NANA Court-métrage

Un inquiétant nuage vert menace à l'horizon. Nana présage une catastrophe imminente tandis qu'autour d'elle d'étranges phénomènes ont lieu.

Project visual NANA Court-métrage
Successful
51
Contributions
02/13/2015
End date
€3,110
Out of €2,900
107 %
Supported by
Machina Films supports the project NANA Court-métrage

NANA Court-métrage

<p> Bonjour à tous !</p> <p>  </p> <p> NOUS AVONS ENFIN ATTEINT LES 100% !!!!</p> <p>  </p> <p> À 6 jours du terme de la campagne, nous sommes à 100% de notre objectif ! Un grand merci à tous pour votre participation, vos messages d'encouragement et vos partages.</p> <p>  </p> <p> Cette dernière ligne droite peut nous permettre de réaliser ce film confortablement. La collecte continue !</p> <p>  </p> <p> Avec un budget de <strong>4 000 euros</strong>, nous pourrions avoir de meilleurs moyens techniques, de beaux décors, de super effets spéciaux, et une meilleure caméra ! En tournant en 4K, nous aurions plus de possibilités plastiques, plus de libertés en post-production. Nana est un film qui nécessite des effets spéciaux importants !</p> <p>  </p> <p> Continuez à partager le lien et n'hésitez pas à en parler autour de vous,</p> <p>  </p> <p> I<strong>l reste seulement 6 jours !</strong></p> <p>  </p> <p> Un grand MERCI !</p> <p>  </p> <p> À très bientôt,</p> <p> Marie</p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Synopsis-1420565488" height="55" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/150763/synopsis-1420565488.jpg" width="574"></p> <p>  </p> <p> Nana a tout juste dix-neuf ans et vit en colocation chez sa cousine Daphné, en couple avec Jérôme. Elle suit des études en droit mais sans enthousiasme, trop tracassée par l'état de santé de son père qui s'aggrave de jour en jour. Entre sa relation conflictuelle avec Jérôme et ses visites à l'hôpital, Nana est bien loin des préoccupations des jeunes de son âge.</p> <p>  </p> <p> Un soir, irritée par les sarcasmes habituels de Jérôme, elle va retrouver son amant. Par la fenêtre, elle remarque alors un étrange nuage de fumée vert qui se dessine à l'horizon.</p> <p>  </p> <p> Dans la rue, dans les médias, à la maison, personne ne semble s'alarmer. Pourtant, des phénomènes étranges ont lieu : il y a cette blessure, brûlante, recouverte d'un sang épais et noir ; il y a un bruit, un sifflement intense et froid, puis un bourdonnement, sourd, lointain. La peur s'insinue en elle, une peur morbide, comme si Nana prenait conscience de sa propre fin sans pouvoir agir. Bientôt, une seule pensée l'obsède, fuir cet espace où elle se sent menacée.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Test2-1420581164" height="431" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/150890/Test2-1420581164.jpg" width="576"></p> <p>  </p> <p> <img alt="Fillm-1420565509" height="55" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/150765/fillm-1420565509.jpg" width="577"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong><u>LES INTENTIONS</u></strong></p> <p>  </p> <p> Nana, l’héroïne de mon histoire, s'inquiète d'un étrange nuage qui menace à l'horizon. Elle est en prise à une angoisse morbide : celle de voir son père disparaitre et celle de sa propre mort. C'est la peur qui motive ses actions, la peur de ce qu'elle ne voit pas mais dont elle ressent la présence. Le cadre fantastique me permet ainsi de la mettre en image, de transmettre le désarroi du personnage, confronté à ce qu'il ne peut surmonter ni même comprendre.</p> <p>  </p> <p> <strong>Teaser 1 : Les rumeurs de la ville</strong></p> <p>  </p> <p> <iframe allowfullscreen="" frameborder="0" height="304" src="//cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fembed%2FvoecyyYW6tE%3Fwmode%3Dopaque%26feature%3Doembed&amp;wmode=opaque&amp;url=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DvoecyyYW6tE&amp;image=http%3A%2F%2Fi.ytimg.com%2Fvi%2FvoecyyYW6tE%2Fhqdefault.jpg&amp;key=ff2702755d9749cda571c6d6c2f3eb46&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=youtube" width="540"></iframe></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <u><strong>LES PERSONNAGES</strong></u></p> <p>  </p> <p> <em>NANA, l'héroïne</em></p> <p>  </p> <p> C'est une jeune femme tout juste sortie de l'adolescence. D'un caractère réservé et un peu farouche, elle est plutôt de nature mélancolique. Elle ressemble au personnage mythologique de Cassandre, prophétesse maudite, dont personne ne croit les prédictions. À la manière d'une voyante, elle interprète les phénomènes dont elle est témoin comme les signes d'une destruction prochaine. </p> <p>  </p> <p> <em>JACQUES, le père</em></p> <p>  </p> <p> Son père est la seule personne pour laquelle Nana montre un réel attachement. Atteint d’un cancer, il séjourne à l’hôpital. La conscience de ce mal qui grandit en lui, et celle de sa fin inéluctable, l'ont amené à prendre une posture cynique, plus par résignation que par lâcheté. A tel point qu'il fait montre de sarcasmes envers sa fille.</p> <p>  </p> <p> <em>DAPHNE, la cousine</em></p> <p>  </p> <p> Daphné est une belle femme charismatique et sensuelle. A la fois photographe et doctorante en histoire de l'art, elle est enthousiaste et impliquée dans ses études. Malgré son affection pour sa cousine, leur relation est distante car elle manque d'attention et de lucidité sur la situation que vit Nana.</p> <p>  </p> <p> <em>JÉRÔME, le copain de Daphné</em></p> <p>  </p> <p> Jérôme est un intellectuel grincheux et orgueilleux. Il entretient avec Nana des rapports belliqueux dont les causes restent obscures. On imagine que la mesquinerie de Jérôme est une façon d'attirer l'attention de la jeune fille, son mauvais tempérament et sa susceptibilité faisant d'elle une proie facile.</p> <p>  </p> <p> <strong>Extrait : </strong></p> <p>  </p> <p> <img alt="Scen_6-1421246495" height="476" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/152458/SCEN_6-1421246495.jpg" width="567"></p> <p>  </p> <p> <strong><u>LES DÉCORS</u></strong></p> <p>  </p> <p> Dans mon film, j’emploierai des décors aux espaces clos, aux architectures froides et industrielles, qui donneront l'impression d'un monde renfermé sur lui-même, sans horizon. Pour cela, j'ai choisi des lieux qui m'inspirent un sentiment de désolation et d'étrange inquiétude. Ce sentiment d'inquiétude sera véhiculé en grande partie par une impression d'étrangeté au monde que l'on percevra à l'écran.</p> <p>  </p> <p> <strong>Teaser 2 : La ville tremble</strong></p> <p>  </p> <p> <iframe allowfullscreen="" frameborder="0" height="304" src="//cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fembed%2FeWDQG6XA02o%3Fwmode%3Dopaque%26feature%3Doembed&amp;wmode=opaque&amp;url=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DeWDQG6XA02o&amp;image=http%3A%2F%2Fi.ytimg.com%2Fvi%2FeWDQG6XA02o%2Fhqdefault.jpg&amp;key=ff2702755d9749cda571c6d6c2f3eb46&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=youtube" width="540"></iframe></p> <p>  </p> <p> <strong>Extrait :</strong></p> <p>  </p> <p> <img alt="Scen_15-1421246542" height="342" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/152459/SCEN_15-1421246542.jpg" width="570"></p> <p>  </p> <p>                LA VILLE</p> <p>  </p> <p> <img alt="Capture_d_e_cran_2015-01-07_a__00.42.01-1420588395" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/150925/Capture_d_e_cran_2015-01-07_a__00.42.01-1420588395.png"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Nuit_americaine_paysage-1421242927" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/152430/nuit_americaine_paysage-1421242927.jpg"></p> <p>  </p> <p>                LA COLOCATION</p> <p>  </p> <p> <img alt="Appart_1_-_ok-1420590334" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/150930/appart_1_-_ok-1420590334.jpg"></p> <p>  </p> <p>                LA SALLE D'EXPOSITION</p> <p>  </p> <p> <img alt="Expo_1_ok-1420589981" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/150926/expo_1_ok-1420589981.jpg"></p> <p>  </p> <p> <img alt="Expo_2_-_ok-1420590036" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/150927/expo_2_-_ok-1420590036.