Aller au contenu

Les Restes du Vent

Les Restes Du Vent est un projet documentaire de 90 minutes avec déclinaison web sur la thématique des gens de mer et leur environnement.

Visuel du projet Les Restes du Vent
Échoué
11
Contributeurs
22/11/2013
Date de fin
900 €
Sur 2 200 €
41 %
Friday, November 15, 2013

En contact

<p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Bateau" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/50033/bateau.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> Une fois en mer, pour les p&ecirc;cheurs les liaisons avec la terre ferme sont restreintes. Difficile pour les hauturiers d&rsquo;envoyer des mails lorsque les r&eacute;seaux de communication ne passent plus (faute de couverture suffisante ou d&rsquo;intemp&eacute;ries ) ou des lettres aux femmes rest&eacute;es &agrave; terre. Le courrier ne sera pas livr&eacute;... ou peut &ecirc;tre par une bouteille &agrave; la mer.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Et pourtant le contact est vital dans la grande bleue. Le principal outil reste alors l&rsquo;AIS, syst&egrave;me d&rsquo;identification automatique, indispensable, qui &eacute;quipe la majorit&eacute; des bateaux de p&ecirc;che et permet de contr&ocirc;ler leur bonne route et de les localiser si une intervention de secourisme s&rsquo;av&egrave;re n&eacute;cessaire. Il s&rsquo;agit d&rsquo;un syst&egrave;me d&rsquo;&eacute;change de message entre navire pas radio VHF qui permet aux bateaux et aux syst&egrave;mes de surveillance de trafic de conna&icirc;tre l&rsquo;identit&eacute;, le statut, la position et la route des navires situ&eacute;s dans la zone de navigation.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Une fois retransmis, les signaux donnent une carte bien pr&eacute;cise visible ici : <a href="http://www.marinetraffic.com/fr/ais/home " target="_blank">Carte Maritime en temps r&eacute;el</a></p> <p> &nbsp;</p> <p> Serez vous alors rep&eacute;rer le Louarn Couz ou le Narval sur les c&ocirc;tes du Finist&egrave;re?</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong><em>Il reste 7 petits jours pour devenir coproducteur et soutenir le projet. Il est temps de monter &agrave; bord ! On compte sur vous!</em></strong></p> <p> &nbsp;</p> <p> A bient&ocirc;t!!!</p> <p> &nbsp;</p>
Thursday, November 07, 2013

Rejet 0...le grand leurre.

