Les Marcheurs du Désert

À travers le regard de Mbark et Mohamed, découvrez le désert Marocain et ses peuples dont l'avenir se dessine avec vous. Supportez le film !

Project visual Les Marcheurs du Désert
Successful
60
Backers
07/06/2015
End date
€5,247
Out of €5,200
100 %

Technikart vous soutient sur KissKissBankBank

Technikart
Tuesday, September 15, 2015

Nouveau site internet !

<p> <img alt="Sans_titre-1442338174" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/231929/Sans_titre-1442338174.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> Kisskissbankbank est rest&eacute; silencieux tout l&#39;&eacute;t&eacute; mais le projet ne s&#39;est pas pour autant arr&ecirc;t&eacute;!</p> <p> &nbsp;</p> <p> DU NOUVEAU, DU NOUVEAU:</p> <p> &nbsp;</p> <p> Un co&eacute;quipier est venu s&#39;engager dans l&#39;aventure, les billets d&#39;avions ont enfin &eacute;t&eacute; r&eacute;serv&eacute;s et un tout nouveau tout beau site internet a &eacute;t&eacute; cr&eacute;&eacute;!</p> <p> &nbsp;</p> <p> Continuer &agrave; nous suivre ici:</p> <p> &nbsp;</p> <p> https://lesmarcheursdudesert.wordpress.com/</p> <p> &nbsp;</p> <p> Vous y retrouverez les carnets de voyage, des galeries photos, des informations sur le film, des extraits vid&eacute;os (&agrave; venir) et toute actualit&eacute;!</p> <p> &nbsp;</p>
Friday, June 19, 2015

FMR parle du projet Les Marcheurs du désert !

<p style="margin-top: 6px; margin-bottom: 6px; color: rgb(20, 24, 35); font-family: helvetica, arial, sans-serif; font-size: 14px; line-height: 19.3199996948242px; background-color: rgb(255, 255, 255);"> <img alt="Fmr_rad_o-1434713590" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/211778/fmr_rad_o-1434713590.jpg" /></p> <p style="margin-top: 6px; margin-bottom: 6px; color: rgb(20, 24, 35); font-family: helvetica, arial, sans-serif; font-size: 14px; line-height: 19.3199996948242px; background-color: rgb(255, 255, 255);"> &nbsp;</p> <p style="margin-top: 6px; margin-bottom: 6px; color: rgb(20, 24, 35); font-family: helvetica, arial, sans-serif; font-size: 14px; line-height: 19.3199996948242px; background-color: rgb(255, 255, 255);"> La radio toulousaine m&#39;a accueillie dimanche dernier pour une &eacute;mission toute sp&eacute;ciale sur le film.</p> <p style="margin-top: 6px; margin-bottom: 6px; color: rgb(20, 24, 35); font-family: helvetica, arial, sans-serif; font-size: 14px; line-height: 19.3199996948242px; background-color: rgb(255, 255, 255);"> En compagnie de Jimy Cash et d&#39;Antoine j&#39;aı eu la chance d&#39;avoir ma premi&egrave;re exp&eacute;rience radio, exp&eacute;rience que j&#39;ai ador&eacute; !</p> <p style="margin-top: 6px; margin-bottom: 6px; color: rgb(20, 24, 35); font-family: helvetica, arial, sans-serif; font-size: 14px; line-height: 19.3199996948242px; background-color: rgb(255, 255, 255);"> &nbsp;</p> <p style="margin-top: 6px; margin-bottom: 6px; color: rgb(20, 24, 35); font-family: helvetica, arial, sans-serif; font-size: 14px; line-height: 19.3199996948242px; background-color: rgb(255, 255, 255);"> Au programme: Caravane Renard du d&eacute;sert, le<span style="line-height: 19.3199996948242px;">&nbsp;projet, Kisskissbankbank (au nom si difficile &agrave; retenir) ... &nbsp;tout ce que vous connaissez donc, mais aussi une s&eacute;lection musicale &eacute;clectique et des discussions sur le tourisme et le format documentaire.</span></p> <p style="margin-top: 6px; margin-bottom: 6px; color: rgb(20, 24, 35); font-family: helvetica, arial, sans-serif; font-size: 14px; line-height: 19.3199996948242px; background-color: rgb(255, 255, 255);"> &nbsp;</p> <p style="margin-top: 6px; margin-bottom: 6px; color: rgb(20, 24, 35); font-family: helvetica, arial, sans-serif; font-size: 14px; line-height: 19.3199996948242px; background-color: rgb(255, 255, 255);"> <span style="line-height: 19.3199996948242px;">Le lien vers l&#39;&eacute;mission:&nbsp;</span><a href="https://www.mixcloud.com/JimmyCash/emission-sp%C3%A9ciale-entrevue-avec-laeticia-et-son-projet-docu-les-marcheurs-du-d%C3%A9sert/" style="line-height: 21.2999992370605px; color: rgb(0, 104, 207); cursor: pointer; font-family: Calibri, sans-serif; font-size: 15px;" target="_blank">https://www.mixcloud.com/JimmyCash/emission-sp%C3%A9ciale-entrevue-avec-laeticia-et-son-projet-docu-les-marcheurs-du-d%C3%A9sert/</a></p> <p style="margin-top: 6px; margin-bottom: 6px; color: rgb(20, 24, 35); font-family: helvetica, arial, sans-serif; font-size: 14px; line-height: 19.3199996948242px; background-color: rgb(255, 255, 255);"> &nbsp;</p> <p style="margin-top: 6px; margin-bottom: 6px; color: rgb(20, 24, 35); font-family: helvetica, arial, sans-serif; font-size: 