Hajde BalsiKa THE FILM

Charity

Project visual Hajde BalsiKa THE FILM
Checked circleSuccessful
29
Backers
Tuesday, November 01, 2011
End date
€1,320
Out of €1,000
132 %

Réaliser un film moyen métrage retraçant l’aventure, les tournées, les rencontres de l’orchestre: « BalsiKa ». Ces jeunes musiciens venus d’Alsace et des différentes communautés des Balkans s’engagent contre les préjugés et les discriminations en jouant à l’unisson des musiques de vie, d’ici et d’ailleurs. Nous avons besoin de votre aide.

Follow and share

Hajde BalsiKa THE FILM

« La radio de mon voisin en Croatie  inondait le quartier de Sevdah, aussi je croyais que c'était un Bosniaque. Discutant avec lui j'ai découvert un ultra nationaliste croate. Lui demandant naïvement quel genre de folklore il écoutait il s'est justifié par un "la musique n'a pas de frontières". » M.D.

 

L'histoire du projet :

(Balsika partage de l’aventure, il était une fois, cliquez sur le lien)

 

Depuis le conflit des Balkans, les communautés restent très séparées et l’enseignement donné par les parents et enseignants est très dépendant de leur vécu et sources d’information durant le conflit de 92-95. Il en résulte une pérennisation de rancunes entre communautés. Le parallélisme entre l’histoire de l’Alsace et des Balkans nous a poussé à essayer de rassembler des jeunes des diverses communautés autour de la richesse de notre patrimoine musical européen. 

(Présentation vidéo du projet, cliquez sur le lien)

 

2009 : création de l’orchestre « BalsiKa » (Balkans-Alsace-Musika) formé de jeunes Alsaciens et de Bosniens de Tuzla. BalsiKa interprète des musiques traditionnelles d’Europe dont beaucoup de musiques des Balkans.

 

2010 : concerts au Kid’s Festival de Sarajevo et en Alsace. 1er CD 18 titres.

 

2011 : cet orchestre intégrera des jeunes de Stolac en Herzegovine, Croatie et Serbie. En juillet, 30 musiciens de 13 à 20 ans ont unis les voix de leurs instruments dans les Balkans pour prouver que la jeunesse et la musique n’ont pas de frontières. Concerts à l’OKC Abrasević de Mostar, au Festival des Jardins de Stolac, dans l’effervescence du Festival du Film de Sarajevo, sur la côte Dalmate et dans le petit village de Groznjan, lieu de rencontre de jeunes artistes en Croatie.

(News : Peut-on croire ce l’on voit ? + Vidéo “BalsiKa le train de 7h40”, réalisée par les musiciens)


Témoignages des Alsaciens après les rencontres de 2010

« On voit qu’ils ont souffert … par rapport à la guerre.  Ah ben … Ils rigolent, peut-être qu’ils parlent plus fort et ils rigolent plus fort que nous, ils font plus de bruit que nous …  Au fil des concerts qu’on a passés ensemble, ça nous a plus rapprochés, on a passé de plus en plus de soirées ensemble et ça nous a permis de les découvrir et de voir qu’ils étaient un peu pareils que nous et ils comprenaient un peu ce qu’on disait, on comprenait ce qu’ils disaient dans leur propre langue. La langue n’est pas une des barrières les plus importantes entre les gens. L’obstacle relationnel le plus important serait d’être intolérant ».


Qui suis-je ?

L'association Ballade de Strasbourg crée des liens entre les populations à travers des actions pédagogiques et artistiques centrées sur le patrimoine musical traditionnel européen.

 

Son orchestre Papyros’N, a 5 CD à son actif et de nombreux concerts et tournées en France et à l’étranger … C’est un « taraf » de musiciens jouant des musiques “tirées du sac”, destinées à égayer les fêtes, musiques de vie d’ici et d’ailleurs, de rencontres, de partage. À la guitare, Jean-Claude Chojcan, voyageur, pédagogue, Professeur de guitare au Conservatoire de Strasbourg, guide une grappe de jeunes musiciens jouant à l’oreille, comme les gitans, des « petites musiques » glanées sur les routes d’Europe, de Strasbourg à Sarajevo.

 

 “UG akustikUm Tuzla“, créée à Tuzla en 2010, rassemble des musiciens, intellectuels ou sympathisants autour d’un projet d’éducation non-formelle de jeunes : les socialiser, leur apprendre à travers des activités artistiques à agir, se développer  et avoir des buts. En 2000, Nedim Tinjić, musicien, guitariste, pédagogue atypique, a pris part, en tant que « jeune ambassadeur » d’une Bosnie post-guerre, à un sommet mondial dans un programme de réconciliation à New-York. Il a entraîné dans ce projet BalsiKa 70 jeunes de Tuzla.

Allocation of funds

La collecte nous aide à finaliser la réalisation de notre film.

 

Veritable illustration de ce pont musical entre l’Alsace et les Balkans, il doit pérénniser notre action : réunir de jeunes musiciens des diverses communautés des Balkans, vivant encore si séparés dans un climat de rancoeurs, nous rappelant l’Alsace des années 50. Terres au passé arlequin, meurtries par les aléas de l’histoire mais riches d’une culture multiple.

 

Notre cinéaste professionnel, Adnan HATIC, les a suivis durant 2 ans sillonnant les routes de France et des Balkans et jouant ensemble sur scène.

 

Ce film, « Hajde BalsiKa » est tourné à 70 %, prévu d’être terminé, tourné, monté + avant-première pour fin 2012. 

Choose your reward

For €1 and more

  • Backer: 1

For €5 and more

  • Backer: 1

For €10 and more

  • Backers: 4

For €20 and more

  • Backers: 5

For €50 and more

  • Backers: 9

For €80 and more

For €100 and more

  • Backers: 3

For €150 and more

  • Backers: 2
  • Availability: 8/10

For €250 and more

  • Availability: 4/4

For €400 and more

  • Availability: 2/2

For €500 and more

  • Availability: 2/2

Make a donation

Give what I want