Banlieue-Banlieue, pionniers de l'art urbain

Banlieue-Banlieue est de retour, 35 ans après sa création ! Soutenez le premier livre rétrospectif sur notre aventure artistique et urbaine.

Project visual Banlieue-Banlieue, pionniers de l'art urbain
Successful
74
Contributions
03/23/2017
End date
€4,375
Out of €3,000
145 %

Technikart vous soutient sur KissKissBankBank

Technikart

A Nous KissKiss

A NOUS Paris
Supported by
Clik clk supports the project Banlieue-Banlieue, pionniers de l'art urbain

Banlieue-Banlieue, pionniers de l'art urbain

<p> <img alt="Bandeau_kkbb-1488207376" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/397299/Bandeau_KKBB-1488207376.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>Tout au long des années 80, le collectif Banlieue-Banlieue a marqué le mouvement de l’art urbain naissant par sa peinture colorée et engagée, et par ses interventions rock and roll.</strong></p> <p>  </p> <p> De Poissy à Bobigny, de Tokyo à New York, en passant par les décors de cinéma de Marco Ferreri, Banlieue-Banlieue a marqué l’histoire de la rue avec ses prises de position mais aussi la force de ses images.</p> <p>  </p> <p> À géométrie variable depuis sa création en 1982, le collectif fut constitué d'une dizaine de jeunes artistes dont Alain Campos, Jean-Marc Denis, Frédéric Durand, Anita Gallego, Antonio Gallego, José Maria Gonzalez, Daniel Guyonnet,  Florence Pawlak,  Ivan Sigg et Kenji Suzuki.</p> <p> Il accueillit en outre des participations ponctuelles de Louis Bachelot, Daniel Bohbot, Jean-François Javelle et Alain Girod.  </p> <p>  </p> <p> <img alt="12-1486555206" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/391664/12-1486555206.jpg"></p> <p>  </p> <p> <img alt="Membres-1486557915" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/391681/membres-1486557915.jpg">   </p> <p>  </p> <p> <strong>RÉTROSPECTIVE BANLIEUE-BANLIEUE 2017</strong></p> <p>  </p> <p> Pionnier parmi les pionniers de l’art urbain en France, le groupe Banlieue-Banlieue participa avec d’autres, au début des années 80, aux premières manifestations ayant construit le mouvement graffiti et street art.</p> <p> Quelques 35 ans plus tard, la ville de Guyancourt leur consacre une grande rétrospective, dans la lignée d’une première exposition liée aux arts urbains proposée par la ville en janvier 2016 autour d’Ernest Pignon-Ernest.</p> <p>  </p> <p> De janvier à avril 2017, le collectif se reforme ainsi autour de plusieurs événements et d'un livre rétrospectif qui reviennent pour la première fois sur leur fulgurante aventure urbaine : </p> <p>  </p> <p> - Une exposition rétrospective à <strong>Guyancourt</strong>, du 25/01 au 16/04/2017.</p> <p> - Une performance sur le <strong>M.U.R. Oberkampf</strong>, le samedi 15 avril.</p> <p>  </p> <p> <strong>Le lancement du livre</strong> est prévue le 15 avril 2017, il sera présenté lors de la performance du collectif Banlieue-Banlieue au M.U.R à partir de 14h, et tout l'après-midi ! On vous y attends !</p> <p>  </p> <p> <img alt="Atelier2-1485781879" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/388386/atelier2-1485781879.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>LE LIVRE</strong></p> <p>  </p> <p> <img alt="Mock-up-1486557602" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/391679/mock-up-1486557602.jpg"></p> <p> <em>Découvrez l'aventure Banlieue-Banlieue en 264 pages et plus de 180 photos et archives de presse inédites !</em></p> <p>  </p> <p> Texte analytique de Vittorio Parisi, doctorant en Esthétique et chargé de cours à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, critique et commissaire d'art.</p> <p>  </p> <p> Textes originaux de CharlElie Couture et Frédéric Durand. &amp; Autres contributions de Jean-Marc Thevenet, Marco Ferreri, Georges Boudaille, Ivan Sigg.</p> <p>  </p> <p> <strong>DES PEINTRES SOUS INFLUENCE : ART, ROCK &amp; BANLIEUE !</strong></p> <p>  </p> <p> Le groupe Banlieue-Banlieue naît à Poissy en 1982, lors d’une exposition éponyme dont le nom est choisi en référence aux expositions <em>Paris-Moscou</em>, <em>Paris-Berlin</em>, <em>Paris-New York</em> et <em>Paris-Paris </em>qui se tenaient au même moment au Centre Pompidou.</p> <p>  </p> <p> <img alt="2-1486555669" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/391665/2-1486555669.jpg"></p> <p>  </p> <p> <img alt="15-1486557726" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/391680/15-1486557726.jpg"></p> <p>  </p> <p> À cette époque, la formation comprend une dizaine de jeunes artistes, réunis pour la plupart autour de l’école des Beaux-Arts de Versailles. Associé à la Figuration libre et au mouvement graffiti naissant, Banlieue-Banlieue participe dès le début des années 80 aux nombreuses manifestations qui posent, dans la périphérie de Paris, les bases de cette mouvance, à l’instar du premier rassemblement du mouvement graffiti et art urbain à Bondy, en 1985.</p> <p>  </p> <p> Ils côtoient alors tous les pionniers de l’art urbain, avec notamment Jean Faucheur, Blek le rat, Jérôme Mesnager, Raphael Gray, Miss.Tic et des collectifs tels que Les Frères Ripoulin, Les Musulmans fumants, VLP, Los Globos avec Patrick Pinon ou encore X-Moulinex avec Speedy Graphito.</p> <p>  </p> <p> Leurs influences viennent des affichages de Mai 68, des muralistes mexicains, et surtout de l’histoire de l’art. La musique rock est également une importante source d’inspiration, associée très régulièrement à leurs travaux avec des concerts ou des peintures performances. </p> <p>  </p> <p> <img alt="Arretsurimages-1486557364" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/391676/arretsurimages-1486557364.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>SOUVENIRS, SOUVENIRS... </strong></p> <p>  </p> <p> <strong>En 1984</strong>, le collectif investit Saint-Brieuc avec l’exposition « Rock à St. Brock », puis se lance dans la composition de grandes fresques éphémères réalisées sur papier kraft et collées dans la rue.</p> <p>  </p> <p> <strong>En 1985</strong>, Marco Ferreri leur demande de réaliser une série de fresques pour son film «I Love You ».</p> <p>  </p> <p> <strong>En 1986</strong>, Banlieue-Banlieue réalise les fresques du film « Les frères Pétards », s’implique contre l’apartheid sur la façade de Beaubourg, et à la Fête de l’Huma, s’affiche au Théâtre du Palace, puis s’envole pour le Japon réaliser une fresque géante.</p> <p>  </p> <p> <strong>En 1987</strong>, le collectif se resserre autour du trio Alain Campos, Ivan Sigg et Kenji Suzuki. Ensemble, ils peignent sur le même tableau. Georges Boudaille dira d’eux : « <em>Banlieue-Banlieue peint comme le dieu Vishnou qui avec ses six bras peindrait six tableaux à la fois sur une seule toile. Lorsque la synthèse se produit, il n’y a plus qu’un seul tableau à l’effet multiplié</em>. »</p> <p>  </p> <p> <strong>Jusqu’en 1989</strong>, date à laquelle le collectif se dissout,le trio participe à de nombreuses expositions, en France et à l’étranger. Il réalise également la Grande Scène de la Fête de l’Huma.</p> <p>  </p> <p> <img alt="F1000063-1486557350" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/391675/F1000063-1486557350.jpg"></p> <p> <strong>`</strong></p> <p> <strong>UNE PRODUCTION NUMÉRIQUE INÉDITE POUR 2017</strong></p> <p>  </p> <p> À l’occasion de l’exposition rétrospective organisée à Guyancourt, Alain Campos, Antonio Gallego et José Maria Gonzalez proposent de nouvelles images collectives réalisées avec les outils informatiques d’aujourd’hui.  </p> <p> <em>Retrouvez quelques-unes de ces compositions inédites dans les contreparties !</em></p> <p>  </p> <p> <img alt="Affiche3c-1486557444" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/391677/affiche3c-1486557444.jpg"></p>

