Lugor Espèr

Soutenez la finalisation du court-métrage "Lugor Espèr" !

Project visual Lugor Espèr
13
Backers
46 days
Remaining
€2,570
Out of €4,000
64 %
Local
Development
Indie
Education

Lugor Espèr

Lugor Espèr est un court-métrage historique se déroulant durant la Seconde Guerre Mondiale. Notre récit suit les pas d'un petit garçon esseulé, témoin discret des échos troublés de son époque.
Empruntant autant aux codes esthétiques et narratifs du western qu'au langage des récits ruraux traditionnels, ce film a été imaginé comme un conte sous l'Occupation.

Nous avons effectué le tournage en Limousin, dans les décors mêmes du Maquis français. Le budget initial étant bouclé, nous cherchons des financements afin de pouvoir mener à bien la majeure partie de la post-production et ce dans les meilleures conditions de travail possibles compte tenu du contexte sanitaire actuel.


Synopsis : 
France. Été 1940. En-dessous de la ligne de démarcation.
Louis, 10 ans, voit son univers s’effondrer suite au départ de son grand frère Antoine pour Londres. Se retrouvant seul avec son père taiseux et bourru, tiraillé entre des sentiments contraires et sans repères, Louis va tenter de trouver sa voie en ces temps troublés…

Lugor Espèr s’intéresse aux oubliés. Ceux qui ont vécu dans l’attente, le doute et l’incompréhension, entre les lignes de la grande Histoire, les déclassés des évènements majeurs.


Notre propos n’est pas celui d’un récit épique comportant une dimension manichéenne puisque l’ennemi véritable des personnages est le contexte dans lequel ils se retrouvent plongés : celui de la guerre, qui brise des familles, détruit des vies, broie des individus et dans lequel se battre, comme l’explique son instituteur à Louis, ne prend pas toujours la forme d’héroïsme la plus attendue. 

La volonté est d’éloigner les personnages des faits historiques connus de tous en ne les relayant qu’à travers le prisme des médias de l’époque : radio et journaux. Ainsi, la perception du temps écoulé pendant les années de l’Occupation évolue en dehors des représentations historiques plus classiques. 

L’un des défis majeurs du film sera d’adopter un point de vue proche de celui de Louis pour la mise en images du récit. Il s’agit ici de raconter quelques années dans la vie d’un petit garçon qui voit son monde s’effondrer suite au départ, qu’il vit comme un abandon, de son grand frère. La perte de cette présence adulée et nécessaire à son équilibre vital va fragiliser l’environnement et la sensibilité de Louis. Pour illustrer cela, l’univers de ce récit se doit d’être comme désincarné, presque inanimé, afin que la perte de repères de Louis soit aussi sensorielle que psychologique.

Lugor Espèr signifie en langue occitane « Lueurs d’Attente ». Nous aimions ce double sens qu’amenait le mot « espèr », traduction d’attente mais qui renvoie phonétiquement de manière évidente au mot « espoir » de la langue française actuelle. Cette ambiguïté poétique dans le choix du titre nous semblait juste car Lugor Espèr parle selon nous en premier lieu du sentiment spécifique et propre à chacun qu’est l’attente. Cette attente particulière, tiraillée entre le doute et l’espoir, où le temps s’étire en même temps que l’espace se réduit.


Qui sommes-nous ? 

Pierre Migozzi - Réalisateur

Pierre est né à Limoges en 1995. Dès son enfance, fasciné par le pouvoir des récits en images, il tombe amoureux du Cinéma. Après un baccalauréat littéraire spécialité théâtre, il intègre l'Ecole Supérieure d'Etudes Cinématographiques à Paris en 2013. C'est là qu'il rencontre plusieurs de ses futurs collaborateurs qui le suivent jusqu'à aujourd'hui.
Durant ses années d'études, sa passion et sa curiosité pour le 7e Art s'accroissent à mesure que son goût pour les grands cinéastes classiques s'affirment, de John Ford à Steven Spielberg en passant par Jean-Paul Rappeneau...
Il intègre par la suite le CNC via sa commission de classification et obtient son premier contrat de consultant en scénario chez Pathé Films. Lugor Espèr sera son deuxième court-métrage, après L'Appel des Ombres, son film de fin d'études, un exercice de style assumé dans un registre expressionniste.