14px; line-height: 19.3199996948242px; background-color: rgb(255, 255, 255);"> Le lien vers la radio:&nbsp;http://radio-fmr.net/</p> <p style="margin-top: 6px; margin-bottom: 6px; color: rgb(20, 24, 35); font-family: helvetica, arial, sans-serif; font-size: 14px; line-height: 19.3199996948242px; background-color: rgb(255, 255, 255);"> &nbsp;</p> <p style="margin-top: 6px; margin-bottom: 6px; color: rgb(20, 24, 35); font-family: helvetica, arial, sans-serif; font-size: 14px; line-height: 19.3199996948242px; background-color: rgb(255, 255, 255);"> Merci &agrave; Jimy Cash et Antoine pour avoir anim&eacute; l&#39;&eacute;mission et m&#39;avoir accord&eacute; ce moment de soutien e<span class="text_exposed_show" style="display: inline;">t de bonne ambiance !</span></p> <p style="margin-top: 6px; margin-bottom: 6px; color: rgb(20, 24, 35); font-family: helvetica, arial, sans-serif; font-size: 14px; line-height: 19.3199996948242px; background-color: rgb(255, 255, 255);"> &nbsp;</p> <p style="margin-top: 6px; margin-bottom: 6px; color: rgb(20, 24, 35); font-family: helvetica, arial, sans-serif; font-size: 14px; line-height: 19.3199996948242px; background-color: rgb(255, 255, 255);"> <span style="line-height: 19.3199996948242px;">Ils ont tenu &agrave; se pr&eacute;senter et personne ne pourrait le faire mieux qu&#39;eux ; bel aper&ccedil;u de leur humour et de leur esprit lib&eacute;r&eacute;!</span></p> <p style="margin-top: 6px; margin-bottom: 6px; color: rgb(20, 24, 35); font-family: helvetica, arial, sans-serif; font-size: 14px; line-height: 19.3199996948242px; background-color: rgb(255, 255, 255);"> &nbsp;</p> <p style="margin-top: 6px; margin-bottom: 6px; color: rgb(20, 24, 35); font-family: helvetica, arial, sans-serif; font-size: 14px; line-height: 19.3199996948242px; background-color: rgb(255, 255, 255);"> <em><span style="line-height: 19.3199996948242px;">&quot;</span><span style="color: rgb(68, 68, 68); font-family: Calibri, sans-serif; font-size: 15px; line-height: 21.2999992370605px;">Je suis grand beau et super classe, &agrave; l&#39;&eacute;cole j&#39;avais vachement de bons&nbsp;</span></em><em style="line-height: 19.3199996948242px;"><span style="color: rgb(68, 68, 68); font-family: Calibri, sans-serif; font-size: 15px; line-height: 21.2999992370605px;">points.</span></em></p> <div style="line-height: 21.2999992370605px; color: rgb(68, 68, 68); font-family: Calibri, sans-serif; font-size: 15px; background-color: rgb(255, 255, 255);"> <em>Mon ami Antoine avec qui on a fait l&#39;&eacute;mission c&#39;est tout pareil, mais plus genre Robin comme dans Batman et Robin.</em></div> <div style="line-height: 21.2999992370605px; color: rgb(68, 68, 68); font-family: Calibri, sans-serif; font-size: 15px; background-color: rgb(255, 255, 255);"> <em>On fait des &eacute;missions et des reportages un peu partout dans Toulouse et dans le monde (quand on a un peu de sous) histoire de s&#39;approprier un peu les m&eacute;dias,&nbsp;</em><em style="line-height: 21.2999992370605px;">d&#39;avoir notre mot &agrave; dire. Le journalisme &eacute;pur&eacute;, froid et distant vis &agrave; vis de son sujet c&#39;est pas trop notre truc (sauf Antoine qui est persuad&eacute; d&#39;&ecirc;tre le sosie de PPDA).</em></div> <div style="line-height: 21.2999992370605px; color: rgb(68, 68, 68); font-family: Calibri, sans-serif; font-size: 15px; background-color: rgb(255, 255, 255);"> &nbsp;</div> <div style="line-height: 21.2999992370605px; color: rgb(68, 68, 68); font-family: Calibri, sans-serif; font-size: 15px; background-color: rgb(255, 255, 255);"> <em>On milite pas mal &agrave; c&ocirc;t&eacute; de &ccedil;a ; l&#39;id&eacute;e est de donner d&#39;autre infos aux gens, et des id&eacute;es pour se r&eacute;volter.&quot;</em></div> <div style="line-height: 21.2999992370605px; color: rgb(68, 68, 68); font-family: Calibri, sans-serif; font-size: 15px; background-color: rgb(255, 255, 255);"> &nbsp;</div> <div style="line-height: 21.2999992370605px; color: rgb(68, 68, 68); font-family: Calibri, sans-serif; font-size: 15px; background-color: rgb(255, 255, 255);"> <span style="line-height: 21.2999992370605px;">Antony Garrisi a.k.a&nbsp;Jimy Cash&nbsp;</span></div> <p style="margin-top: 6px; margin-bottom: 6px; color: rgb(20, 24, 35); font-family: helvetica, arial, sans-serif; font-size: 14px; line-height: 19.3199996948242px; background-color: rgb(255, 255, 255);"> &nbsp;</p> <p style="margin-top: 6px; margin-bottom: 6px; color: rgb(20, 24, 35); font-family: helvetica, arial, sans-serif; font-size: 14px; line-height: 19.3199996948242px; background-color: rgb(255, 255, 255);"> Merci &agrave; tous !</p> <p> &nbsp;</p>
Friday, May 29, 2015

