Livre-agenda Nos héroïnes ordinaires

Nos héroïnes attendent votre soutien :-)

Project visual Livre-agenda Nos héroïnes ordinaires
156
Backers
8 days
Remaining
€8,040
Out of €6,000
134 %
Feminism
Local
Development
Indie
Friday, September 25, 2020

Les pochettes en tissu

En édition limitée à 300 exemplaires, les pochettes en tissu cousues par Claire sont arrivées ! Ne reste plus qu'à les garnir :-)))
Wednesday, September 23, 2020

Quelques extraits

Nous vous remercions infiniment de votre participation <3 ! Grâce à vous, le premier palier de 6 000 euros est atteint. Nous travaillons à atteindre le suivant (10 000 euros), qui nous permettra d'imprimer l'ouvrage sereinement. Aussi et pour vous mettre l'eau à la bouche, j'ai le plaisir de vous communiquer ci-dessous quelques extraits de quelques uns des portraits rédigés par Christine :-) Marie Première Maire transgenre de France ! Qui plus est, d’un village du Nord de 550 habitants. L’information a flambé sur les médias y compris à l’étranger lors des dernières municipales. « Cette élection, c’est un rayon de soleil dans ma vie. Mon discours l’a emporté sur le reste, récoltant 65% des suffrages au premier tour. J’ai une équipe d’enfer avec moi, de belles personnes, compétentes et motivées pour insuffler la dynamique économique, sociale et environnementale voulue ». Marie est née homme. Bac +9, il détient une solide formation en agriculture et en horticulture et est ingénieur en informatique. Père de trois enfants, il est marié. Mais… « la virilité n’a jamais été mienne. Je vivais emprisonnée dans un corps masculin, en profonde détresse, devant supporter ce sexe qui m’avait été assigné. Ce n’était pas moi. C’est un mal être profond qui ronge en permanence. Il y a la peur, l’autocensure, l’angoisse, l’isolement… ». Etc. Sophie Le blues, la soul, le jazz, Sophie-l’institutrice explore la couleur du son et les structures harmoniques de ces genres musicaux qui font vibrer son corps et qu’elle affectionne tant. De là, au Gospel, il n’y a qu’une décision à prendre (...) Le jour de ses quarante-trois ans… « j’apprends que j’ai un cancer de stade 4 et tout le tralala (...) La première chimio se passe très mal. « J’ai vraiment pensé que j’allais mourir. Ma sœur a fait quelque chose de magnifique. Elle a contacté les quelque 500 chanteurs qui avaient déjà fait des stages gospel et ils ont accompli un véritable exploit en 24 heures. Ils ont chanté ensemble une chanson pour moi. Une myriade d’intervenants sur l’écran de mon ordi. J’ai senti tout autour de mon corps comme une enveloppe d’amour. Des flots chaleureux déferlaient des quatre points cardinaux (...) Isabelle Elle voulait faire le tour du monde. Elle l’a accompli, à la voile et en solitaire. Magistralement. Première femme à réaliser cet exploit en 139 jours et 4 h. Ingénieur agronome halieute, la mer l’a toujours inspirée et reste sa principale source d’inspiration. A terre, Isabelle habite un quartier calme de la Rochelle, se déplace à vélo, mange des produits sains, entretient un petit potager. Une vie calme et sereine… quatre jours par mois tout au plus. Le reste du temps, elle est par monts et par vaux, donne des conférences, participe à des rencontres littéraires, anime des émissions de radio, écrit des livres et, entre autres, préside WWF France depuis plus de dix ans. Ses propos sont sans équivoque. « Je me bats pour les écosystèmes parce que, tout simplement, les êtres humains dépendent entièrement de ces écosystèmes (...) Anne Le journalisme lui permet de parler des rapports humains, c’est ce qui l’intéresse. Anne est grand reporter de guerre. « Je raconte la vie des autres, c’est ma profession. Je vais voir et je transmets sans chercher à donner mon opinion ». Anne est un électron libre dans le monde de la presse. « J’ai toujours cru au journalisme free-lance. Je ne peux faire autrement que choisir mes sujets et les gens avec qui je travaille ». Au cœur des conflits, en Russie, Tchétchénie, Afghanistan, Irak, « tout le monde est en danger de faim, de maladie, de mort mais la plus grande menace pour nous est la trahison ». Anne loge chez l’habitant, revêt les vêtements locaux, se fonde dans la masse. Elle travaille à l’ancienne et affirme qu’être une femme est un atout pour approfondir les relations entre les hommes et les femmes et comprendre au plus près leur quotidien (...). Lélia Les petits ruisseaux font les grandes rivières. Au Brésil, dans l’état du Minas Gerais, se produit un miracle de la nature. 347 000 sources taries sont appelées à rejaillir dans les années à venir. Le fleuve Rio Doce sortira de la torpeur dans laquelle les hommes l’ont plongé en déforestant la mata atlântica sur un territoire grand comme le Portugal. « C’est une longue histoire”, reconnaît Lélia. Une histoire qui commence au milieu des années 90. Avec son mari, ils vivent en France et la ferme familiale qu’ils viennent d’acquérir au Brésil va se métamorphoser en une initiative écologique d’une ampleur prodigieuse de par l’infaillible volonté de Lélia. « Nous étions face à une terre de désolation qui n’avait plus rien à voir avec le cadre de l’enfance de Sebastião (...)
Wednesday, September 16, 2020

Les noms des 52 héroïnes

Nous avons le plaisir de vous annoncer les noms des 52 femmes qui figureront dans notre livre-agenda 2021 Nos héroïnes ordinaires :