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong><u>LA LUMIERE</u></strong></p> <p>  </p> <p> Au moyen d'une nuit américaine, le paysage urbain sera baigné d'une étrange lumière qui viendra embrasser l'espace, redessiner le contour des corps et donner une texture au décor. La lumière générera l'ambiance fantastique des séquences de nuit. Parfois, j’emploierai des éclairages crus et colorés qui seront presque toujours justifiés : enseigne d'une pharmacie, lumière d'un gyrophare, phare d'une voiture, éclairage d'intérieur, etc. La présence infectieuse du nuage se manifestera par les rayons de lumière verte qui envahiront l'espace intérieur de la ville.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Nuit_americaine_2-1420588255" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/150924/nuit_americaine_2-1420588255.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong><u>LA BANDE SON</u></strong></p> <p>  </p> <p> Le rôle du son sera essentiel afin de construire l'ambiance fantastique du film. Je souhaite fabriquer une bande sonore faite à partir des sons ambiants de la ville. Le vrombissement des moteurs, le brouhaha de la foule et le grondement électrique de la ville se joindront dans une grande musique urbaine. Plusieurs motifs sonores se répéteront et seront modelés en fonction du rythme de la séquence. L'espace fermé de la ville construira son propre chant, son propre langage pour mieux s'accorder aux sentiments du personnage.</p> <p>  </p> <p> <strong>Teaser 3 : D'étranges vibrations</strong></p> <p>  </p> <p> <iframe allowfullscreen="" frameborder="0" height="304" src="//cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fembed%2FmIHAd8eKimw%3Fwmode%3Dopaque%26feature%3Doembed&amp;wmode=opaque&amp;url=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DmIHAd8eKimw&amp;image=http%3A%2F%2Fi.ytimg.com%2Fvi%2FmIHAd8eKimw%2Fhqdefault.jpg&amp;key=ff2702755d9749cda571c6d6c2f3eb46&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=youtube" width="540"></iframe></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <u><strong>FICHE TECHNIQUE</strong></u></p> <p>  </p> <p> Durée estimative : <strong>18 minutes</strong></p> <p> Durée du tournage : <strong>6 jours</strong></p> <p> Date de tournage : <strong>13 au 19 février</strong></p> <p> Lieu de tournage :<strong> Paris et banlieue proche</strong></p> <p> Support : <strong>Numérique Full HD - image couleur</strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Comediens-1420565559" height="55" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/150766/comediens-1420565559.jpg" width="578"></p> <p>  </p> <p> <img alt="Lucie01-1420567021" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/150783/LUCIE01-1420567021.jpg"></p> <p> <strong>Lucie CORRIGAN</strong><i>, comédienne, interprète le rôle de Nana.</i></p> <p>  </p> <p> Après avoir entrepris des études universitaires en cinéma et en littérature comparée, Lucie fait le choix d'interpréter les personnages plutôt que de les étudier. Son engouement pour le théâtre l'entraîne rapidement à s'inscrire à un stage intensif qui confirme son désir. Lucie intègre par la suite les Cours Florent à Paris où elle étudie encore aujourd'hui. <i>Nana</i> sera son premier rôle d'actrice au cinéma.</p> <p>  </p> <p> <em>"Au hasard des rencontres, j’ai eu la chance de croiser le comédien Mohamed Mahayani (dans le rôle de Jerôme) qui m’a mis en contact avec Marie Ceccon. A la lecture de son script, j’ai particulièrement aimé l’atmosphère, à la fois fantastique et réaliste, qui me rappelle par exemple le Horla de Maupassant ou bien les contes d’Edgar Allen Poe : le scenario est truffé de détails que l’on ne saurait expliquer de manière rationnelle (le nuage vert sillonnant les rues de la ville, les sirènes d’ambulance, le chat léchant le lait renversé au pied de Nana…) et qui créent une ambiance mystérieuse, un peu angoissante. Rien n’est explicité, tout est suggéré et j’aime ça. Nana elle-même est un personnage à mes yeux énigmatique dont on devine, plus que l’on ne sait, qui elle est. Elle contribue au mystère, au suspense."</em></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Anas01-1420566859" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/150781/ANAS01-1420566859.jpg"></p> <p lang="fr-FR"> <strong>Anastasia ROBIN</strong>,<i> interprète Daphné.