Carnet de voyage jour 7

<div id="__if72ru4sdfsdfrkjahiuyi_once" style="display:none;"> &nbsp;</div> <div id="__zsc_once"> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> MERCREDI 27 MAI<br /> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> Nous nous levons t&ocirc;t afin de prendre un taxi pour Zagora. Cette pr&eacute;caution est bien n&eacute;cessaire suite aux renseignements quelque peu confus de Mbark et Mohamed.</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &laquo;&nbsp;Nous&nbsp;: Est-ce que nous pouvons prendre un taxi &agrave; toute heure&nbsp;?</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> Mohamed&nbsp;: Oui oui, &agrave; toute heure. Jusqu&#39;&agrave; 9 heures.</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> Nous&nbsp;: Du soir&nbsp;?</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> Mohamed&nbsp;: Du matin.&nbsp;&raquo;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> Soit &agrave; toute heure entre 7 heures et 9 heures du matin.</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> Puis renseignements de Mbark&nbsp;: &laquo;&nbsp;Il a peut-&ecirc;tre voulu dire &Agrave; PARTIR de 9 heures.&nbsp;&raquo;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> Mais Mohamed nous confirme le contraire. Pour &ecirc;tre plus clair, Mohamed nous explique qu&#39;il vaut mieux partir le matin pour &ecirc;tre s&ucirc;r d&#39;arriver avant 19h &agrave; Zagora, qui est pourtant qu&#39;&agrave; 1h30 de route. Nous comprenons vite quand nous voyons les clients entass&eacute;s dans les petits taxis&nbsp;: quand il y a plus de places, il y en a encore&nbsp;!</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> Nous disons alors au revoir &agrave; la famille, ne pouvant les remercier suffisamment pour leur incroyable g&eacute;n&eacute;rosit&eacute;, et partons pour Zagora.</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> Nous arrivons l&agrave;-bas vers 11h avec la question essentielle de la journ&eacute;e&nbsp;: comment faire passer les 7 heures qui nous attendent avant de prendre le bus&nbsp;?</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> D&#39;abord, nous nous dirigeons le plus lentement possible vers un restaurant dans lequel nous d&eacute;gustons calmement notre dernier tajine &ndash; impossible de s&#39;en lasser &ndash; et jouons au petit bac. Bien, 1h30 se sont peut-&ecirc;tre &eacute;coul&eacute;es mais le plus dur reste encore &agrave; faire. Nous nous rendons dans un cyber caf&eacute; pour imprimer mon billet d&#39;avion, en esp&eacute;rant presque qu&#39;internet fera des caprices pour perdre encore un peu de temps Malheureusement, l&#39;op&eacute;ration est des plus rapides.</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &Agrave; l&#39;angle d&#39;un magasin o&ugrave; nous achetons de l&#39;eau, la chance nous sourit enfin&nbsp;: nous rencontrons un boutiquier qui nous parle directement de M&#39;hamid. Il se pr&eacute;sente comme Mamadou et nous invite &agrave; boire le th&eacute; dans sa boutique. L&agrave;, nous y passons bien deux heures, o&ugrave; nous parlons avec Driss et Mamadou de mille et une choses.</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> Les deux cousins viennent d&#39;une tribu vivant dans le d&eacute;sert de la r&eacute;gion de M&#39;hamid. Quand ils n&#39;ont pas de touristes &agrave; amener dans le Sahara, ils tiennent la boutique de bijoux, masques, tissus, th&eacute;i&egrave;res et autres objets &agrave; Zagora. Mamadou a &eacute;norm&eacute;ment voyag&eacute;&nbsp;: Asie, Arabie Saoudite, Turquie... et a particip&eacute; &agrave; de nombreux projets de types <i>woofing</i>. &Agrave; son tour, il cherche des volontaires pour l&#39;aider &agrave; monter son propre projet&nbsp;: la construction d&#39;une auberge de jeunesse dans la r&eacute;gion. Il accueille r&eacute;guli&egrave;rement des personnes chez lui pour s&#39;occuper de son jardin, en &eacute;change de son hospitalit&eacute;.</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> Son hospitalit&eacute;, il nous l&#39;offre aussi tr&egrave;s rapidement et nous invite chez lui, dans son havre de paix qu&#39;il nomme &laquo;&nbsp;Mon jardin, c&#39;est ma vie&nbsp;&raquo;. Nous laissons les sacs dans les boutiques et embarquons sur les mobylettes de Mamadou et Driss. Sa maison porte bien son nom&nbsp;: c&#39;est un nid de fra&icirc;cheur, de nature et de bien &ecirc;tre. Il nous fait visiter l&#39;int&eacute;rieur mais surtout son potager. Des plantes de tous les pays y poussent&nbsp;: poivrier d&#39;Arabie Saoudite, choux, tournesols, tomates, luzernes, cactus, orangers...</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> Dans ce petit bout de paradis, nous filmons la derni&egrave;re vid&eacute;o qui nous manquait pour pr&eacute;senter le documentaire.</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> Puis Mamadou nous invite &agrave; partager th&eacute; et narguil&eacute;. Alors que d&#39;autres invit&eacute;s viennent se joindre &agrave; nous et commencent &agrave; jouer de la musique, nous en oublions presque notre bus&nbsp;: vite, nous n&#39;avons plus que 30 minutes avant le d&eacute;part&nbsp;! Petit probl&egrave;me&nbsp;: nous ne savons pas &agrave; quelle heure le bus part pr&eacute;cis&eacute;ment, puisque qu&#39;au guichet, le vendeur a ri aux questions d&#39;Amandine&nbsp;: &laquo;&nbsp;19h, 19h30, c&#39;est la m&ecirc;me chose !&nbsp;&raquo; Mouais, pas vraiment quand m&ecirc;me...</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> Sans trop se presser, Mamadou ferme la porte de son beau jardin et nous reprenons les mobylettes. Petit verre d&#39;essence pris du v&eacute;hicule de Driss pour remplir le r&eacute;servoir de Mamadou&nbsp;: on croise les doigts pour que &ccedil;a tienne le trajet. Les deux conducteurs se lancent ensuite dans une v&eacute;ritable course&nbsp;: &laquo;&nbsp;Tu connais Paris-Dakar&nbsp;?&nbsp;&raquo;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> Nous nous sommes peut-&ecirc;tre emport&eacute;s trop vite, Driss roule sur un clou qui cr&egrave;ve son pneu en quelques secondes. Amandine et lui doivent marcher et ils sont encore loin de la ville. De mon c&ocirc;t&eacute;, sans &ecirc;tre au courant de la panne, je rentre &agrave; la boutique. L&agrave;, l&#39;ami de Mamadou qui gardait le magasin me dit que le bus part bien &agrave; 19h, puis calmement&nbsp;: &laquo;&nbsp;Il est 18h45 l&agrave;, vous allez le rater.&nbsp;&raquo; Impossible de voir Amandine ni de la contacter&nbsp;: nous qui avions peur de mourir d&#39;ennui durant ces sept heures d&#39;attentes, elle se sont consum&eacute;es si vite que nous sommes sur le point de manquer notre bus&nbsp;!</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> Avec soulagement, j&#39;entends la mobylette de Mamadou qui &eacute;tait parti chercher Amandine. Nous courons au bus. Nous sommes sur le point de partir mais Mamadou insiste pour aller nous acheter de quoi manger sur la route. Le chauffeur accepte d&#39;attendre pour nos deux sandwichs et nous commen&ccedil;ons &agrave; chantonner la musique de &quot;mission impossible&quot; avec un employ&eacute; de la station. Au moment o&ugrave; l&#39;on nous annonce qu&#39;il ne peut attendre plus longtemps, Mamadou d&eacute;rape sur le trottoir &agrave; toute vitesse et nous tend nos sacs de sandwichs, olives et frites.</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> Apr&egrave;s de rapides aurevoirs, nous montons dans le bus, le sourire jusqu&#39;aux oreilles&nbsp;: d&eacute;cid&eacute;ment, nous avons rencontr&eacute; lors de ce voyage des personnes d&#39;une g&eacute;n&eacute;rosit&eacute; sans &eacute;gal. Jusqu&#39;au bout nous aurons &eacute;t&eacute; surprises par l&#39;accueil que nous avons eu ici et des rencontres inoubliables que nous avons faites.</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> <b>Je reprends l&#39;avion plus convaincue que jamais de ma motivation et du besoin de faire ce film. Il y a des milliers de sujets dont j&#39;aimerais parler, des projets tels que celui d&#39;Ali ou de Mamadou m&#39;ont donn&eacute; de nouvelles inspirations, et je regrette de ne pouvoir faire un documentaire sur chacun d&#39;eux. Il faudrait toute une vie pour filmer cela. Mais j&#39;ai le plus profond espoir que <i>Les Marcheurs du d&eacute;sert</i><span style="font-style: normal">, en abordant le th&egrave;me pr&eacute;cis qu&#39;il s&#39;est donn&eacute;, ouvrira des portes sur une r&eacute;gion incroyablement riche, de ses paysages et de ses habitants.</span></b></p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> <b><span style="font-style: normal"><img alt="Dscn0255-1432921760" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/204326/DSCN0255-1432921760.JPG" /> </span></b></p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> </div> <div id="__hggasdgjhsagd_once" style="display:none;"> &nbsp;</div>
Friday, May 29, 2015

