À la Recherche de la Biodiversité Laotienne

Impliquant le public dès le tournage (en mai), notre webdocumentaire relate de l'intérieur une mission exploratoire du XXIe siècle dans la biodiversité tropicale du Laos, aux côtés de chercheurs étrangers et laotiens mouillant leur chemise en quête d'espèces nouvelles. Une expédition high-tech, à impact réduit, respectueuse des populations locales.

Project visual À la Recherche de la Biodiversité Laotienne
Successful
74
Backers
07/02/2012
End date
€6,575
Out of €5,900
111 %
Wednesday, July 02, 2014

<p style="margin-bottom: 0cm"> Bonjour,</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> &nbsp;</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> <strong>Deux ans apr&egrave;s</strong> le tournage de notre webdocumentaire &laquo;&nbsp;&Agrave; la recherche de la biodiversit&eacute; laotienne&nbsp;&raquo; (www.biodiversite-laos.fr) sorti en janvier dernier&nbsp;:</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> &nbsp;</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> &bull; D&eacute;couvrez <strong>notre interview</strong> en tant que r&eacute;alisateurs dans l&#39;&eacute;dition de juin 2014 du magazine <em>News </em>de Jardiland, l&#39;institut sur notre page fb (ou en version papier dans les magasins le distribuant) :</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> https://www.facebook.com/biodiversitelaos</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> &nbsp;</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> &bull; Lisez aussi <strong>un bilan scientifique de la mission</strong> d&#39;inventaire de la biodiversit&eacute; tropicale laotienne :</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> http://www.futura-sciences.com/magazines/nature/infos/actu/d/zoologie-video-especes-nouvelles-virus-decouverts-laos-53801</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> &nbsp;</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> Bonne lecture !</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> &nbsp;</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> Andr&eacute;a</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> &nbsp;</p>
Friday, April 25, 2014

<p> <span class="userContent">Voici ci-dessous, tout en bas, une bande sonore r&eacute;alis&eacute;e par nos soins lors de notre tournage du webdocumentaire &laquo; &Agrave; la recherche de la biodiversit&eacute; laotienne &raquo;, toujours consultable sur : <a href="http://www.biodiversite-laos.fr/" rel="nofollow nofollow" target="_blank">www.biodiversite-laos.fr</a><br /> <br /> Pendant plus de 25 minute<span class="text_exposed_show">s, plongez dans l&#39;univers de vie captivant qu&#39;est une for&ecirc;t tropicale comme celle du Laos.<br /> <br /> Au programme :<br /> &bull; Des cigales &ndash; de 00 &agrave; 00:30 secondes<br /> &bull; Des dialogues entre habitants laotiens de la for&ecirc;t : de 00:30 &agrave; 02:13 minutes<br /> &bull; De la marche en for&ecirc;t : de 02:13 &agrave; 02:30<br /> &bull; La vie en for&ecirc;t parmi les oiseaux : de 2:30 &agrave; 09:25 (ne manquez pas : 04:05 / 04:30 / 05:35 / 06:30 / 08:20 / 09:00)<br /> &bull; Un autre ambiance avec les oiseaux : 09:25 &agrave; 10:10, puis de 10:10 &agrave; 12:50<br /> &bull; Le gobe-mouche m&eacute;content : 12:50 &agrave; 13:00<br /> &bull; Les ornithologues rentrent au camp : 13:00 &agrave; 13:30<br /> &bull; Dialogues avec les Laotiens : 13:30 &agrave; 16:00<br /> &bull; Le camp de nuit : 16:00 &agrave; 19:30<br /> &bull; L&#39;orage : 19:30 &agrave; 21:00<br /> &bull; La f&ecirc;te &agrave; la grenouille : 21:00 &agrave; 25:00<br /> &bull; Le chant du &laquo; toucko &raquo;, un gecko bleu-vert &agrave; pois orange : 25:00 &agrave; 26:50<br /> <br /> Nous vous souhaitons une belle immersion sonore !<br /> <br /> Andr&eacute;a Haug &amp; Johann Haug, r&eacute;alisateurs de <a href="http://www.biodiversite-laos.fr/" rel="nofollow nofollow" target="_blank">www.biodiversite-laos.fr</a></span></span></p> <p> &nbsp;</p> <p> Suivez les actualit&eacute;s du webdoc sur : <span class="userContent"><span class="text_exposed_show"><a href="http://www.biodiversite-laos.fr/" rel="nofollow nofollow" target="_blank">https://www.facebook.com/biodiversitelaos</a><br /> <br /> BANDE SONORE : <a href="http://www.sistabroza.com/clients/webdoc/Bande-sonore-webdoc-Laos-par-Andrea-et-Johann-Haug-2014.mp3" rel="nofollow nofollow" target="_blank">http://www.sistabroza.com/clients/webdoc/Bande-sonore-webdoc-Laos-par-Andrea-et-Johann-Haug-2014.mp3</a></span></span></p>
Friday, April 25, 2014

<p> <span class="userContent">Les DVD sont grav&eacute;s ! Les photos 20x30cm et les calendriers imprim&eacute;s ! La bande sonore de la for&ecirc;t tropicale encod&eacute;e ! Le tout mis sous pli, ces cadeaux sont en route vers nos contributeurs, pour les remercier de leur soutien &agrave; notre webdocumentaire. Surveillez vos bo&icirc;tes aux lettres !!!</span></p> <p> &nbsp;</p> <p> Voir les photos sur : https://www.facebook.com/biodiversitelaos</p>
Wednesday, February 05, 2014