<p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="_dsc0107" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/48568/_DSC0107.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> Le principe du rejet z&eacute;ro en mer a &eacute;t&eacute; vot&eacute; en 2013 par la Politique Commune des P&ecirc;ches. La mesure symbolique est noble puisqu&#39;il s&rsquo;agit d&rsquo;interdire le rejet de poisson captur&eacute; en mer (et donc de rapporter tout le poisson captur&eacute; sur terre) en vue d&rsquo;&eacute;viter le gaspillage. Des rejets qui jusqu&rsquo; &agrave; pr&eacute;sent sont estim&eacute;s &agrave; 20% des captures.<br /> <br /> Mais sur le terrain (plus exactement dans les oc&eacute;ans) l&rsquo;id&eacute;e reste tr&egrave;s controvers&eacute;e, vue comme id&eacute;aliste et compl&egrave;tement irr&eacute;alisable par les r&eacute;fractaires.<br /> Il y a plusieurs points qui provoquent une telle lev&eacute;e de boucliers et le d&eacute;bat ne date pas d&rsquo;hier:<br /> <br /> <em><strong>D&rsquo;un point de vue scientifique :</strong></em> A l&rsquo; Ifremer, on souligne dans les faits q&rsquo;un poisson mort reste mort, en mer comme &agrave; terre. Le principe ne changera en aucun cas l&agrave; donne pour l&rsquo;environnement.<br /> <br /> <em><strong>D&rsquo;un point de vue &eacute;conomique :</strong></em> Il existe des solutions visant &agrave; am&eacute;liorer la s&eacute;lectivit&eacute; des esp&egrave;ces en mer comme la taille de la maille des filets. Mais ces filets performants p&egrave;sent sur la rentabilit&eacute; du navire. Un filet et des mailles qui sont loin d&rsquo;&ecirc;tre la solution miracle. Reste &agrave; trouver un compromis entre efficacit&eacute; du filet et rendement pour les p&ecirc;cheurs d&eacute;j&agrave; &eacute;trangl&eacute;s par les charges dont le prix du carburant.<br /> <br /> <em><strong>D&rsquo;un point de vue pratique : </strong></em>conserver la totalit&eacute; des captures &agrave; bord demanderait un espace de stockage important. Les captures trop petites ou trop abim&eacute;es, jug&eacute;es non commercialisables, seraient ainsi ramen&eacute;es pour la d&eacute;barque au d&eacute;triment du poisson vendable. De quoi obliger ensuite le patron &agrave; augmenter ses allers retours pour garder sa productivit&eacute; constante. Et par cons&eacute;quents ses frais inh&eacute;rents...<br /> <br /> Et ces captures non commercialisables, seraient, quant &agrave; elles, utilis&eacute;es &agrave; des fins de transformation en farines animales. De quoi tourner en rond ....<br /> <br /> Le z&eacute;ro rejet reste donc pour l&rsquo;instant utopique et sujet &agrave; d&eacute;bat entre politiciens et patrons p&ecirc;cheurs. Ces derniers, conscients du probl&egrave;me des d&eacute;chets et partisans de leur r&eacute;duction, restent oppos&eacute;s aux mesures arbitraires comme ils le manifestent dans leur <a href="http://www.petitions24.net/non_au_0_rejet" target="_blank">p&eacute;tition</a> :<br /> <br /> <em><strong>OUI &nbsp; &agrave; la r&eacute;duction