Carnet de voyage jour 6

<div id="__if72ru4sdfsdfrkjahiuyi_once" style="display:none;"> &nbsp;</div> <div id="__zsc_once"> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> MARDI 26 MAI</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> Je me l&egrave;ve t&ocirc;t pour filmer Mbark et Mohamed avant qu&#39;ils re&ccedil;oivent des clients pour le d&eacute;sert. Ils nous parlent de l&#39;agence et remercient les donateurs.</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> Une fois le carnet de voyage mis en ligne, Amandine et moi sommes all&eacute;es &agrave; l&#39;&eacute;tablissement d&#39;Ali afin qu&#39;il nous parle plus en d&eacute;tails de son projet.</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> Nous sommes accueillies par Fatima, la cuisini&egrave;re, qui nous offre un petit-d&eacute;jeuner. Ali nous raconte qu&#39;il revient d&#39;un voyage &agrave; Agadir, avec les &eacute;l&egrave;ves du pensionnat qui ont fait diverses pr&eacute;sentations publiques. Pour l&#39;un d&#39;eux, c&#39;&eacute;tait son premier voyage et il confie &agrave; Ali qu&#39;il ne veut plus partir&nbsp;: il a &eacute;t&eacute; malade tout le trajet.</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> Fatima nous fait visiter l&#39;&eacute;tablissement&nbsp;: cuisine, dortoirs d&#39;environ 30 lits, salle de r&eacute;fectoire avec TV, douches, WC et petit terrain qui entoure le b&acirc;timent. Fatima nous apprend aussi quelques mots berb&egrave;res.</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> De retour au bureau, j&#39;aide Ali &agrave; t&eacute;l&eacute;charger le logiciel Adobe pour pouvoir lire le PDF de son projet documentaire. Internet n&#39;est toujours pas avec nous, et nous devons attendre 2 heures avant de pouvoir acc&eacute;der au dossier. En attendant, Ali me parle plus en d&eacute;tails de son &eacute;tablissement&nbsp;: bien qu&#39;il soit priv&eacute;, il re&ccedil;oit indirectement des subventions de l&#39;&eacute;tat &agrave; travers les donations de l&#39;Alliance (association qui re&ccedil;oit des aides du minist&egrave;res de la femme). Probl&egrave;me pos&eacute;&nbsp;: ces subventions risquent de dispara&icirc;tre car plusieurs institutions pensent que l&#39;&eacute;tablissement d&#39;Ali devrait &ecirc;tre rattach&eacute; au minist&egrave;re de l&#39;&eacute;ducation et non indirectement li&eacute; au minist&egrave;re des femmes. Or, le minist&egrave;re de l&#39;&eacute;ducation n&#39;est pas pr&ecirc;t &agrave; aider l&#39;&eacute;tablissement d&#39;Ali. Le pensionnat re&ccedil;oit &eacute;galement des aides de la commune mais Ali insiste sur l&#39;instabilit&eacute; de ces financements dont le montant n&#39;est pas fixe et qui sont menac&eacute;s d&#39;&ecirc;tre supprim&eacute;s chaque ann&eacute;e.</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> Une fois Adobe t&eacute;l&eacute;charg&eacute;, Ali me traduit le dossier sur son projet de documentaire, paragraphe par paragraphe. Il s&#39;agit d&#39;un projet sur la r&eacute;gion de M&#39;hamid et sur les cons&eacute;quences de la s&eacute;cheresse sur la population. &Agrave; travers diff&eacute;rentes personnes: instituteur, nomade, agent touristique ou encore marchand, le film, produit par une soci&eacute;t&eacute; d&#39;Agadir, a pour sujet la difficult&eacute; de vivre dans la r&eacute;gion de M&#39;hamid. L&#39;axe pris par le documentaire est le paradoxe touchant les habitants de la r&eacute;gion&nbsp;: ils sont forc&eacute;s de fuir pour trouver du travail mais d&eacute;sirent rester. Le projet vise &agrave; r&eacute;v&eacute;ler ce paradoxe pour pouvoir obtenir des aides, permettant &agrave; la population locale d&#39;avoir la possibilit&eacute; de rester, par d&eacute;sir et par choix.</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> De retour &agrave; la maison, nous mangeons un nouveau d&eacute;licieux tajine et passons du temps avec les enfants. Mohamed nous emm&egrave;ne ensuite &agrave; la palmeraie avec Mbark et son fils ain&eacute;, Abdo. Nagi est seulement venu r&eacute;cup&eacute;rer les piles qu&#39;il nous avait pr&ecirc;t&eacute;es mais il d&eacute;cide de nous accompagner, m&ecirc;me si sa tenue de ville n&#39;est pas vraiment adapt&eacute;e&nbsp;!</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> Nous nous arr&ecirc;tons pour prendre des sacs de farine dans l&#39;une des fermes puis allons voir l&#39;irrigation des champs de luzernes. Sur la route, nous remarquons les campements touristiques permanents qui ont &eacute;t&eacute; install&eacute;s au d&eacute;but du d&eacute;sert. Mohamed nous avait parl&eacute; de ces campements et de leurs cons&eacute;quences sur les paysages.</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> Une fois dans les champs, nous ne voyons pas beaucoup de travail&nbsp;: m&ecirc;me au beau milieu de la luzerne nous nous arr&ecirc;tons pour boire le th&eacute;&nbsp;! Avec surprise nous regardons Nagi ramener de la cabane les habituels accessoires&nbsp;: th&eacute; de Chine, th&eacute;i&egrave;re, camping gaz, petit verres (&laquo;&nbsp;kes&nbsp;&raquo; en arabe) et des morceaux de sucre gros comme une brique de beurre.</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> Nous rentrons alors que le soleil se couche petit &agrave; petit. &Agrave; la maison, nous passons beaucoup de temps avec la famille. Amandine leur chante &laquo;&nbsp;Le petit &acirc;ne gris&nbsp;&raquo; et ils m&#39;apportent m&ecirc;me un synth&eacute;tiseur pour que je leur joue quelques morceaux de piano. Nous partageons d&#39;autres musiques et nous nous amusons de nos connaissances communes&nbsp;: Ad&egrave;le, Titanic, &laquo;&nbsp;Je l&#39;aime &agrave; mourir&nbsp;&raquo;...</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> Pour notre dernier soir, nous partageons encore le repas tous ensemble.</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> &nbsp;</p> <p class="western" lang="fr-FR" style="margin-bottom: 0cm; text-decoration: none"> <img alt="Dscn0055-1432921009" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/204316/DSCN0055-1432921009.JPG" /></p> </div> <div id="__hggasdgjhsagd_once" style="display:none;"> &nbsp;</div>
Tuesday, May 26, 2015