<p style="margin-bottom: 0cm"> Bonjour &agrave; tous,</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> &nbsp;</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> Comme vous le savez, notre webdocumentaire &laquo; &Agrave; la recherche de la biodiversit&eacute; laotienne &raquo; est sorti d&eacute;but janvier 2014 : www.biodiversite-laos.fr</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> &nbsp;</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> Il est &eacute;galement en comp&eacute;tition officielle au Festival international du film d&rsquo;environnement ou FIFE 2014 : http://fife.iledefrance.fr/toute-selection/recherche-biodiversite-laotienne</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> <br /> Si vous voulez voter pour notre webdocumentaire, cliquez avant lundi 10 f&eacute;vrier sur les &eacute;toiles bleut&eacute;es &agrave; droite du lien ci-dessous. N&#39;h&eacute;sitez pas non plus &agrave; relayer l&#39;info. Merci !</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> <br /> Le festival nous invite &eacute;galement &agrave; r&eacute;aliser une projection jeudi 6 f&eacute;vrier 2014 &agrave; 14h30 &agrave; Paris au Cin&eacute;ma des Cin&eacute;astes, 7 avenue de Clichy, 17e arr.. Nous participerons &eacute;galement juste apr&egrave;s &agrave; un d&eacute;bat sur le Transm&eacute;dia aux c&ocirc;t&eacute;s d&#39;autres r&eacute;alisateurs et producteurs.</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> &nbsp;</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> En esp&eacute;rant vous y croiser, vous pouvez toujours &eacute;changer avec nous sur notre page fb : https://www.facebook.com/biodiversitelaos</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> &nbsp;</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> &Agrave; bient&ocirc;t !</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> &nbsp;</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> Andr&eacute;a Haug et Johann Haug, auteurs-r&eacute;alisateurs</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p>
Friday, January 03, 2014

<p> <span class="userContent">Bonne ann&eacute;e &agrave; tous ! Davantage de bons moments au boulot (si, si), toujours plus de d&eacute;couvertes en famille, entre amis, entre amoureux et d&#39;exp&eacute;riences heureuses entre Homo sapiens et Dame nature. Dans quelques jours, vivez de belles aventures sur la Toile, dans notre webdocumentaire &laquo; &Agrave; la recherche de la biodiversit&eacute; laotienne &raquo; sur http://www.biodiversite-laos.fr. A tr&egrave;s bient&ocirc;t !</span></p>
Monday, December 16, 2013