</i></p> <p lang="fr-FR">  </p> <p lang="fr-FR"> Dès ses douze ans, Anastasia s'intéresse au théâtre et désire intégrer la troupe de son collège. Après le baccalauréat, Anastasia poursuit des études d'Arts Plastiques et se destine à l'enseignement. Après un stage de théâtre révélateur, elle décide soudainement de s'installer à Paris pour commencer une formation théâtrale. Passionnée et travailleuse, c’est sur un plateau de cinéma ou sur scène qu’elle se sent le mieux, libre de ses mouvements et de ses paroles.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Jean_copie_copie-1420634376" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/151015/Jean_copie_copie-1420634376.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>Jean FORNEROD</strong>, <em>interprète Jacques</em></p> <p>  </p> <p> Il fréquente beaucoup les scènes parisiennes et de provinces dans des comédies au théâtre. Toutefois c'est à l'image qu'il peut aborder des registres plus dramatiques. Il a tourné dans des seconds rôles à la télévision et au cinéma notamment avec des réalisateurs tels que A. Téchiné<em>, Les Egarés</em> ou Maiween Le Besco, <em>Polisse</em>. Il affectionne toutefois la jeune génération, cette génération de l'image qui naît avec un 5D ou une Black-Magic au bout des doigts et enchaîne courts-métrages et Web-séries<em>, Authentik</em> de A. Lemaitre, pour ne citer qu'elle ! Séduit par la personnalité de cette jeune réalisatrice passionnée Marie Ceccon, et curieux d'appréhender son univers, il signe pour cette nouvelle aventure !</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Equipe-1420565586" height="55" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/150767/equipe-1420565586.jpg" width="580"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Marie CECCON</strong> - Réalisatrice</p> <p>  </p> <p> <em>"Ce film est né d'un rêve. Un rêve si frappant visuellement que j'ai eu le besoin pressant d'en faire un film. Lors de ma formation en cinéma, j'ai eu l'occasion de réaliser de nombreux petits films étudiants, toujours produits avec peu de moyen et dans un certain empressement. Nana sera mon premier court-métrage réalisé dans des conditions professionnelles et porté par toute une équipe motivée et volontaire. C'est ce grand changement qui m'amène aujourd'hui à lancer cette campagne de financement participatif."</em></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <u>LA PRODUCTION</u></p> <p>  </p> <p> <img alt="Logo_collek_-1420843342" height="181" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/151540/Logo_Collek_-1420843342.jpg" width="532"></p> <p>  </p> <p> <strong>Quentin HERLEMONT</strong> - Directeur de production</p> <p> <strong>Côme LE QUILLEUC</strong> -  Producteur</p> <p> <strong>Cyril FAIA </strong>- Producteur</p> <p> <strong>Valentin PETROU</strong> - Producteur</p> <p>  </p> <p> Réalisation</p> <p> <strong>Toan Van CHE</strong> - Assistant-réalisateur</p> <p> <strong>Louis GIROUD ABAD</strong> - Second assistant-réalisateur</p> <p> <strong>Jeanne FONTAINE</strong> - Scripte</p> <p>  </p> <p> Image</p> <p> <strong>Christophe PERRAUDIN</strong> - Directeur de la photo</p> <p> <strong>Damien LA DROITTE</strong> - Cadreur</p> <p> <strong>Yann BARON </strong>- Chef Electro</p> <p> <strong>François TILLOT</strong>- Assistant electro</p> <p>  </p> <p> Son</p> <p> <strong>Clément BARDA</strong> - Ingénieur du son</p> <p> <strong>Pierre JULLIEN</strong> - Perchman</p> <p>  </p> <p> Machinerie</p> <p> <strong>Théo AMORETTI-PONCET </strong>- Chef machino</p> <p> <strong>Thomas CARRABIN </strong>- Assistant-machino</p> <p>  </p> <p> Régie</p> <p> <strong>Pier-Axel PRIOD</strong> - Régisseur général</p> <p> <strong>Charles THIL</strong> - Assistant-régisseur</p> <p> <strong>Omar HAFFAF </strong>- Assistant-régie</p> <p>  </p> <p> Post-production</p> <p> <strong>Arthur MULLER</strong> - Monteur</p> <p> <strong>Clément BARDA</strong> - Mixeur</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Expo-1420565669" height="55" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/150768/expo-1420565669.jpg" width="580"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Test_1.3-1422447084" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/156638/test_1.3-1422447084.jpg"></p> <p>  </p> <p> C'est au sein d'une exposition, réalisée en partenariat avec l'association l'Avant-garde, qu'aura lieu le tournage de la grande séquence finale du film. Ces deux événements convergent vers un questionnement familier, une posture contiguë qui, nous l'espérons, les amènera à se réfléchir l'un l'autre. Le projet, dirigé par Laura Baude et Fouzy Mathey, prendra vie le temps d'une semaine dans une grande maison de Bobigny aménagée pour l'occasion. De nombreux artistes, aux profils divers et aux œuvres variées, seront exposés. La réalisatrice elle-même présentera certaines des photographies imaginées lors de l'écriture du scénario.</p> <p>  </p> <p> <em>« Ce sont ces photos que j'ai fantasmées lors de la conception du film. Mon personnage, confronté à ces visages figés, mortuaires, ces portraits de femmes, était ainsi projeté aux origines même de sa peur.</em></p> <p> <em>Arrivée à l'étape de la création photographique, j'ai mis en place un dispositif de surimpression qui conjugue les formes d'un visage avec la surface texturée d'un mur. L'association entre une texture et une forme, entre la projection lumineuse d'un visage et la matière murale créée alors une image virtuelle et figée. Ces effets de surimpression renvoient ces figures à un état fossilisé et leur donne un profil létal. »</em></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Portrait_2-1420577420" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/150862/Portrait_2-1420577420.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>Extrait : Note d'intention de l'Exposition</strong></p> <p>  </p> <p> <em>« La vie de l’Esprit n’est pas la vie qui s’effarouche devant la mort, et se préserve de la destruction, mais celle qui supporte la mort et se conserve en elle. »</em> - Hegel</p> <p>  </p> <p> <em>« Les sensibilités qui se découvrent dans et avec l'art sont multiples. Ce qu'il importe de révéler ici c'est que dans sa lutte avec la mort, l'art autant que de maintenir la vie, peut donner à voir la mort telle qu'elle nous anime, toujours à venir et déjà en œuvre. Dans cette part d'angoisse, la mise en demeure "je suis mortel" n'est pas univoque. L'individu se sent rappelé à quelque chose qui le dépasse, qui excède le cadre prosaïque du vécu, et rejoint l'ordre des affects les plus extrêmes. S'ouvre aussi la dimension invisible qui nous entoure, les êtres du rêve... »</em></p> <p>  </p> <p> Urbain Jacob-Porte</p> <p>  </p> <p> <img alt="Inspi-1420565688" height="56" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/150769/inspi-1420565688.jpg" width="586"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Vivre_sa_vie-1420592698" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/150939/Vivre_sa_vie-1420592698.png"></p> <p> <strong><em>          Vivre sa vie</em></strong>, Jean-Luc Godard, 1961</p> <p>  </p> <p> <img alt="Le_miroir-1420592803" height="404" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/150943/Le_Miroir-1420592803.png" width="540"></p> <p> <strong><em>          Le Miroir</em></strong>, Andreï Tarkovski,1975</p> <p>  </p> <p> <img alt="Soupire-1420592902" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/150946/Soupire-1420592902.png"></p> <p> <strong><em>          Suspiria</em></strong>, Dario Argento, 1977</p> <p>  </p> <p> <img alt="___-1420592713" height="323" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/150941/___-1420592713.jpg" width="539"></p> <p> <strong><em>          Sombre</em></strong>, Philippe Grandrieux, 1998</p> <p>  </p> <p> <img alt="Meli_melo-1420592766" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/150942/Meli_melo-1420592766.png"></p> <p> <strong><em>          Melancholia</em></strong>, Lars von Trier, 2011</p> <p>  </p> <p>              <strong>  Et aussi</strong>, les personnages de William Faulkner, la lumière chez William Turner, le désordre du <em>Tempestaire</em> (Jean Epstein), les intérieurs de David Lynch, les regards hors-champs chez Edward Hopper, la fumée d'un volcan... John Carpenter.</p>