Carnet de voyage jour 5

LUNDI 25 MAI Nous nous levons et prenons pour la première fois le petit-déjeuner avec les enfants, avant qu'ils partent pour l'école. Alors que nous mettons les actualités en ligne sur le site Kisskissbankbank, un membre de la famille, Ali, vient nous parler de son projet de documentaire. Il y a quelques années, il a essayé de monter un film avec une production d'Agadir. Le projet portait sur la sécheresse dans la région de M'hamid afin de sensibiliser le gouvernement et le reste du Maroc à la difficulté de vivre dans ces lieux et à la pauvreté de ses habitants. Malheureusement, le film n'a pas trouvé les fonds nécessaires et reste en suspend depuis plus de deux ans. Ali nous parle aussi de son travail : il gère un pensionnat et cours de soutien situé près du collège et du lycée de M'hamid. L'établissement est privé et accueille les élèves dont la famille habite trop loin de l'école ou ceux qui sont en difficulté scolaire. Nous nous promettons de nous revoir le lendemain pour discuter plus en détails du projet documentaire. Ali parti, nous décidons de nous aventurer sous la chaleur écrasante pour acheter des cartes postales. À peine sorties de la maison, notre « grotte » comme nous aimons à l'appeler, nous tombons sur Mohamed qui insiste pour que l'on revienne à l'intérieur. Ses arguments : acheter des cartes postales ne prend pas 5 minutes ici, mais il faut bien compter 2 heures puisque que chaque commerçant va vouloir nous présenter ses bijoux, ses épices et bien sûr, nous inviter à boire le thé. D'accord, la notion du temps est bien différente de ce que l'on connaît ! Aussi, Mohamed a faim et préfère rentrer au plus vite pour le repas de midi. Après un bon tajine et du pain maison, nous nous endormons pour une sieste : il fait trop chaud pour pouvoir marcher. Nous prenons le rythme d'ici ! En milieu d'après-midi nous sortons (pour de bon cette fois) pour acheter les cartes postales. Surprise ! La plupart d'entre elles doivent dater des années 1970 et ça se voit. Pendant ce temps, le vendeur nous présente thé, bijoux et épices, exactement comme Mohamed nous l'avait dit. Nous continuons ainsi dans plusieurs magasins puis prenons quelques photos de M'hamid. De retour à la maison, j’interviewe Mohamed qui nous parle de l'évolution de la vie nomade depuis la construction du barrage dans les années 1970 et le développement du tourisme auprès de ces populations. Vers 18 heures, les plus grandes filles de la maison nous amènent au marché : le souk se déroulait plus loin le matin pour les hommes, le soir il prend place au centre du village, et est dédié aux femmes. Tissus, bijoux, babouches sont disposés sur les étales, ainsi qu'une incroyable variété de bassines de toutes formes et toutes couleurs. Par respect, nous nous retenons de prendre en photo les habitants et leurs magnifiques habits qui, dans le coucher de soleil, créent une atmosphère inoubliable. Afin de capter le plus longtemps possible le soleil descendant nous continuons notre promenade jusqu'à une auberge, au bout de la rue principale, où Mbark et Mbark (les gérants au nom original) nous invitent à boire le thé. Il nous montre des photos du désert. Nous rentrons et passons du temps avec la famille El Ballall. Nous partageons le thé, comme toujours, des chansons (Sarahoui pour Amandine, chansons d'enfants en arabe pour Myriam et moi.) et leurs photos (des enfants et du mariage). Amandine demande où est-ce qu'elle pourrait acheter une théière : cette fois il ne s'agit pas de consacrer 2 heures à un magasin mais les théières viennent jusqu'à elle. Pour la maison, nous avons de nouveaux noms : Hayet (Amandine) et Mina (moi), d'après les prénoms des belles-sœurs de Saïda. Nous prenons pour la première fois le dîner tous ensemble : hommes et femmes mélangés. Après avoir installé nous même les lits sur notre habituelle terrasse, nous nous sommes couchées avec le sentiment de faire un peu plus partie de la famille.
Monday, May 25, 2015

Carnet de voyage jour 4

<p> DIMANCHE 24 MAI</p> <p> &nbsp;</p> <p> 9h: Nous nous r&eacute;veillons et prenons directement le traditionnel th&eacute;/pain &agrave; l&#39;huile et vache kiri, avant de reprendre la route.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Nous nous arr&ecirc;tons dans l&#39;Hermada pour visiter une famille nomade. Cette fois nous y restons un peu plus longtemps. Nous sommes amus&eacute;es de voir que la famille poss&egrave;de un t&eacute;l&eacute;phone portable et que le r&eacute;seau ne semble avoir aucun probl&egrave;me dans cette r&eacute;gion. Pourtant, tout autour de nous: des kilom&egrave;tres et des kilom&egrave;tres d&#39;&eacute;tendues d&eacute;sertes. Petite particularit&eacute;&nbsp;: les batteries sont recharg&eacute;es par des panneaux solaires. Le propri&eacute;taire des lieux accepte de r&eacute;pondre &agrave; nos questions: il nous parle d&#39;o&ugrave; il vient, de son mode de vie et de sa vision du tourisme (dans la vid&eacute;o bonus!). Apr&egrave;s les trois verres de th&eacute;, nous repartons heureux d&#39;avoir une trace de ce pr&eacute;cieux t&eacute;moignage.</p> <p> &nbsp;</p> <p> 13h: Halte &agrave; l&#39;oasis sacr&eacute; pour le repas de midi. Nous passons un moment d&eacute;tente en musique avant de reprendre la route pour Mhamid.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Nous passons la fin d&#39;apr&egrave;s-midi et la soir&eacute;e avec les enfants de Mohamed: danse, jeux, chants et quelques le&ccedil;ons d&#39;arabe.</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Dscn0180-1433018530" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/204634/DSCN0180-1433018530.JPG" /></p> <div id="__if72ru4sdfsdfrkjahiuyi_once" style="display:none;"> &nbsp;</div> <div id="__zsc_once"> &nbsp;</div> <div id="__hggasdgjhsagd_once" style="display:none;"> &nbsp;</div>
Monday, May 25, 2015