<p> Bonjour &agrave; tous,<br /> <br /> 1) Enfin la bonne nouvelle&nbsp;! <b>Notre webdocumentaire &laquo;&nbsp;&Agrave; la recherche de la biodiversit&eacute; laotienne&nbsp;&raquo; est achev&eacute;&nbsp;!</b><br /> <br /> Pour rappel, &laquo;&nbsp;&Agrave; la recherche de la biodiversit&eacute; laotienne&nbsp;&raquo; traite de l&#39;exp&eacute;dition scientifique internationale d&#39;inventaire de la faune et de la flore des for&ecirc;ts tropicales du Laos. Cette mission a &eacute;t&eacute; organis&eacute;e mi-2012 par l&#39;association Op&eacute;ration Canop&eacute;e, en pr&eacute;sence du botaniste Francis Hall&eacute; rendu c&eacute;l&egrave;bre par les missions du &laquo;&nbsp;Radeau des cimes&nbsp;&raquo;. Comme vous le savez aussi, Francis Hall&eacute;, devenu le personnage principal de notre webdocumentaire, est &eacute;galement pr&eacute;sent dans le dernier film de Luc Jacquet &laquo;&nbsp;Il &Eacute;tait une For&ecirc;t&nbsp;&raquo;.<br /> <br /> Apr&egrave;s la mise en ligne officielle de notre webdocumentaire en janvier prochain, vous le retrouverez donc en plein travail d&#39;exploration au Laos, aux c&ocirc;t&eacute;s de nombreux autres scientifiques passionn&eacute;s. Nous vous communiquerons d&eacute;but janvier l&#39;adresse web exacte pour acc&eacute;der au site. Vous pourrez y visionner 60 reportages de 6 minutes en moyenne, soit 4h15 de films au total, rubriqu&eacute;s dans des pages th&eacute;matiques et compl&eacute;t&eacute;s de contenus photographiques, sonores et r&eacute;dactionnels. Il y aura aussi des bonus &agrave; chercher ici et l&agrave;, une belle immersion en perspectives... Bient&ocirc;t, tous &agrave; vos souris&nbsp;!<br /> <br /> Ce projet a n&eacute;cessit&eacute; huit mois de travail acharn&eacute;s et passionnants, mais aussi de grosses frayeurs et impr&eacute;vus l&#39;&eacute;t&eacute; dernier, notamment&nbsp;: un poste de montage de panne, un disque de travail hors service, du retard accumul&eacute; &agrave; rattraper dans un planning bien charg&eacute;...<br /> <br /> Tout cela a fini par produire notre premier webdocumentaire ind&eacute;pendant au sein de notre &eacute;quipe de trois personnes&nbsp;: nous deux, r&eacute;alisateurs, et notre ami Emeric, d&eacute;veloppeur web.<br /> <br /> Tout cela n&#39;aurait pas pu se finaliser non plus sans votre soutien. <b>Aussi nous vous remercions &agrave; nouveau et tr&egrave;s chaleureusement pour votre aide, votre confiance et votre patience&nbsp;!</b><br /> <br /> 2) Autre bonne nouvelle&nbsp;: <b>notre webdocumentaire a &eacute;t&eacute; s&eacute;lectionn&eacute; en comp&eacute;tition officielle de la 31e &eacute;dition du prestigieux Festival international du film d&#39;environnement</b> (plus d&#39;info&nbsp;: <a class="moz-txt-link-freetext" href="http://fife.iledefrance.fr">http://fife.iledefrance.fr</a>)&nbsp;! Le FIFE 2014 proposera donc notre webdocumentaire parmi une s&eacute;lection d&#39;autres projets, via une plate-forme de relais gratuite et ouverte &agrave; tous, entre les 8 janvier et 31 mars 2014. Le webdocumentaire vainqueur sera d&eacute;sign&eacute; &agrave; l&rsquo;issue d&rsquo;un vote des internautes qui interviendra entre le 8 janvier et le 10 f&eacute;vrier 2014. Alors si notre webdocumentaire le m&eacute;rite, votez pour lui et parlez-en autour de vous&nbsp;!!!<br /> <br /> 3) Toujours dans le cadre du FIFE 2014, <b>nous vous invitons &eacute;galement &agrave; Paris en f&eacute;vrier &agrave; une projection gratuite</b> o&ugrave; nous r&eacute;pondrons &agrave; vos questions et vous raconterons les coulisses du tournage. Voici les infos pratiques&nbsp;:<br /> <br /> Projection-d&eacute;bat du webdocumentaire &laquo;&nbsp;&Agrave; la recherche de la biodiversit&eacute; laotienne&nbsp;&raquo;<br /> Jeudi 6/2/14 &ndash; 14h30 (dur&eacute;e&nbsp;: 1h15)<br /> Le Cin&eacute;ma des Cin&eacute;astes<br /> 7, avenue de Clichy<br /> 75017 Paris<br /> M&eacute;tro&nbsp;: Place de Clichy<br /> <a class="moz-txt-link-abbreviated" href="http://www.cinema-des-cineastes.fr">www.cinema-des-cineastes.fr</a><br /> (&eacute;v&eacute;nement gratuit, attention&nbsp;: places limit&eacute;es &agrave; retirer sur place le jour m&ecirc;me)<br /> <br /> 4) Enfin, <b>vous recevrez comme pr&eacute;vu vos contreparties (DVD, calendrier, etc.) pour vos contributions dans les semaines suivant la mise en ligne </b>officielle du webdocumentaire. Nous attendons encore les coordonn&eacute;es de certains d&#39;entre vous pour l&#39;exp&eacute;dition. Aussi, envoyez-nous svp <u>une adresse postale pr&eacute;cise</u> (si vous ne l&#39;aviez pas renseign&eacute;e dans votre profil KKBB ou si elle a chang&eacute; depuis), merci !<br /> <br /> VOTRE PR&Eacute;NOM :<br /> VOTRE NOM :<br /> VOTRE ADRESSE POSTALE :<br /> <br /> &bull; Pour savoir <u>&agrave; quelle(s) contribution(s) vous avez droit</u>, rendez-vous sur la page du projet et v&eacute;rifiez dans la colonne de droite en fonction du montant de votre don :<br /> <a class="moz-txt-link-freetext" href="http://www.kisskissbankbank.com/a-la-recherche-de-la-biodiversite-laotienne">http://www.kisskissbankbank.com/a-la-recherche-de-la-biodiversite-laotienne</a><br /> <font face="Calibri, sans-serif">&bull;</font>Si vous ne vous rappelez plus du <u>montant de votre don</u>, vous devriez pouvoir le v&eacute;rifier ici :<br /> <a class="moz-txt-link-freetext" href="http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/a-la-recherche-de-la-biodiversite-laotienne/contributors">http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/a-la-recherche-de-la-biodiversite-laotienne/contributors</a><br /> <br /> En attendant de vous recontacter d&eacute;but janvier, <b>nous vous souhaitons &agrave; tous de tr&egrave;s belles f&ecirc;tes de fin d&#39;ann&eacute;e.</b><br /> <br /> Andr&eacute;a &amp; Johann Haug<br /> &nbsp;</p>
Thursday, November 15, 2012

<p> Apr&egrave;s un &eacute;t&eacute; et une rentr&eacute;e bien charg&eacute;s en travail, nous avons r&eacute;ussi &agrave; nous barricader pour nous concentrer exclusivement (ou presque) sur notre webdocumentaire. Depuis quelques semaines, nous nous immergeons donc &agrave; nouveau dans le Laos et le montage du projet avance bon train. Le plus difficile &agrave; g&eacute;rer ? Notre impatience &agrave; vous montrer toutes ces images...</p> <p> &nbsp;</p> <p> A tr&egrave;s bient&ocirc;t,</p> <p> &nbsp;</p> <p> Andr&eacute;a, Johann et Emeric</p>
Monday, July 30, 2012