des rejets<br /> NON&nbsp; au z&eacute;ro rejet<br /> OUI&nbsp;&nbsp; &agrave; une gestion collective<br /> NON &nbsp;&agrave; la privatisation des ressources<br /> OUI&nbsp;&nbsp; &agrave; la s&eacute;lectivit&eacute; des engins<br /> NON&nbsp; &agrave; l&rsquo;&eacute;limination des p&ecirc;cheurs<br /> &nbsp;</strong></em></p> <p> &nbsp;</p> <p> Plus que 15 jours pour soutenir les Restes du vent en devenant coproducteur! De consommateurs de poissons, devenez acteurs! On compte sur vous !<br /> <br /> &nbsp;</p>
Monday, October 28, 2013

Chant des marins

<p> <strong><em>Sur les paroles de Cabestan, la chanson &quot;Temp&ecirc;te pour sortir&quot; r&eacute;sume assez bien le quotidien des patrons p&ecirc;cheurs... </em></strong></p> <p> &nbsp;</p> <p> <em><strong>Des mots crus qui t&eacute;moignent ainsi de la duret&eacute; du travail et de la spirale &eacute;conomique &agrave; laquelle sont confront&eacute;s les p&ecirc;cheurs.</strong></em></p> <p> <em><strong>Toujours autant d&#39;actualit&eacute;, notamment avec les vents violents qui s&#39;annoncent ce jour sur les c&ocirc;tes nord ouest du pays...</strong></em></p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="_dsc0143web" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/46661/_DSC0143Web.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> <br /> D&eacute;barque-pas ton sac, on va pas l&eacute;zarder<br /> C&#39;est pas encore demain qu&#39;on va se reposer<br /> Temp&ecirc;te pour sortir et t&#39;en chie pour rentrer<br /> La mer, c&#39;est ton m&eacute;tier<br /> &nbsp;<br /> Repartir encore pour une autre mar&eacute;e<br /> On prendra des risques, on est bien oblig&eacute;s<br /> Y&#39;a les gosses &agrave; nourrir, le bateau &agrave; payer<br /> Le cr&eacute;dit, les int&eacute;r&ecirc;ts<br /> <br /> <br /> Le prix du poisson multipli&eacute; 5 fois<br /> C&#39;est pas le p&ecirc;cheur qu&#39;en profite, ma foi<br /> Quand t&#39;auras pay&eacute; l&#39;r&ocirc;le &agrave; ces culs de banquiers<br /> T&#39;as tout juste de quoi bouffer<br /> <br /> <br /> Y&#39;en a qui s&#39;engraissent sur le dos du p&ecirc;cheur<br /> Qu&#39;ils soient banquiers, grossistes, poissonniers, mareyeurs<br /> Ceux-l&agrave; vont pas en mer, y sont pas fatigu&eacute;s<br /> De compter les billets<br /> <br /> <br /> Ce foutu plan Mellick a pris ton vieux bateau<br /> Afin que le banquier t&#39;en fasse faire un plus gros<br /> T&#39;as plus l&#39;droit &agrave; l&#39;erreur, maintenant faut payer<br /> Tu n&#39;peux plus t&#39; arr&ecirc;ter<br /> &nbsp;<br /> <br /> Un vent souffle de Bretagne qui revient de la mer<br /> Un grand coup de tabac, force 9 de col&egrave;re<br /> Costum&eacute;s de Bruxelles, culs-de-plomb, fonctionnaires<br /> On n&#39;se laissera pas faire</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> En &eacute;coute sur <a href="http://www.deezer.com/fr/album/6629833" target="_blank">Deezer</a></p> <p> &nbsp;</p> <p> Plus que 25 jours pour devenir coproducteur, on compte sur vous !</p>
Thursday, October 24, 2013