Carnet de voyage jour 3

<p> SAMEDI 23 MAI</p> <p> &nbsp;</p> <p> 11h: Amandine me r&eacute;veille en fracas; j&#39;ai trop dormi. Nous replions les matelas puis rejoignons la famille et les tch&egrave;ques qui nous attendent en bas. Les quatre voyageurs ont ador&eacute; leur nuit pass&eacute;e dans le d&eacute;sert.</p> <p> &nbsp;</p> <p> 12h: Apr&egrave;s le petit-d&eacute;jeuner nous nous lan&ccedil;ons dans la mise en ligne du carnet de voyage sur le site Kisskissbankbank: un v&eacute;ritable jeu de rapidit&eacute; avec une capricieuse connexion internet. Nous abandonnons l&#39;id&eacute;e de poster les photos une fois le texte publi&eacute;, c&#39;est-&agrave;-dire, trois heures apr&egrave;s.&nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> 15h: Une fois le d&eacute;jeuner pris, Amandine et moi partons faire un tour dans le village pour prendre quelques photos. Nous nous arr&ecirc;tons &agrave; l&#39;agence et restaurant &ldquo;Le Petit prince&rdquo;, au bout de la route pour prendre une photo avec Brahim, le g&eacute;rant.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Apr&egrave;s &ccedil;a, nous partons dans le d&eacute;sert avec Mohamed, Mbark et Nagi. Mbark est un sacr&eacute; pilote, il nous dit &ecirc;tre pr&ecirc;t pour le Paris-Dakar.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Nous traversons les trois types de d&eacute;sert:</p> <p> - Le Reg: quand il pleut, les nomades s&#39;installent dans ce d&eacute;sert pour faire de l&#39;agriculture, surtout du bl&eacute;, et d&eacute;velopper l&#39;&eacute;levage de dromadaires.</p> <p> &nbsp;</p> <p> - L&#39;hermada: d&eacute;sert de roches volcaniques o&ugrave; les nomades s&#39;installent vers mai &ndash; juin car le sol y est plus frais &agrave; cette p&eacute;riode.</p> <p> &nbsp;</p> <p> - L&#39;Erg: les dunes de sables dans lesquelles nous avons install&eacute; notre campement.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Sur la route, nous nous arr&ecirc;tons &agrave; un puit, pour donner de l&#39;eau au troupeau d&#39;&acirc;nes voisin. Mbark nous explique que les prochains puits sont &agrave; plus de cinq kilom&egrave;tres, mais aussi que &ldquo;dans le d&eacute;sert,</p> <p> un puit en cache toujours un autre.&rdquo;</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Dscn0139-1433018225" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/204632/DSCN0139-1433018225.JPG" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> Nous faisons aussi une halte dans un oasis sacr&eacute;, connu pour sa l&eacute;gende: un marabout habitait les lieux, r&eacute;alisant les v&oelig;ux des nomades. Ce que l&#39;oasis offrait, les nomades ne pouvait repartir avec,&nbsp; sous peine de voir leurs richesses se transformer en serpents. Aujourd&#39;hui, la tombe du marabout prot&egrave;ge toujours l&#39;oasis et en fait un lieu sacr&eacute;.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Une famille nomade-berb&egrave;re nous accueille ensuite pour boire le th&eacute;.</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> Une fois dans les dunes, Mohamed et Nagi nous ont fait partager des musiques Arabes-Hassani, &agrave; la guitare &eacute;lectrique et au djemb&eacute;. Le vent se l&egrave;ve et nous oblige &agrave; monter la tente en vitesse et &agrave; nous y r&eacute;fugier pour manger le tajine.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Apr&egrave;s une s&eacute;rie de jeux d&#39;&eacute;nigmes et de devinettes, nous nous endormons sous les &eacute;toiles, dans le silence total qu&#39;offre le d&eacute;sert.&nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Dscn0156-1433018282" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/204633/DSCN0156-1433018282.JPG" /></p> <div id="__if72ru4sdfsdfrkjahiuyi_once" style="display:none;"> &nbsp;</div> <div id="__zsc_once"> &nbsp;</div> <div id="__hggasdgjhsagd_once" style="display:none;"> &nbsp;</div>
Saturday, May 23, 2015