<p> Un article sur l'inventaire de la biodiversité au Laos, rédigé par la journaliste scientifique Andréa Haug et illustré par le photographe naturaliste Thomas Calame, est paru samedi 28 juillet dans l'édition papier et web du journal suisse <em>Le Temps</em> :</p> <p>  </p> <p> <strong>"Une Etoile pour explorer la canopée du Laos" - 28/07/2012</strong></p> <p>  </p> <p> http://www.letemps.ch/Page/Uuid/34c30468-d817-11e1-b6c7-87316167502b/Une_Etoile_pour_explorer_la_canop%C3%A9e_du_Laos</p> <p>  </p> <p> Bonne lecture et à bientôt !</p> <p>  </p>
Tuesday, July 03, 2012

<p> <strong>Nous tenons à remercier la communauté des 74 co-producteurs</strong> pour nous avoir permis d'atteindre et même de <strong>dépasser les 100%</strong> de la collecte de dons pour la production de notre webdocumentaire sur l'inventaire de la biodiversité au Laos. <strong>Khob Chaï (merci en laotien) !!!</strong></p> <p> La graine que Johann et moi avons rapportée dans nos bagages est donc à présent placée dans votre terreau nourricier et nous n'avons plus qu'à la faire germer cet été. En attendant, voici le lien pour<strong> (re)visionner quatre petits épisodes produits sur le Laos</strong> : <a href="http://blog.radeau-des-cimes.org/?page_id=753">http://blog.radeau-des-cimes.org/?page_id=753</a></p> <p> <strong>Pour passer à la phase de production</strong>, nous partons donc, avec notre développeur web Emeric, nous installer au frais et au calme dans une serre inspiratrice. Nous vous donnerons à la rentrée des nouvelles de la pousse audiovisuelle du webdocumentaire.</p> <p> En vous souhaitant à tous une <strong>très belle saison estivale </strong>et avec, à nouveau, <strong>notre chaleureuse gratitude pour votre soutien collectif, </strong></p> <p> Andréa &amp; Johann</p> <p>  </p> <p> PS : La collecte étant terminée depuis lundi 2 juillet, vous pouvez désormais nous écrire directement à <a href="mailto:andreahaug@sistabroza.com">andreahaug@sistabroza.com</a> et <a href="mailto:johannhaug@sistabroza.com">johannhaug@sistabroza.com</a>.</p>
Monday, June 25, 2012

<strong>"Biodiversité : une expédition au Laos au coeur des forêts tropicales" - 21/06/2012</strong> <p> <a href="http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/zoologie/d/biodiversite-une-expedition-au-laos-au-coeur-des-forets-tropicales_39546/" target="_blank">http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/zoologie/d/biodiversite-une-expedition-au-laos-au-coeur-des-forets-tropicales_39546/</a></p>
Wednesday, June 20, 2012

<p> <u><strong>Plus que 13 jours pour réunir 46% de l'aide nécessaire à la production de notre webdoc sur la biodiversité au Laos...</strong></u></p> <p> Un vrai challenge et on y croit !!! D'autant que les retours sur nos épisodes sont excellents. Un seul bémol général : ils sont trop courts !</p> <p> Nous nous devons donc de réussir notre collecte kKBB pour produire notre webdoc. Ainsi, nous vous montrerons nos plus belles images et nous donnerons la parole aux personnes de cette aventure scientifique et humaine originale.</p> <p> <strong>Pour que le défi soit relevé et que nous atteignons les 100% de collecte avant samedi 30 huin 2012</strong> (autrement, la totalité des dons est annulée), nous comptons sur vous pour <strong>votre soutien moral et/ou financier, pour votre relai à votre entourage, sur vos pages fb et twt</strong>, etc.</p> <p> Et comme nous aimons vous solliciter si et seulement si nous vous apportons quelque chose à notre tour, voici le lien pour <strong>visionner le quatrième épisode</strong> (sorti hier) de la mission d'inventaire de la biodiversité des forêts tropicales. Au programme : des serpents (âmes sensibles, fermez un oeil, un seul) et des oiseaux colorés.</p> <p>  </p> <p> Bon lecture et à bientôt avec notre webdoc !!!</p> <p>  </p> <p> Andréa &amp; Johann</p> <p>  </p> <p> Lien quatrième épisode : <strong><a href="http://blog.radeau-des-cimes.org/?page_id=753" target="_blank">http://blog.radeau-des-cimes.org/?page_id=753</a></strong></p> <p>  </p>
Wednesday, June 13, 2012

<strong>La cime des arbres explorée au Laos</strong> - 10 juin 2012 Une équipe internationale de chercheurs étudie les richesses nichées dans les parties supérieures des forêts laotiennes. <p> source : http://asie-info.fr/2012/06/10/la-cime-des-arbres-exploree-au-laos-55033.html</p> <p>  </p>
Tuesday, June 05, 2012

<p> Un article sur notre Agence SistaBroza et sur son projet de webdocumentaire au Laos été publié aujourd'hui sur le site d'information Wiki2D :</p> <p> <strong><a href="http://www.wiki2d.org/les-bonnes-pratiques/biosphere-et-biodiversite/des-reporters-marseillais-dans-les-forets-tropicales-du-laos/" title="Lien permanent vers Des reporters marseillais dans les forêts tropicales du Laos">Des reporters marseillais dans les forêts tropicales du Laos</a> </strong>- Mardi 5 juin 2012</p> <p> <strong>Source :</strong> Redaction wiki2d - Sevgi Altuntas redacwiki2d@gmail.com</p> <p> http://www.wiki2d.org/les-bonnes-pratiques/biosphere-et-biodiversite/des-reporters-marseillais-dans-les-forets-tropicales-du-laos/#more-40146</p>
Thursday, May 31, 2012

