Sauvetage du Café Chez Nous

Il faut sauver le Café Chez Nous (où irons-nous sinon quand nous aurons le droit de sortir à nouveau ?)

Project visual Sauvetage du Café Chez Nous
Successful
629
Backers
01/07/2021
End date
€28,616
Out of €21,000
136 %
Local
Development
Indie
International
solidarity

Stronger Together

Ce projet participe à la lutte contre le Covid-19 ou a été impacté par celui-ci. Let's be stronger together ! KissKissBankBank soutient ces campagnes en réduisant sa commission 💜.

Stronger Together
Monday, December 14, 2020

Des nouvelles

Bonjour tout le monde ! On n'a pas trop donné de news récemment, mais on était pas mal occupées avec nos vies et à vous préparer les goodies. Et c'est du boulot... Les vacances vont être bienvenues, pour laisser tout le temps avant 20h d'aller imprimer, broder, compiler, plier, coller, etc... Tout plein de jolis objets qu'on a hâte de vous montrer ! On avance aussi sur les finances du bar, on essaie de préparer l'Avenir le plus aimable possible. Enfin, nous avons le plaisir de recevoir les premiers messages de personnes intérressées pour joindre l'équipe et imaginer une coopérative. Si ça vous intéresse, n'hésitez sutout pas. Avant la dernière fermeture on avait acheté ça Maintenant on a hâte de déguster les soupes de Seb, et de vous offrir la soupe à la tasse à presque toute heure de la journée ! Dans l'idée, on a préparé la Cartassoupe, qui vous donnera droit à une 11° tasse de soupe offerte après 10 achetées ! Ca ressemblera à ça : Alors à bientôt dans l'bar, et vive la soupe !
Sunday, November 29, 2020

504 Mercis (et même plus !)

Saturday, November 28, 2020

It's a kind of Magic

Vous avez pas idée à quel point ça nous touche, ce qui s'est passé là en 10 jours. On vient simplement tou-tes ensemble de sauver ce lieu qui signifie tellement pour tant de gens. On a vu des dons et des messages de gens qui viennent deuis 40 ans, d'autres de gens qui ne viennent plus depuis 40 ans mais n'ont pas oublié (François R., de Dijon, semble avoir oublié ses années au Chez Nous, ou il n'a pas encore pris le temps de soutenir le café... il n'est pas trop tard, François, la campagne continue), des dons de gens qui n'y sont jamais venus, des dons de camarades sans papier, des assos qui ont utilisé le lieu pour y faire une bouffe de soutien, un concert, une expo, et tous les autres, celles et ceux qu'on y croise au quotidien... Tout ça montre que ce café c'est vraiment à nous toute-s, que c'est avant tout Chez Vous, et c'est juste une émotion qui submerge. Je sais pas pour les autres patronnes, ni pour les salariées, mais moi ça me rend juste super fière d'avoir particpé à ce que l'aventure continue, et ça justifie le temps et la puissance qu'on y passe ! Donc mille mercis à chacun et chacune de vous, on vous mitonne des goodies avec tout notre amour, et vivement le jour où nous pourrons trinquer tous et toutes ensembles. Vous êtes incroyables ! A très vite !
Saturday, November 28, 2020

Jour 10

Déferlante de dons (!) , et déferlante de mots doux qui font chaud au coeur! On a pioché, et en voici deux pour aujourd'hui, ainsi qu'un petit mème:
Thursday, November 26, 2020