Le piège des quotas : enjeux écologiques versus enjeux économiques

<p> <img alt="_dsc0006" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/46155/_DSC0006.JPG" style="width: 500px; height: 332px;" /></p> <p> &nbsp;</p> <div style="margin:0px;text-align:justify;font-size:12px"> <span style="letter-spacing:0.0px">TAC ou encore Totaux admissibles de captures, un sigle dans l&rsquo;air du temps qui d&eacute;signe plus commun&eacute;ment le nom de quotas de p&ecirc;che. Fix&eacute;s une fois par an pour le stock, ils permettent en fonction de l&rsquo;&eacute;volution des poissons de pr&eacute;server le renouvellement de l&rsquo;esp&egrave;ce.</span></div> <div style="margin:0px;text-align:justify;font-size:12px;min-height:14px"> &nbsp;</div> <div style="margin:0px;text-align:justify;font-size:12px"> <span style="letter-spacing:0.0px">Historiquement, ces mesures restrictives sont aussi &agrave; l&rsquo;origine de nombreuses frictions entre p&ecirc;cheurs et pouvoir public, menant &agrave; une vraie restructuration du m&eacute;tier</span>.</div> <div style="margin:0px;text-align:justify;font-size:12px;min-height:14px"> &nbsp;</div> <div style="margin:0px;text-align:justify;font-size:12px"> <span style="letter-spacing:0.0px">D&rsquo;un point de vue &eacute;cologique, l&rsquo;intention de la protection des esp&egrave;ces est ici louable, mais force est de constater que dans les faits, les effets pervers se sont vite d&eacute;voil&eacute;s.</span></div> <div style="margin:0px;text-align:justify;font-size:12px;min-height:14px"> &nbsp;</div> <div style="margin:0px;text-align:justify;font-size:12px"> <span style="letter-spacing:0.0px">La p&ecirc;che est ainsi r&eacute;glement&eacute;e via la politique commune de p&ecirc;che d&egrave;s 1983. Les p&ecirc;ches europ&eacute;ennes, tenues responsables de la surexploitation des ressource, subissent une s&eacute;ries de plans d&rsquo;orientation pluriannuels dans le but de lutter contre la surexploitation de la ressources et soutenir la modernisation de la flotte.</span></div> <div style="margin:0px;text-align:justify;font-size:12px"> &nbsp;</div> <div style="margin:0px;text-align:justify;font-size:12px"> &nbsp;</div> <div style="margin:0px;text-align:justify;font-size:12px"> <div style="margin:0px;text-align:justify;font-size:12px"> <img alt="_dsc0006" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/46156/_DSC0006.JPG" style="width: 500px; height: 332px;" /></div> </div> <div style="margin:0px;text-align:justify;font-size:12px;min-height:14px"> &nbsp;</div> <div style="margin:0px;text-align:justify;font-size:12px"> <span style="letter-spacing:0.0px">La surexploitation persistant toutefois, les mesures se durcissent. C&rsquo;est un engrenage qui d&eacute;bute affectant tout le secteur : la construction de bateau de p&ecirc;che n&rsquo;est plus soutenue par l&rsquo;Etat, la flotte est segment&eacute;e en fonction de la taille des navires, des primes sont vers&eacute;es pour inciter les patrons &agrave; d&eacute;truire leur bateau jug&eacute; trop ancien et dans le but sous-jacent de r&eacute;duire la flotte. </span></div> <div style="margin:0px;text-align:justify;font-size:12px"> <span style="letter-spacing:0.0px">R&eacute;sultat : des chantiers r&eacute;duisent leur activit&eacute;, voire ferment, des bateaux sont d&eacute;truits ou abandonn&eacute;s dans des cimeti&egrave;res. </span></div> <div style="margin:0px;text-align:justify;font-size:12px"> <span style="letter-spacing:0.0px">Et qui plus est, la surexploitation continue. Les mesures en effet n&rsquo;affectent en rien l&rsquo;activit&eacute; des multinationales en charge de la p&ecirc;che minoti&egrave;re qui continuent de racler le fond des oc&eacute;ans.&nbsp;</span></div> <div style="margin:0px;text-align:justify;font-size:12px;min-height:14px"> &nbsp;</div> <div style="margin:0px;text-align:justify;font-size:12px"> <span style="letter-spacing:0.0px">Sur le plan &eacute;conomique, les poissons bon march&eacute; provenant d&rsquo;Am&eacute;rique latine, de Russie... font chuter les cours et contribuent &agrave; la grogne des petits patrons p&ecirc;cheurs. Les gr&egrave;ves et les r&eacute;voltent s&rsquo;enchainent dans le milieu de la p&ecirc;che, t&eacute;moignant des dysfonctionnements des mesures lourdement impos&eacute;es.</span></div> <div style="margin:0px;text-align:justify;font-size:12px;min-height:14px"> &nbsp;</div> <div style="margin:0px;text-align:justify;font-size:12px"> <span style="letter-spacing:0.0px">Conscients de l&rsquo;&eacute;puisement de la ressource, mais aussi tiraill&eacute;s par le contexte &eacute;conomique, les petits patrons restent les premi&egrave;res victimes du syst&egrave;me.&nbsp;</span></div> <div style="margin:0px;text-align:justify;font-size:12px"> <span style="letter-spacing:0.0px">Alors au travers de cet ouvrage, les Restes du vent, nous souhaitions faire parler p&ecirc;cheurs, charpentiers, scientifiques pour expliquer leur approche du m&eacute;tier, leurs conditions de vie et de travail et puis, pour nous rendre nous, simples consommateurs de poissons, acteurs dans ces nouveaux enjeux sur le milieu maritime. </span></div> <div style="margin:0px;text-align:justify;font-size:12px"> &nbsp;</div> <div style="margin:0px;text-align:justify;font-size:12px"> <div style="margin:0px;text-align:justify;font-size:12px"> <strong><em><span style="letter-spacing:0.0px">Embarquez avec nous dans ce t&eacute;moignage audiovisuel authentique des gens de mer .</span></em></strong></div> <div style="margin:0px;text-align:justify;font-size:12px"> &nbsp;</div> <em><strong><span style="letter-spacing:0.0px">Soutenez le projet ! Il reste encore quelques jours pour devenir coproducteur!</span></strong></em></div> <div style="margin:0px;text-align:justify;font-size:12px"> &nbsp;</div> <div style="margin:0px;text-align:justify;font-size:12px"> &nbsp;</div> <div style="margin:0px;text-align:justify;font-size:12px"> <img alt="_dsc0007" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/46157/_DSC0007.JPG" style="width: 500px; height: 332px;" /></div> <div style="margin:0px;text-align:justify;font-size:12px"> &nbsp;</div> <div style="margin:0px;text-align:justify;font-size:12px"> &nbsp;</div> <div style="margin:0px;text-align:justify;font-size:12px"> &nbsp;</div>
Thursday, October 10, 2013