<p> Gilles Ebersolt, architecte concepteur de L'Etoile des cimes, cette structure mise en place sur la mission au Laos dans la couronne d'un arbre émergent pour permettre aux scientifiques d'y accéder, a été interviewé ce jeudi 31 mai 2012 dans le 12/13 de France 3 Limousin. <strong>On peut y voir quelques-unes de nos images à partir de la minute 14:55</strong> de ce journal télévisé. A bientôt pour d'autres nouvelles.</p> <p> &gt; Choisir le "<strong>JT 12/13 Limousin du 31/05/2012</strong>" dans :</p> <p> http://info.francetelevisions.fr/video-info/index-fr.php?id-categorie=JOURNAUX_LES_EDITIONS_REGIONALES_LIMOUSIN</p> <p>  </p>
Tuesday, May 29, 2012

<p> Jeudi 31 mai 2012 au journal de mi-journée de France 3 Limousin, nos images illustreront l'interview de Gilles Ebersolt, architecte concepteur de L'Etoile des cimes et directeur de la mission scientifique au Laos. Nous vous adresserons le podcast.</p>
Tuesday, May 29, 2012

<p> Plusieurs de nos scènes tournées sur la mission scientifique du Laos devraient être diffusées dans une émission de la télévision nationale traitant de l'expédition. Nous vous tiendrons au courant si nous en apprenons davantage.</p>
Tuesday, May 29, 2012

<p> <strong>Mission accomplie à 99,5%</strong></p> <p> Publié le <a href="http://blog.radeau-des-cimes.org/?p=811" title="10 h 06 min">23 mai 2012</a> par <a href="http://blog.radeau-des-cimes.org/?author=1" title="Afficher tous les articles par Administrateur">Administrateur</a></p> <p> Demain, mercredi 23 mai 2012, en début d’après-midi, après une vingtaine de jours de tournage et de montage intenses, notre équipe vidéo quitte le camp de l’expédition scientifique « Phou Hin Poun Laos 2012-2013 » en compagnie d’entomologistes, d’un logisticien, d’une botaniste et de dizaines de kilo de bagages.</p> <p> C’est donc un peu l’heure du bilan pour tous et, en ce qui nous concerne, on peut dire qu’il est très bon. Il y a encore quelques jours, voire quelques heures, nous nous demandions comment nous allions boucler notre plan de production.</p> <p> <a href="http://blog.radeau-des-cimes.org/wp-content/uploads/2012/05/sistabroza.jpg"><img alt="" height="480" src="http://blog.radeau-des-cimes.org/wp-content/uploads/2012/05/sistabroza-1024x768.jpg" title="sistabroza" width="640"></a></p> <p> <em>Andréa et Johann en plein travail de montage</em></p> <p> Et puis naturellement, avec une bonne dose d’organisation et un regain d’énergie d’on ne sait où, les tournages se sont enchaînés. L’équipe des mammalogistes arrivée ce week-end et pour laquelle nous avions prolongé notre séjour a été d’une grande disponibilité pour nous permettre de réaliser en un temps éclair un sujet sur leurs travaux. Il ne nous manque, et à eux les premiers, que des (images de) captures de rongeurs. Depuis hier soir, ils arrivent malicieusement à chiper sans se faire prendre les bouts de banane des pièges posés au sol. Ce matin, l’un d’eux a même eu le culot de s’enfuir devant nous alors que nous inspections les cages. Il nous reste ce soir et demain matin pour tenter de filmer ces rats et autres mulots locaux un peu pudiques. Les 0,5% des images manquantes.</p> <p> D’autres tournages se sont étalés sur près de trois semaines, comme celui avec les herpétologistes (spécialistes des serpents et des batraciens) ou celui des botanistes. Nous avons une très bonne étoile car une belle et longue averse tropicale s’est abattue cet après-midi sur le camp à la toute fin de notre interview de Francis Hallé, botaniste et directeur scientifique de la mission. Il s’agissait de notre dernier entretien filmé.