VOTRE café 

Ca traine dans les tiroirs depuis longtemps, même avant qu'on ne rachète le café à l'équipe précédente, il y a bientot 6 ans... Petite histoire : en 2014 nous apprenions que les copains et copines qui tenaient le Chez Nous devaient vendre. On était une petite équipe à se dire "ah ben non, pas possible, le Chez Nous ne peut pas disparaître !!!". Mais bien entendu on n'avait pas 200 000€ comme ça, à sortir pour le racheter. Et le lieu était fort menacé : pas mal de rapaces auraient bien vu un bar lougne ou un resto tapas à la place de la "verrue" (sic) qui résiste au centre ville de Dijon. Le voisin qui vend des tartines aurait bien agrandi son arrière boutique. Ces gens-là avaient de l'argent, eux. Et les banques les soutenaient. Nous on n'avait pas d'argent et pas le soutien des banques... A ce moment-là on aurait aimé faire une structure coopérative, Scop ou Scic. Mais on était poussées par le temps et l'incompréhension des banquiers que nous rencontriions (et nous refusaient tout crédit, chacun son tour). Alors nous avons été à l'évident et au pratique, et nous avons créé une Sarl, dont une des associées et une association. Donc, depuis bientôt 6 ans nous sommes une Sarl qui tournait bien avant cette année spéciale. Nous avons 5 salarié-es et une gérante. Nous avons terminé de rembourser la banque et devons maintenant rembourser de nombreux copains et copines très sympas qui nous ont prêté ce que les banques nous refusaient (les fameux 147 000€). Ca aurait dû commencer cette année, mais on a été contraintes de repousser... Bien entendu, nous 5 les associées ne recevont absolument pas un centime de la Sarl (enfin, sauf celle qui est aussi salariée, bien sûr, qui touche son salaire). Les salarié-es reçoivent un salaire qu'on aimerait pouvoir augmenter un jour. Nous avons fait le choix que chaque salarié-e touche le même taux horaire, partant du principe que le bar tourne grâce à elleux tous, et pas plus grâce à tel ou tel poste. MAIS ça ne nous convenait déjà pas bien au départ, et ça ne nous convient toujours pas maintenant. Alors on remet sur la table cette idée de coopérative, et on se dit qu'on pourrait profiter de l'audience de cette campagne pour vous proposer d'en discuter, pour celles et ceux qui se voient s'investir dans le Chez Nous pour quelques années, qui aiment tellement cet endroit et y sont tellement attachés qu'illes souhaitent faire partie de l'équipe ! Alors voilà, tout dépend de vous, mais si certain-es sont arrivés à la fin de la lecture de ce mail et se disent "Ah mais ouai, j'aimerais bien être dans la dream team", alors on pourrait se réunir pour envisager le nouveau monde d'après, au Chez Nous au moins ! Notre mail c'est cheznous@poivron.org, sinon il y a aussi cafe.cheznous@protonmail.com que nous venons de créer.
Wednesday, November 25, 2020

Jour 7

Bonjour ! On n'avait pas prévu que ça se passerait comme ça, que ça monterait si vite et qu'il y aurait tant de gens qui participeraient... On avait donc mal organisé les goodies, et la plupart des contreparties sont parties... Alors voilà, on propose de renouveler certains goodies, mais pour pas se planter on veut bien votre avis. Donc si vous voulez nous demander telle ou telle contrepartie, vous pouvez envoyer un mail à cafe.cheznous@protonmail.com Et si suffisamment de gens demandent la même chose, on relancera une collecte avec le même objet ! Mais encore faut-il qu'il y ait assez de demandes, car on ne peut pas commander des tote bags qui ne serviront pas, ou faire sérigraphier des affiches qui traineront dans le bureau...
Tuesday, November 24, 2020

Jour 6

Et encore le compteur qui décolle ! Merci à toutes et tous, et merci tout autant pour vos gentils commentaires et vos mails sur l'adresse cafe.cheznous@protonmail.com On est en train de réfléchir à faire quelque chose avec tous ces messages, pour ne pas qu'ils disparaissent dans le vortex numérique... On vous tiendra au courant ! En attendant, et parce que je n'ai aucun optimisme dans les annonces de Dieu dans 30 minutes concernant les bars et le bonheur simple d'un petit café en terrasse, le plaisir et la convivialité étant tellement non essentiel, on se prépare donc à rester fermés, et on prévoit la mise en place de choses et d'autres à la reprise. Des petites choses, hein, que le Chez Nous reste le Chez Nous, mais des choses quand même. Là aussi on vous racontera, quand ça se concrétisera. Sinon, vous avez peut-être vu, plus de tote bags, plus de tabliers, plus d'affiches, plus de torchons... les petites contreparties symatoches partent comme des petits pains, alors si vous repoussiez de faire un don en vous disant qu'il y avait le temps, et si vous aviez quelque envie en vue, peut-être n'attendez plus trop, le choix commence à être limité... Et oui, on se répète là aussi, mais n'hésitez pas à faire tourner la collecte, même sur les réseaux les plus inattendus, parce qu'on n'est pas encore sorties du trou. A vite dans l'bar !
Sunday, November 22, 2020

Jour 4

Wahou, on est dans le poste ! C'est là, et c'est pas très pertinent... https://www.francebleu.fr/infos/societe/a-dijon-le-succes-d-une-collecte-en-ligne-pour-sauver-un-bar-de-quartier-1605985764
Saturday, November 21, 2020