 

Vladimir TESIC - Comédien

Jeune lycéen limougeaud, Vladimir fait ici ses premiers pas devant la caméra
Il s'est découvert une passion pour le théâtre et a pris gout au jeu depuis ses 8 ans au sein d'un atelier municipal animé par Mohamed Maach, qui fut aussi le professeur de Pierre au même âge. C'est par son intermédiaire que Vladimir a pu être recommandé pour le rôle de Louis, le premier personnage qu'il incarne à l'écran.

 

Alexandre MASSONET - Comédien

Après une première vie universitaire consacrée à l'histoire militaire et aux sports traditionnels africains, Alexandre décide à la faveur de rencontres de s'orienter vers le métier de comédien.
Très vite, son style et sa présence lui permettent de s'affirmer et de décrocher des rôles au sein de productions aussi variées que les séries Groland (CANAL +), Le Bazar de la charité (TF1), La Révolution (NETFLIX) ou les films Nicky Larson et le Parfum de Cupidon (2018) et Les Têtes de l'emploi (2016). 
C'est sa troisième collaboration avec Pierre depuis 2015. Le rôle du père de l'enfant, Léon, a été écrit pour lui.

Denis BOYER - Comédien

Formé à l'Académie de l'Union à Limoges, Denis commence sa carrière sur les planches de théâtre en 2010. Fruit du hasard, Pierre alors adolescent le voit à trois reprises dans des spectacles mis en scène par Anton Kouznetsov. Depuis, Denis travaille régulièrement avec différentes compagnies et a joué à plusieurs reprises à la MC93 de Bobigny, auprès de laquelle il est également intervenant scolaire.
Se souvenant de sa prestance et de son élocution élégante, Pierre lui propose le rôle hautement symbolique à ses yeux de l'instituteur de Louis.

Allocation of funds

Grâce à vos dons, la production du film espère compléter le budget nécessaire pour mener à bien la majorité des étapes de notre post-production qui permettra au projet Lugor Espèr de voir le jour.

Début 2021, Pierre est entré dans la phase d'assemblage des images, associé à Thibault Echinard - monteur professionnel chez FR2/TV5 Monde - qu'il connait depuis sa première année d'études. Leur travail consiste à assembler le récit issu de toutes les images tournées afin de construire une véritable narration cinématographique.

Les différentes semaines de traitement par notre monteur auront ainsi permis de créer le squelette du futur film. Cependant, trois étapes fondamentales nous attendent encore pour que Lugor Espèr devienne un réel objet de Cinéma :

 

1 - Première étape : le son

Afin de composer au mieux l'atmosphère particulière du film en vue de lui donner sa tonalité propre, un travail important autour de l'habillage sonore de tout le récit visuel nous attend. Conjuguée au travail de bruitage, de  "sound design", cette étape sera conclue par le mixage qui permettra d'homogénéiser le rendu de tous les effets entremêlés  pour en faire ressentir tous les détails à nos futurs spectateurs. Pour cela, il nous faudra louer un auditorium ainsi que défrayer un technicien professionnel du son.

 

​2 - Deuxième étape : la musique

Le bouclage du travail sonore dans sa globalité aura lieu avec l'enregistrement de la bande originale du film. Elle sera composée et orchestrée par Augustin Saldjian, formé au Conservatoire de Paris et spécialisé dans l'écriture de musique à l'image. Pierre a déjà collaboré avec lui pour son film de fin d'études.

 

​3 - Troisième étape : l'étalonnage 

Notre ultime défi avant la naissance de Lugor Espèr consiste à étalonner toutes les images. Dans un laboratoire de travail dédié, notre directeur de la photographie, Tommy Boulet, assisté d'un étalonneur professionnel, aura pour mission de retoucher chaque détail visuel du film seconde par seconde, image par image. Une grande partie de la réussite de l'univers esthétique final dépend de cette opération. Ensemble, directeur photo et étalonneur analyseront et amélioreront les effets de lumière et d'éclairage, les différentes couleurs et leurs textures ou encore le relief des divers décors.

Une fois ces trois étapes passées, si par bonheur et grâce à votre soutien, nous parvenons à réunir une somme supérieure à l'objectif initial de ce financement participatif, les éventuels fonds supplémentaires nous permettront d'effectuer toutes les vérifications nécessaires à une exploitation professionnelle de Lugor Espèr (test audio et colorimétrique en salle de projection avant rendu et exports définitifs des différentes copies de travail).

 

Nous vous remercions d'avance pour votre intérêt
et pour votre soutien !

Choose your reward

Make a donation

Give what I want