</p> <p> Cela étant, nous avons tout de même eu quelques pépins, comme la perte d’une caméra ou plus récemment d’un élément pour la prise de son, à 45 mètres du sol sur L’Étoile des cimes, de l’interview de son concepteur Gilles Ebersolt. Heureusement, nous avons pu trouver une solution. En plus d’entendre les grincements de l’architecture, l’impression d’être à bord d’une structure flottante de type embarcadère se confirme par le fait que tout ce qui tombe par dessus bord est perdu. Le reste de notre matériel commence également à montrer des signes de fatigue.</p> <p> <a href="http://blog.radeau-des-cimes.org/wp-content/uploads/2012/05/letoile-vue-de-la-cin%C3%A9bulle1.jpg"><img alt="" height="358" src="http://blog.radeau-des-cimes.org/wp-content/uploads/2012/05/letoile-vue-de-la-cin%C3%A9bulle1-1024x574.jpg" title="l'etoile vue de la cinébulle" width="640"></a></p> <p> <em>L</em><em>’étoile vue de la Cinébulle</em></p> <p> Côté humain, mes articulations de genoux râlent un peu, mes jambes ont des bleus dus aux ascensions à la poignée Jumard sur l’arbre porteur de L’Etoile des cimes, mais rien de plus. En ce qui concerne Johann, son coccyx s’exprime régulièrement après qu’il ait préféré se réceptionner dessus, dans la gadoue laotienne, plutôt que sur la caméra qu’il nous reste.</p> <p> Malgré tout, nous nous en sortons donc très bien. Et c’est avec un sentiment de travail achevé que nous avons apprécié cette fin d’après-midi pluvieuse sous le « boukarou », la grande tente collective du camp où l’on aime papoter, montrer ses découvertes ou tout simplement rêvasser devant la forêt de piémont encore enrobée d’une brume cotonneuse.</p> <p> <a href="http://blog.radeau-des-cimes.org/wp-content/uploads/2012/05/dessin-boucarou.jpg"><img alt="" height="454" src="http://blog.radeau-des-cimes.org/wp-content/uploads/2012/05/dessin-boucarou-1024x727.jpg" title="dessin boucarou" width="640"></a></p> <p> <em>Le Boukarou vu par Jean Baptiste Bernet</em></p> <p> J’écris donc ces dernières lignes avec reconnaissance pour l’accueil très chaleureux des équipes scientifiques, logistiques et laotiennes de cette mission – qui ont été nos propres sujets d’étude. Je suis aussi très heureuse d’avoir vécu cette aventure professionnelle et évidemment humaine avec mon frère et co-équipier Johann qui n’a pas manqué d’enthousiasme et de rigueur sur ce tournage pour le moins atypique.</p> <p> Un troisième épisode vidéo pour le blog de l’expédition est en route et nous prévoyons d’en produire un quatrième à notre retour. Certaines de nos images complèteront bientôt un reportage d’une équipe de la télévision laotienne et illustreront une interview par liaison satellite des organisateurs de la mission pour une chaîne de télévision française.</p> <p> Notre souhait le plus cher est à présent de rapporter nos témoignages, nos sons et nos images sains et saufs en France (en plus de nous-mêmes car la route reste longue et épique). Puis d’arriver à les diffuser sous la forme, dans un premier temps, d’un webdocumentaire, l’un des premiers du genre sur une exploration scientifique au cœur de la biodiversité asiatique. Si le cœur vous en dit, vous pouvez soutenir et/ou relayer notre collecte de dons qui nous permettra de produire ce webdocumentaire en vous rendant sur le site de KissKissBankBank, rubrique « documentaire ». Vous y reconnaîtrez aisément sur notre affiche de présentation la montgolfière colorée volant au dessus de la canopée tropicale.</p> <p> Andréa Haug</p> <p>  </p> <p> Source : <a href="http://blog.radeau-des-cimes.org/?p=811">http://blog.radeau-des-cimes.org/?p=811</a></p> <p>  </p>
Tuesday, May 29, 2012