Allocation of funds

<p> La collecte permettra de donner un petit coup de pouce à la publication en aidant au financement d'une partie de la fabrication, de l’impression et de la création graphique du livre (1200 exemplaires).</p> <p>  </p> <p> Les fonds seront directement reversés à la maison d'édition : </p> <p> <strong>h'artpon</strong> est une maison d'édition indépendante qui se consacre à la création et à la diffusion de projets éditoriaux voués à la promotion d'artistes dans le domaine des arts visuels (photographie, art urbain, illustration).</p> <p> Une partie <strong>Studio</strong> permet aussi au projet de répondre à des commandes, notamment pour des artistes, des musées, des institutions, des collectivités territoriales ou encore des entreprises.</p> <p> Plus d'infos : www.hartpon-editions.com</p> <p>  </p> <p> <strong>Budget global du projet</strong> : 14 000 €.</p> <p> Comprenant : le travail éditorial - la direction artistique et la maquette - la préparation des images (la plupart des visuels provenant d'ektas ou de diapos des années 80 !) - l'achat de papier, l'impression, la fabrication - la rédaction  - la relecture et la correction  </p> <p>  </p> <p> Votre contribution nous aidera à concrétiser un projet totalement inédit qui posera une nouvelle pierre dans l'édification de l'histoire de l'art urbain contemporain et de celle de l'art plus globalement.</p> <p> On compte sur vous !</p> <p>  </p> <p> <img alt="Shoot_bb_001-1485965272" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/389475/Shoot_BB_001-1485965272.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p>

Choose your reward

Make a donation

Give what I want

Sold out

€420

Estimated delivery: April 2017

Le livre «Banlieue-Banlieue», dédicacé par l’un des artistes du collectif, ainsi q'un dessin original d'Alain Campos (encre, mine de plomb et collage), format 20x20cm, année 2005, signé.
  • 1 contribution
  • 0/1 available