La relève

<p> Auparavant les g&eacute;n&eacute;rations se succ&eacute;daient sur les bateaux...A ce jour, compte tenu de la p&eacute;nibilit&eacute; du travail, de la conjoncture, la rel&egrave;ve est plus difficile &agrave; trouver.<br /> <br /> Or il restent des passionn&eacute;s comme Thomas qui suit les traces de son p&egrave;re et en ce sens montre la p&ecirc;che comme une vocation. La rencontre&nbsp; avec le jeune apprenti s&rsquo;est effectu&eacute;e &agrave; son retour de deux semaines en mer. Alors qu&rsquo;il aidait &agrave; la d&eacute;barque, il nous explique qu&rsquo;il vient juste &agrave; l&rsquo;entr&eacute;e du port de croiser son p&egrave;re en partance deux semaines lui aussi sur son bateau.<br /> <br /> Un chass&eacute; crois&eacute; entre p&egrave;re et fils...Ainsi va la vie sur mer.<br /> Pour le jeune Thomas, la voie est d&eacute;j&agrave; toute trac&eacute;e, il s&rsquo;imagine d&eacute;j&agrave; sur son propre bateau. un c&ocirc;tier. Et en bois &laquo; c&rsquo;est plus r&eacute;sistant&raquo;. Il aimerait bien b&eacute;n&eacute;ficier d&rsquo;une subvention pour acqu&eacute;rir son destrier. Mais il lui faut encore travailler pour cela, passer ses dipl&ocirc;mes sur les bancs de sa classe, sur la terre ferme.</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="_dsc0102" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/43819/_DSC0102.JPG" style="margin-left: 100px; margin-right: 100px;" /><br /> <br /> A ce sujet, sur les conseils de Thomas, nous allons faire un tour le lendemain au lyc&eacute;e de la p&ecirc;che du Guilvinec. Juste &agrave; temps pour la s&eacute;ance de simulation de p&ecirc;che.<br /> Un simulateur High Tech au coeur du lyc&eacute;e, une s&eacute;ance de travail qui motive particuli&egrave;rement les &eacute;l&egrave;ves ! Les sensations sont l&agrave;, le professeur nous confie que lors des journ&eacute;es portes ouvertes, certains parents ont le mal de mer...<br /> <br /> Des &eacute;tudiants studieux effectuent sur les tableaux de bord du simulateur des manoeuvres pour p&ecirc;cher les bancs de poissons. On peut m&ecirc;me changer la m&eacute;t&eacute;o d&rsquo;un clic, nous explique l&rsquo;un d&rsquo;eux.<br /> <br /> C&rsquo;est l&rsquo;heure, fin de journ&eacute;e... Mais un groupe de dissidents reste &agrave; discuter encore un&nbsp; peu...<br /> Dans ce petit lyc&eacute;e presque essentiellement compos&eacute; d&rsquo;un public masculin (un professeur nous confie qu&rsquo;une fille, la seule et l&rsquo;unique, finit son ann&eacute;e&nbsp; au Guilvinec) l&rsquo;heure est &agrave; la r&eacute;flexion : les p&eacute;riodes de stages approchent et certains n&rsquo;ont toujours pas trouv&eacute; l&rsquo;&eacute;quipe qui les accueillera.<br /> Certains, ceux qui arrivent &agrave; se lever &agrave; l&rsquo;aurore, privil&eacute;gieront la p&ecirc;che c&ocirc;ti&egrave;re. Pour les autres se sera la p&ecirc;che au large, un, voire deux mois de stage en mer. &laquo;On se l&egrave;ve moins t&ocirc;t, on est d&eacute;j&agrave; sur le bateau... il faut juste r&eacute;ussir &agrave; dompter le mal de mer les premier temps&raquo;. C&ocirc;ti&egrave;re ou hauturi&egrave;re, chaque type de p&ecirc;che &agrave; ses amateurs.<br /> La p&ecirc;che&nbsp; reste en mal de candidat, mais c&#39;est pourtant un secteur qui recrute en d&eacute;pit de la rude concurrence en mer.<br /> <br /> Thomas avait fait son stage pr&eacute;c&eacute;dent sur le bateau de Manu, au Port de St Gu&eacute;nol&eacute;. Il avait appr&eacute;ci&eacute; l&rsquo;accueil de ce jeune patron. C&rsquo;est d&rsquo;ailleurs chez lui que nous nous dirigeons pour embraquer dans le prochain &eacute;pisode.<br /> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> <em><strong>Note de l&#39;&eacute;quipe du film : </strong>A ce stade de l&rsquo;aventure nous tenons &agrave; remercier grandement les personnes qui nous suivent pour finaliser ce projet qui nous tient &agrave; coeur. Merci &agrave; tous les contributeurs de KissKissBankBank.<br /> <br /> Les personnes rencontr&eacute;es sur le tournage du teaser nous ont s&eacute;duits par leur passion, leur personnalit&eacute; et c&rsquo;est avec le m&ecirc;me enthousiasme que nous souhaitons leur rendre hommage par des portraits authentiques, tout en valorisant parall&egrave;lement l&rsquo;ensemble du milieu maritime, leur terrain de &laquo;jeu&raquo;.</em><br /> <br /> <em><strong>Continuons la route ensemble car c&rsquo;est avec les petits ruisseaux que nous faisons des grandes rivi&egrave;res... qui se jettent ensuite dans les oc&eacute;ans.</strong></em><br /> <br /> A suivre, &agrave; partager, &agrave; soutenir !<br /> &nbsp;</p>
Wednesday, October 02, 2013