<p> <strong>Premières prises dans les arbres</strong></p> <p> Publié le <a href="http://blog.radeau-des-cimes.org/?p=748" title="22 h 23 min">14 mai 2012</a> par <a href="http://blog.radeau-des-cimes.org/?author=1" title="Afficher tous les articles par Administrateur">Administrateur</a></p> <p>  </p> <p> Il se passe tellement de choses sur cette mission scientifique qu’on en vient paradoxalement à oublier ce que l’on fait chaque jour. Il faut dire que nous travaillons quelque chose comme trois journées en une.</p> <p> Pour avoir déjà participé à ce genre d’expédition par le passé, j’avais bizarrement occulté de mon esprit en arrivant sur celle-ci que, sous les Tropiques, la journée démarre vers 5h30 – si pas avant, à écouter, bien abritée sous la tente, la pluie qui tombe, les animaux nocturnes qui s’affairent ou mon horloge interne encore un peu déboussolée.</p> <p> Après un petit-déjeuner où l’on ne regrette pas de boire un café au lait bien sucré pour prendre des forces et grignoter quelques biscuits, il s’en suit une tornade de prises photos, vidéos et d’interviews rythmées par des allers-retours dans les quatre différents endroits du camp (*) où nous stockons notre matériel pour l’adapter au tournage du moment. Tout ceci s’entrecoupe de nombreuses de discussion avec les chercheurs qui nous rapportent des merveilles parfois un peu effrayantes de la forêt. Nous échangeons aussi avec les grimpeurs et les logisticiens sur leurs derniers exploits techniques et un peu avec les Laotiens travaillant au camps qui sont francophones ou traduits par notre interprète multitâche Xavier Rivaux.</p> <p> Johann et moi, nous nous briefons très régulièrement pour réorienter nos réalisations du jour. Car notre plan de travail sur les films que nous avons décidé de produire en amont de notre venue doit sans cesse s’adapter aux activités scientifiques souvent simultanées et toutes passionnantes. Elles sont elles-mêmes conditionnées par la météo et par d’autres facteurs humains ou matériels. Cette expérience professionnelle exigeante exacerbe notre adaptabilité et notre goût pour ce genre de production audiovisuelle.</p> <p> Pour épicer un peu les choses, les imprévus ne manquent pas, comme éditer plus tôt qu’estimé un DVD de rushs destinés à France 3 en vue d’illustrer une future interview de l’équipe organisatrice. Le tak-tak, taxi local, n’attend pas et nos images sont donc depuis en route pour la France (voir article précédent pour connaître le chemin que parcourt notre DVD). Nous espérons pouvoir visionner ce reportage à notre retour.</p> <p> Autre imprévu nettement moins sympathique : la perte d’une de nos caméras. Nous touchons du bois (tropical) pour que ce soit l’unique accident de notre séjour. Hier matin, samedi, pendant que je suis perchée en compagnie des grimpeurs à 40 mètres du sol dans une des fourches de l’arbre qui doit accueillir l’Étoile des cimes (voir article précédent), le nœud de la corde portant mon sac se défait. La caméra ne supporte pas la chute d’une dizaine de mètres. Avec un appareil photo de secours, j’arrive à filmer l’approche de la Cinébulle (qui ne transporte pas L’Étoile, Dany Cleyet-Marrel,  le pilote et concepteur de la Cinébulle, ne sentant pas les conditions de vol optimales pour une telle manœuvre encore jamais réalisée) avant de revenir au camps et d’avoir un léger contrecoup.</p> <p> Pendant ce temps, Johann filme de son côté une sortie en forêt avec des herpétologues à la recherche de serpents dans les failles de karst. Il retrouve également les ornithologues qui ont passé la nuit à l’Ikos et qui étudient comment suspendre dans le vide des filets pour capturer des oiseaux inféodés à la canopée, une technique innovante. On peut ressentir leur excitation à l’idée de récolter des données inédites dans leur discipline scientifique. Quant aux botanistes, ils s’impatientent de repartir sur les hauteurs trouver des spécimens d’un bambou en fleur qui leur permettraient peut-être de déterminer une nouvelle espèce végétale au Laos.</p> <p> Remise de mes émotions du matin, je dégaine de notre stock de matériel un micro et mon appareil photo pour démarrer des diaporamas photographiques et sonores. Quelque part, cela diversifiera notre production, me dis-je. Pendant ce temps, la montgolfière transparente ou Bulle des cimes couvre pudiquement son ventre d’une jupette opaque pour faciliter son guidage. Un mini dirigeable rouge et blanc se colle désormais à son flanc ; il permettra à l’utilisateur de la Bulle de larguer temporairement une patie de l’hélium porteur et ainsi descendre. Truong Quand Nguyen, herpétologue vietnamien, a la chance d’inaugurer l’outil en cette fin de dimanche. Dans une jolie lumière de fin d’après-midi, la magie opère ; doucement, il se hisse en tirant une corde tendue au sommet d’un arbre droit comme un « i ». Puis le cordage devient horizontal et le chercheur, pour la première fois de sa vie, marche sur les arbres. Le test est réussi, bientôt d’autres scientifiques partiront inventorier la biodiversité de la canopée laotienne. Et notre équipe collectera à sa façon des images pour rendre compte de leurs aventures.</p> <p> Andréa Haug avec Johann Haug</p> <p> (*) Notre tente sert de salle de séchage de notre matériel électronique, le labo du camps recharge nos multiples batteries, l’atelier fait office de salle de montage et le séchoir laotien de tabac reconverti en entrepôt du matériel du camp héberge, quant à lui, notre propre équipement de tournage. Avant tout déplacement dans le camps, bien réfléchir à ce dont on a besoin pour éviter les kilomètres !</p> <p>  </p> <p> Source : <a href="http://blog.radeau-des-cimes.org/?p=748">http://blog.radeau-des-cimes.org/?p=748</a></p> <p>  </p>
Tuesday, May 29, 2012

