LE DERNIER TOUR DE MANIVELLE (COURT-MÉTRAGE)

Aidez-nous à financer le premier court-métrage de genre de Franck Dubois : "Le dernier tour de manivelle" !

Project visual LE DERNIER TOUR DE MANIVELLE (COURT-MÉTRAGE)
1
Backer
47 days
Remaining
€25
Out of €6,000
1 %
Local
Development
Independent
media

LE DERNIER TOUR DE MANIVELLE (COURT-MÉTRAGE)

L'HISTOIRE EN QUELQUES MOTS...

Dans les années 2000, le projectionniste d’un petit cinéma trouve un mystérieux sac en toile de jute dans le Hall d’entrée de son lieu de travail, celui-ci contient des boîtes de films en pellicules. Interpelé par ce dernier il décide de le monter et regarder le contenu de ces boites, mais il va vite se rendre compte de la noirceur de cette bande lorsqu’une entité va dégager plusieurs personnages de fiction horrifique qui décide de s’en prendre à lui.

POURQUOI CE PROJET ET D'OÙ VIENT-IL ?

Alors que la disparité de la pellicule a eu pour effet d’entrainé « comme dans un jeu de domino » celui du métier d’opérateur projectionniste cinéma.

La dernière galette pellicule n’ayant pas envie qu’on l’oublie, vient demander son dû par la porte de l’imaginaire, du fantastique et de l’horreur. Elle se dématérialise en une entité qui prend l’apparence de plusieurs personnages de fictions horrifiques, est pour que la dernière péloche survive, ils sont dans l’obligation de parcourir les exploitations pour emporter avec eux les derniers projectionnistes qui sont capables de monter et de projeter un film pellicule. Ceux-ci seront bien sûrs transformer à leur tour, en personnage de fiction horrifique.

La réalisation travaillée par l’ambiance et l’action, auront pour effet d’attiré le spectateur. Elle rendra une part d’hommage au slasher des films des années 80 & 90, tels que : (VENDREDI 13, HALLOWEEN, FREDDY) dont une pointe exotique avec le personnage WAKKUSU (THE GRUDGE, THE RING, DARK WATER). Par la magie du cinéma, il harmonisera les scènes à l’écran tournées en aval mêlé à la salle obscure.

L’action se déroulant principalement durant la nuit et dans un cinéma, il sera approprié d’utiliser les lumières naturelles, elle jouera un rôle essentiel dans l’esthétique et bien-sûre dans l’imprégnation de l’ambiance par le spectateur. A bon escient, elle maintiendra la mystériosité des situations.

Le cadrage prendra une place importante dans le style adopté, elle sera en accord avec la mise en place de l’ambiance voulue. Le but est de créé un mélange de styles entre une caméra portée et un cadrage fixe et précis, on notera aussi que certaines actions seront constituées de travellings, de mouvements panoramiques et d’un effet vertigo sans grande complexité mais néanmoins insérées à l’écran avec parcimonie. Le travail colorimétrique voulu s’apparentera à un assombrissement symbolique pour le genre horreur.

Venons-en à la musique et plus précisément à l’ambiance sonore.

C’est elle qui donne l’intensité du film, c’est pourquoi il serait important que musique et ambiance sonore se confondent. Le ton global serait donné par une musique à tonalités graves et un rythme maintenu et répétitif. Puis l’idée serait de contrasté ce rythme par des tonalités plus aigües et vives lorsque l’action l’impose.

Ce projet, filmé du point de vue du Projectionniste et des Personnages, aura pour but de retrouver un style cinématographique plus ancien dans son ambiance ou encore sa réalisation. On retrouvera notamment une sorte de mise en abime par la prescience du travail manuel de la pellicule par l’opérateur. Aussi le lieu de l’action (un cinéma) sera choisi pour son esthétisme et qualité de ses installations. Par qualité j’entends la correspondance que les lieux auront avec la mise en scène, il s’agit donc tout de même de préserver des lieux en accord avec les caractéristiques du film d’horreur ainsi que la noirceur que le film imposera.


LE CASTING

Acteur 1 :

 

 Rôle 1 : Doc
Rôle 2 : Projectionniste

Acteur 2 :

 

Rôle 1 : Adolfreich
Rôle 2 : Fredot
Rôle 3 : Charlie's

Acteur 3 :

Rôle 1 : Wakkusu
 

*Les acteurs seront prochainement choisis 


L'ÉQUIPE DU FILM

Réalisation :      
DUBOIS, Franck
LAVANANT, Ewen

Production :
CARRON de la CARRIÈRE, Pierre (ex.)
JCI STUDIO FILMS PRODUCTION
Conseil Général Région Bretagne (ex.)

Scenarisation :
DUBOIS, Franck

Chef opérateur / directeur de la photographie :
POULIQUEN, Lucas

Scripte :
DUBOIS, Dylan

Maquillage/FX :
BOUSSERT  Mickael
PASTEUR  Ambre


Ingénieur son :
DENIS  Valérian

Autre :
La liste de l'équipe du film sera mise à jour au plus vite.


LES LIEUX DU TOURNAGE

PHOTOS  des cinémas de DOUARNENEZ & AUDIERNE


FICHE TECHNIQUE

Durée : 20 min (est.)
Durée du tournage : 5 jours (est.)
Date de tournage : Fin Aout
Lieu de tournage majeur : Cinéma LE BRETAGNE - Saint Renan
Support : Numérique (couleur)

Allocation of funds

UTILISATION DES FONDS

A partir du 1er palier – 6000€ -

 La location de matériel (lumière, image et son) 

 - Une partie du défraiements (complément carburant, hôtel, régie, repas…)

 - 5% perçus par KissKissBankBank

 - 3% pour les frais de transactions bancaires 

 

En complément du 2eme palier– 8000€

 -Palier précédent + Accessoires et HMC (habillage, maquillage, costume)

 

 En complément du 3eme palier– 10000€ 

- Palier précédent + Défraiement prestation des comédiens + Les frais techniques divers Le tout + 

- 5% perçus par KissKissBankBank

- 3% pour les frais de transactions bancaires 

 

Si jamais ce projet récolte plus que la somme demandée, les surplus serviront à payer les techniciens et l'équipe du film, qui travaillent pour la majorité bénévolement. Un rapport des dépenses sera établi et mis à disposition des donateurs une fois le projet terminé

Choose your reward

Make a donation

Give what I want