7b, qui se trouve en quelque sorte malax&eacute;e en permanence. Ce p&eacute;trissage &eacute;chauffe le c&oelig;ur de la plan&egrave;te et alimente son volcanisme.</p> <p> La deuxi&egrave;me raison qui rend le volcanisme probable sur Corot-7b est sa masse. Avec ses 7 ou 8 masses terrestres, elle entre dans la cat&eacute;gorie des &laquo;&nbsp;super-Terre&nbsp;&raquo; (on pourrait tout aussi bien dire &laquo;&nbsp;super-V&eacute;nus&nbsp;&raquo;, d&#39;ailleurs&hellip; mais c&#39;est une autre histoire&nbsp;!). Or si l&#39;on en croit Diana Valencia, Richard O&#39;Connell et Dimitar Sasselov, de Harvard, la tectonique des plaques est d&#39;autant plus ais&eacute;e sur une plan&egrave;te rocheuse que sa masse est importante.</p> <p> Dans la vue publi&eacute;e le 7&nbsp;f&eacute;vrier, Manchu a sugg&eacute;r&eacute; l&#39;existence d&#39;une activit&eacute; volcanique par la pr&eacute;sence d&#39;une rivi&egrave;re de lave. Sur ses nouvelles esquisses, dont celle qui est pr&eacute;sent&eacute;e ici, il joue plut&ocirc;t avec des coul&eacute;es de lave anciennes, vues de beaucoup plus pr&egrave;s. On se demande aussi &agrave; quoi pourrait ressembler un volcan&hellip; Alors pourquoi ne pas en montrer carr&eacute;ment un&nbsp;?</p>
Wednesday, February 08, 2017

Embarquement pour Corot-7b

<p> <strong><span style="font-size: 9pt; line-height: 107%; font-family: Arial, sans-serif;">72&nbsp;%</span></strong><strong>&nbsp;aujourd&#39;hui, merci&nbsp;!</strong></p> <p> &nbsp;</p> <p> Allez, on vous embarque sur Corot-7b. Enfin... Pas tout &agrave; fait&nbsp;: vous la survolez de tr&egrave;s pr&egrave;s. Manchu trouvait que le cadrage serait plus int&eacute;ressant ainsi, compte-tenu de tout ce qu&#39;il avait &agrave; montrer...&nbsp;<span style="font-family: Wingdings; font-size: 9pt;">J</span></p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Corot_7b-surface_kkbb-1486494110" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/391417/Corot_7b-Surface_KKBB-1486494110.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>Nous avons choisi de nous placer pr&egrave;s du terminateur</strong>, c&#39;est-&agrave;-dire dans la zone o&ugrave;, vue de la plan&egrave;te, l&#39;&eacute;toile dispara&icirc;t derri&egrave;re l&#39;horizon. L&#39;emploi du verbe &laquo;&nbsp;dispara&icirc;tre&nbsp;&raquo; peut laisser penser que, sur Corot-7b comme sur Terre, le soleil se l&egrave;ve et se couche. Mais c&#39;est faux&nbsp;! Souvenez-vous (cf. Actu 1)&nbsp;: Corot-7b pr&eacute;sente toujours la m&ecirc;me face &agrave; son soleil. Du coup, vu du sol de la plan&egrave;te, celui-ci est toujours fixe dans le ciel. On peut tout &agrave; fait le contempler depuis un endroit o&ugrave; il est perp&eacute;tuellement au ras de l&#39;horizon, juste assez masqu&eacute; pour que l&#39;on puisse contempler ses belles protub&eacute;rances, comme pendant une &eacute;clipse...</p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>Evidemment, si le spectacle est si imposant, c&#39;est parce que Corot-7b ne poss&egrave;de pas d&#39;atmosph&egrave;re.</strong> S&#39;il y en avait une, elle nous &eacute;blouirait certainement en diffusant la lumi&egrave;re de l&#39;astre. Nous ne verrions qu&#39;un ciel blanc (ou plut&ocirc;t bleu&nbsp;?), sans protub&eacute;rances ni &eacute;toiles. La majest&eacute; de la sc&egrave;ne est aussi due au fait que Corot-7b tourne tr&egrave;s tr&egrave;s pr&egrave;s de son &eacute;toile. Celle-ci a beau &ecirc;tre l&eacute;g&egrave;rement plus petite que le Soleil, elle para&icirc;t 60 fois plus grosse que lui dans le ciel de Corot-7b&nbsp;!