<p> Voici trois articles rédigés durant notre tournage de mai au Laos et diffusés sur le blog officiel de la mission scientifique :</p> <p>  </p> <p> <strong>C’est dans la boîte ! Ou plutôt sur clé USB</strong></p> <p> Publié le <a href="http://blog.radeau-des-cimes.org/?p=703" title="16 h 57 min">10 mai 2012</a> par <a href="http://blog.radeau-des-cimes.org/?author=1" title="Afficher tous les articles par Administrateur">Administrateur</a></p> <p>  </p> <p> Arrivée au camps de l’Agame (la précédente appellation « Iguane » ayant été invalidée par nos collègues herpétologues) lundi dernier, après un voyage de deux jours – qui fut en lui-même une aventure marquante -, notre équipe vidéo a démarré sur les chapeaux de roue le tournage de cette fabuleuse expérience d’inventaire de la biodiversité en forêt tropicale du Laos : à l’aube, le survol de la forêt par la Cinébulle, cette montgolfière arc-en-ciel pilotée par Dany Cleyet-Marrel, puis le montage de L’Étoile des cimes, la toute nouvelle invention de l’architecte Gilles Ebersolt, qui sera bientôt déposée par la Cinébulle au cœur de la couronne d’un arbre émergent et enfin le gonflement de la Bulle des cimes, une montgolfière transparente à hélium pour marcher en solo sur la canopée grâce à un circuit de cordes pré-installé. Un dispositif associé de tissage au gré du vent est aussi engagé par Jean-François Reumaux, notre coordinateur laotien.</p> <p> Tout se met donc progressivement en place pour aider les chercheurs dans leur quête d’échantillons et de données récoltés dans les sylves verdoyantes saturées d’humidité.</p> <p> En attendant, ça ne chôme pas non plus du côté de la science. Les entomologistes ont posé des pièges à insecte et s’activent de jour comme de nuit. Parfois pendant les repas ou une pause café, ils abandonnent précipitamment leur discussion et leur tabouret pour courir après une espèce de papillon endémique, c’est-à-dire qu’on ne trouve que dans cette zone géographique de la planète. Certains sont fiers (en fait, c’est le cas de tous ces spécialistes) de montrer leur trouvaille de la journée, comme un énorme coléoptère arborant des pattes antérieures démesurées.</p> <p> Les ornithologues ont eux fait un repérage en plaine forestière, puis dans les pentes karstiques très escarpées et au sommet d’une montagne (on notera à leur retour plusieurs éraflures et marques d’ortie et de palmiers piquants) pour adapter leur étude des différentes espèces d’oiseau. Tout en s’interrogeant sur ce que les mammalogistes nous dégoteront à leur venue dans quelques jours, les « ornitho » rapportent des photos de chauve-souris prises dans les grottes naturelles. Ce soir, ils dorment dans une autre curiosité architecturale de cette mission scientifique : l’Ikos, une plateforme éloignée du campement, idéale pour observer de façon prolongée l’avifaune des environs. Il se pourrait qu’ils reçoivent cette nuit la visite courtoise d’un groupe de singes séjournant dans le coin.</p> <p> Quant aux herpétologues, ces experts des reptiles et des amphibiens, ils nous ont offert de belles démonstrations dignes des arts du spectacle, comme la maîtrise d’une vipère de 1m50 en pleine mue et de la collecte de son venin, mortel. Un échantillon de sang n’a malheureusement pas pu être prélevé pour venir compléter les données des virologues sur l’évolution de certaines maladies tropicales parfois transmissibles à l’homme, comme l’encéphalite japonaise ou la fièvre typhoïde. Ces derniers récoltent de larves de moustique, un vecteur de virus comme le paludisme, et ils prévoient d’interroger les habitants des villages environnants sur les éventuels cas de maladie.</p> <p> Plus discrets dans leur « style », ce sont les botanistes laotiens et leurs confrères français dont Francis Hallé, directeur scientifique de la mission. De façon presque rituelle maintenant, pour notre équipe observatrice, ils s’attablent après 14h à l’ombre des arbres ou en cas d’averse sous une voile de bateau recyclée en bâche protectrice, pour la mise en herbier de leur récolte du jour. L’ambiance calme et studieuse de leur travail collectif est un vrai plaisir et contraste avec les précédentes activités nettement plus sportives. La diversité de la vie est ici clairement étalée : fougères courtes ou longues, rameaux d’arbre aux formes diverses, fruits que l’on goûte volontiers, plantes de couleur bordeaux, gris et bien sûr de tous les verts possibles. Tout est nommé, numéroté et glissé dans des feuilles de papier journal en écriture laotienne, puis pressé et entreposé dans la véranda de Francis.</p> <p> Pour fournir le carburant nécessaire à toute cette joyeuse troupe, Wong et ses acolytes laotiennes toujours souriantes nous préparent d’excellents plats de nouilles aux légumes, de riz collant à la sauce piquante (à consommer avec modération) et de succulentes mangues et autres fruits. Les repas sont aussi l’occasion de conférence, comme hier soir où Maurice Leponce, entomologiste belge, a raconté à un auditoire captivé la vie des termites et des fourmis qu’il étudie depuis des années.</p> <p> Après avoir terminé ce midi un premier épisode vidéo de cette épopée, nous avons confié une copie à un chauffeur laotien. Pour se rendre à Vientiane, il devra faire deux heures de tak-tak, sorte de taxi local, puis une heure de pirogue pour traverser la montagne sur 7 km, et enfin cinq heures de route pas toujours goudronnée pour remettre le film à un webmaster. Ce dernier mettra la vidéo en ligne et avertira l’équipe de coordination médias basée à Paris. Cette dernière prendra alors le relai et fera le nécessaire pour vous permettre de visionner ces premières images. Bien sûr, notre équipe planche déjà sur le prochain épisode vidéo de cette expédition naturelle hors normes ; il reste tellement de choses à découvrir et à montrer.</p> <p> Andréa Haug et Johann Haug Agence SistaBroza</p> <p>  </p> <p> Source : <a href="http://blog.radeau-des-cimes.org/?p=703">http://blog.radeau-des-cimes.org/?p=703</a></p> <p>  </p>
Tuesday, May 29, 2012

<p> Découvrez quelques-unes de nos images au travers de nos mini-reportages :</p> <p> <a href="http://blog.radeau-des-cimes.org/?page_id=753">http://blog.radeau-des-cimes.org/?page_id=753</a></p>
Tuesday, May 15, 2012

<p> Notre équipe de reporters, Andréa et Johann, a commencé le tournage sur les chapeaux de roues. Tous les deux courent, grimpent, errent dans la jungle laotienne à la recherche et capture d'images sensationelles. </p> <p> Retrouvez le compte-rendu intégral de leur aventure sur le <a href="http://blog.radeau-des-cimes.org/?p=748">blog du radeau des cimes</a>.</p> <p> Encore merci à ceux qui ont déjà soutenu le projet.</p>