Des Arbres pour faire pousser du Chocolat

Un coup de "pousse verte" pour un monde rural prospère !

Project visual Des Arbres pour faire pousser du Chocolat
Failed
19
Backers
02/11/2020
End date
€1,312
Out of €5,000
26 %
Organic
Fair
Trade

Des Arbres pour faire pousser du Chocolat

ADE, est une ONG togolaise, que j'ai découverte lors d'un séjour au Togo.

ADE, ça veut dire Avenir de l'Environnement car cette ONG s'est engagée pour l'agroforesterie, un mode de culture durable qui allie la forêt aux plantations. 

Elle assure depuis 10 ans un soutien technique auprès des cultivateurs de café-cacao de la région des Plateaux. Sa principale activité est la production de plants de cacaoyers et d'arbres agroforestiers, qu'elle distribue gratuitement aux coopératives agricoles. Chaque année ce sont plus de 35 000 plants qui sont produits. La production d'un plant coûte  100 Francs CFA, soit  environ 15 centimes d'euros.

L'objectif est de pérenniser cette activité. Pour cela, il est nécessaire que les cultivateurs aient des revenus plus importants, pour leur permettre à terme d'acheter les plants, mais également d'envoyer leurs enfants à l'école, de se soigner, d'améliorer leurs conditions de vie... Ces plantations agroforestières vont produire du café et du cacao, mais aussi des céréales et des fruits pour la consommation locale. Les arbres qui poussent au-dessus des plantations les protègent de la chaleur, leur apportent de l'engrais naturel et constituent souvent la seule forêt du village. Il s'agit de cultures biologiques bien que non certifiées.

 

ADE, c'est aussi une équipe de professionnels motivés, convaincus et convaincant. Ensemble nous avons décidé de créer une association en France pour favoriser les échanges entre les 2 pays, et surtout développer une économie locale pérenne, au Togo. Je suis ainsi devenue leur représentante en France, pour toutes les démarches commerciales, et garantir l'utilisation des fonds. 

 

Allocation of funds

Etape 1 : Financer la production des 40 000 plants pour 2020, sur le site de pépinière de Tove. Tout a déjà démarré fin octobre, par la construction de l'ombrière, avec des matériaux pris sur le site. Il faut bien sûr acheter les graines de cacaoyers et d'arbres fertilitaires, les 40 000 sachets, la terre végétale et payer les ouvriers. La germination des graines commence en décembre pour pouvoir effectuer la livraison en mai.

Etape 2 : Transformer et vendre le café des producteurs locaux, au Togo. Jusqu'à présent, l'essentiel de la production est exportée vers l'Europe, pour revenir en café lyophilisé. La consommation de café moulu n'est pas habituelle dans le pays, mais démarre tout doucement.

Ce circuit court permettra de valoriser la production dans le pays ; ce qui veut dire, pour les cultivateurs, vendre à un meilleur prix, et pour les togolais, acheter un café moins cher. Le bénéfice de la vente de café moulu doit permettre aussi à l'ONG de financer ses actions d'aide envers les producteurs.

Aujourd'hui la conception de l'étiquette a été réalisée. Mais son impression et les sachets ne peuvent s'acheter qu'en Europe.

Etape 3 : Certifier en bio les cultures agroforestières, soutenues par l'ONG. Là aussi, l'objectif est de permettre aux cultivateurs de vendre à un meilleur prix. Cette certification est également indispensable pour intégrer les circuits de commerce équitable.

Améliorer la qualité des fèves de cacao, ce qui améliorera celle du chocolat. Avec des revenus plus importants, les producteurs investiront dans la construction de cases de fermentation, pour mieux en maîtriser le processus.

Comment va se répartir l'utilisation de la cagnotte :

Choose your reward

Make a donation

Give what I want