</p> <p> &nbsp;&nbsp;&nbsp;</p> <p> <strong>Dans la r&eacute;gion proche du terminateur, la temp&eacute;rature au sol chute assez rapidement. </strong>En m&ecirc;me temps, entre les parties du sol qui sont &eacute;clair&eacute;es et celles qui sont constamment plong&eacute;es dans l&#39;ombre, les contrastes de temp&eacute;ratures sont probablement tr&egrave;s forts. Si en plus la plan&egrave;te est volcanique (ce que Manchu sugg&egrave;re par une rivi&egrave;re de lave), il n&#39;y a aucune raison de penser que cette baisse de temp&eacute;rature est homog&egrave;ne. Allez, soyons francs&nbsp;: sur Corot-7b, nous aimerions bien pouvoir nous poser l&agrave; o&ugrave; le soleil se couche perp&eacute;tuellement...</p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>La derni&egrave;re touche au tableau, c&#39;est Corot-7c. </strong>Discr&egrave;te jusqu&#39;ici, on peut la voir franchement sur cette vue du sol. Nous ne connaissons pas la taille de Corot-7c, seulement sa masse qui est comparable &agrave; celle de Corot-7b. En faisant l&#39;hypoth&egrave;se que les deux plan&egrave;tes ont la m&ecirc;me taille, il est possible d&#39;estimer le diam&egrave;tre apparent de Corot-7c dans le ciel de Corot-7b lorsque les deux plan&egrave;tes, comme ici, sont les plus &eacute;loign&eacute;es l&#39;une de l&#39;autre. R&eacute;ponse&nbsp;? Environ un quart de la pleine Lune.</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> <em>Un des crayonn&eacute;s pr&eacute;paratoires&nbsp;</em></p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Crayonn__corot_7b_surface-1486545332" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/391576/crayonn__Corot_7b_surface-1486545332.jpg" /></p>
Monday, January 30, 2017

40% de l'objectif atteint en moins d'une semaine : Merci !

<p> Manchu et moi nous sommes dits que ce serait bien de vous donner une id&eacute;e de la fa&ccedil;on dont nous allons travailler sur les illustrations du livre. Nous pouvons vous raconter comment &ccedil;a s&#39;est pass&eacute; pour notre premier essai&nbsp;: l&#39;exoplan&egrave;te Corot-7b vue de l&#39;espace. C&#39;est cette vue-l&agrave;&nbsp;:</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Image_du_projet_2-1485767457" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/388300/image_du_projet_2-1485767457.png" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> &Eacute;videmment, nous n&#39;avons pas choisi cette plan&egrave;te par hasard. C&#39;est la premi&egrave;re plan&egrave;te rocheuse &agrave; avoir &eacute;t&eacute; d&eacute;masqu&eacute;e (en deux temps&nbsp;: par un satellite fran&ccedil;ais puis une &eacute;quipe suisse) et c&#39;est aussi l&#39;une des plus surprenantes exoplan&egrave;tes que l&#39;on connaisse. Elle est 7 fois plus massive que la Terre, 70&nbsp;% plus grande, et tourne 60 fois plus pr&egrave;s de son &eacute;toile que la Terre du Soleil&nbsp;! R&eacute;sultat&nbsp;: sa temp&eacute;rature au sol peut d&eacute;passer les 2&nbsp;000&nbsp;&deg;C&hellip;</p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>Pour se faire une id&eacute;e de ce &agrave; quoi elle pourrait ressembler, il faut commencer par se plonger dans les publications scientifiques.</strong> Les &laquo;&nbsp;sources primaires&nbsp;&raquo;, comme on dit. Celles qui sont sp&eacute;cifiquement consacr&eacute;es &agrave; Corot-7b, mais aussi les publications un peu plus g&eacute;n&eacute;rales qui traitent des &laquo;&nbsp;super-Terres chaudes&nbsp;&raquo; comme elle.