Jour 3

Unbelievable, on n'en est pas à 72 heures de collecte, et déjà bientôt à 50%... vous êtes des dingues, vous êtes géniaux ! Si vous allez sur la page d'accueil de kisskissbankbank, en bas, y a les projets les plus populaires du moment. On est en troisième position, derrière les féministes et les dessins anti sexistes. Trop balaise ! Demain matin au journal de fRance bleue, Camille répond à une interview sur la campagne pour sauver le Chez Nous, sur pourquoi cette campagne et comment ça se fait que ça marche si bien... vous n'êtes pas obligé-e d'aller l'écouter :-) Ah, oui, aux dernières nouvelles, je vous parlais hier des aides de l'Etat, celles qui servent à couvrir nos frais pour pas qu'on se ramasse... : * début octobre nous avions toujours le système de fermeture anticipée le soir, pour éviter trop d'alcolémie et donc moins de distanciation. Donc on fermait plus tôt, et on vendait moins de conso, forcément * le 23 octobre nous avons eu le couvre feu, donc nous fermions à 20h30 (pour que la personne au service fasse le ménage et rentre chez elle avant 21h) * le 26 octobre nous ne réouvrimes pas, puisque nous comptions 2 cas de covid positifs parmi nos salarié-es, et que les cas contact (donc les 3 autres salarié-es) se faisaient tester et attendaient leur résultat * le 29 octobre à minuit commençait le reconfinement, et nous y sommes encore. Donc, en octobre, beaucoup de pertes encore, même si les 3 premières semaines étaient vraiment enthousiasmantes ! Et bien nous avons hier pris connaissance du montant des aides de l'Etat que nous allions toucher : 1 998€... Tout ça pour dire que c'est notre bar (quand je dis notre je veux dire le nôtre comme le vôtre), et que c'est nous tous ensemble qui lui permettront de survivre, les aides de l'Etat certes elles aident beaucoup, mais elles sont loin d'être suffisantes...
Friday, November 20, 2020

48 heures plus tard....

Vous êtes déjà plus de 170 à avoir fait un don pour sauver le café, et on ne vous remerciera jamais assez. On en est à 26% de dons, mais il ne faut pas que ça s'arrête en si bonne voie, n'hésitez surtout pas a transmettre la campagne autour de vous, au plus de monde possible ! En attendant, un gros wahou, et un grand merci, pour tout ce qui est déjà fait ! De notre côté on bosse aussi en tentant de réduire les charges mensuelles. On a supplié notre propriétaire comme on l'avait déjà fait lors du premier confinement, mais il ne veut décidemment rien savoir et refuse catégoriquement de nous accorder la moindre ristourne. L'Etat lui propose pourtant un crédit d'impôt conséquent si il nous offrait ces deux mois de loyer pour la fin d'année... Par ailleurs ce monsieur est aussi propriétaire de plusieurs autres commerces, plusieurs bar et resto, ça sent pas la misère par chez lui... Il refuse toutefois d'aider aucun de ceux qui lui ont demandé un coup de pouce, sa seule réponse est un report des loyers... quand bien même le café se retrouverait en redressement judiciaire, ce qui nous empêcherait de payer nos loyers... En avril et mai il nous proposait de payer en octobre, novembre et décembre. Nous avions refusé et avions payé les loyers en piochant dans la trésorerie, ce qui n'était pas une mauvais idée puisque nous ne gagnons pas d'argent en cette fin d'année... Aujourd'hui, rebelote, la seule proposition de ce monsieur, qui peut pourtant bénéficier du crédit d'impôt évoqué précédemment, c'est qu'on paie le loyer de novembre en février, mars et avril... On ne sait même pas dans quelles conditions nous rouvrirons, nous anticipons qu'en février notre chiffre d'affaire sera toujours limite, mais il nous faudrait payer 2 700€ de loyer à ce moment-là... Sans parler du fait qu'il y a une fuite dans la toiture et que notre propriétaire refuse de la prendre en charge et de la faire réparer, mais bon... Bref, tout ça pour dire qu'on va avoir encore plus de perte d'ici la réouverture du bar, vu qu'on espérait souffler un peu grâce à une exonération de loyer, mais non... Donc, merci encore pour vos dons, si vous croisez monsieur M. notre proprio, vous pourrez lui dire que c'est un peu vos sous qui paient ses patobeurres. On s'en fout, on est plein et on est déter' ! Alors faites tourner le lien pour la collecte, et longue vie au Chez Nous ! Par ailleurs, certains font des efforts : notre banque nous a offert les frais de compte pour le dernier trimestre (c'est rien, mais c'est déjà ça, et surtout ça a été super facile, et c'est agréable de pas toujours se battre!), et la plateforme Kisskissbankbank a permi au Chez Nous de faire partie de la campagne Stronger Together, ce qui baisse considérablement le montant de notre commission (on passe à 1 010€ au lieu de 1 600 !). Alors merci à Kisskissbankbank. Show will go on!