La femme et la mer

<p> Les m&eacute;tiers de la mer exigent endurance, volont&eacute;, courage, humilit&eacute;, force physique et mentale, passion...Si majoritairement ce sont&nbsp; les hommes qui y &eacute;voluent, quelques femmes arrivent &agrave; trouver leur place. Ce sont bien souvent des personnalit&eacute;s atypiques qui se sont ainsi hiss&eacute;es au rang de leur confr&egrave;res contre vents et mar&eacute;es. Scarlette est l&#39;une des dignes repr&eacute;sentantes.<br /> <br /> Petit bout de femme, elle m&egrave;ne un rythme de vie incroyable. Ses stagiaires nous le confient au cours du tournage du pilote.</p> <p> <br /> <img alt="Scarlette2" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/42519/scarlette2.jpg" style="margin-left: 250px; margin-right: 250px; width: 220px; height: 331px;" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> Qui d&#39;entre nous pourrait d&#39;ailleurs suivre un tel emploi du temps?<br /> <br /> Lev&eacute;e aux aurores, Scarlette part en mer chaque matin relever ses filets laiss&eacute;s la veille au large du port de Guilvinec. Qu&#39;il pleuve, vente, fasse beau temps, elle arrive &agrave; son lieu de pr&eacute;dilection sur son fileyeur de 7 m&egrave;tres, mon copain JP.<br /> <br /> Il est &agrave; peine 7 heures, parfois plus t&ocirc;t sur le port du Guilvinec quand elle revient au port. Elle d&eacute;barque, seule ou avec l&#39;aide de son apprenti. Dans ses filets, soles, rougets barbets, crabes, et beaucoup d&#39;algues en ce moment&hellip;Ce n&#39;est pas pour lui d&eacute;plaire &agrave; Scarlette, elle qui s&#39;est lanc&eacute;e en parall&egrave;le dans la transformation des algues.<br /> <br /> Pas le temps de bavarder, il est d&eacute;j&agrave; l&#39;heure de porter sa p&ecirc;che sur le march&eacute; du port. Les clients attendent d&eacute;j&agrave; sur son stand o&ugrave; le poisson frais de Scarlette ne fait en principe pas long feu.<br /> <br /> Aura-t-elle le temps de s&#39;octroyer une pause ? Courte alors, parce que l&#39;autre moiti&eacute; de sa longue journ&eacute;e est d&eacute;di&eacute;e &agrave; sa boutique, une conserverie d&#39;algues qu&#39;elle transforme elle-m&ecirc;me dans son atelier en fond de salle.<br /> <br /> Et c&#39;est toujours avec le sourire et son dynamisme habituel qu&#39;elle accueille les clients et&nbsp; accorde &eacute;galement de son temps pour les ateliers de cuisine o&ugrave; elle valorise l&#39;utilisation des Wakame, Nori, Dulse...<br /> Si elle n&#39;est pas &agrave; sa boutique, c&#39;est sans doute qu&#39;elle est &agrave; Haliotika, Cit&eacute;e de la p&ecirc;che, o&ugrave; elle anime et fait d&eacute;guster ses tartares d&#39;algue dont elle garde le secret.</p> <p> &nbsp;<img alt="Scarlette" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/42516/scarlette.jpg" style="margin-left: 250px; margin-right: 250px; width: 220px; height: 334px;" /><br /> <br /> Et chaque jour recommence ainsi, c&#39;est en effet le cycle vital de sa petite entreprise. Mais aujourd&#39;hui qui pourrait prendre la rel&egrave;ve au rythme effr&eacute;n&eacute;e de cette femme de caract&egrave;re?</p> <p> &nbsp;</p> <p> La rel&egrave;ve justement, parlons-en...une r&eacute;flexion &agrave; suivre dans <em><strong>&quot;les Restes du Vent&quot;. </strong></em></p>
Saturday, September 28, 2013