Carnet de voyage jour 2

<p> VENDREDI 22 MAI:</p> <p> &nbsp;</p> <p> 1h15: Nous embarquons dans le bus pour aller &agrave; Zagora. 8 heures de trajet nous attendent, nous en profitons pour dormir.</p> <p> &nbsp;</p> <p> 8h: Le bus traverse des paysages grandioses qui se rapprochent de plus en plus du d&eacute;sert. Nous discutons avec un jeune militaire, Hicham Bnouali, qui travaille &agrave; la fronti&egrave;re Maroc-Alg&eacute;rie, 2 mois cons&eacute;cutifs avant de rentrer chez lui &agrave; Ouarzazate pour 2 semaines. Il nous parle de la violence des conflits qu&#39;il y a dans cette zone, des Marocains qui veulent traverser la fronti&egrave;re pour pouvoir travailler en Alg&eacute;rie. Mais il est impossible de passer &agrave; pieds cette fronti&egrave;re, et le travail de Hicham est justement d&#39;emp&ecirc;cher tout passage, d&#39;hommes ou de trafic de marchandises. Ils nous confie aussi&nbsp; qu&#39;il est difficile pour lui de trouver du travail dans son pays, qu&#39;apr&egrave;s avoir fait des &eacute;tudes, il s&#39;est retrouv&eacute; bloqu&eacute;. Travailler avec l&#39;arm&eacute;e lui assure une situation plus s&eacute;cure.&nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> Dans ce bus nous avons &eacute;galement rencontr&eacute; 4 tch&egrave;ques venus visiter &agrave; l&#39;improviste Mhamid: deux filles et deux gar&ccedil;ons dont l&#39;un, Philip, portait une djelabah de Syrie et un bonnet color&eacute; achet&eacute; en Chine (je vous laisse imaginer le tableau). Ne sachant pas o&ugrave; aller, ils demandent &agrave; nous suivre.</p> <p> &nbsp;</p> <p> 9h: Nous arrivons &agrave; la gare CTM de Zagora o&ugrave; Mbark nous attend. Il nous salue chaleureusement et nous embarquons, Amandine, les quatre tch&egrave;ques et moi sur le grand 4X4.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Premi&egrave;re bonne surprise, Mbark nous am&egrave;ne visiter la coop&eacute;rative des artisans &agrave; Amzrou: o&ugrave; ils fabriquent tapis, bijoux et restaurent des anciennes portes faites de bois et d&#39;os. C&#39;est b&ecirc;te, nos appareils photos sont bien empaquet&eacute;s dans nos sac &agrave; dos, eux m&ecirc;mes recouverts par des couches de b&acirc;ches et un filet de p&ecirc;cheur sur le toit du 4X4. Nos amis tch&egrave;ques nous ont pass&eacute;s leurs photos.</p> <p> &nbsp;</p> <p> La coop&eacute;rative est une vraie caverne d&#39;Ali baba: Douini Barzouk nous montre ses tr&eacute;sors et nous expliquent la fabrication des tapis. Il faut un an aux femmes de la r&eacute;gion pour tisser deux de ces tapis. Elles ont recours aux symboles, aux couleurs pour raconter leurs histoires; chaque tapis est un livre ouvert. Plus tard, Mohamed m&#39;explique que ces femmes ont &eacute;t&eacute; pendant longtemps analphab&egrave;tes, ces tapis &eacute;taient alors leur seul moyen de garder une trace de ce qu&#39;elles avaient &agrave; dire.</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Img_0444-1433017850" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/204631/IMG_0444-1433017850.JPG" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> 12h: Petit-d&eacute;jeuner pris sur la route, dans un restaurant tout r&eacute;cemment ouvert: omelette, olives, huile d&#39;olive, pain, vache Kiri&nbsp; confiture, jus d&#39;orange et bien entendu le traditionnel th&eacute; &agrave; la menthe (servi avec un seul morceau de sucre mais gros comme une brique de beurre).</p> <p> &nbsp;</p> <p> 14h: Arriv&eacute;e &agrave; Mhamid, nous nous installons dans la grande maison de Mbark et Mohamed. La route principale du village s&#39;arr&ecirc;te brutalement, pour dispara&icirc;tre dans le d&eacute;sert. De part et d&#39;autre du village: du sable, du sable, du sable. Nous mangeons un d&eacute;licieux couscous &agrave; la Marocaine: nous apprenons (et essayons de faire aussi bien que Mohamed) &agrave; former des boules de semoule avec nos mains pour le manger plus facilement.</p> <p> &nbsp;</p> <p> 16h: Alors que Mbark a emmen&eacute; les quatres tch&egrave;ques pour passer une nuit dans le d&eacute;sert, Mohamed nous am&egrave;ne visiter les anciennes Kasbah: forme de villages fortifi&eacute;s. Mohamed nous raconte les trocs effectu&eacute;s jusque dans les ann&eacute;es 1970 entre les nomades, vivant d&#39;&eacute;levage, et les agriculteurs. La construction d&#39;un barrage en 1972 a amen&eacute; la s&eacute;cheresse, causant d&#39;importants d&eacute;gats sur ces populations. Par cons&eacute;quences, les nomades, ne pouvant plus faire vivre leur troupeau ni vivre de leur &eacute;change, ont du se s&eacute;dentariser. Les habitants des Kasbahs sont petit &agrave; petit partis dans les grandes villes. Les nomades ont alors cherch&eacute; une nouvelle forme de travail: beaucoup sont devenus militaires et ont pu ainsi mettre en pratique leur connaissance du d&eacute;sert. D&#39;autres se sont r&eacute;orient&eacute;s vers le tourisme.</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Dscn0062_1_-1432387385" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/201904/DSCN0062_1_-1432387385.JPG" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> 20h: De retour &agrave; la maison, nous apprenons un peu plus sur le th&eacute;:</p> <p> &nbsp;</p> <p> &ldquo;Le th&eacute; c&#39;est 3G:</p> <p> - la braise &rarr; Gmar</p> <p> - le temps &rarr; Giaro</p> <p> - le groupe &rarr; Gmaa&rdquo;</p> <p> &nbsp;</p> <p> 23h: Apr&egrave;s un autre d&eacute;licieux repas, nous allons nous coucher sur le toit de la maison, la t&ecirc;te tourn&eacute;e vers les &eacute;toiles. Ces deux premiers jours ont tout particuli&egrave;rement &eacute;t&eacute; marqu&eacute;s par la g&eacute;n&eacute;rosit&eacute; des personnes rencontr&eacute;es: toujours pr&ecirc;tes &agrave; discuter sans n&eacute;cessairement chercher &agrave; vendre, et par dessus tout, qui nous ont,&nbsp; &agrave; toute heure, offert de boire du th&eacute; avec eux.</p> <div id="__if72ru4sdfsdfrkjahiuyi_once" style="display:none;"> &nbsp;</div> <div id="__zsc_once"> &nbsp;</div> <div id="__hggasdgjhsagd_once" style="display:none;"> &nbsp;</div>
Saturday, May 23, 2015

Carnet de voyage jour 1

<p> &nbsp;Bonjour &agrave; tous!</p> <p> &nbsp;</p> <p> Voici des nouvelles en direct de Mhamid o&ugrave; le soleil tape fort et o&ugrave; nous sommes incroyablement bien accueillies chez Mohamed et Mbark.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Petit retour dans le temps pour vous rapporter les moments forts du d&eacute;but de ce voyage:</p> <p> &nbsp;</p> <p> JEUDI 21 MAI</p> <p> &nbsp;</p> <p> 19h45: Arriv&eacute;e &agrave; l&#39;a&eacute;roport de Marrakech o&ugrave; je retrouve ma soeur Amandine, qui a bien voulu m&#39;accompagner dans cette aventure. On quitte l&#39;a&eacute;roport pour se diriger vers la place principale, Jemaa El Fna. C&#39;est bond&eacute;, tr&egrave;s anim&eacute;, mais on sent aussi pas mal de tension: nous sommes les seules touristes &agrave; nous promener avec nos gros sacs &agrave; dos et craignons de se faire voler. Mais la bonne musique jou&eacute;e par un groupe sur la place nous emporte et nous continuons notre visite des lieux.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Nous faisons deux belles rencontres: un jeune adolescent, qui s&#39;&eacute;tonnait qu&#39;autant de touristes viennent visiter son pays et un vendeur au zouc qui nous a fait part de sa vision des &eacute;v&eacute;nements de Charlie Hebdo. Avec des amis ils ont cr&eacute;&eacute; des messages Facebook, et imprim&eacute; sur des tee-shirts: &ldquo;Je ne suis pas Charlie, je ne suis pas terroriste, je suis simplement musulman.&rdquo;&nbsp; Pour combattre l&#39;amalgame entre terrorisme et Islam, et aussi pour exprimer leur d&eacute;saccord avec les caricatures faites par le journal, au nom de leur libert&eacute;. Une libert&eacute; qui blessent des millions de personnes dans le monde pour qui le proph&egrave;te est plus important que leurs propres p&egrave;res.</p> <p> &nbsp;</p>
Wednesday, May 20, 2015

Departure for the desert!

