"Un camp de France", de Michel Simon Pelletier

Assurer la sortie du livre c'est permettre au Collectif Monnier de continuer à accueillir, protéger, aider, soigner et témoigner.

Visuel du projet "Un camp de France", de Michel Simon Pelletier
Réussi
86
Contributions
26/11/2019
Date de fin
2 685 €
Sur 2 000 €
134 %
743 jours
Fernande-CLARES SABY

Très belle initiative de Michel- la mobilisation à Macon restera dans les mémoires aussi grâce à cet album photo témoignage- TOUT S'AJOUTE ET COMPTE...

Porteur du projet
744 jours
misipel

Les familles arrivent, le plus souvent désespérées et perdues. Le Collectif Monnier veut leur rendre un océan de dignité, une mer de droits auxquelles elles ont droit, un lac d'aides au quotidien, une mare de sourires retrouvées ...

745 jours
Myriam-GARNIER

Les images sont plus fortes que de grand discours Un livre magnifique et émouvant

755 jours
Luce-Fossat

bravo pour cette initiative

761 jours
MICHEL-GILLOT

Hâte de voir tes photos, Michel, et chapeau au collectif Monnier, que j'ai pu voir à l'oeuvre. Cordialement. Michel Gillot

762 jours
Emilie Fontaine Photographe

BRAVO MICHEL, le projet va aller au bout tu le mérite . Amicalement Emilie

Porteur du projet
763 jours
misipel

Florence Saint-Arroman

2 h ·

Il fallait au moins ça : l’obstination et la constance d’une poignée d’habitants de la ville de Mâcon pour soutenir plusieurs poignées de familles arrivées à la ville-préfecture pour engager des demandes de droit au séjour. Ici comme ailleurs, on mesure l’écart entre le droit et les faits. Ici comme ailleurs c’est une minorité qui bouge, au nom de principes qui en réalité nous protègent tous. Le travail de Michel Simon Pelletier, tantôt reporter, tantôt portraitiste, non seulement fixe ces réalités si difficiles et complexes aussi (égales, en cela à toutes les autres), mais les fait exister au même rang que toutes celles qui co-existentent sans co-habiter (égales en cela aux multiples façons d’exister dans une ville). Égales, mais pas sur tous les plans : l’échec du droit à se faire respecter, les verrouillages administratifs multipliés, relèguent ces familles à l’arrière ban des pauvres. Les pré-jugés l’emportent souvent : il est plus facile de supposer et d’affirmer que ces femmes, ces hommes et ces enfants ne valent de toute façon pas la peine de quoi que ce soit, plutôt que d’être conscient que le sort qui leur est fait pourrait être infléchi assez facilement et qu’au final chacun ferait le chemin qu’il peut faire, dans l’inégalité que, de fait, nous avons tous en partage. Ce livre, à venir - car nous ne doutons pas de sa réalisation - matérialise tout cela. Le commander via la plateforme c’est s’offrir un beau livre de photos, c’est aussi marquer d’un geste une position éthique : cette réalité est contemporaine, elle est locale, elle côtoie ma vie, je le sais et si, de mes deux bras je ne peux pas sauver le monde, je peux, de ma participation, contribuer à sauver le plus grand bien commun : tous les principes protecteurs de l’humanité.

Porteur du projet
763 jours
misipel

Magnifique courrier de Florence Saint-Arroman pour la cause des demandeurs d'asile, merci à vous.

770 jours
Romain-Chartier

Bravo Michel, pour le boulot, pour l'engagement, pour les coups de gueule et et les mains tendues ! Romain

773 jours
Jipi-Eschmann

Soutien à toute l'équipe ! Nicole&Jipi Eschmann

773 jours
tataetienne

Merci Michel pour cette initiative et ton talent en faveur de ces personnes, ... pierre de plus pour la (re)construction d'une société libre, égalitaire et fraternelle.

773 jours
sophie.saelens

Beau projet, merci à vous pour cette aide à tous ces gens malheureux

773 jours
Bernard-Cois

Une leçon de vie et d'humanité. Bravo Michel pour en témoigner