</p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>Il en ressort qu&#39;il est tr&egrave;s probable que Corot-7b pr&eacute;sente toujours la m&ecirc;me face &agrave; son soleil </strong>(comme la Lune pour la Terre). Il est tr&egrave;s probable aussi qu&#39;elle ne poss&egrave;de pas d&#39;atmosph&egrave;re. Cons&eacute;quence&nbsp;: m&ecirc;me si sa face &laquo;&nbsp;jour&nbsp;&raquo; est incandescente, sa face &laquo;&nbsp;nuit&nbsp;&raquo; est glaciale&nbsp;! Voil&agrave; une plan&egrave;te o&ugrave; il peut faire 2&nbsp;000&nbsp;&deg;C d&#39;un c&ocirc;t&eacute;, et -200&nbsp;&deg;C de l&#39;autre. Int&eacute;ressant&hellip;</p> <p> &nbsp;</p> <p> &Agrave; 2&nbsp;000&nbsp;&deg;C, c&#39;est entendu&nbsp;: la surface est totalement liquide. Il faut s&#39;imaginer, sous le soleil au z&eacute;nith de Corot-7b, un oc&eacute;an de lave d&#39;o&ugrave; m&ecirc;me les m&eacute;taux sont vaporis&eacute;s. Ce qui est amusant, c&#39;est que ces m&eacute;taux pourraient bien se condenser aux dessus des zones moins chaudes (o&ugrave; le soleil est plus bas sur l&#39;horizon), pour retomber en &laquo;&nbsp;neige&nbsp;&raquo; sur la plan&egrave;te. Quelles couleurs auraient ces neiges&nbsp;? Aucune id&eacute;e. <strong>Apr&egrave;s un coup de fil &agrave; un plan&eacute;tologue am&eacute;ricain</strong>, auteur de l&#39;une des &eacute;tudes sur lesquelles on s&#39;est appuy&eacute;,<strong> j&#39;ai r&eacute;alis&eacute; que m&ecirc;me la lave avait peut-&ecirc;tre une couleur diff&eacute;rente sur Corot-7b&nbsp;! </strong>Une chose &eacute;tait claire en tout cas&nbsp;: la large zone de transition entre le jour et la nuit sur cette plan&egrave;te (due au fait que le soleil l&agrave;-bas a un diam&egrave;tre cinquante fois plus grand dans le ciel que sur Terre&nbsp;!) offrait toute une palette de possibilit&eacute;s quant aux couleurs et aux textures du sol.</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Corot-7b_rough-1485767949" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/388302/Corot-7B_rough-1485767949.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> Manchu &eacute;tait d&eacute;j&agrave; au boulot, cherchant le meilleur cadrage depuis l&#39;espace et depuis le sol pour repr&eacute;senter cette plan&egrave;te &laquo;&nbsp;<em>assez dingue</em>&nbsp;&raquo;, lorsque <strong>apr&egrave;s discussion avec un autre chercheur (fran&ccedil;ais cette fois), j&#39;ai r&eacute;alis&eacute; qu&#39;il n&#39;&eacute;tait pas aberrant de s&#39;inspirer en partie de Io, le satellite de Jupiter</strong> qui tire ses jolies couleurs de ses volcans de soufre.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Il se trouve, d&#39;ailleurs, que Corot-7b poss&egrave;de peut-&ecirc;tre des volcans. Ils ne seraient pas entretenus, comme on pourrait le croire, par la proximit&eacute; de l&#39;&eacute;toile, mais par la <strong>pr&eacute;sence d&#39;une autre plan&egrave;te dans le syst&egrave;me&nbsp;: Corot-7c. </strong>Nous n&#39;en savons pas grand-chose, si ce n&#39;est qu&#39;elle tourne aussi tr&egrave;s pr&egrave;s de son &eacute;toile, un peu au-del&agrave; de Corot-7b, et qu&#39;elle poss&egrave;de &agrave; peu pr&egrave;s la m&ecirc;me masse que sa plan&egrave;te s&oelig;ur. Son existence, c&#39;est un peu la cerise sur le g&acirc;teau pour nous. <strong>C&#39;est elle qui &eacute;claire la face de Corot-7b plong&eacute;e dans la nuit&hellip; et permet ainsi &agrave; Manchu de nous la montrer&nbsp;!</strong></p> <p> &nbsp;</p>