<p> <strong>Thanks a million to our new sponsors!</strong></p> <p> &nbsp;</p> <p> The rucksack and the two cameras are packed, now we can take off!</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> I&#39;ll do my best to have access to the internet this week, and to keep you informed day-to-day about the travel and Caravane Renard du d&eacute;sert agency. Before my return, I trust that you will continue the campaign and spread the word!</p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>If you want to receive special compensations from the trip (postcard for 10&euro; and video from 50&euro;), you can still donate before tonight, 7pm!</strong></p> <p> &nbsp;</p> <p> To keep you patient before getting the first pictures, here are two informations, just for you.</p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>The plan:</strong></p> <p> &nbsp;</p> <p> - A few days spent with Caravane Renard du d&eacute;sert agency at Mhamid. Discover of the place and of Mbark and Mohamed&#39;s job.</p> <p> &nbsp;</p> <p> - Then... departure for the desert!</p> <p> <br /> In the afternoon, departure by 4x4 from Mhamid to Erg chegaga dunes . Runs through the reg and erg Lbour then arrived at the sacred oasis. Visit the oasis and then on to the dunes of Erg chegaga. Install the Camp in the middle to Erg chegaga dunes. Soliel enjoy the sunset in the dunes . then dinner and overnight at the camp in erg chegaga. Visit to nomad families.</p> <p> &nbsp;</p> <p> The next day after breakfast, departure by 4x4 to return to Mhamid from Erg chegaga .</p> <p> &nbsp;</p> <p class="Standard"> <span lang="EN-GB"><o:p></o:p></span></p> <p class="Standard"> &nbsp;</p> <p class="Standard"> &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp;______________________</p> <p class="Standard"> &nbsp;</p> <p class="Standard"> &nbsp;</p> <p class="Standard"> &nbsp;</p> <p class="Standard"> <strong>Maggy Massaro, a sophrologist who organizes travels in the Sahara, agreed to share her experience of the desert with you.&nbsp;</strong></p> <p class="Standard"> <span lang="EN-GB">&nbsp;</span></p> <p class="Standard"> <span lang="EN-GB">She discovered the desert for the first time in Tunisia.&nbsp;</span></p> <p class="Standard"> &nbsp;</p> <p class="Standard"> &quot;It&#39;s the hugeness, we don&#39;t know if there is an end.&quot;</p> <p class="Standard"> &nbsp;</p> <p class="Standard"> As a photographer, she was first surprised by the colours and the light: &quot;There are important variations of light between the sunrise and the sunset.&quot;</p> <p class="Standard"> &nbsp;</p> <p class="Standard"> Then, Maggy was striked by the plants: isolated bushes, one after another, right in the middle of the desert. &quot;Their way of holding and their leaves are specific in order to survive to the daily heatwave and the nightly cold.&quot; Maggy underlines their resistance and persistence that enable them to live in such an environment, &quot;the same as for the humans&quot;.</p> <p class="Standard"> <span lang="IT">&nbsp;</span></p> <p class="Standard"> These humans change when they enter the desert as the laws of nature become predominant over our own laws. &quot;Time and space have nothing to do with what we know.&quot; She adds: &quot;Like when we practice sophrology, the space-time is altered according to each participant.&quot;</p> <p class="Standard"> &nbsp;</p> <p class="Standard"> Among them, Maggy met Mbark and Mohamed. She told me about how attentive and helpful they were, and above all, how they love the desert: &quot;When they arrive to this place, they are new people: they are at home.&quot;</p> <p class="Standard"> <span lang="EN-GB">&nbsp;</span></p> <p class="Standard"> &nbsp;</p> <p class="Standard"> A HUGE THANK YOU TO ALL OF YOU AND DO NOT MISS THE TRAVEL DIARY THAT FOLLOWS!</p> <p class="Standard"> &nbsp;</p> <p class="Standard"> &nbsp;</p> <p class="Standard"> <span lang="EN-GB"><o:p></o:p></span></p> <p class="Standard"> &nbsp;</p> <p class="Standard"> <img alt="D_sert_2-1432110461" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/200272/d_sert_2-1432110461.jpg" /></p>
Thursday, May 14, 2015

A warm thank you and let's get ready for the first travel !

<p> First of all, <strong>THANKS A MILLION</strong> to all our first crowdfunders and those who believe in this project! A week has gone by since the beginning of the campaign and we&#39;ve already gathered 20%: <strong>LET&#39;S CONTINUE</strong>!</p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>GOAL OF THE WEEK: REACH THE 40%</strong> !!</p> <p> &nbsp;</p> <p> For my part, I&#39;m getting ready for my first travel with Caravane Renard du Desert agency: gear to go to the Sahara and search for a camera so as to make a mouth-watering presentation video.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Remember that if you give 50&euro; or more you will receive video bonus made during the first trip, just for you!</p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>To keep you patient, here is a more detailed presentation of the agency&#39;s owners, protagonists of the film:</strong></p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp;&nbsp; <img alt="Mbark_bonne-1430409635" height="230" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/192484/Mbark_bonne-1430409635.jpg" width="230" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> MBARK : He comes from a nomadic tribe in the Mhamid region, the last oasis in the Draa Valley before the Moroccan desert. After studying English literature and training to become an outdoor guide, Mbark worked with a number of tourism agencies. Today, he manages <em>Caravane Renard Du D&eacute;sert</em>.</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; <img alt="Nomade_d_sert-1431619653" height="279" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/198086/nomade_d_sert-1431619653.jpg" width="204" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> MOHAMED : Mbark&rsquo;s brother, Mohamed is the co-manager of Caravane Renard du d&eacute;sert. He was born in the Mhamid desert, between Morocco and Algeria. Due to the drought in the 1980&rsquo;s, his tribe had to settle down in the city of Mhamid. Before creating his own travel agency with his brother, Mohamed worked with several other agencies as a camel driver, cook and guide.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Other news will arrive very soon.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Thank to all of you!</p> <p> &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp;&nbsp;</p>