La Genèse

<p> Le projet les Restes du vent d&eacute;bute il y a plusieurs ann&eacute;es lors de la rencontre de l&rsquo;&eacute;quipe avec un charpentier de marine de sur la c&ocirc;te Atlantique.</p> <p> <br /> A l&rsquo;origine, Jean-Claude et Elsa passent la journ&eacute;e &agrave; photographier les squelettes de bateau&nbsp; ensevelis dans la vase dans un cimeti&egrave;re marin. Il font la rencontre fortuite d&rsquo;un homme d&rsquo;un certain &acirc;ge intrigu&eacute; par la pr&eacute;sence des photographes.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Ancien charpentier, Henri a connu toute l&rsquo;histoire de ces bateau de p&ecirc;che oubli&eacute;s l&agrave; dans la vase suite aux diff&eacute;rents plans de sortie de flotte. Des souvenirs remplis d&rsquo;&eacute;motions qu&rsquo;il livre au fil des heures.</p> <p> <br /> Cette premi&egrave;re rencontre permet de fixer un axe de r&eacute;flexion &agrave; une th&eacute;matique artistique, support d&rsquo;une s&eacute;rie de photo artistique.</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Polux" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/41820/polux.jpg" /><br /> &nbsp;</p> <p> Au fil du temps pass&eacute;, les cin&eacute;astes r&eacute;fl&eacute;chissent sur la richesse de ce patrimoine laiss&eacute; &agrave; l&rsquo;abandon et sur le lien inextricable qui unit les gens de mers &agrave; leurs fid&egrave;les destriers. De l&agrave; nait la volont&eacute; de pousser plus loin le projet avec une ouverture plurim&eacute;dia.</p> <p> <br /> En mai 2013 lors du tournage du teaser, de retour sur les lieux, Jean-Claude et Elsa ont l&rsquo;heureuse surprise de retrouver Henri, identique &agrave; lui m&ecirc;me, acceptant de d&eacute;voiler son t&eacute;moignage devant la cam&eacute;ra.</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Capture_d_e_cran_2013-09-28_a__13.19.47" height="304" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/41804/Capture_d_e_cran_2013-09-28_a__13.19.47.png" width="546" /><br /> &nbsp;</p> <p> Que sont devenus les bateaux fa&ccedil;onn&eacute;s par le charpentier?</p> <p> <br /> Soutenez les restes du vent en devenant coproducteur et poussez la porte de l&rsquo;atelier d&rsquo;Henri.</p> <p> &nbsp;</p> <p> A suivre, le portrait d&#39;une femme marin p&ecirc;cheur.</p>