Allocation of funds

<p> Si nous arrivons désormais à avoir la somme de<strong> 4 000 €</strong>. Le minimum ayant été atteint pour réaliser le film, un plus gros confort pour l’aménagement des décors ainsi que du matériel technique supplémentaire.</p> <p>  </p> <p> <strong>I - Transports, défraiements et régie : 1 020 €</strong></p> <p> Cet argent servira à subvenir aux besoins de l'équipe durant les 6 jours de tournage. Si l'équipe du film travaille bénévolement, nous espérons pouvoir leur offrir cafés et pains au chocolat au petit déjeuner, ainsi qu'un bon repas le midi et le soir.</p> <p>  </p> <p> <strong>II - Décor, accessoires, costumes, maquillage : 1200 €</strong></p> <p> Le décor de l'hôpital nécessite un budget conséquent. En effet, il nous faudra louer le matériel nécessaire pour aménager une chambre d'hôpital.</p> <p> Un aménagement déco important pour certains lieux de tournage.</p> <p> Et puis les effets spéciaux, pris en charge par les maquilleuses.</p> <p>  </p> <p> <strong>III - Moyens techniques : 1480 € </strong></p> <p> Une caméra cinéma complétement équipée.</p> <p> De la machinerie avec un chariot de travelling sur rail. Des moyens suffisants pour la lumière.</p> <p>  </p> <p> <strong>IV - Post-production : 300 €</strong></p> <p> Cette partie du budget concerne la fabrication du nuage vert et des effets spéciaux sur logiciel.</p> <p>  </p> <p> <strong>V - Total :4 000 €</strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Nous vous remercions, par avance, au nom de toute l'équipe pour votre aide !</p> <p>  </p>

Choose your reward

€5

Estimated delivery: September 2015

Un grand merci de toute l'équipe !

€10

Estimated delivery: September 2015

Un grand merci de toute l'équipe + votre nom au générique.
  • 9 contributions

€25

Estimated delivery: June 2015

Contreparties précédentes + une invitation au vernissage de l'exposition + une affiche du film ou de l'exposition.
  • 7 contributions

€45

Estimated delivery: June 2015

Contreparties précédentes + un DVD du film + la revue de l'exposition ainsi qu'une invitation à la soirée de projection.
  • 13 contributions

€80

Estimated delivery: September 2015

Contreparties précédentes + une série photographique, au choix, de l'exposition.
  • 4 contributions

€100

Estimated delivery: September 2015

Contreparties précédentes + un tirage original, au choix, de l'exposition ainsi qu'une invitation à la soirée de fin de tournage.
  • 7 contributions
  • 1/8 available

€300

Estimated delivery: September 2015

Contreparties précédentes + votre nom au début du générique (« financé par... »).

€1,000

Contreparties précédentes + une journée, tous frais payés, au parc Astérix avec toute l'équipe !

Make a donation

Give what I want