A toi pour toujours, ta Marie-Lou

Premier volet d'une trilogie familiale. "Dix ans après la mort de leur parents, Carmen et Manon se retrouvent dans l'ancienne cuisine familiale. Dans le même moment, Marie-Louise et Léopold rejouent ce que fut leur dernière journée." Un texte drôle et dur à la fois du dramaturge québécois Michel TREMBLAY.

Project visual A toi pour toujours, ta Marie-Lou
Successful
32
Backers
12/19/2011
End date
€4,010
Out of €4,000
100 %
Tuesday, December 13, 2011

critique sur FROGGY'S DELIGHT

<p><strong> </strong></p> <p><strong>A toi pour toujours, ta Marie-Lou</strong></p> <p><strong>A la Folie Théâtre  <em>( Paris)  novembre</em><em>  2011</em></strong></p> <p> </p> <p>Comédie dramatique de Michel Tremblay, mise en scène de Christian Bordeleau, avec Cécile Magnet, Yves Collignon, Sophie Parel et Marie Mainchin.</p> <p> </p> <p>Au centre sur la table de la cuisine familiale, Carmen, chanteuse western dans les bars, après des années d’absence revient voir sa sœur Manon, dévote et demeurée dans l’ombre étouffante de sa mère depuis la mort de celle-ci pour tenter de la convaincre de prendre enfin son indépendance. De chaque côté en parallèle, se rejouent les échanges entre Marie-Lou et Léopold, les parents, qui ne communiquent qu’en reproches et invectives.</p> <p> </p> <p>On rentre immédiatement dans la pièce de <strong>Michel Tremblay</strong> tant le texte est direct, dense, percutant. Les mots claquent et mettent à jour peu à peu des années d’incompréhension et de souffrance.</p> <p> </p> <p>Dans la belle langue de l’auteur québécois, "<strong><em>A toi pour toujours, ta Marie-Lou</em></strong>" parle du poids du passé et des choix qu’on fait, de la difficulté d’aimer et de la solitude. Dans cette pièce originale écrite en 1971, les non-dits sont au moins aussi importants que les mots qui sont prononcés et tout est lourd de sens.</p> <p> </p> <p>Léopold et Marie-Lou sont les personnages-clé de ce huis-clos familial qui mélange les temporalités et use du flash-back aussi pour les deux soeurs. Les époux trouvent dans l’humour et leurs réprimandes mutuelles une échappatoire pour crier leurs frustrations et l’amour au fond, qui peine à trouver sa place. Malgré la détresse de chacun, on sent une immense envie chez eux d’aller l’un vers l’autre.</p> <p> </p> <p>Le texte cruel et teinté d’amertume de Michel Tremblay est une sublime partition pour les deux Stradivarius que sont <strong>Cécile Magnet</strong> et <strong>Yves Collignon</strong>. Elle, a la douleur de cette femme en lambeaux dissimulée derrière une carapace et une répartie caustique.  Lui, tantôt lâche et abject, tantôt touchant ou pathétique donne à son ouvrier alcoolique la dimension d’un personnage de tragédie antique. Les deux sont  extraordinaires.</p> <p> </p> <p>Manon est repliée dans sa solitude, presque autiste. On sent  ce qu’elle a pu endurer ; la prestation de<strong> Marie Mainchin</strong> est forte et  éloquente. Face à elle, <strong>Sophie Parel </strong>en Carmen (la seule qui, en s’ouvrant au monde par le biais de la chanson, s’en sortira), dont la solidité et la conviction se fissurent peu à peu jusqu’à un sommet d’émotion,  est également bouleversante.</p> <p> </p> <p>Ce quatuor de comédiens d’exception, brillamment mis en valeur par <strong>Christian Bordeleau</strong>, spécialiste de Michel Tremblay en France,  nous tient de la première à la dernière minute avec une tension constante et une intensité phénoménale. Sans caricature, ils restituent la spécificité de la petite musique propre à l’auteur québécois.</p> <p> </p> <p>Un remarquable moment de théâtre qu’il ne faut en aucun cas rater.</p> <p> </p> <p><strong>Nicolas Arnstam                                                                             www.froggydelight.com</strong></p> <p><strong> </strong></p> <p> </p>
Wednesday, December 07, 2011

la presse en parle

<p>Paru sur <strong>STARTER + </strong>, une association de spectateurs de plus de 6000 adhérents, vendredi 2 décembre :<strong> "À toi pour toujours ma Marie-Lou"</strong> nous plonge dans un univers plus noir et étouffant (mais non dénué d'humour!) et nous donne à voir une famille terrible et la façon dont les évènements sont interprétés par 2 soeurs. Les dialogues s'entrecroisent habilement. La mise en scène sobre et très intelligente met en valeur le texte de Michel Tremblay. Les comédiens sont tous excellents et très justes. Du théâtre intense et fort! Christophe, rédacteur en chef !</p>
Saturday, November 26, 2011

les contributions avancent

<p>Bonjour !! Merci déjà à tous ceux et celles qui ont décidé de nous apporter leur soutien... Si vous connaissez des gens susceptibles d'en faire autant, n'hésitez pas à leur passer le lien que vous avez reçu !! Nous avons besoin de vous !! </p> <p>amitiés</p> <p>Christian </p>
Monday, November 21, 2011

une bande-annonce

<p><a href="http://www.youtube.com/watch?v=D22nC-41lhs">http://www.youtube.com/watch?v=D22nC-41lhs</a></p> <p> </p>
Monday, November 21, 2011

3e semaine

<p>Ce soir, nous avons vécu une fin de 3e semaine d'exploitation grandiose !!</p> <p>La salle était pleine, déjà... Et les spectateurs ont été en tout point merveilleux. Attentifs, émus, tjrs présents, près des acteurs... </p> <p>"Nous avons adoré la pièce"</p> <p>"Quels acteurs, quelle performance"</p> <p>Les compliments pleuvent et nous on est tout heureux !! </p> <p>Je suis gâtés par 4 merveilleux comédiens, et j'espère vraiment qu'on aura l'argent pour poursuivre notre aventure au-delà du 8 janvier, dans un nouveau théâtre !!!</p> <p>Parlez de notre projet autour de vous !!</p> <p>Merci à tous, tous ceux qui ont donné, déjà !! </p> <p>Plus que 30 jours !! </p> <p> </p>